Bruno Sammartino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruno Sammartino
Bruno Sammartino Hall of Fame 2015.jpg

Bruno Sammartino en 2015.

Données générales
Nom de naissance
Bruno Leopoldo Francesco Sammartino
Nationalité
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
PittsburghVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
260 lb (118 kg)
Catcheur mort
Fédération
Carrière pro.

Bruno Leopoldo Francesco Sammartino (né le à Pizzoferrato et mort le à Pittsburgh) est un catcheur (lutteur professionnel) italien.

Il est essentiellement connu pour son travail à la World Wide Wrestling Federation / World Wrestling Federation (WWWF / WWF) où il remporte à deux reprises le championnat du monde poids-lourds de la WWWF, établissant le record du plus long règne. Il est membre du Professional Wrestling Hall of Fame and Museum en 2002 et du WWE Hall of Fame en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Bruno Sammartino est le cadet d'une famille de sept enfants et grandit à Pizzoferrato[2]. En 1943, l'armée allemande envahit le village. Au cours de l'occupation par les Allemands, il tombe gravement malade et sa mère se faufile hors du village pour trouver de la nourriture[2]. Il récupère et quitte l'Italie en 1950 pour Pittsburgh où toute la famille rejoint le père, parti avant la guerre[2].

Carrière de catcheur (1959-1987)[modifier | modifier le code]

Débuts (1959-1963)[modifier | modifier le code]

Bruno Sammartino se fait connaître d'abord en tant qu'homme fort et c'est grâce à ses prestations que Ruddy Miller, un promoteur de la région, décide de lui donner une chance[3]. Il effectue ses premiers matchs à la fin de l'année 1959[2].

Rapidement, Vince McMahon, Sr. le remarque et il commence à lutter régulièrement pour la Capitol Wrestling Federation (CWF)[3]. C'est cependant à la Maple Leaf Wrestling, une fédération de l'Ontario, qu'il remporte ses premier titre en devenant champion international par équipes (version Toronto) avec Billy Watson le 27 septembre 1962 après leur victoire par disqualification face à Bulldog Brower et Sweet Daddy Siki[4]. Le 22 novembre 1962 il devient champion poids-lourds des États-Unis de la National Wrestling Alliance (Version Toronto) après sa victoire sur Johnny Valentine. Son règne est bref puisqu'il s'arrête le 14 décembre après sa défaite face à Valentine[5],[6]. Le 28 février 1963, c'est le titre de champion international par équipe qu'il perd avec Watson après leur défaite face à Bulldog Brower et Johnny Valentine[7].

Capitol Wrestling Federation / World Wide Wrestling Federation / World Wrestling Federation (1961-1987)[modifier | modifier le code]

Bruno Sammartino avec la ceinture de champion du monde poids lourd de la WWWF.

Depuis 1960, Bruno Sammartino commence à travailler pour la Capitol Wrestling Federation (CWF) et à partir de septembre 1961 il devient le principal rival du Nature Boy Buddy Rogers qui est alors champion du monde poids-lourds de la National Wrestling Alliance (NWA)[Note 1]. Ils s'affrontent à de nombreuses reprises[8]. En 1963, la CWF change de nom pour devenir la World Wide Wrestling Federation (WWWF). Entretemps Sammartino n'est plus membre de la NWA. Le 17 mars, il devient champion du monde poids-lourds de la WWWF après une victoire expéditive en 48 secondes face à Rogers[9]. Gorilla Monssoon devient un de ses principaux rivaux après un combat à Jersey City en octobre se terminant par la victoire par disqualification de Monsoon[10]. Il s'affrontent à de nombreuses reprises au Madison Square Garden jusqu'en 1969[11].

Il défend aussi son titre face à d'autres catcheurs comme Shōhei Baba le 17 février 1964[12].

Décès[modifier | modifier le code]

Le 18 avril 2018, le champion de catch décède à l’âge de 82 ans. Il avait été hospitalisé peu auparavant dans un hôpital de Pittsburgh[13].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
    • Bear hug
    • Hammerlock
  • Prises favorites
    • Front powerslam
    • Standing backbreaker
    • Half Boston crab
    • Full nelson
    • Body slam
    • Hip toss
    • Running big boot
    • Back suplex
    • Arm drag
    • Shoulder block
    • Running high knee
    • Dropkick
    • Stomach jabs
  • Surnoms
    • The Italian Strongman
    • The Living Legend

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Maple Leaf Wrestling
    • 1 fois champion par équipes International de la NWA (Toronto version) avec Whipper Billy Watson
    • 1 fois champion Poids-Lourds des États-Unis de la NWA (version Toronto)
  • World Wide Wrestling Federation
    • 1 fois champion par équipes International avec Dominic DeNucci
    • 1 fois champion par équipes des États-Unis avec Spiros Arion
    • 2 fois champion de la WWE (plus long règne de l'histoire : 2803 jours)
  • World Wide Wrestling Alliance
    • Membre du Hall of Fame depuis 2008
  • World Wrestling Association (Indianapolis)

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Capitol Wrestling Federation est alors membre de la National Wrestling Alliance.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Profil de Bruno Sammartino », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 novembre 2015).
  2. a, b, c et d (en) Michael Weyer, « Shining a Spotlight 2.14.13: Bruno Sammartino », sur 411mania, (consulté le 21 novembre 2015).
  3. a et b (en) Nick Haynes, « In Retrospect: Bruno Sammartino », sur Bleacher Report, (consulté le 21 novembre 2015).
  4. (en) « MLW @ Toronto », sur Wrestlingdata (consulté le 23 novembre 2015).
  5. (en) « MLW @ Toronto », sur Wrestlingdata (consulté le 22 novembre 2015).
  6. (en) « MLW @ Toronto », sur Wrestlingdata (consulté le 22 novembre 2015).
  7. (en) « MLW @ Toronto », sur Wrestlingdata (consulté le 23 novembre 2015).
  8. (en) « Liste des matchs simple opposant Bruno Sammartino à Buddy Rogers », sur Wrestlingdata (consulté le 23 novembre 2015).
  9. (en) Jason Patrick, « WWE: The History Of “The Living Legend” Bruno Sammartino », sur Whatculture, (consulté le 23 novembre 2015).
  10. (en) Anthony J. Machcinski, « Bruno Sammartino given key to Jersey City before his induction into WWE Hall of Fame », sur www.nj.com, (consulté le 19 avril 2018)
  11. Simon Lacroix, « LE COIN DU LIVRE : GORILLA MONSOON! », sur lutte.quebec, (consulté le 22 novembre 2017)
  12. (en) Ryan Mancuso, « 411’s Wrestling Hall of Fame Class of 2008: Shohei Giant Baba », sur 411mania, (consulté le 20 juillet 2016).
  13. (en) « WWE Hall of Famer Bruno Sammartino passes away », sur wwe.com, (consulté le 18 avril 2018)
  14. a, b, c, d et e (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Match of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 16 octobre 2009)
  15. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Most Inspirational Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 16 octobre 2009)
  16. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 16 octobre 2009)
  17. (de) « Observer: Best Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 16 octobre 2009)
  18. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :