Abel Hovelacque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hovelacque.
Abel Hovelacque
Hovelacque, Abel.jpg

Abel Hovelacque (1843-1896)

Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activités

Abel Hovelacque est un linguiste, anthropologue et homme politique français né à Paris le et mort dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Abel Hovelacque est un représentant de la linguistique naturaliste et anthropologique. Il est un ancien élève de Honoré Chavée. Il fut membre de la Société d’Anthropologie de Paris.

Son engagement politique à gauche en fait un des artisans de la naissance du Parti Radical. Il siège au Conseil municipal de Paris qu'il préside en 1887-1888. Il devient député de Paris (XIIIe arr.) de 1889 à 1894[1]. Son action concerne surtout le développement des écoles techniques parisiennes. Il a donné son nom à des rues Abel-Hovelacque, à Paris ainsi qu'à Lille et à Saint Etienne.

Descendant d'une famille lilloise d'industriels du textile, Il est le père de l'anatomiste André Hovelacque (1880-1939). Son cousin germain Maurice Hovelacque (1858-1898) est un géologue spécialiste de paléontologie.

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Grammaire de la langue zende, Maisonneuve, 1868[2] Ré-edition Hachette BnF, 2013
  • La Linguistique, Reinwald, 1877
  • Notre ancêtre, recherches d'anatomie et d'ethnologie sur le précurseur de l'homme, Leroux, 1878
  • Études de linguistique et d'ethnographie, Reinwald, 1878
  • Les débuts de l'humanité : L'homme primitif contemporain, Doin, 1881
  • Les Races humaines, Cerf, 1882

Sources[modifier | modifier le code]

  • Piet Desmet, La linguistique naturaliste en France (1867-1922). Nature, origine et évolution du langage, Louvain, 1994, p. 224-287. Lire en ligne.
  • « Abel Hovelacque », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références[modifier | modifier le code]