La Celle (Var)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Celle
La Celle (Var)
Abbaye de la Celle.
Blason de La Celle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Provence Verte
Maire
Mandat
Jacques Paul
2020-2026
Code postal 83170
Code commune 83037
Démographie
Gentilé Cellois, Celloises
Population
municipale
1 476 hab. (2018 en augmentation de 6,57 % par rapport à 2013)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 42″ nord, 6° 02′ 28″ est
Altitude Min. 219 m
Max. 827 m
Superficie 21 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Brignoles
(banlieue)
Aire d'attraction Brignoles
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Brignoles
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
La Celle
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Celle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Celle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Celle

La Celle est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ce village est situé en pays de la Provence Verte, à 4 km de Brignoles. La commune fait partie de l'intercommunalité de la communauté d'agglomération de la Provence Verte.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Commune située dans la vallée du Caramy, au pied des premiers contreforts septentrionaux de Montagne de la Loube (massif de la Sainte-Baume)[1].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par la route départementale 43 entre Brignoles et Camps-la-Source. L'A8 traversant la commune de Brignoles, à quelques kilomètres au nord du village de La Celle, la sortie no 35 dessert les deux communes.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF :
Transports aériens :

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Celle
Brignoles Brignoles
Tourves La Celle Brignoles
Mazaugues La Roquebrussanne

Sismicité[modifier | modifier le code]

Il existe trois zones de sismicité dans le Var :

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une partie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abri d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer.
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la Montagne Sainte-Victoire au Massif de l'Esterel.
  • Zone Ib : Risque faible. Ce risque le plus élevé du département, qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale, concerne 21 communes du nord du département.

La commune de La Celle est en zone sismique de risque négligeable 0[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

La Celle est arrosée par le Caramy[3] et plusieurs de ses affluents :

  • l'Eissariade[4],
  • l'Escarelle[5],
  • le Vaubelle[6],
  • le Cologne[7],
  • le Camps[8],
  • la source du Paradou, le vallon, l'unité hydrogéologique d'Engardin[9].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csb dans la classification de Köppen et Geiger[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle, les moines bénédictins de l'abbaye Saint-Victor de Marseille fondent sur le territoire de l’actuelle commune de La Celle un prieuré féminin. Ce monastère Sainte-Perpétue est aujourd’hui connu sous le nom d’abbaye de La Celle. C’est aussi au XIe que la commune de La Celle devient indépendante par rapport à Brignoles (Var) et constitue un bourg ecclésial dont le prieur du monastère est le seigneur.

Les recherches archéologiques, documentaires et historiques[11] témoignent de l’occupation du site dès la fin de l’Âge de fer et de l’époque romaine :

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Celle (Var).svg

Les armoiries de La Celle se blasonnent ainsi[14] :

D'or à la selle de cheval de sable
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours Jacques Paul UMP-LR Ancien agriculteur exploitant

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La Celle est l'une des vingt-huit communes de la communauté d'agglomération de la Provence Verte.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Celle est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[15],[16],[17]. Elle appartient à l'unité urbaine de Brignoles, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[18] et 22 951 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[19],[20].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Brignoles dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 10 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[21],[22].

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[23].

La Celle est intégrée dans le schéma de cohérence territoriale (SCot) Provence verte-Verdon[24].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (76,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (76,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (72,5 %), cultures permanentes (12 %), zones agricoles hétérogènes (8,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,6 %), zones urbanisées (3,4 %), mines, décharges et chantiers (0,2 %)[25].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[26].

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à La Celle en 2009[27]
Taxe part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 12,25 % 0,00 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 1,00 % 0,00 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 81,60 % 0,00 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 24,03 %* 0,00 % 8,55 % 3,84 %

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (76,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (76,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (72,5 %), cultures permanentes (12 %), zones agricoles hétérogènes (8,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,6 %), zones urbanisées (3,4 %), mines, décharges et chantiers (0,2 %)[25].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[28].

Budget et fiscalité 2019[modifier | modifier le code]

En 2019, le budget de la commune était constitué ainsi[29] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 544 000 , soit 1 022  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 381 000 , soit 914  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 968 000 , soit 574  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 896 000 , soit 593  par habitant.
  • endettement : 675 000 , soit 447  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 12,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 18,64 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 74,58 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2018 : médiane en 2018 du revenu disponible, par unité de consommation : 21 530 [30].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[31]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[32].

En 2018, la commune comptait 1 476 habitants[Note 3], en augmentation de 6,57 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
602565691555582513473491478
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
464459448425404381371360357
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365313310265273265239230243
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
2433635437309111 0821 2391 3171 457
2018 - - - - - - - -
1 476--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[33] puis Insee à partir de 2006[34].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • La Maison des Vins Coteaux Varois en Provence[35].
  • Activités agricoles : céréales, cultures maraîchères, vignes.
    • Domaines viticoles :
    • Le Domaine du Château de l'Escarelle[36].
    • Le Domaine de la Gayolle[37].
    • Le Domaine Saint Julien[38].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le Pays de la Provence Verte, dont la commune est membre, a obtenu le label « Pays d’art et d’histoire ». Sur ce territoire, les richesses à découvrir sont liées à la nature, à la culture et aux traditions.

  • Hostellerie Provençale attenante à l'abbaye de la Celle, reprise par Alain Ducasse[39].
  • Bar du Midi.

Commerces et activités[modifier | modifier le code]

  • Commerces de proximité à Brignoles.
  • Le gypse a été exploité, autrefois sur la commune, pour la fabrication de plâtre et Alusuisse-Lonza France y a exploité la bauxite[40],[41].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lavoir près de l'abbaye.
  • Abbaye de La Celle[42] dont le pape Marcel II fut prieur[43], l'église Notre-Dame-de-l’Assomption[44]et l'hostellerie de l'abbaye de La Celle. L'église Sainte-Perpétue, aujourd'hui partiellement disparue était l'église paroissiale desservie par les moines du bourg ecclésial[45].
  • Chapelle de La Gayole[46], [47], à six kilomètres en direction de Tourves, à l'ouest sur le domaine agricole de La Gayole, mentionnée à partir de 1019 dans le cartulaire de l'abbaye Saint-Victor de Marseille[48]. Bien que propriété privée, cet édifice se visite en tout temps. La chapelle contient encore, au fond du croisillon nord du transept, la partie postérieure d'un sarcophage dont une partie est exposée au Musée de Brignoles[49].
  • Bourg castral des Pennes de la Gayole[50].
  • Monuments commémoratifs :
    • Monument aux morts[51],
    • Sarcophage dit tombe de Gersende de Sabran, comtesse de Provence (morte après 1225)[52].
    • Stèle à la mémoire du lieutenant Robert Gorge, mort pour la France le 12 novembre 1944[53].

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Une ligne de bus du réseau régional de transports en commun Zou ! relie La Celle à ses communes voisines[54] : Mazaugues - La Celle - Brignoles.

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Groupe scolaire Sylvain Ducousso[55].
  • École primaire privée cours Saint-Dominique[56].
  • Les collèges sont à Brignoles, Garéoult, Besse-sur-Issole.
  • Lycées général privé à La Celle.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Association Avenir Cellois avec ses sections Danse, Sport et Loisirs[57].

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[58] :

  • Médecins à Brignoles,
  • Pharmacies à Brignoles,
  • Hôpitaux à Brignoles.

Vie locale[modifier | modifier le code]

  • Association A.P.I.E VAR (Atelier permanent d’initiation à l’Europe dans le Var)[59].
  • Atelier de Peinture.
  • Au Cabanon Bouliste.
  • Association SAD, service à domicile et à la personne.
  • Souvenir Français de La Celle (commémorations).

Cultes[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de La Celle bénéficie d’un site d’importance communautaire, avec la Zone Natura 2000 (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique) [61]. Un inventaire du patrimoine naturel de la commune a été réalisé[62]. La commune fait partie du nouveau Parc naturel régional de la Sainte-Baume, créé par décret du [63].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Garsende de Sabran-Forcalquier, fut comtesse de Forcalquier de 1209 à 1222 et comtesse de Provence par mariage. Elle était fille de Rainier de Sabran, seigneur du Caylar et d'Ansouis, et de Garsende de Forcalquier, et petite-fille de Guillaume IV, comte de Forcalquier. Elle s'est retirée en prenant le voile le à l'abbaye de La Celle, où elle est morte en 1242.
  • Marcel Cervin (1501-1555), prieur de l’abbaye de La Celle, devint pape sous le nom de Marcel II.
  • François Chambon (1744-1793), général de brigade né à La Celle.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Loube. La Roquebrussanne
  2. sismicité du Var sur le site de la préfecture
  3. Le Caramy sur le site du SANDRE
  4. Eissariade sur le site du SANDRE
  5. l'Escarelle sur le site du SANDRE
  6. le Vaubelle sur le site du SANDRE
  7. le Cologne sur le site du SANDRE
  8. le Camps sur le site du SANDRE
  9. Source du Paradou, pp.21-24-37
  10. Table climatique
  11. Tout savoir sur l'abbaye de La Celle, qui rouvre ses portes au public
  12. La Celle Domaine de la Gayolle, p.161
  13. Musée du pays Brignolais
  14. Comté de Provence : La Celle, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau
  15. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  16. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  17. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  18. « Unité urbaine 2020 de Brignoles », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 5 avril 2021).
  19. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  20. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 5 avril 2021).
  21. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Brignoles », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 5 avril 2021).
  22. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 5 avril 2021).
  23. La révision du plan local d'urbanisme
  24. Schéma de cohérence territoriale (SCot) Provence verte-Verdon
  25. a et b « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 28 mai 2021)
  26. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 28 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  27. « Impôts locaux à La Celle », taxes.com.
  28. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 28 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  29. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 22 mars 2015 sur l'Internet Archive).
  30. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  31. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  32. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  34. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  35. Maison des Vins Coteaux Varois en Provence
  36. Château de l'Escarelle
  37. Le Domaine de la Gayolle
  38. Le Domaine Saint Julien
  39. Hostellerie de l'Abbaye de La Celle
  40. Schéma départemental des carrières du Var : Le gypse sur le secteur de Brignoles, p.42 ; Les stériles de mines, p.55
  41. Évaluation des ressources hydrauliques des bassins du Caramy et de l'Issole
  42. Abbaye de La Celle, sur Monumentum
  43. « Eglise abbatiale et restes de l'abbaye », notice no PA00081575, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. La Celle - église Notre-Dame de l’Assomption , sur le site du Diocèse Fréjus-Toulon
  45. À propos de l'abbaye de la Celle
  46. « Chapelle de la Gayole », notice no PA00081576, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  47. Chapelle de la Gayolle à La Celle
  48. Dépliant "La chapelle de la Gayolle", Commune de La celle, historique de Georges Paul, d'après les propos recueillis auprès de Michel Fixot, Maître de Recherches à la faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Aix-en-Provence
  49. « Sarcophage de Syagria, dit sarcophage de la Gayole », notice no PM83000126, base Palissy, ministère français de la Culture, transféré en 1968 à la chapelle Saint-Louis du palais des comtes de Provence, actuellement musée du pays brignolais
  50. « Bourg castral des Pennes de la Gayole », notice no IA83001218, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  51. Monument aux morts : Conflits commémorés 1914-18
  52. Notice no PA00107323, base Palissy, ministère français de la Culture croix monumentale arcophage dit tombe de Gersende de Sabran
  53. Stèle à la mémoire du lieutenant Robert Gorge
  54. Ligne de bus
  55. École maternelle et élémentaire
  56. École primaire privée cours Saint-Dominique
  57. Association Avenir Cellois
  58. Professionnels et établissements de santé
  59. Annuaire des associations
  60. Paroise de la Celle
  61. Site de la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et Inventaires et protections réglementaires de l'environnement Région Provence Alpes Côte d'Azur
  62. Inventaire national du patrimoine naturel de la commune
  63. décret de constitution du Parc naturel régional de la Sainte-Baume