Jacques de Morgan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Jean Marie de Morgan
Égyptologue
Image illustrative de l'article Jacques de Morgan
Jacques de Morgan en 1892
Pays de naissance Drapeau de la France France
Naissance 1857
Huisseau-sur-Cosson
Décès 1924
Marseille
Distinctions Commandeur de la Légion d’honneur

Jacques Jean Marie de Morgan, né en 1857 à Huisseau-sur-Cosson, mort à Marseille en 1924, est un explorateur, égyptologue, iranologue et ingénieur civil de l'École des mines de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'être délégué général du ministère de l'Instruction publique aux fouilles de Perse, il est désigné pour succéder à Eugène Grébaut à la direction du Département des antiquités en Égypte, poste qu'il occupe six ans (1892-1897). Fouillant complètement la nécropole de Dahchour, il eut la chance de mettre la main sur les bijoux les plus admirables, le trésor des princesses dans les galeries des reines de la pyramide de Sésostris III.

Un sujet lui tenait à cœur, les probabilités de l’origine asiatique de la civilisation égyptienne.

Il est nommé en 1897 en Perse en tant que délégué général du ministère de l'Instruction publique et se voit confier des fouilles sur le territoire iranien[1]. Il fouille principalement à Suse et découvre l'obélisque de Manishtusu, la stèle de Narâm Sin, les lois d'Hammourabi. Il explore également des dolmens dans la région située au nord de Téhéran, et rapportera en France des fossiles, des insectes et des mollusques pour qu'ils soient étudiés. En dépit de ses succès, sa méthode de fouille est jugée, de nos jours, trop centrée sur la recherche d’objets d'art, au détriment des bâtiments et couches stratigraphiques qu’il fait détruire et creuser sans ménagement pour atteindre le sol initial, les strates protohistoriques étant ainsi perdues à jamais.

Il est promu le 9 mars 1906 commandeur de la Légion d’honneur.

Œuvres choisies[modifier | modifier le code]

  • La Citadelle de Suse au Musée Baron Gérard de Bayeux, Calvados.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Musée du Louvre a fait l'acquisition en 2013 d'un sceau intitulé Sceau de Jacques de Morgan, (1901-1902, Iran, bronze ciselé, argent et turquoise, 5.8 x 4.2 cm) qui a pu être offert en cadeau à de Morgan par les autorités iraniennes ; l'inscription indique en persan " Jacques de Morgan, représentant général et officier spécial du ministère de l'Instruction publique du gouvernement de la France, 1319" (source : Béatrice André-Salvini et Yannick Lintz, Le sceau persan d'un grand archéologie, in Grande Galerie - Le Journal du Louvre, déc. 2013./jan./fév. 2014, n° 26).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :