Philipp Jarnach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philipp Jarnach

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance 26 juillet 1892
Noisy-le-Sec, Drapeau de la France France
Décès 17 décembre 1982 (à 90 ans)
Börnsen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Pianiste, compositeur
Maîtres Édouard Risler, Albert Lavignac
Élèves Kurt Weill, Otto Luening, Wilhelm Maler, Bernd Alois Zimmermann, Jürg Baur, Eberhard Werdin, Nikos Skalkottas

Philipp Jarnach est un pianiste et compositeur allemand, d'origine espagnole, né à Noisy-le-Sec le 26 juillet 1892 et décédé à Börnsen, près de Hambourg, le 17 décembre 1982.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était le sculpteur catalan Esteban Jarnach. Il fit ses études à Paris auprès d'Édouard Risler (piano) et d'Albert Lavignac (harmonie). Durant la Première Guerre mondiale, Jarnach enseigna la composition à Zurich. Il y rencontra Ferruccio Busoni avec qui il se lia d'amitié, et lorsque celui-ci mourut en 1924, il acheva son opéra Doktor Faust. À partir de 1927, il fut professeur à Cologne, puis directeur de la Musikhochschule de Hambourg de 1949 à 1959, tout en y enseignant la composition jusqu'en 1970.

Parmi ses élèves figurent Kurt Weill, Otto Luening, Wilhelm Maler, Bernd Alois Zimmermann, Jürg Baur, Eberhard Werdin et Nikos Skalkottas.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • quintette à cordes (1920)
  • Sinfonia brevis, opus 14
  • 3 pièces pour piano (Ballabile, sarabande, burlesca) (1924)
  • quatuor à cordes, opus 16 (1924)
  • 2 sonates pour violon et piano
  • sonatine pour violoncelle et piano
  • sonatine pour flûte et piano
  • Musik zum Gedächtnis der Einsamen, pour quatuor à cordes et orchestre à cordes (1952)

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article a été rédigé d'après l'article en anglais de Wikipedia et le dictionnaire de la musique de Marc Honegger (Bordas, 1986)