Dun-sur-Grandry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dun-sur-Grandry
Dun-sur-Grandry
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Château-Chinon (Ville)
Canton Château-Chinon
Intercommunalité Communauté de communes Bazois Loire Morvan
Maire
Mandat
Christiane Maury-Josserand
2017-2020
Code postal 58110
Code commune 58107
Démographie
Gentilé Dunois, Dunoises
Population
municipale
181 hab. (2015 en augmentation de 21,48 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 09″ nord, 3° 47′ 28″ est
Altitude Min. 233 m
Max. 376 m
Superficie 11,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dun-sur-Grandry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dun-sur-Grandry

Dun-sur-Grandry est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Blismes Rose des vents
Chougny N Dommartin
O    Dun-sur-Grandry    E
S
Saint-Péreuse

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention connue du lieu remonte à 1287 : Dunum (registres de l’évêché de Nevers). On relève également les formes Dung en 1521 et Dun-sur-Grandrye en 1668[1].

Le toponyme dun proviendrait du mot gaulois dunum, colline puis forteresse[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Selon le premier recensement[3], le nombre d'habitants de Dun-sur-Grandry, en 1896, s'élève à 749 et le nombre de maisons à 172. La commune compte un instituteur et deux institutrices publics, un curé, un garde champêtre, deux cantonniers, un buraliste. Les commerçants se répartissent de la façon suivante : quatre aubergistes, deux épiciers, un boulanger. Les chefs de famille artisans sont bien représentés : cinq sabotiers, quatre tisserands et deux tailleurs d’habits, quatre charrons, quatre maçons, trois maréchaux-ferrants, trois charbonniers, un cordonnier, une couturière, un couvreur, un menuisier, un meunier, un terrassier... Mais l’effectif le plus important est constitué par les cultivateurs - cinquante-quatre chefs de famille - et les journaliers - quarante-deux chefs de famille. On recense également cinq fermiers, un métayer et quatre rentiers. Les domestiques sont nombreux (29) et sont généralement employés à des tâches bien précises : huit cultivateurs, sept porchers, deux bonnes, une femme de chambre, une servante, une bergère, un meunier, un charretier, un jardinier... Enfin, on trouve à Dun un entrepreneur de travaux publics, deux poseurs au chemin de fer (dont les femmes sont gardes-barrières) et un propriétaire exploitant (Victor Gautron du Coudray). Au total, on relève à Dun un peu plus de trente professions différentes. Il n’y a ni sage-femme ni médecin ni notaire dans la commune. Cinquante-deux familles ont la garde d’un ou plusieurs enfants assistés de la Seine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Emmanuel Lucas    
mars 2008 mars 2014 André Mercier   Retraité
mars 2014 2017 Michel Buteau    
2017 2020 Christiane Maury-Josserand    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 181 habitants[Note 1], en augmentation de 21,48 % par rapport à 2010 (Nièvre : -3,57 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
484 395 475 544 573 545 565 633 690
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
738 775 730 784 727 701 849 802 749
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
669 631 559 505 462 435 422 375 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
255 243 202 178 152 162 151 150 148
2013 2015 - - - - - - -
176 181 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7]. |recens-prem=200.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Notre-Dame-du-Morvan, élevée en 1875.
  • Croix de cimetière (1755).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Georges de Soultrait, Dictionnaire topographique de la Nièvre, 1865.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, 1989.
  3. Recensement de 1896, 6 M 107, Archives départementales de la Nièvre.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :