Vauclaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vauclaix
Vauclaix
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Clamecy
Canton Corbigny
Intercommunalité Communauté de communes Tannay-Brinon-Corbigny
Maire
Mandat
André Jeanguyot
2014-2020
Code postal 58140
Code commune 58305
Démographie
Population
municipale
130 hab. (2015 en augmentation de 7,44 % par rapport à 2010)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 59″ nord, 3° 49′ 28″ est
Altitude Min. 243 m
Max. 434 m
Superficie 14,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vauclaix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vauclaix

Vauclaix est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vauclaix se situe dans le massif du Morvan et fait partie de son parc naturel régional. Ce parc s'étend sur une partie des quatre départements que compte la Bourgogne. La commune est traversée par l'Anguison.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lormes Gâcogne Rose des vents
Cervon N
O    Vauclaix    E
S
Montreuillon Mhère

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village vient du latin Vallis Clausa (vallée encaissée) en raison du rétrécissement de la vallée de l'Anguison en cet endroit. La paroisse fut fondée au VIIIe siècle par les moines de Corbigny.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours André Jeanguyot   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2015, la commune comptait 130 habitants[Note 1], en augmentation de 7,44 % par rapport à 2010 (Nièvre : -3,57 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
359 296 360 407 414 451 465 458 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
518 497 498 492 507 501 488 461 445
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
461 458 415 380 365 361 329 303 246
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
211 204 170 153 145 112 116 117 129
2015 - - - - - - - -
130 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Madeleine : édifiée en 1881 au lieu-dit le Tertre, elle remplace un édifice plus ancien.
  • Hôtel de la Poste : Hôtel, bar, restaurant 2 étoiles avec piscine situé sur la rue principale.
  • Le Carrefour de Vauclaix siège permanent de l'association ADRET Morvan, une association qui est à l'origine, avec d'autres acteurs, du mouvement SOS Forêt France, qui lutte contre la déforestation et pour la protection de la biodiversité. Le Carrefour de Vauclaix est donc un écolieu, géré d'une manière collective et bénévole par ADRET Morvan. Le bâtiment a plusieurs usages : c'est une boutique-marché en relation directe avec les exploitants, mais aussi un lieu de programmation culturelle, un bar-restaurant, et un centre de ressources forestières. En effet, l'association ADRET Morvan est connue pour son action contre la scierie et incinérateur Erscia.[5]
  • Monument aux morts : édifié à côté de l'église.
  • Centre équestre, spécialisé dans l'équitation western. Spectacles, cours, pension, possibilité de dormir dans un tipi. Propriétaires : Pierre et Élisabeth Dumoulin.

Activités et événements[modifier | modifier le code]

  • Cours de Théâtre, à destination des enfants de la commune, mis en place et animés par Patricia Juteau. La troupe se produit chaque année lors du spectacle de Noël, avant l'arrivée du père Noël et la distribution des cadeaux.
  • Cours de dessin, à destination des enfants et adolescents. Ils se déroulent l'été au domicile de Patricia Juteau. Au programme, dessin et peinture originale.
  • Halloween, célébré le 31 octobre chaque année. Les enfants, accompagnés par des adultes, font collectivement le tour des maisons du village pour se faire offrir des bonbons par les autres habitants grâce à leurs costumes effrayants. Tous les bonbons et chocolats collectés qui n'auront pas été consommés pendant l'excursion seront équitablement partagés entre tous les enfants.
  • Noël, célébré tous les ans vers le début du mois de décembre. Dans un premier temps, les membres du groupe de théâtre présentent les pièces qu'ils ont étudiées au préalable, puis le Père Noël fait son apparition et distribue cadeaux et friandises aux enfants jusqu'à 12 ans. Chaque enfant dispose en moyenne d'un budget de 2O€, et choisit son cadeau dans un des magazine distribué par la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Armand-Sigismond de Sérent (1762-1796), militaire et homme politique français du XVIIIe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. KissKissBankBank, « Le Carrouège : un écolieu pour le Morvan », sur KissKissBankBank (consulté le 12 novembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :