Poil (Nièvre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poil (homonymie).
Poil
Entrée du village par la rue du moulin.
Entrée du village par la rue du moulin.
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Château-Chinon (Ville)
Canton Luzy
Intercommunalité Communauté de communes Bazois Loire Morvan
Maire
Mandat
Christian Courault (LC)
depuis 2014
Code postal 58170
Code commune 58211
Démographie
Gentilé Pictiens, Pixiens
Population
municipale
145 hab. (2016)
Densité 5,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 04″ nord, 4° 04′ 28″ est
Altitude Min. 297 m – Max. 522 m
Superficie 27,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poil

Poil (en nivernais Poué) est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Pictiens et les Pictiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Poil sur la carte du département de la Nièvre.

Poil est un village situé à l'est de la Nièvre (58), à une dizaine de kilomètres au nord-est de Luzy.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Larochemillay Saint-Léger-sous-Beuvray
(Saône-et-Loire)
Rose des vents
N La Comelle
(Saône-et-Loire)
O    Poil    E
S
Millay Saint-Didier-sur-Arroux
(Saône-et-Loire)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Pictia au Xe siècle[1]. Ensuite, on trouve la forme Poiz en 1281, Poys au XIVe siècle[2].

L'évolution du radical Picti- > Poi(z)- de Poits- est comparable à celle de Pict-ávis > Poit-eus, Poitiers.

Certaines cartes postales d'archives ainsi que le site Dictionnaire des monuments aux morts évoquent « Poil-en-Morvan »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé au sud-est de l'ancien oppidum gaulois de Bibracte, le territoire de Poil était déjà habité à l'époque romaine, voire avant. En témoignent des fouilles protohistoriques et des vestiges gallo-romains, par exemple des « pierres druidiques » et la Motte Forte à Lagué.

Re-création de la commune en 1860[modifier | modifier le code]

Bien que créée comme commune indépendante en 1790, Poil fut absorbée par Larochemillay pendant la Révolution française par décision du président du district de Moulins-Engilbert entre 1795 et 1800 (Poil formant toutefois une section au sein de la commune de Larochemillay) ; Poil ne retrouva son autonomie qu'en 1860 (décret impérial du )[4]. En 1858, après plusieurs refus antérieurs, le conseil général de la Nièvre vote la création de la commune de Poil, et adopte en 1859 après maintes polémiques, le tracé de la limite communale entre Larochemillay et la nouvelle commune[5]. Cette création devient officielle par le décret du .

Cette scission était souhaitée par la quasi-totalité des habitants de Poil :

« Les habitants de la section de Poil, commune de Larochemillay, demandent unanimement, et depuis leur incorporation à la commune de Larochemillay, incorporation qui eût lieu par décision arbitraire du président du district de Moulins-Engilbert, leur séparation en commune distincte. Ils font remarquer qu'ils ont formé en tout temps une paroisse distincte ; qu'ils ont été érigés en commune quand l'Assemblée nationale de 1790 organisa les municipalités. Que depuis leur incorporation à la commune de Larochemillay, ils ont été systématiquement privés des ressources communales, que s'ils possèdent aujourd'hui une église, un presbytère, un cimetière, une maison d'école, ils ne les doivent qu'à la libéralité des propriétaires de leur section ; que la juste popularité dont jouissent ces propriétaires les appelle dans les conseils municipaux dont ils ont presque toujours été exclus par la section prépondérante ; que, par suite de cette exclusion, les actes de l'administration [municipale] sont toujours en suspicion de la part de la section exclue ; que de nombreuses difficultés administratives sont nées de ce manque de confiance[6]. »

Depuis 1900[modifier | modifier le code]

L'auberge en 2016.

Le journaliste Paul Birault, en décembre 1913, affirme que le père fictif de la démocratie, Hégésippe Simon, est né à Poil. Il encourage ainsi plusieurs députés à venir participer à l'inauguration d'une statue en son effigie[7],[8],[9].

Le , alors que l'auberge faisait faillite, le maire Louis Cougny décide de la racheter et d'en faire une propriété communale. Toujours en service, malgré en incendie en 2012[10], l'auberge fut l'une des premières mise en gérance par une commune[11],[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[13]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1795 Jean Cas    
1860 1879 Anne Marie Charles de Bodin de Galembert   Baron
1879 1884 Fernand de la Ferté Meun   Comte
1884 1896 Laurent Dugas de la Boissonny    
1896 1897 Pierre Goby    
1897 1924 Henri Marie Charles de Bodin de Galembert   Vicomte
1924 1953 Joseph Anne Marie Charles Carl de Bodin de Galembert   Vicomte, agriculteur[14]
1953 1977 François Marie Joseph Henri de Bodin de Galembert   Vicomte
1977 2008 Louis Cougny PCF Agriculteur
2008 2014[15] Jean-Émile Boulez   Agriculteur
2014[16] en cours Christian Courault LC[17]  

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Présidentielles
Élection présidentielle de 2017
Candidat 1er tour 2d tour
Poil National Poil National
Emmanuel Macron 28,57 % (28) 24,01 % 52,94 % (45) 66,10 %
François Fillon 24, 49 % (24) 20,01 %
Marine Le Pen 23, 47 % (23) 21, 30 % 47,06 % (40) 33,90 %
Jean-Luc Mélenchon 9, 18 % 0(9) 19,58 %
Nicolas Dupont-Aignan 6, 12 % 0(6) 4, 70 %
Benoît Hamon 6, 12 % 0(6) 6, 36 %
François Asselineau 1, 02 % 0(1) 0, 92 %
Jean Lassalle 1, 02 % 0(1) 1, 21 %
Votants 80, 65 % (100) 77,77 % 79,84 % (99) 75, 11 %
Votes exprimés 98 % (98) 97, 45 % 68,55 % (85) 88,51 %
Votes blancs 2 % (2) 1, 78 % 7,26 (9) 8,49
Source : Ministère de l'Intérieur
Élection présidentielle de 2012
Candidat 1er tour 2d tour
Poil National Poil National
Nicolas Sarkozy 40,37 % (44) 27,18 % 55,34 % (57) 48,36 %
François Hollande 24,77 % (27) 28,63 % 44,66 (46) 51,64
Marine Le Pen 14,68 % (16) 17,90 %
François Bayrou 9,17 % (10) 9,13 %
Jean-Luc Mélenchon 8,26 % 0(9) 11,10 %
Nicolas Dupont-Aignan 2,75 % 0(3) 1,79 %
Votants 85,50 % (112) 79,48 % 83,97 % (110) 80,35 %
Votes exprimés 97,32 % (109) 98,08 % 93,64 % (103) 94,18 %
Votes blancs et nuls 2,68 % (3) 1, 92 % 6,36 (7) 5,82
Source : Communes.com
Élection présidentielle de 2007
Candidat 1er tour 2e tour
Poil National Poil National
Nicolas Sarkozy 30,66 % (42) 31,18 % 50,36 % (69) 53,06 %
Ségolène Royal 20,44 % (28) 25,87 % 37,96 % (52) 46,94 %
Jean-Marie Le Pen 13,14 % (18) 10,44 %
François Bayrou 10,95 % (15) 18,57 %
Marie-George Buffet 5,11 % 0(7) 1,93 %
Olivier Besancenot 2,92 % 0(4) 4,08 %
Philippe de Villiers 1,46 % 0(2) 2,23 %
José Bové 0,73 % 0(1) 1,32 %
Votants 89,78 % (123) 83,77 % 89,78 % (123) 83,97 %
Votes valides 99,19 % (122) 98,56 % 98,37 % (121) 95,80 %
Source : Communes.com
Législatives

Cinq personnes n'obtiennent aucunes voix à Poil en 2012 : Chantal De Thoury, Philippe Brochet, Annick Le Gall (Nouveau Parti anticapitaliste), Anaïs Hubert (Europe Écologie - Les Verts) et Domonique Dupuis (Lutte ouvrière).

Élections législatives de 2012
Candidat Parti Premier tour Second tour
Poil Nièvre Poil Nièvre
Christian Paul PS 45 % (36) 49,54 % 53,33 % (40) 65,55 %
Michèle Boucomont UMP 23,75 % (19) 21,58 % 46,67 % (35) 34,45 %
Marcel Stéphan FN 13,75 % (11) 13,97 %
Monique Choquel FG
(PCF)
7,5 % (6) 6,71 %
Marie-Joëlle Guillaume PCD 7,5 % (6) 1,28 %
Christine Thomas DLR 1,25 % (1) 1,13 %
Bernard Gagnepain AEI 1,25 % (1) 0,62 %
Votants 64,89 % (85) 60,39 % 60,31 % (79) 57,82 %
Blancs et nuls 5,88 % (5) 1,81 % 5,06 % (4) 4,19 %
Exprimés 94,12 % (80) 98,19 % 94,94 % (75) 95,81 %
Source : Annuaire-Mairie, Le Monde

Quatre personnes n'obtiennent aucunes voix à Poil en 2017 : Monique Choquel (Parti communiste français), Jean De Rohan-Chabot (Divers droite, Bernard Gagnepain (Alliance écologiste indépendante) et Domonique Dupuis (Lutte ouvrière).

Élections législatives de 2017
Candidat Parti Premier tour Second tour
Poil Nièvre Poil Nièvre
Patrice Perrot REM 34,25 % (25) 33,81 % 54,10 % (33) 54,62 %
Christian Paul PS 21,92 % (16) 18,29 % 45,90 % (28) 45,38 %
Harold Blanot FN 13,70 % (10) 15,18 %
Annie LEGRAIN LR 12,33 % (9) 8,91 %
Marie-Anne Guillemain FI 8,22 % (6) 10,17 %
Gilbert Champagne EELV 2,74 % (2) 1,84 %
Henri Massol EXD 2,74 % (2) 0,93 %
Patrick Vanhersecke DLF 2,74 % (2) 1,89 %
Fabienne Cardot DVD 1,37 % (1) 2,81 %
Votants 64,46 % (78) 47,98 % 57,85 % (70) 53,33 %
Blancs 3,85 % (3) 1,79 % 7,14 % (5) 7,51 %
Nuls 2,56 % (2) 0,98 % 5,71 % (4) 5,03 %
Exprimés 93,59 % (73) 97,23 % 87,14 % (61) 87,46 %
Source : Ministère de l'Intérieur, Le Monde

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de Poil en 2013[18].
Hommes Classe d’âge Femmes
14 
0-14
12 
15-29
30-44
12 
22 
45-59
16 
17 
60-74
14 
13 
75-89
90 ou +

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[20],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 146 habitants, en diminution de -6,41 % par rapport à 2009 (Nièvre : -3,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
858 806 798 800 863 871 978 940 932
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
894 855 864 682 636 597 546 533 428
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
366 302 241 228 206 189 158 155 146
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Quand Poil fut détaché de Larochemillay en 1860, elle ne devait pas avoir d'école[23] mais deux furent tout de même construite par la suite.
L'école des garçons a été transformée en salle des fêtes et celle des filles en école de maréchalerie. Désormais, les écoles les plus proches sont celles de Chiddes (classe préparatoire et premier niveau de classe élémentaire) et de Millay (maternelle, deuxième niveau de classe élémentaire et classe moyenne).

L'école de maréchalerie La Forge a pris feu la nuit du 15 au [24].

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun établissement de santé dans le village, les plus proches sont ceux de Luzy.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie locale est fondée sur l'élevage de bovins de race charolaise, la polyculture et la forêt.

La commune possède également deux commerces, un camion de crêperie (Les Crêpes vagabondes), et une auberge, rouverte en après un incendie le [25] ayant détruit le bar et la salle à manger et endommageant les chambres à louer ainsi que les appartements du gérant.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Poil recèle six châteaux :

Poil possède en outre une église romane, remaniée aux XVIe et XIXe siècles, ainsi que la chapelle néogothique d'Ettevaux, qui date du XIXe siècle. Elle est nommée l'église Saint-Romain[26]. Le monument aux morts à l'effigie de Jeanne d'Arc[27] (chose unique dans la Nièvre[28]) situé devant l'église est érigé le [3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne, 1918, page 46 (lire en ligne sur Gallica) [1]
  2. L. Berthoud, Étude historique et étymologique des noms de lieux habités du Département de la Côte-d'Or, Volume 3, Partie 2, page 46.
  3. a et b « Dictionnaire des monuments aux morts de la Nièvre : Poil-en-Morvan », sur Dictionnaire des monuments aux morts, (consulté le 18 janvier 2016).
  4. Bulletin officiel du Ministère de l'intérieur, 1860, disponible sur Gallica
  5. Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations, conseil général de la Nièvre, 1859, disponible sur Gallica
  6. Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations, conseil général de la Nièvre, 1858, disponible sur Gallica
  7. [PDF] Guy Breton, « Hégésippe Simon, précurseur de la démocratie », citant comme source : Historama, hors série no 47, p. 111-115.
  8. Jean-François Bazin, Une Bourgogne si étrange, Rennes, Ouest-France, , 121 p. (ISBN 2-7373-3397-0), p. 111.
  9. Christian Godon, Larochemillay, village d'Art et d'Histoire, auto-édition, (ISBN 978-2-9559-3240-7), p. 168-169, Qui se souvient d'Hégésippe Simon ?.
  10. Daniel Goberot, « Une auberge ravagée par un incendie à Poil », sur Le Journal de Saône-et-Loire, (consulté le 14 juillet 2016).
  11. Pierre Bonte, Le bonheur était dans le pré, Éditions Stock, (lire en ligne).
  12. a, b et c « Louis Cougny, maire de la commune durant 31 ans, n’est plus », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ (lire en ligne).
  13. http://www.gennievre.net/wiki/index.php5/Poil_maires
  14. Acte de décès d'Henry Charles Marie Joseph de Bodin de Galembert, du 16 septembre 1944.
  15. Jean-Émile Boulez laisse son siège de premier magistrat, Le Journal du Centre, 15 février 2014.
  16. Christian Courault, maire, Le Journal du Centre, 7 avril 2014.
  17. « Données du Monde : Poil », sur Le Monde (consulté le 23 août 2017).
  18. « Commune de Poil (58211) », sur Insee, (consulté le 6 février 2017).
  19. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  23. Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations / Conseil général de la Nièvrre disponible sur Gallica
  24. Le Journal de Saône-et-Loire, 16 août 2014 (lire en ligne)
  25. « Une auberge ravagée par un incendie, Poil », sur Le Journal de Saône-et-Loire, (consulté le 12 avril 2016)
  26. Page de l'église sur le site de la commune
  27. « Informations sur Poil », sur Portes Sud du Morvan (consulté le 7 décembre 2016).
  28. Jean Arnoux, Jean Millot, Jacques Charmant, Jean-Pierre Mordier, Andrée Forneret et Sabine Nivot, Regards sur Luzy à travers les siècles, auto-édité sous la direction de Jean-Pierre Mordier, , 350 p. (ISBN 978-2-7466-5843-1, notice BnF no FRBNF45037578), p. 195-196.
  29. « Anne Marie Charles de Bodin de Galembert », sur La Malle des ancêtres (consulté le 17 février 2017).
  30. Par un de ses fils, Journal. Notes. Impressions. Souvenirs du Baron de Galembert, Lyon (lire en ligne).
  31. Rémi Gaillard, « POIL (REMI GAILLARD) » [vidéo], sur youtube.com, (consulté le 7 février 2016).
  32. Programme TV Miss Meteo de retour à Poil
  33. « Un caleçon... Au Poil » (consulté le 10 juin 2015)
  34. « Montebourg joue les mannequins pour les marques «made in France» » (consulté le 10 juin 2015)
  35. Le Journal de Saône-et-Loire, 19 août 2015, La Morvan cadre d'un film (lire en ligne).
  36. Nicolas Manzano, « Le film tourné l'été denier à Poil sera diffusé vendredi sur Arte », Le Journal de Saône-et-Loire,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Gueneau, Deux découvertes archéologiques, cippes funéraires, à Poil,
  • Anne Belondrade, photos de Patrick Lasseube, Villages de France aux noms burlesques, Éd. Ouest-France, , 144 p. (ISBN 978-2-7373-5887-6), p. 112 à 114

Liens externes[modifier | modifier le code]