The Undertaker

Cette page est en semi-protection longue.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

The Undertaker
Image dans Infobox.
The Undertaker en 2014.
Données générales
Nom de naissance
Mark William Calaway
Nom de ring
Texas Red
Commando
The Master of Pain
The Punisher
« Mean » Mark Callous
The Undertaker
Nationalité
Naissance
(57 ans)
Houston, Texas
Lieu de résidence
Taille
entre 6 9 (2,06 m)[1] ou 6 10 (2,08 m)[2],[3],[4],[5]
Poids
entre 299 lb (136 kg)[1],[3],[4] et 309 lb (140 kg)[5]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Don Jardine[2]
Carrière pro.
Annoncé de

Mark William Calaway (né le à Houston, Texas), est un ancien catcheur américain. Il est connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment, sous le nom de The Undertaker.

Calaway est considéré comme l'un des plus grands catcheurs de l'histoire, son look et son personnage sont devenus un symbole dans l'histoire du catch[7],[8]. Le Pro Wrestling Illustrated l'a nommé second dans son PWI 500 en 2002. Il a reçu le PWI Feud of the Year Award en 1991 à la suite de sa rivalité contre l'Ultimate Warrior, quatre fois le PWI Match of the Year Award en 1998 à la suite de son match face à Mankind au King of the Ring, à ses matchs face à Shawn Michaels en 2009 et 2010 lors de WrestleMania XXV et XXVI et son match face à Triple H en 2012 lors de WrestleMania XXVIII. Le Wrestling Observer Newsletter a noté son match face à Shawn Michaels lors de Badd Blood: In Your House en 1997 comme étant un « 5 Stars match ».

Calaway a commencé sa carrière à la World Class Championship Wrestling en 1984, avant de rejoindre cinq ans plus tard la World Championship Wrestling. À la suite du refus de la fédération de renouveler son contrat, il arrive en 1990 à la World Wrestling Federation. Au cours de sa carrière, Calaway s'est forgé deux personnages différents — appelés gimmicks — sur les rings de la WWE : celui d'un mort-vivant venant de vallée de la Mort et possédant des pouvoirs surnaturels et celui d'un biker américain, entre 2000 et 2003. Sa gimmick de « Deadman » a donné naissance à de nombreux types de matchs ; ainsi furent créés les Buried Alive match ou encore les Hell in a Cell match[9].

Calaway est un septuple champion du monde, étant quatre fois champion de la WWF/E et trois fois champion du monde poids-lourd de la WWE. Il a également remporté six fois le championnat du monde par équipe de la WWE, une fois le championnat du monde par équipe de la WCW et une fois le championnat hardcore de la WWE.

Il est notamment connu pour sa série de victoires à WrestleMania, le plus grand show annuel de la WWE, avec un record de 25 victoires en 27 matchs dont 21 d'affilée[10].

Carrière

Débuts (1984-1989)

Calaway fait ses débuts en 1984 sous le pseudonyme de « Texas Red » à la World Class Championship Wrestling au Texas où il perd son premier match contre Bruiser Brody[6]. Quatre ans plus tard, en 1988, il quitte la fédération pour rejoindre la Continental Wrestling Association (qui devient l'année suivante la United States Wrestling Association, lorsque Jeff Jarrett fusionne la WCCW et la CWA) où il catche sous des gimmicks variés. Le , il remporte le premier titre de sa carrière, le championnat poids-lourds unifié de la USWA, sous le pseudonyme de « The Master of Pain » en battant Jerry « The King » Lawler[11]. Calaway remporte également le WCWA Texas Heavyweight Championship le sous le nom de « The Punisher », à la suite du forfait du titre par le précédent champion Eric Embry[12].

World Championship Wrestling (1989-1990)

Les premières apparitions de Calaway au grand public débutent quand il rejoint la World Championship Wrestling fin 1989. Il y prend le pseudonyme de « Mean Mark » Callous et forme avec « Dangerous Dan » Spivey l'équipe The Skyscrapers, qui est managée par Teddy Long[13]. Les Skycrapers ont une rivalité avec les Road Warriors[14], qui se stoppe prématurément lors du départ de Spivey.

De retour en solitaire (et managé par Paul E. Dangerously), Calaway bat Johnny Ace à Capital Combat, puis Brian Pillman à Clash of the Champions. À The Great American Bash 1990, il tente sans succès de s'emparer du championnat poids-lourd des États-Unis de la NWA face à Lex Luger qui effectue le tombé sur lui après une corde à linge[15].

Parallèlement à son travail à la WCW, il a également catché à la New Japan Pro-Wrestling, en tant que Dice Morgan Punisher. Après son renvoi de la WCW, il retourne brièvement à la USWA où il prend part à un tournoi pour déterminer le nouveau USWA Unified World Heavyweight Champion : il bat Bill Dundee au premier tour, mais perd contre Jerry Lawler en quarts de finale. En , Calaway signe avec la World Wrestling Federation.

World Wrestling Federation/Entertainment (1990-2020)

The Undertaker en 2008.

Débuts et WWF Champion (1990-1991)

Il fait ses débuts aux Survivor Series 1990 le sous le nom de The Undertaker (qui veut dire en français « croque-mort », « fossoyeur » ou « entrepreneur de pompes funèbres »), un mort-vivant managé par Brother Love, où il fait partie de l'équipe de Ted DiBiase (les autres membres de l'équipe sont The Honky Tonk Man et Greg Valentine) pour affronter l'équipe de Dusty Rhodes (Dusty Rhodes, Koko B. Ware, Bret Hart et Jim Neidhart)[16]. Durant le match, Undertaker élimine Koko B. Ware en premier et Dusty Rhodes par la suite, mais c'est DiBiase qui fait gagner l'équipe en éliminant Bret Hart[17]. Il participe au Royal Rumble 1991 en entrant en douzième position mais il se fait éliminer en neuvième position par les Road Warriors (Hawk et Animal)[18]. Quelques mois après ses débuts, Brother Love lui présente son nouveau manager, Paul Bearer qui va devenir son ami, mentor et gardien de la célèbre urne d'où Undertaker tirait sa force. À ses débuts, l'Undertaker place souvent ses adversaires vaincus (des jobbers) dans un sac mortuaire[19]. Il bat Jimmy « Superfly » Snuka lors de WrestleMania VII commençant sa Streak[20]. Ensuite, il commence une longue rivalité avec Hulk Hogan.

Un an après son arrivée à la WWF, il gagne le championnat de la WWF contre Hulk Hogan aux Survivor Series 1991 [21], qu'il perdra six jours plus tard contre Hogan lors de This Tuesday in Texas. Il participe au Royal Rumble 1992 en entrant en vingtième position mais il se fait éliminer par Hulk Hogan en dix-septième position.

Diverses rivalités (1992-1996)

Paul Bearer, le manager et porteur de l'urne de l'Undertaker durant les années 1990, le trahit lors de SummerSlam 1996.

En 1992, il sauve Randy Savage d'une attaque de Jake « The Snake » Roberts, il effectue donc un face turn. Lors de WrestleMania VIII[22], il remporte son combat face à Roberts. Lors de SummerSlam 1992, il bat Kamala par disqualification. Il le rebat une nouvelle fois lors des Survivor Series dans un match qu'il a lui-même inventé, le Casket match ou le « match du cercueil », en enfermant Kamala dans le cercueil. En janvier 1993, il entame une rivalité avec Giant Gonzalez. Il participe au Royal Rumble 1993 en entrant en quinzième position mais il se fait éliminer par ce dernier en quinzième position. Les deux hommes s'affrontent à WrestleMania IX, match qui se solde par une victoire de l'Undertaker par disqualification[23]. Lors de SummerSlam, il obtient la victoire contre Giant Gonzales dans « Rest in Peace match », cela signifiait qu'il n'y avait pas de disqualification et de décompte extérieur. Il participe aux Survivor Series 1993 dans un match à deux équipes de quatre à élimination dans l'équipe « The All-Americans » (Lex Luger, Undertaker, Rick Steiner et Scott Steiner). Son équipe sort vainqueur du match en battant « The Foreign Fanatics » (Yokozuna, Crush, Ludvig Borga et Jacques Rougeau).

Au Royal Rumble 1994, il perd face à Yokozuna dans un Casket match pour le championnat de la WWF et disparaît pendant de longs mois. À SummerSlam 1994, lors de son retour, il gagne contre un Undertaker imposteur (incarné par Brian Lee) et ayant Ted Dibiase comme manager. Aux Survivor Series, dans un Casket match contre Yokozuna, il obtient sa vengeance en l'enfermant dans le cercueil.

L'année 1995 implique l'Undertaker dans des rivalités avec des membres de la Million Dollar Corporation de Ted Dibiase. Il vainc Irwin R. Shyster au Royal Rumble 1995 et King Kong Bundy lors de WrestleMania XI[24]. Par la suite, Kama Mustafa vole l'urne de Paul Bearer et la fond en chaîne. Lors du premier In Your House, il bat Kama. Il participe au tournoi du King of the Ring en gagnant en huitième de finale contre Jeff Jarrett mais il se fait éliminer en quart de finale en perdant contre Mabel. Lors de In Your House 2 et SummerSlam 1995, il bat Kama, à chaque fois dans un Casket match. Lors de In Your House 3, il bat King Mabel. Lors des Survivor Series, il participe à un match classique de cet événement, un 4 vs 4 à élimination avec Savio Vega, Fatu et Henry Godwinn et battent King Mabel, Jerry Lawler, Isaac Yankem et Hunter Hearst Helmsley. Lors de In Your House 5, il bat King Mabel dans un Casket match. Par la suite, il entre en rivalité avec celui-ci, qui s'était emparé de la chaîne. Mabel et Yokozuna blessent l'Undertaker au visage et celui-ci porte ensuite un masque semblable à celui du fantôme de l'opéra.

En décembre 1995, il remporte un match du cercueil contre King Mabel. À la suite de ce combat, la WWE le nomme aspirant numéro 1 au championnat de la WWF. Kevin Nash, ancien champion, intervient en la faveur de Bret Hart lors du combat pour le titre au Royal Rumble 1996. À In Your House 6, il bat le champion intercontinental Goldust par décompte extérieur, il ne remporte donc pas le titre. La guerre entre l'Undertaker et Nash se termine, avec la victoire du Deadman à WrestleMania XII[25]. À In Your House 7, il bat Mankind. Lors de In Your House 8, il perd dans un Casket match pour le championnat intercontinental de Goldust à cause de l'intervention de Steve Austin, Vader, Justin Bradshaw, et Issac Yankem. Ce scénario se reproduit lors de In Your House 8 : Partie 2 mais cette fois à cause de l'intervention de Mankind qui se cachait dans le cercueil. Il perd contre Mankind lors du King of the Ring. Lors de In Your House 9, il bat Goldust par disqualification.

Rivalités avec Paul Bearer et Kane (1996-1998)

Mankind le bat lors d'un Boiler Room Brawl à SummerSlam et Paul Bearer, son manager, le trahit en devenant l'allié de Mankind. À In Your House 10, il bat Goldust dans un Curtain Call match. Plus tard, l'Undertaker gagne contre Mankind dans le premier Buried Alive match (match « enterré vivant »). Aux Survivor Series, il gagne contre Mankind. À In Your House 12, il bat The Executioner dans un Armageddon Rules match. Lors de la treizième édition de WrestleMania, il bat Sycho Sid et devient champion de la WWF pour la deuxième fois[26]. Il conserve son titre contre Mankind lors de In Your House 14, contre Stone Cold Steve Austin lors de In Your House 15 et contre Vader lors de In Your House 16. Il perd finalement son titre à SummerSlam 1997 contre Bret Hart.

L'Undertaker en 1997.

Il entame une rivalité avec Shawn Michaels qu'il affronte lors de In Your House 17, mais le match se termine par une double disqualification[27]. Ils obtiennent un match revanche lors de Badd Blood: In Your House dans le tout premier Hell in a Cell match. Il perd le match à cause de l'intervention de son demi-frère, Kane[28]. Il perd par disqualification contre Jeff Jarrett lors de In Your House 19[29].

Lors du Royal Rumble 1998, il perd encore une fois contre Shawn Michaels dans un Casket match toujours à cause d'une intervention de Kane[30]. Il affronte enfin celui-ci dans un match à WrestleMania XIV, match qu'il remporte[31]. Lors de Mayhem in Manchester, il bat Kane[32]. Lors de In Your House : Unforgiven, il bat Kane dans le tout premier Inferno match[33]. Au King of the Ring 1998, il gagne lors d'un Hell in a Cell match contre Mankind. Lors du match, il pousse Mankind du toit de la cage sur la table des commentateurs, cette image est aujourd'hui considérée comme l'une des plus violentes chutes de l'histoire. Dans la même soirée, il intervient dans le First Blood match entre Stone Cold Steve Austin et Kane pour le championnat de la WWF, causant la défaite d'Austin[34]. Lors du premier Fully Loaded, il gagne pour la première fois le championnat par équipe de la WWE avec son rival et champion de la WWF Stone Cold Steve Austin contre Mankind et Kane. Ils perdent les titres contre les anciens champions le à Raw. Lors du Summerslam 1998, il perd sa chance pour le titre de la WWF contre Steve Austin. Lors de Breakdown, il participe à un Triple Threat match pour le titre de Steve Austin comprenant aussi Kane mais ils exécutent le tombé sur le champion en même temps et le titre sera donc déclaré vacant. Il affronte Kane lors du premier Judgment Day avec Steve Austin comme arbitre spécial mais ce dernier attaque les deux hommes et se déclare lui-même champion. Un tournoi pour le championnat est organisé aux Survivor Series 1998 où Undertaker bat Kane en quart de finale mais il perd en demi-finale par disqualification contre The Rock après une intervention de Kane favorable au Rock[35].

The Lord of Darkness (1998-1999)

À la fin de l'année 1998, il fait un heel turn et fonde un clan nommé Ministry of Darkness avec Edge, Christian, Gangrel, Viscera. Il perd au profit de Stone Cold Steve Austin dans un Fatal Four Way match comprenant aussi Kane et Mankind lors de Capital Carnage. Après WrestleMania XV, où il remporte une victoire face au Big Boss Man dans un match Hell in a Cell, The Corporation et The Ministry of Darkness se réunissent pour former The Corporate Ministry[36]. Lors du premier Backlash, il bat Ken Shamrock[37]. Lors de No Mercy qui se déroulait au Royaume-Uni, il participe à un Triple Threat Match comprenant Triple H pour le titre de champion de la WWF de Stone Cold Steve Austin mais ce dernier conserve son titre[38]. Il gagne, pour la troisième fois de sa carrière, le championnat de WWF à Over The Edge 1999 en battant Steve Austin, grâce à l'aide de Shane McMahon qui était l'arbitre spécial du match[39]. Il conserve son titre face à The Rock au King of the Ring[40]. Il perd son titre le à Raw, au profit de Steve Austin. Après la perte du titre de la WWF, Undertaker forme une équipe avec Big Show sous le nom de Unholy Alliance où ils gagneront deux fois le championnat du monde par équipes de la WWF, le premier à SummerSlam en battant son frère Kane et son partenaire X-Pac et le second face à Rock 'n' Sock Connection (The Rock et Mankind) à SmackDown dans un Buried Alive Tag Team match avec l'aide de Triple H alors que celui-ci n’aidait pas vraiment son équipe puisque Helmsley avait attaqué Big Show. En , Undertaker se blesse et quitte la WWF pour un arrêt de plusieurs mois.

The American Bad Ass et The Big Evil (2000-2003)

« The American Bad Ass » Undertaker à WrestleMania XIX.

Undertaker, blessé au bras, ne peut revenir pour WrestleMania 2000. Il reprend les matchs en mai seulement. Son retour marque un changement dans son personnage. Il a également une nouvelle prise de finition : The Last Ride.

Undertaker revient sur le ring lors de Judgment Day 2000 sous le look d'un motard pour attaquer Triple H mais l'arbitre spécial, Shawn Michaels, utilise cette attaque comme prétexte pour disqualifier The Rock[41]. Lors du King of the Ring 2000, il fait équipe avec The Rock et Kane pour battre Triple H, Vince McMahon et Shane McMahon, permettant à The Rock de récupérer le WWF Championship[42]. Lors de Fully Loaded, il bat Kurt Angle[43]. Il bat Kane lors de SummerSlam par décompte à l'extérieur. En effet, il avait enlevé le masque de son demi-frère et celui-ci s'est donc enfui. Il tentera de remporter le WWF Championship de The Rock dans un Fatal Four Way match comprenant aussi Kane et Chris Benoit mais The Rock conservera son titre. Lors des Survivor Series, il se fait battre par le champion Kurt Angle et ne remporte donc pas le titre. Durant le match, le frère d'Angle est intervenu en se faisant passer pour son frère, ceci a distrait l'Undertaker et lui a fait perdre le match. À Rebellion, il bat Chris Benoit. Il participe à un Hell in a Cell match comprenant Stone Cold Steve Austin, Triple H, The Rock, Rikishi et le champion Kurt Angle mais ce dernier conserve son titre. Il participe au Royal Rumble 2001 en entrant en vingt-cinquième position mais il se fera éliminer par Rikishi. Il participe avec Kane à un Tables match comprenant aussi Edge et Christian et les WWF Tag Team Champions, les Dudley Boyz mais ces derniers conservent leurs titres. À WrestleMania X-Seven, il bat Triple H et signe son 9-0.[44].

Après WrestleMania, il forme une équipe avec son demi-frère Kane qui durera plusieurs mois. Les Brothers of Destruction s'opposeront notamment à Stone Cold Steve Austin et Triple H dans une rivalité brutale. Juste après WrestleMania, ils remportent le WWF Tag Team Championship mais le perdront à Backlash 2001 contre Steve Austin et Triple H. À Insurrextion, il bat Steve Austin et Triple H dans un Handicap match. Il ne remportera pas le WWF Championship à Judgment Day face à Steve Austin à cause de l'intervention de Triple H. Lors d'une édition de Raw, il gagne par disqualification contre Albert pour le championnat Intercontinental à cause de DDP. Lors dInVasion, il fait partie de l'équipe de la WWF qui perdra contre l'équipe Alliance. Juste avant SummerSlam 2001, les Brothers of Destruction remportent le WCW World Tag Team Championship[45]. Lui et son frère remportent le WWF Tag Team Championship[46],[47] à SummerSlam faisant d'eux les premiers double champions par équipe de l'histoire de la WWF. Ils perdront le titre de la WWF contre les Dudley Boyz. À Unforgiven 2001, ils conservent le WCW World Tag Team Championship contre Brian Adams et Bryan Clark. Ils perdront plus tard le titre de la WCW contre Booker T et Test.

Lors de No Mercy 2001, il bat Booker T et lors des Survivor Series, il fera partie de l'équipe WWF qui battra l'équipe Alliance. En novembre 2001, Undertaker opère un changement complet d'attitude, et devient un heel très efficace, demandant le respect et massacrant quiconque ne lui en donnerait pas assez. Il remporte le WWF Hardcore Championship contre Rob Van Dam à Vengeance 2001. Après avoir défendu son titre avec succès contre des adversaires comme The Big Show ou Jeff Hardy, il perdra le titre contre Maven. Il participe au Royal Rumble 2002 en entrant en huitième position mais il se fait éliminer par Maven. Il entame une rivalité avec Ric Flair. À No Way Out 2002, il perd contre The Rock) à la suite d'une distraction de Ric Flair. Pour que Ric Flair accepte de l'affronter à WrestleMania, il ira jusqu'à attaquer son fils. À WrestleMania X8, il bat Flair[48]. À Backlash 2002, il intervient dans le match entre Triple H et Hulk Hogan en faveur de ce dernier. Par la suite, Hogan gagne le WWF Undisputed Championship. Il se fera battre par Triple H lors d'Insurrextion 2002. Après de multiples destructions, Undertaker (alors surnommé Big Evil) gagne le titre Undisputed contre Hulk Hogan à Judgement Day 2002. Dès le lendemain, à Raw, il met son titre en jeu contre Rob Van Dam et il perd le titre, mais le récupère 1 minute après[49].

Il conserve également son titre contre Triple H à King Of The Ring 2002, Jeff Hardy dans un Ladder match à Raw ou encore contre Kurt Angle à SmackDown. Mais son règne est court car lors de Vengeance, il perd le titre dans un Triple Threat match contre Kurt Angle et The Rock laissant la ceinture à The Rock. Après avoir fait un face turn, il bat Test à SummerSlam ; il est ensuite drafté à SmackDown et sort vainqueur d'un Triple Threat match dans cette même édition de SmackDown contre Chris Benoit et Kurt Angle pour déterminer le challenger no 1 au WWE Championship détenu par Brock Lesnar. Sa quête du titre se poursuit donc avec sa feud contre Brock Lesnar à Unforgiven 2002. Ce fut un match nul (double disqualification) et Undertaker demanda une revanche à No Mercy dans un Hell in a Cell sanglant que Brock Lesnar gagna.

Big Show blesse Undertaker en octobre 2002, pour lui permettre de se remettre d'une blessure. Il fait son retour au Royal Rumble 2003 en rentrant 30e. Il est alors éliminé par Brock Lesnar (à la suite d'une distraction de Batista), qui gagne finalement le Royal Rumble. Il bat Big Show lors de No Way Out 2003. Undertaker veut se venger du Big Show à WrestleMania XIX mais A-Train se joint à Big Show pour un Handicap match (en effet, le partenaire de l'Undertaker, Nathan Jones, n'a pas participé au match) qu'Undertaker remporte[50]. Undertaker bat Rey Mysterio dans un tournoi pour déterminer le challenger no 1 au titre mondial dans une édition de SmackDown mais il est éliminé par John Cena grâce à l'interférence des Full Blooded Italians. Puis il défait John Cena à Vengeance 2003. Il bat ensuite A-Train à SummerSlam. À No Mercy, un Biker Chain match a lieu entre lui et Brock Lesnar pour le championnat de la WWE : il perd après une intervention du FBI et de Vince McMahon. L'Undertaker veut se venger de Vince McMahon aux Survivor Series dans un Buried Alive match mais Kane intervient et l'enterre.

Retour en Deadman (2004-2007)

Il effectue son retour à WrestleMania XX sous son ancien personnage du Deadman en battant Kane[51]. À Judgment Day, il défait Booker T[52]. À The Great American Bash 2004, Undertaker bat seul les Dudley Boyz et « tue » ensuite son ancien manager, Paul Bearer en faisant couler du ciment dans une cage en verre où il était enfermé durant le match (ce n'était pas vraiment Paul Bearer dans la cage en verre mais un cascadeur car Paul Bearer avait des soucis de santé)[53]. Il devient aspirant no 1 au WWE Championship détenu par JBL mais perd par disqualification à SummerSlam après avoir mis un coup de ceinture à JBL[54]. Il obtient un match revanche à No Mercy pour la ceinture dans un Last Ride Match mais il perd face à JBL après l'intervention de Heidenreich. S'ensuit une rivalité entre Undertaker et Heidenreich durant laquelle le Deadman remporte la victoire aux Survivor Series. À Armageddon, il est battu dans un Fatal Four Way match pour le WWE Championship entre JBL, Eddie Guerrero, Booker T et lui-même. La feud entre le Deadman et Heidenreich prend fin au Royal Rumble 2005 dans un Casket match où l'Undertaker l'emporte. À No Way Out 2005, il bat Luther Reigns.

L'Undertaker et son frère Kane.

Undertaker commence une rivalité avec Randy Orton et son père « Cowboy » Bob Orton ; à WrestleMania 21, il bat Randy Orton[55]. À Great American Bash, il bat Muhammad Hassan. Lors de SummerSlam, il perd face à Randy Orton puis face à Randy Orton et son père dans un Handicap Casket match à No Mercy. Lors d'Armageddon, il bat Randy Orton dans un Hell in a Cell. À No Way Out 2006, il perd contre Kurt Angle pour le championnat du monde poids-lourd, alors qu'il croyait que son adversaire avait abandonné à la suite de sa prise de soumission.

À WrestleMania 22, il bat Mark Henry dans un Casket match[56]. À SmackDown, le , lors de son match contre Henry, il se fait attaquer par The Great Khali qui fait ses débuts à la WWE. Undertaker demande à affronter Khali à Judgment Day 2006 mais il perd son match[57]. Il affrontera Big Show lors du Great American Bash dans le tout premier Punjabi Prison match de l'histoire de la WWE, match dont il sort vainqueur (Big Show remplaçait le Great Khali, car celui-ci avait un problème de santé)[58]. Le à SmackDown, il devient le premier catcheur à battre The Great Khali dans un Last Man Standing match[59]. Lors de No Mercy 2006, il perd contre Mr. Kennedy par disqualification car ce dernier lui a donné un coup avec le Championnat des États-Unis[60].

Le à SmackDown, il refait équipe avec son frère Kane, reformant les Brothers of Destruction pour battre facilement Mr. Kennedy et MVP[61]. Aux Survivor Series, il perd contre Mr. Kennedy dans un First Blood Match, lorsque MVP intervient et frappe Undertaker à la tête avec une chaise[62]. À Armageddon 2006, il défait Mr. Kennedy dans un Last Ride Match[63].

World Heavyweight Champion (2007-2010)

Lors du Royal Rumble (2007), il rentre en 30e et dernière position, élimine The Great Khali, MVP et Shawn Michaels pour remporter le Royal Rumble Match, ce qui lui donne une chance pour un Championnat Mondial à WrestleMania[64]. Le à Raw, l'Undertaker décide alors d'affronter Batista pour le World Heavyweight Championship à WrestleMania[65]. À No Way Out, lui et Batista (Champion du Monde Poids-Lourds) perdent contre John Cena (Champion de la WWE) et Shawn Michaels, à la suite d'une trahison de Batista qui leur coûta le match[66]. Pendant WrestleMania 23, l'Undertaker bat Batista et devient Champion du Monde Poids-Lourds pour la première fois, restant ainsi invaincu à WrestleMania avec un score de 15-0. Le match sera élu match de l'année 2007 par les fans[67]. Batista veut obtenir son match revanche, et affronte donc l'Undertaker dans un Last Man Standing match à Backlash. Le match se termine par un match nul[68]. L'Undertaker défend alors une nouvelle fois le titre contre Batista le à SmackDown dans un match en cage, se terminant encore une fois en match nul. Par la suite, Edge utilise mallette du Money in the Bank sur l'Undertaker, après une attaque de Mark Henry, et remporte le titre[69]. L'Undertaker est ensuite absent à la suite d'une blessure. Il effectue son retour à Unforgiven 2007, en battant Mark Henry[70]. L'Undertaker obtient ensuite son match revanche pour le championnat du monde poids-lourds face à Batista à Cyber Sunday avec Stone Cold Steve Austin comme arbitre spécial, mais ne remporte pas le match[71]. Il obtient une nouvelle chance au titre lors des Survivor Series dans un Hell in a Cell[72], mais perd le match à la suite d'une intervention d'Edge, déguisé en cameraman. Afin de se venger, l'Undertaker porte un Tombstone Piledriver sur Vickie Guerrero (Edge et Vickie avaient révélé leur amour peu avant). L'Undertaker affronte Batista et Edge dans un Triple Threat match pour le championnat du monde poids-lourds à Armageddon. Edge remportera le titre, à la suite d'une intervention de deux « Faux-Edge » (qui était en fait les Major Brothers)[73].

En début d'année 2008, l'Undertaker est en rivalité avec Mark Henry, Big Daddy V et Matt Striker. Il commence à utiliser une nouvelle prise de soumission, le Hell's Gate. Il participe au Royal Rumble, mais ne remporte le match[74]. À No Way Out, l'Undertaker remporte l'Elimination Chamber match, et obtient un match pour le championnat du monde poids-lourds à WrestleMania XXIV[75],[76]. Il entre alors en rivalité avec le champion Edge, Zack Ryder et Curt Hawkins. À WrestleMania, l'Undertaker bat Edge, ce dernier ayant abandonné à la suite du Hell's Gate. Il devient pour la deuxième fois champion du monde poids-lourds et reste invaincu à WrestleMania pour la seizième fois consécutive[77]. Il conserve le titre à Backlash face à Edge avec le Hell's Gate[78]. Edge, en sang, sera raccompagné sur une civière après le match. Le manager général de SmackDown Vickie Guerrero interdit alors le Hell's Gate, et rend le championnat du monde poids-lourds vacant. Lors de Judgment Day 2008, l'Undertaker bat Edge par décompte à l'extérieur pour le titre[79], mais Vickie Guerrero dit que le titre ne peut être remporté que par tombé ou soumission. Le titre reste donc toujours vacant. Un nouveau match pour le titre a lieu lors de One Night Stand entre Edge et l'Undertaker, dans un TLC match You're Fired match. Edge remportera le match à la suite d'une intervention de La Familia[80]. Vickie Guerrero renvoie donc l'Undertaker de la WWE.

L'Undertaker, après son match face à Shawn Michaels à WrestleMania XXV.

L'Undertaker fait son retour (après avoir été réengagé par Vickie Guerrero) lors de SummerSlam 2008 en battant Edge dans un Hell in a Cell match[81]. Après le match, il envoie Edge en enfer. À Unforgiven, Undertaker s'approche du ring pour « prendre l'âme de Vickie Guerrero », mais Big Show arrive d'abord pour aider l'Undertaker, mais il le trahit et l'attaque. Il entre ensuite en rivalité avec ce dernier, celui-ci défend Vickie Guerrero de l'Undertaker. Ils s'affrontent d'abord à No Mercy, dans un match remporté par le Big Show par KO[82], puis à Cyber Sunday dans un Last Man Standing match remporté par l'Undertaker avec le Hell's Gate[83]. Les deux hommes s'affrontent une nouvelle fois aux Survivor Series dans un Casket match, remporté par l'Undertaker[84].

Au début de 2009, il participe au Royal Rumble en entrant en 16e position, mais se fait éliminer en 26e position par le Big Show, qui était déjà éliminé. Lors de No Way Out, il participe à l'Elimination Chamber pour le championnat de la WWE remporté par Triple H. Il débute ensuite une rivalité avec Shawn Michaels, celui-ci affrontera l'Undertaker à WrestleMania XXV. Les deux hommes s'affrontent à WrestleMania dans un combat d'une demi-heure remporté par l'Undertaker[85]. Sa série de victoires s'élève donc à 17 victoires et aucune défaite. À la suite de ce match unanimement acclamé par la critique, il reçut entre autres le Slammy Award 2009 du match de l'année. Il prend ensuite quelques mois de repos à des blessures aux genoux et à la hanche.

Il fait son retour lors de SummerSlam 2009 en attaquant CM Punk après que ce dernier a remporté le championnat du monde poids-lourds[86]. Il obtient alors un match pour le titre à Breaking Point face à CM Punk dans un Submission match remporté par CM Punk dans une fin controversée : alors que CM Punk portait son Anaconda Vice sur l'Undertaker, l'arbitre Scott Armstrong fait sonner la cloche laissant la victoire à CM Punk, sans que l'Undertaker ait abandonné. Undertaker obtient un nouveau match pour le titre à Hell in a Cell 2009, et remporte le titre en battant CM Punk dans un Hell in a Cell match. Ce règne sera le plus long de sa carrière : il conserve successivement le titre à Bragging Rights contre CM Punk, Rey Mysterio et Batista ; aux Survivor Series contre Chris Jericho et le Big Show ; à TLC contre Batista dans un Chairs match ; et au Royal Rumble 2010 contre Rey Mysterio. À Elimination Chamber, lors de l'Elimination Chamber match de SmackDown, il perd son titre à cause de Shawn Michaels qui, depuis plusieurs semaines, déclarait qu'il voulait un match revanche de WrestleMania XXV, s'introduisit dans le match et lui porta son Sweet Chin Music, permettant à Chris Jericho d'effectuer le tombé et de remporter le championnat du monde poids-lourds.

Rivalités avec Shawn Michaels et Kane (2010)

L'Undertaker accepte d'affronter Shawn Michaels à WrestleMania XXVI, sous la seule condition que s'il perd, il prend sa retraite. Le match est alors un « Streak vs Career match ». Lors de WrestleMania, à la suite d'un match comme l'année précédente acclamé par la critique, Undertaker bat Shawn Michaels dans un No Holds Barred match, ce qui l'amena donc à 18 victoires consécutives pour aucune défaite. Lors du Raw suivant, il apparaît pour rendre hommage à Michaels qui fait son discours d'adieu. Après une victoire face à Jack Swagger lors du SmackDown du , il prend du repos pour soigner sa hanche.

Lors du Raw du , il effectue son retour dans un match contre Edge, qu'il gagne par décompte à l'extérieur. Lors du SmackDown du , il bat Rey Mysterio pour gagner sa place lors du match pour le championnat du monde poids-lourds à Fatal 4 Way, mais, lors du match, il subit une fracture du nez, une fracture de l'orbite et une commotion cérébrale[87],[88]. Son état de santé ne lui permettant pas de participer au match, il est remplacé par Rey Mysterio qui se qualifie en remportant une bataille royale[89],[90]. Officiellement, la WWE justifie son absence lorsque Kane annonce que l'Undertaker a été attaqué par un homme inconnu, et qu'il est à présent dans un état végétatif. Il fait son retour trois mois plus tard à SummerSlam, en sortant d'un cercueil et en attaquant le champion du monde poids-lourds, Kane. Ce dernier l'attaque en retour et lui inflige un Tombstone Piledriver. Kane avoue être le responsable de son attaque[91]. L'Undertaker affronte alors plusieurs fois Kane pour le titre sans parvenir à le remporter, d'abord à Night of Champions 2010 dans un No Holds Barred match[92], puis à Hell in a Cell dans un Hell in a Cell match (avec le retour de Paul Bearer qui le trahit), et enfin une troisième fois à Bragging Rights lors d'un Buried Alive match au cours duquel il est attaqué par la Nexus. Après ce match, il est à nouveau absent à la suite d'une blessure.

Rivalités avec Triple H et CM Punk (2011-2013)

L'Undertaker et Triple H à WrestleMania XXVIII, avant leur affrontement.

Le à WrestleMania XXVII, il bat Triple H par soumission dans un No Holds Barred Match, prolongeant sa série d'invincibilité à 19 victoires consécutives au pay-per-view[93].

Le à WrestleMania XXVIII, il bat le même adversaire dans un Hell in a Cell Match, avec Shawn Michaels comme arbitre spécial, prolongeant sa série d'invincibilité à 20 victoires consécutives au pay-per-view[94].

Le à WrestleMania 29, il bat CM Punk, prolongeant sa série d'invincibilité à 21 victoires consécutives au pay-per-view[95].

Fin de série d'invincibilité, rivalités avec Brock Lesnar, The Wyatt Family, Shane McMahon et Roman Reigns (2014-2017)

Le à WrestleMania XXX, il perd face à Brock Lesnar, mettant fin à sa série d'invincibilité à WrestleMania (la Streak)[96]. Après ce combat, il est hospitalisé à la suite d'une commotion cérébrale[97].

Le à WrestleMania 31, il bat Bray Wyatt[98].

Le à Battleground, il effectue son retour et interrompt le match, entre Seth Rollins et Brock Lesnar pour le titre mondial poids-lourds de la WWE, en attaquant le second pour se venger de la défaite subie à WrestleMania XXX[99]. Le à SummerSlam, il bat Brock Lesnar pour la première fois de sa carrière, de manière controversée avec un Low-Blow[100].

Le à Hell in a Cell, il perd face à ce même adversaire dans un Hell in a Cell match. Après le combat, il se fait attaquer et enlever par la Wyatt Family[101]. Le à Raw, Kane et lui reforment les Brothers of Destruction et attaquent la Wyatt Family. Bray Wyatt les défie ensuite dans un match aux Survivor Series[102]. Le aux Survivor Series, ils battent Bray Wyatt et Luke Harper[103].

Le à WrestleMania 32, il bat Shane McMahon dans un Hell in a Cell Match, permettant à Vince McMahon de garder le contrôle du show rouge[104].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 29e position, élimine Sami Zayn, Baron Corbin, The Miz et Goldberg, avant d'être lui-même éliminé par Roman Reigns[105].

Le à WrestleMania 33, il perd face au Samoan, subissant sa seconde défaite au pay-per-view[106].

Diverses rivalités et retraite (2018-2020)

Le à WrestleMania 34, il bat John Cena en moins de 3 minutes. Il s'agit de sa 24e victoire à WrestleMania pour 2 défaites, et sa 100e victoire en pay-per-view[107]. Le au Greatest Royal Rumble, il bat Rusev dans un Casket Match[108].

Le à Super Show-Down, il perd face à Triple H. Après le combat, son adversaire, Shawn Michaels, Kane et lui célèbrent ensemble, mais The Big Red Monster et lui effectuent un Heel Turn en attaquant les deux premiers[109]. Le à Crown Jewel, les Brothers of Destruction perdent face à D-Generation X[110].

Le à Super ShowDown, il bat Goldberg[111]. Le à Raw, il effectue son retour, en tant que Face, et vient en aide à Roman Reigns en attaquant Drew McIntyre et Shane McMahon[112].

Le à Extreme Rules, Roman Reigns et lui battent Drew McIntyre et Shane McMahon dans un No Holds Barred Match[113].

Le à Super ShowDown, il participe au Tuwaiq Trophy Gauntlet Match en remplacement de Rey Mysterio, puis remporte le trophée en battant AJ Styles[114]. Le à Elimination Chamber, il fait une apparition surprise lors du combat entre Aleister Black et AJ Styles (accompagné de Luke Gallows et Karl Anderson), puis intervient en la faveur du premier en lui permettant de battre le second en attaquant The OC[115].

Le à WrestleMania 36, il bat AJ Styles dans un Boneyard Match[116]. Le , lors du dernier épisode de Undertaker: The Last Ride, il annonce prendre sa retraite[117].

Le aux Survivor Series, une cérémonie a lieu en son honneur, avec des catcheurs tels que Shane McMahon, Big Show, JBL, Jeff Hardy, Mick Foley, The Godfather, les Godwinns, Savio Vega, Rikishi, Kevin Nash, Booker T, Shawn Michaels, Ric Flair, Triple H et Kane. Il effectue sa dernière apparition au sein de la compagnie, rend hommage à son ancien manager Paul Bearer, et annonce qu'il est grand temps pour son personnage de reposer enfin en paix[118].

Hall Of Fame (2022)

Le , la WWE annonce son intronisation au Hall of Fame de cette année[119].

Caractéristiques au catch

Undertaker préparant son Tombstone Piledriver sur Edge.
  • Surnoms
    • « The Deadman »
    • « The Phenom »
    • « The Demon of Death Valley »
    • « The Last Outlaw »
    • « The Big Evil »
    • « The American Badass »
    • « The Lord of Darkness »
    • « The Prince of Darkness »
    • « The Unholy Trinity »
Musiques d'entrées Compositeurs Gimmicks Périodes Fédération(s)
Miracle Man Ozzy Osbourne Punisher Dice Morgan 1989-1990 NJPW
China White Scorpions « Mean Mark » Callous 1989-1990 NWA/WCW
Southern Rock Armand Frydman & Georges Bodossian « Mean Mark » Callous 1990-1990 WCW
Dominatrix Zack Tempest « Mean Mark » Callous 1990-1990 WCW
Heavenly Thunder Christopher Tsangarides « Mean Mark » Callous 1990-1990 WCW
Funeral Dirge Jim Johnston The Deadman 1990-1991 WWF/WWE
Funeral March Jim Johnston The Deadman 1991-1994
The Grim Reaper Jim Johnston The Deadman 1994-1995
Graveyard Symphony Jim Johnston The Deadman 1995-1998 ; 1999
Dark Side Jim Johnston The Deadman 1998
Ministry Jim Johnston The Ministry of Darkness 1999
Corporate Ministry Jim Johnston The Lord of Darkness 1999
Unholy Alliance Jim Johnston The Deadman 1999
You’re Gonna Pay Jim Johnston The American Bad Ass 2000-2002 ; 2003
Rollin’ Limp Bizkit The Big Evil 2000 ; 2002-2003
Rest in Peace Jim Johnston The Deadman 2004-2011 ; 2012-2022
Ain't No Grave Johnny Cash The Last Outlaw 2011
Now That We're Dead Metallica The Unholy Trinity 2020

Palmarès

Undertaker lors du Royal Rumble 2010, où il défendit avec succès son championnat du monde poids-lourds contre Rey Mysterio.
  • World Class Wrestling Association
    • 1 fois WCWA Texas Heavyweight Champion[122]

Récompenses des magazines

Classement PWI 500 de The Undertaker[128].
Année 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 21 en diminution 46 en augmentation 23 en augmentation 14 en diminution 19 en augmentation 6 en augmentation 5 en diminution 8 Non classé 11 en augmentation 2 en diminution 18 en diminution 23 en diminution 26 en diminution 59 en augmentation 5 en diminution 6 en diminution 11 en augmentation 8

Jeux vidéo

Vie privée

Jeunesse

Il est le fils cadet de Frank (décédé en 2003[157]) et Catherine Calaway, tous deux d'origine irlandaise. Ses quatre frères aînés se nomment David, Michael, Paul et Timothy (décédé le [157],[158]). Il étudie au collège de Lufkin[159], puis poursuit ses études universitaires à l'école Waltrip High School (en) au Texas, où il fut membre de l'équipe de basket-ball[160]. Cependant, une blessure au genou oblige Calaway à interrompre ce sport, alors qu'il s'était fixé l'objectif de jouer dans une équipe professionnelle européenne[157]. Il obtient son Graduate school en 1983[160].

Situation familiale

Mark Calaway s'est marié une première fois avec Jodi Lynn en 1989, avec qui il a eu un fils, Gunner, né en 1993[161]. Il divorce en 1999 et se remarie le avec Sara à St. Petersburg en Floride[162]. Ils ont deux filles, Chasey (née le ) et Gracie (née le )[163]. Le couple divorce en 2007.

Le , Calaway a épousé la catcheuse Michelle McCool à Houston, avec qui il était en couple depuis 2007[164]. Le , Michelle McCool et Mark Calaway attendent leur premier enfant[165]. Le est annoncée la naissance de leur fille, Kaia Faith Calaway[166].

Le son grand frère Timothy Calaway est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 63 ans.

Fondations

En 2004, Calaway et son épouse Sara lancent la fondation « The Zeus Compton Calaway Save the Animals ». Celle-ci, en collaboration avec la Texas A&M College of Veterinary Medicine & Biomedical Sciences (en), vient en aide financièrement aux propriétaires d'animaux de compagnie, qui n'ont pas la possibilité de leur payer des soins médicaux[167]. Le catcheur s'est également lancé dans l'immobilier, en 2007. Éloigné des rings à cause d'une blessure au biceps, il a entrepris avec son ami Scott Everhart la construction d'un building à Loveland, dans le Colorado. Composé de bureaux haut de gamme, le bâtiment a pour nom « Calahart », mot-valise formé par leurs noms de famille[168].

Cinéma

En 1991, Calaway a fait une courte apparition dans le film Suburban Commando, avec Hulk Hogan, réalisé par Burt Kennedy. Il est crédité au générique du nom de « Hutch »[169],[170]. En 1996, son personnage de croque-mort a été utilisé dans le film hindi Khiladiyon Ka Khiladi (en), réalisé par Umesh Mehra. Le rôle est tenu par Brian Lee, la doublure de Calaway qui jouait le faux Undertaker à la WWE[171], et qui est également son cousin. Il y joue un fossoyeur qui utilise sa prise de finition, le Tombstone Piledriver[172],[173].

VHS/DVD

Sept VHS et/ou DVD officiels de la WWE sur sa carrière lui ont été consacrés :

  • WWE: Undertaker - The Face of Fear en 1994[176]
  • WWE: Undertaker - He Buries Them Alive en 1994[177]
  • WWE: Undertaker - The Phenom en 1999[178]
  • WWF: Undertaker - This is my Yard en 2001[179]
  • Tombstone: The History of the Undertaker en 2005[180]

Notes et références

  1. a et b (en+de) The Undertaker sur Wrestlingdata.
  2. a et b (en) The Undertaker sur Online World of Wrestling.
  3. a et b (en) « The Undertaker », sur ewrestlingnews.com (consulté le ).
  4. a et b (en) « Profil de l'Undertaker », sur Cagematch (consulté le ).
  5. a et b (en) « Undertaker », sur wwe.com (consulté le ).
  6. a et b (en) « Bio », sur Accelerator3359.com (consulté le )
  7. (en) Matthew Hawkins, « WWE 2K14 Phenom Edition includes The Undertaker as The American Badass », MTV News, (consulté le )
  8. (en) « Top 15 Characters In WWE History »,
  9. WWEProfile[source insuffisante]
  10. (en) « Undertaker's Wrestlemania streak playlist »
  11. (en) John Milner et Richard Kamchen, « Biographie de l'Undertaker », sur Slam! Wrestling (consulté le )
  12. (en) « Texas Heavyweight Title history », sur Wrestling-Titles.com (consulté le )
  13. (en) « Historique du NWA/WCW United States Heavyweight Title », sur wrestling-titles.com
  14. (en) « NWA Clash of the Champions Results (X) » (consulté le )
  15. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Great American Bash '90: New Revolution », sur 411 mania, (consulté le )
  16. 2007 Wrestling almanac & book of facts. "Wrestling's historical cards", p. 88–89.
  17. (en) Mark Satrang, « A review of Survivor Series '90 », sur Examiner.com, (consulté le )
  18. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant for WWF Royal Rumble 1991 », sur Inside Pulse, (consulté le )
  19. (en) « About.com: Top 10 Scariest Wrestlers », Prowrestling.about.com, (consulté le )
  20. (en) « Résultats WrestleMania 7 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  21. (en) Marc Elusive, « On the Marc Reviews: Survivor Series 1991 », sur 411 mania, (consulté le )
  22. (en) « Résultats WrestleMania 8 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  23. (en) « Résultats WrestleMania 9 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  24. (en) « Résultats WrestleMania 11 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  25. (en) « Résultats WrestleMania 12 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  26. (en) « Résultats WrestleMania 13 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  27. « http://www.marcelusive.net/on-the-marc-wwf-in-your-house-17-ground-zero-review/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  28. « WWF in Your House : Badd Blood (1997) - IMDb » [vidéo], sur IMDb (consulté le ).
  29. « http://www.marcelusive.net/on-the-marc-wwf-in-your-house-19-d-generation-x-review/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  30. « Royal Rumble 1998 », sur WWE (consulté le ).
  31. (en) "WWE.com Staff", « "Full WrestleMania XIV results" », sur wwe.com, (consulté le ).
  32. (en) « Dark Pegasus Video Review : Mayhem in Manchester », sur 411MANIA (consulté le ).
  33. (en) « Unforgiven : In Your House 1998 », sur WWE (consulté le ).
  34. « WWF KING OF THE RING 1998 Mankind vs Undertaker HELL IN A CELL MATCH) » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  35. (en) « Survivor Series 1998 », sur WWE (consulté le ).
  36. (en) « Résultats WrestleMania 14 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  37. http://centpourcentcatch.free.fr/in_your_house_28.html
  38. http://centpourcentcatch.free.fr/no_mercy_1999_uk.html
  39. http://centpourcentcatch.free.fr/over_the_edge_1999.html
  40. http://centpourcentcatch.free.fr/king_of_the_ring_1999.html
  41. « The Rock vs. Triple H in a 60-Minute WWE Iron Man Match for the WWE Championship with guest referee Shawn Michaels » [archive du ], World Wrestling Entertainment, (consulté le )
  42. « King of the Ring 2000 results », Wrestling Supercards and Tournaments, (consulté le )
  43. (en) « WWF FULLY LOADED 2000 », sur pwwew.net.com, (consulté le )
  44. (en) « Résultats WrestleMania X-Seven », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  45. a et b (en) « W.C.W. World Tag Team Title », sur Wrestling-titles.com (consulté le )
  46. a et b (en) « Brothers of Destruction's first World Tag Team Championship reign », sur WWE (consulté le )
  47. a et b (en) « Brothers of Destruction's second World Tag Team Championship reign », sur WWE (consulté le )
  48. (en) « Résultats WrestleMania 18 », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  49. WWE, « Retour sur ces matchs de Championnat WWE oubliés », sur youtube.com, (consulté le )
  50. (en) « Résultats WrestleMania 19 (2003) », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  51. (en) « Résultats WrestleMania 20 », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  52. http://centpourcentcatch.free.fr/judgment_day_2004.html
  53. http://centpourcentcatch.free.fr/the_great_american_bash_2004.html
  54. http://centpourcentcatch.free.fr/summerslam_2004.html
  55. (en) « Résultats WrestleMania 21 », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  56. (en) « Résultats WrestleMania 22 », sur SLAM! Wrestling (consulté le )
  57. « Judgement Day 2006 Results : May 21, 2006 », WWE, (consulté le )
  58. (en) « Great American Bash 2006 Results : July 23, 2006 », WWE, (consulté le )
  59. (en) « SmackDown! Results : August 18, 2006 », WWE, (consulté le )
  60. http://centpourcentcatch.free.fr/no_mercy_2006.html
  61. (en) « 411's WWE Smackdown Report 11.03.06 », sur 411MANIA (consulté le ).
  62. http://centpourcentcatch.free.fr/survivor_series_2006.html
  63. http://centpourcentcatch.free.fr/armageddon_2006.html
  64. (en) « Royal Rumble 2007 Results : January 28, 2007 », WWE, (consulté le )
  65. (en) « WrestleMania 23 Results : March 30, 2007 », WWE, (consulté le )
  66. (en) « No Way Out 2007 Results : February 18, 2007 », WWE, (consulté le )
  67. http://centpourcentcatch.free.fr/wrestlemania_23.html
  68. (en) « Backlash 2007 Results : April 29, 2007 », WWE, (consulté le )
  69. (en) « SmackDown! Results : May 11, 2007 », WWE, (consulté le )
  70. (en) « Unforgiven 2007 Results : September 16, 2007 », WWE, (consulté le )
  71. (en) « Cyber Sunday 2007 Results : October 28, 2007 », WWE, (consulté le )
  72. (en) « Survivor Series 2007 Results : November 18, 2007 », WWE, (consulté le )
  73. (en) « Armageddon 2007 Results : December 16, 2007 », WWE, (consulté le )
  74. (en) « The 2008 Royal Rumble Match », WWE, (consulté le )
  75. (en) « No Way Out 2008 Results », WWE, (consulté le )
  76. (en) « Résultats No Way Out 2008 », sur CompleteWWE.com (consulté le )
  77. (en) « WrestleMania 24 Results : March 30, 2008 », WWE, (consulté le )
  78. (en) « Backlash 2008 Results : April 27, 2008 », WWE, (consulté le )
  79. (en) « Judgement Day 2008 Results : May 18, 2008 », WWE, (consulté le )
  80. (en) « One Night Stand 2008 Results : June 01, 2008 », WWE, (consulté le )
  81. (en) « SummerSlam 2008 Results : August 17, 2008 », WWE, (consulté le )
  82. (en) « No Mercy 2008 Results : October 05, 2008 », WWE, (consulté le )
  83. (en) « Cyber Sunday 2008 Results : October 26, 2008 », WWE, (consulté le )
  84. (en) « Survivor Series 2008 Results : November 23, 2008 », WWE, (consulté le )
  85. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  86. (en) « Results: CM Punk comes out on top »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur WWE (consulté le )
  87. (en) « Another Major Injury Threatens WWE Fatal 4-Way Title Match », sur iFight365 (consulté le )
  88. (en) « Undertaker Latest WWE Star Injured », sur fanhouse (consulté le )
  89. (en) « Undertaker Off WWE Fatal 4 Way Card », sur wrestling-radio.com (consulté le )
  90. (en) « WWE SmackDown! Taping Results For Friday » (consulté le )
  91. (en) « SmackDown archive 08/20/2010 » (consulté le )
  92. (en) « Night of Champions match preview » (consulté le )
  93. (en-US) « Undertaker def. Triple H (No Holds Barred Match) », sur WWE (consulté le )
  94. (en-US) « The Undertaker def. Triple H (Hell in a Cell Match with special referee Shawn Michaels) », sur WWE (consulté le )
  95. (en-US) « The Undertaker def. CM Punk », sur WWE (consulté en )
  96. (en-US) « Brock Lesnar def. The Undertaker Brock Lesnar def. The Undertaker », sur WWE (consulté le )
  97. (en-US) « WWE Reports Undertaker Suffered Severe Concussion At WrestleMania », sur SE Scoops (consulté le )
  98. (en-US) « The Undertaker def. Bray Wyatt », sur WWE (consulté le )
  99. (en) John Powell, « Undertaker returns at Battleground », sur Slam! Wrestling, (consulté le )
  100. (en) « WWE SummerSlam 8-23-2015 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  101. (en) Nolan Howell, « Undertaker beat and dragged to hell at Hell in a Cell », sur Slam! Wrestling, (consulté le )
  102. (en-US) « WWE Raw results, November 9, 2015 », sur WWE (consulté le )
  103. (en-US) « The Brothers of Destruction def. The Wyatt Family », sur WWE (consulté le )
  104. (en-US) « The Undertaker def. Shane McMahon (Hell in a Cell Match) », sur WWE (consulté le )
  105. « Les résultats de Royal Rumble », sur www.wwe.fr (consulté le )
  106. (en-US) « Roman Reigns def. The Undertaker », sur WWE (consulté le )
  107. (en-US) « The Undertaker def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  108. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  109. (en-US) « Triple H def. The Undertaker », sur WWE (consulté le )
  110. (en-US) « D-Generation X def. The Brothers of Destruction », sur WWE (consulté le )
  111. (en-US) « The Undertaker def. Goldberg », sur WWE (consulté le )
  112. (en-US) « WWE Raw results, June 25, 2019 », sur WWE (consulté le )
  113. (en-US) « The Undertaker et Roman Reigns def. Shane McMahon et Drew McIntyre (No Holds Barred Match) », sur WWE (consulté le )
  114. (en-US) « The Undertaker returned, won the Tuwaiq Mountain Trophy Gauntlet Match », sur WWE (consulté le )
  115. (en-US) « Aleister Black def. AJ Styles (No Disqualification Match) », sur WWE (consulté le )
  116. Jason Powell, « WrestleMania 36 results: Powell's live review of night one featuring Goldberg vs. Braun Strowman for the WWE Universal Championship, Undertaker vs. AJ Styles in a Boneyard match, Becky Lynch vs. Shayna Baszler for the Raw Women's Championship, Seth Rollins vs. Kevin Owens », sur Pro Wreslting Dot Net, (consulté le )
  117. « The Undertaker annonce prendre sa retraite », sur Catch Au Quotidien (consulté le )
  118. (en-US) « The Undertaker said his Final Farewell to the WWE Universe », sur WWE (consulté le )
  119. (en-US) « The Undertaker to be inducted into WWE Hall of Fame as head of 2022 class », sur CBS Sports (consulté le )
  120. Rock Machine (1989, CD) (lire en ligne)
  121. (en) « Historique du USWA Unified World Heavyweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le )
  122. (en) « Historique du WCWA Texas Heavyweight Championshipship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le )
  123. (en) « Historique du WWF/E Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le )
  124. (en) « Historique du WWE World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le )
  125. (en) « Historique du WWE Hardcore Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le )
  126. (en) « Historique du WWE World Tag Team Championship », sur WWE (consulté le )
  127. a et b (en) « 2020 SLAMMY Award winners announced », sur WWE (consulté le )
  128. (en) « PWI Ratings for The Undertaker », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  129. (de) « Observer: Best Gimmick », sur genickbruch.com (consulté le )
  130. (de) « Observer: Best Heel », sur genickbruch.com (consulté le )
  131. (de) « Observer: Worst Feud Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  132. (en) « List of Dave Meltzer's Five Star Matches: Encyclopedia BETA », sur associatepublisher.com (consulté le )
  133. (de) « Observer: Most Overrated Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le )
  134. https://sites.google.com/site/chrisharrington/mookieghana-prowrestlingstatistics/wo_awards_history#TOC-2001
  135. (de) « Observer: Worst Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  136. (de) « Observer: Best Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  137. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  138. IGN Staff, « The Official WWF Smackdown Roster - IGN », sur Ign.com, (consulté le ).
  139. IGN Staff, « WWF Smackdown 2! : Know Your Role - IGN », sur Ign.com, (consulté le ).
  140. « WWF SmackDown! : Just Bring It », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  141. (en) Justin Calvert, « WWE SmackDown! Shut Your Mouth roster revealed », sur gamespot.com, (consulté le ).
  142. « WWE SmackDown! : Here Comes The Pain », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  143. Jeremy Dunham, « SmackDown! vs. RAW : Final Roster - IGN », sur Ign.com, (consulté le ).
  144. « WWE SmackDown! vs. RAW 2006 (Game) - Giant Bomb », sur Giant Bomb (consulté le ).
  145. (en) « Full WWE SmackDown vs. Raw 2007 roster revealed - VideoGamer.com », sur VideoGamer.com (consulté le ).
  146. http://www.jeuxvideo.com/forums/1-13050-33598-1-0-1-0-0.htm
  147. « WWE SmackDown! vs RAW 2009 », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  148. (en) « Roster - WWE SmackDown vs. Raw 2010 (Raw, SmackDown, ECW, Legends, DLC) », sur The SmackDown Hotel (consulté le ).
  149. (en) Bleacher Report, « THQ's Smackdown Vs. Raw 2011 : Mostly Complete Roster Revealed SECOND UPDATE », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  150. (en) "Corey Clayton", « "Superstar roster revealed for THQ's \u0022WWE '12\u0022" », sur wwe.com, (consulté le ).
  151. « WWE 2K20 », sur WWE2K (consulté le ).
  152. (en) Mike Chiari, « WWE 2K14 : Breaking Down Full Roster in Latest Release », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  153. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur 2k.com, (consulté le )
  154. « WWE 2K16 : Le roster continue de grossir, les derniers noms ajoutés » (consulté le )
  155. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le )
  156. (en-GB) « WWE 2K18 Roster - All Superstars (Raw, SmackDown Live, NXT, Legends, Women, DLC) », TheSmackDownHotel - The Home of WWE 2K17 & WWE Games (consulté le )
  157. a b et c (en) « Mark Calaway - Biography »
  158. (en) « Wrestler profiles: The Undertaker - by JRR - Helium »
  159. (en) « Mark Calaway : qui est The Undertaker ? - Web-Libre »
  160. a et b (en) « Waltrip Trivia Page »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  161. « Mark Calaway - IMDb », sur IMDb (consulté le ).
  162. http://undertaker-elclan94.blogspot.fr/p/personal-life-carrer.html
  163. https://www.fanfiction.net/s/341730/1/Undertaker-s-Child
  164. (en) « L'Undertaker épouse la championne féminine », sur http://www.familytreelegends.com/, Fanhouse.com (consulté le )
  165. (en) « Top WWE Superstar & Former WWE Diva Expecting First Child Together » (consulté le ).
  166. (en) « Confirmed: Michelle McCool & The Undertaker Give Birth to Kaia Faith Calaway » (consulté le ).
  167. (en) « The Zeus Compton Calaway Save the Animals Fund »
  168. (en) « The Undertaker gets involved in real estate venture, his return to WWE »
  169. (en) « Suburban Commando (1991) - Hulk Hogan, Christopher Lloyd - Cast - ARTISTdirect Movies and DVDs » (consulté le )
  170. (en) « Suburban Commando (1991) » (consulté le )
  171. (en) « Wrestler profiles: Brian Lee - by Wayne K. Wilkins - Helium » (consulté le )
  172. (en) « Brian Harris (IX) » (consulté le )
  173. (en) « Khiladiyon Ka Khiladi (1996) » (consulté le )
  174. (en) « Escape the Undertaker » (consulté le )
  175. « Escape The Undertaker » (consulté le )
  176. (en) « WWF The Face Of Fear... Undertaker [VHS] », sur Amazon (consulté le )
  177. (en) « WWE: Undertaker - He Buries Them Alive (1994) (V) », sur IMDB (consulté le )
  178. (en) « WWE - Undertaker - The Phenom », sur Amazon (consulté le )
  179. (en) « WWF - Undertaker: This is My Yard (2001) », sur Rottentomatoes (consulté le )
  180. (en) « Tombstone: The History of the Undertaker (2005) », sur Rottentomatoes (consulté le )

Liens externes

Ressources relatives au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :