Lempdes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Landes.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec la commune de Lempdes-sur-Allagnon située dans le département voisin de la Haute-Loire.
Lempdes
Monument érigé à l'entrée de Lempdes, patrie de la 2 CV.
Monument érigé à l'entrée de Lempdes, patrie de la 2 CV.
Blason de Lempdes
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Pont-du-Château
Intercommunalité Clermont Communauté
Maire
Mandat
Henri Gisselbrecht
2014-2020
Code postal 63370
Code commune 63193
Démographie
Population
municipale
8 348 hab. (2012)
Densité 679 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 19″ N 3° 11′ 40″ E / 45.7719, 3.194445° 46′ 19″ Nord 3° 11′ 40″ Est / 45.7719, 3.1944
Altitude Min. 317 m – Max. 505 m
Superficie 12,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Lempdes

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Lempdes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lempdes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lempdes
Liens
Site web ville-lempdes.fr

Lempdes est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lempdes est située, à vol d'oiseau, à 8,8 km à l'est de Clermont-Ferrand[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Elle est limitrophe avec 5 communes[2],[3] :

Communes limitrophes de Lempdes
Aulnat Pont-du-Château
Clermont-Ferrand Lempdes Dallet
Cournon-d'Auvergne

Géologie, relief et risques[modifier | modifier le code]

La ville est classée dans la zone de sismicité modérée comme la majorité des communes du département classées dans cette zone[4],[5].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Lempdes est desservie par l'autoroute A 711, axe reliant Clermont-Ferrand à l'est du Puy-de-Dôme, à Thiers et à Lyon (A 89). Trois échangeurs desservent les quartiers de la commune : 1.2, depuis Clermont-Ferrand, 1.3 (desservant la zone d'activités et débouchant sur la RD 766) et 1.4 (autoroute A 712 vers Pont-du-Château et débouchant au rond-point de Champ Lamet avec les départementales 2089, 52 et 766).

Elle est également desservie par plusieurs routes départementales[2]. La principale route traversée est la route départementale 766, qui fut à l'origine la route nationale 89 de Lyon à Bordeaux. Elle croise l'autoroute A 711 dont l'accès se fait à partir d'un carrefour transformé en 2007 en giratoire par la communauté d'agglomération[6]. Cette voie, d'intérêt communautaire, a été requalifiée à plusieurs reprises[7].

Un peu plus au nord, la route départementale 769 relie Clermont-Ferrand à Dallet en desservant l'aéroport.

Plus à l'est, la RD 52 relie Cournon-d'Auvergne au rond-point de Champ-Lamet ; entre Cournon-d'Auvergne et Lempdes, une piste cyclable a été aménagée.

Deux autres routes départementales, les RD 781 et 784 (il existe aussi une RD 784A), passent dans le centre de Lempdes.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lempdes est desservie par deux lignes de bus T2C : la ligne 35 (Lempdes Le Pontel) et la ligne 36 (jusqu'à Pont-du-Château), toutes deux commençant à Delille Montlosier.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 829 logements, contre 3 594 en 2006. Parmi ces logements, 95,2 % étaient des résidences principales, 0,9 % des résidences secondaires et 3,9 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 71,5 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 28,1 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 63 %, en hausse sensible par rapport à 2006 (62,3 %). La part de logements HLM loués vides était de 17,6 % (contre 17,3 %)[a 2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 mars 2008 Jean-Pierre Georget DVD Médecin
2008 mars 2014 Gérard Betenfeld PS Conseiller général (1998-2015) puis départemental (depuis 2015) du canton de Pont-du-Château
mars 2014 en cours Henri Gisselbrecht SE Docteur vétérinaire

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 8 348 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 772 1 845 1 920 1 941 1 883 1 735 1 728 1 788 1 628
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 670 1 790 1 726 1 731 1 655 1 584 1 573 1 563 1 383
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 281 1 197 1 128 1 123 1 245 1 113 1 098 1 225 1 454
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 659 3 546 5 836 8 015 8 591 8 401 8 579 8 374 8 292
2012 - - - - - - - -
8 348 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges de Lempdes en 2011 en pourcentage[a 3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,5 
6,4 
75 à 89 ans
8,3 
16,5 
60 à 74 ans
17,3 
23,1 
45 à 59 ans
23,2 
18 
30 à 44 ans
17,9 
19,6 
15 à 29 ans
18,7 
16,2 
0 à 14 ans
14,1 
Pyramide des âges du Puy-de-Dôme en 2011 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
6,9 
75 à 89 ans
10,8 
15,3 
60 à 74 ans
15,8 
21 
45 à 59 ans
20,4 
20,1 
30 à 44 ans
18,4 
19,5 
15 à 29 ans
17,8 
16,9 
0 à 14 ans
15,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Lempdes dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Elle gère trois écoles maternelles publiques (Gandaillat, Le Bourgnon et Le Petit Prince) ainsi que trois écoles élémentaires publiques (Bourgnon, La Fleurie et Vangondières)[11].

Le conseil général du Puy-de-Dôme gère le collège Antoine-de-Saint-Exupéry[11].

Lempdes possède aussi un lycée agricole (Louis-Pasteur)[11].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage s'élevait à 30 523 €, ce qui plaçait Lempdes au 14 901e rang des communes de plus de 49 ménages en métropole[12].

En 2011, sur les 4 516 foyers fiscaux, 36,6 % n'étaient pas imposables[a 4].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2011, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 5 642 personnes, parmi lesquelles on comptait 68,2 % d'actifs dont 62,3 % ayant un emploi et 5,9 % de chômeurs[a 5].

On comptait 4 717 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 3 530, l'indicateur de concentration d'emploi est de 133,6 %, ce qui signifie que la commune offre plus d'un emploi par habitant actif[a 6].

La répartition des 4 875 emplois par catégorie socio-professionnelle et par secteur d'activité est la suivante :

Répartition des emplois selon la catégorie socio-professionnelle en 2011 (source : Insee)
Échelle Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Commune[a 7] 0,0 % 4,9 % 13,8 % 26,2 % 31,7 % 23,4 %
Département[13] 2,6 % 6,4 % 14,6 % 24,8 % 28,4 % 23,2 %
France[14] 1,8 % 6,3 % 16,7 % 24,4 % 28,3 % 21,4 %
Répartition des emplois selon le secteur d'activité en 2011 (source : Insee)
Échelle Agriculture Industrie Construction Commerce, transports,
services divers
Administration publique,
enseignement, santé,
action sociale
Commune[a 8] 3,1 % 10,2 % 11,0 % 47,0 % 28,6 %
Département[13] 3,5 % 16,0 % 6,9 % 41,3 % 32,2 %
France[14] 2,9 % 13,1 % 6,9 % 45,9 % 31,2 %

3 300 des 3 530 personnes âgées de 15 ans ou plus (soit 93,5 %) sont des salariés[a 9]. 74,3 % des actifs travaillent dans une autre commune du département[a 10].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Lempdes comptait 380 entreprises : 20 dans l'industrie, 78 dans la construction, 223 dans le commerce, les transports et les services divers et 59 dans le secteur administratif[a 11].

En outre, elle comptait 479 établissements[a 12].

Au 31 décembre 2012, elle comptait 685 établissements actifs (4 064 postes salariés), dont la répartition est la suivante :

Caractéristiques des établissements selon le secteur d'activité au 31 décembre 2012 (source : Insee)
Secteur d'activité Agriculture Industrie Construction Commerce, transports,
services divers
Administration publique,
enseignement, santé,
action sociale
Établissements actifs[a 13] 2,6 % 4,2 % 14,3 % 63,8 % 15,0 %
Postes salariés[a 14] 3,2 % 7,6 % 13,6 % 44,9 % 27,6 %

Agriculture[modifier | modifier le code]

Au recensement agricole de 2010, la commune comptait 11 exploitations agricoles. Ce nombre est en nette diminution par rapport à 2000 (18) et à 1988 (25). La commune était orientée dans[15].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations était de 505 hectares en 2010, dont 439 ha sont alloués aux terres labourables et 4 ha aux cultures permanentes[15].

Industrie[modifier | modifier le code]

Commerce et services[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Au , la commune ne comptait ni hôtels[a 15], ni campings[a 16], ni aucun autre hébergement collectif[a 17].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Jules Boulanger, entré chez Michelin en 1919, s'était installé à Lempdes dans une propriété aujourd'hui devenue la mairie. Appelé à la gérance des établissements Michelin à Clermont-Ferrand, il est devenu PDG de Citroën en 1937. C'est lui qui conçut la T.P.V. (Très Petite Voiture) qui devrait devenir en 1948 la célèbre « deudeuche ». Un marché à Lempdes aurait inspiré à M. Boulanger l'idée du véhicule dont il avait exprimé ainsi le cahier des charges au directeur du bureau d'études Citroën : « Faites étudier par vos services une voiture pouvant transporter deux cultivateurs en sabots, cinquante kilos de pommes de terre ou un tonnelet, à une vitesse de 63 km/h, pour une consommation de 3 litres aux cent kilomètres et capable de transporter une douzaine d'œufs sans les casser au travers d'un champ labouré »[réf. souhaitée].
  • Jean-Baptiste Lamy (1814-1888), premier archevêque de la capitale de l'état du Nouveau-Mexique, Santa Fe aux États-Unis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Lempdes Description : de sinople à deux rochers de trois coupeaux d'or accompagnés en pointe d'une feuille d'orme du même, au chef d'or chargé de trois étoiles de sinople.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lempdes : mémoire d'un village. Lempdes : Association « Lempdes : mémoire d'un village », 2000 (« Un recueil de souvenirs … le fruit d'un long travail dont les Amis du Vieux Lempdes ont été les artisans ») ISBN 2-9515749-0-8

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références Insee[modifier | modifier le code]

Dossier relatif à la commune

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T3 – Population par sexe et âge en 2011.
  4. REV T1 – Impôts sur le revenu des foyers fiscaux.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. EMP T7 – Emplois par catégorie socioprofessionnelle en 2011.
  8. EMP T8 – Emplois par secteur d'activité.
  9. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2011.
  10. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  11. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au 1er janvier 2013.
  12. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au 1er janvier 2013.
  13. CEN T1 – Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2012.
  14. CEN T2 – Postes salariés par secteur d'activité au 31 décembre 2012.
  15. TOU T1 – Nombre et capacité des hôtels au 1er janvier 2014.
  16. TOU T2 – Nombre et capacité des campings au 1er janvier 2014.
  17. TOU T3 – Nombre d'autres hébergements collectifs au 1er janvier 2014.

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Orthodromie entre Lempdes et Clermont-Ferrand », sur Lion 1906 (consulté le 16 février 2015).
  2. a et b Lempdes sur Géoportail.
  3. « Lempdes », sur Lion 1906 (consulté le 16 février 2015).
  4. Décret no 2010-1255 du 22 octobre 2010 portant délimitation des zones de sismicité du territoire français
  5. « Article D563-8-1 du code de l'environnement », sur Légifrance (consulté le 27 août 2013). La commune de Lempdes n'est pas mentionnée dans les exceptions.
  6. Clermont Communauté, « communiqué de presse »,‎ (consulté le 16 février 2015).
  7. « Voiries d'intérêt communautaire. Commune de Lempdes. Réalisation du giratoire ouest de la bretelle A711 et requalification entre le giratoire de la Rochelle et le giratoire de Marmilhat », sur le site de Clermont Communauté,‎ (consulté le 16 février 2015).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  10. Évolution et structure de la population du Puy-de-Dôme, Insee, 2011.
  11. a, b et c Annuaire des établissements scolaires de Lempdes sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  12. [zip] Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011, Insee.
  13. a et b « Chiffres clés Emploi - Population active : Département du Puy-de-Dôme (63) », sur le site de l'Insee,‎ (consulté le 16 février 2015).
  14. a et b « Chiffres clés Emploi - Population active : France », sur le site de l'Insee,‎ (consulté le 16 février 2015).
  15. a et b « Données générales des exploitations ayant leur siège dans Lempdes commune », sur le site du ministère de l'Agriculture (consulté le 16 février 2015).