Le Journal du Centre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Journal du Centre
Image illustrative de l'article Le Journal du Centre

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidien
Format Tabloïd (depuis 2008)
Genre Presse régionale
Prix au numéro 1,00 , 1,70 le dimanche
Diffusion 27 506 ex. (2013)
Date de fondation
Ville d’édition Nevers (Nièvre)

Propriétaire Groupe Centre-France
Directeur de publication Pierre Gironde
Rédacteur en chef Jean-Philippe Bertin
Site web www.lejdc.fr

Le Journal du Centre est un journal quotidien régional français créé le . Il appartient au groupe Centre-France.

Description[modifier | modifier le code]

Il succède au journal clandestin La Nièvre Libre créé durant l'occupation allemande près de Champvert. Il conserve le sous-titre La Nièvre Libre jusqu'en juillet 1945[1].

Fabriqué à Clermont-Ferrand, sur les rotatives du journal La Montagne, il diffuse en 2013, 27 506 exemplaires, pour une audience quotidienne de 104 813 lecteurs. Son rédacteur en chef est Jean-Philippe Bertin.

Le journal a ouvert son site Internet (www.lejdc.fr) en mai 2006, et est passé au format tabloïd le 23 janvier 2008[1].

Critique[modifier | modifier le code]

Le 10 août 2017, La Montagne et Le Journal du Centre révèlent que Murielle Bolle, témoin clé de l'Affaire Grégory est secrètement hébergée en contrôle judiciaire à Saint-Honoré-les-Bains par l'ancien maire Jean-Charles Boizot[2]. Le lendemain Jean-Charles Boizot déclare au micro de RTL Soir que Murielle Bolle « ne va pas bien du tout » depuis cette annonce, qu'elle « a peur d'être traquée ». Il estime qu'« il s'agit carrément d'une volonté de nuire » dirigée contre lui[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le Journal du Centre en quelques dates » sur le site officiel du Journal du Centre
  2. « Affaire Grégory Murielle Bolle trouve refuge dans le Morvan », sur lejdc.fr, (consulté le 17 août 2107)
  3. « Affaire Grégory : Murielle Bolle "ne va pas bien du tout", selon l'homme qui l'héberge », sur rtl.fr, (consulté le 11 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]