Lavault-de-Frétoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lavault-de-Frétoy
Image illustrative de l'article Lavault-de-Frétoy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Château-Chinon (Ville)
Canton Château-Chinon
Intercommunalité Communauté de communes Morvan Sommets et Grands Lacs
Maire
Mandat
Christine Bonte
2014-2020
Code postal 58230
Code commune 58141
Démographie
Gentilé Lavaultiens ou Lavaultois
Population
municipale
61 hab. (2014 en diminution de 15,28 % par rapport à 2009)
Densité 4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 06′ 23″ nord, 4° 00′ 49″ est
Altitude Min. 440 m
Max. 767 m
Superficie 15,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lavault-de-Frétoy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lavault-de-Frétoy

Lavault-de-Frétoy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lavault-de-Frétoy est un village d'environ 70 habitants et situé au cœur du massif du Morvan, dans son parc naturel régional.

Environ 75 % du territoire de la commune est occupé par la forêt, ce qui en fait la commune la plus boisée du Morvan et l'une des plus boisées de la Bourgogne-Franche-Comté[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Planchez Rose des vents
Corancy N Anost
(Saône-et-Loire)
O    Lavault-de-Frétoy    E
S
Arleuf

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie et étymologie[modifier | modifier le code]

Avant 1884, la commune se nommait simplement Frétoy[2]. À la suite du développement du hameau de Lavault, la commune a changé de nom pour Lavault-de-Frétoy[1].

Son nom actuel vient de « vallis » (« vallée » en latin) et de « freteyum », ou « festuen », ou « fregotum » (« couvert de chaume »)[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Christine Bonte   Attachée territoriale
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2014, la commune comptait 61 habitants[Note 1], en diminution de 15,28 % par rapport à 2009 (Nièvre : -3,01 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
212 362 398 422 487 494 548 581 583
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
539 502 633 556 566 584 584 563 534
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
521 470 423 323 303 269 249 227 189
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
184 145 104 75 71 79 73 72 71
2013 2014 - - - - - - -
63 61 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6]. |recens-prem=2.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Lucien Olivier (1919-1994), médecin, archéologue, fondateur de l'Académie du Morvan et chercheur à l'éperon barré du Fou de Verdun.
  • Jean Simon, instituteur de 1852 à 1880 puis maire de la commune, auteur d'une monographie consacrée à Frétoy[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Lavault-de-Frétoy : le village le plus boisé du Morvan - article du 31 juillet 2010 du site du Journal de Saône-et-Loire
  2. Ldh/EHESS/Cassini : Fiche de Lavault-de-Frétoy) sur le site « Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui» de l'EHESS
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  7. Notice no PA00112905, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Mémoires de la Société académique du Nivernais, 1976

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Statistiques de la commune de Frétoy, Jean Simon, 1886, 328 pages

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :