Bruiser Brody

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruiser Brody
Bruiser Brody - Big Time Wrestling Dallas - 28 June 1977.jpg
Bruiser Brody en 1977
Données générales
Nom de naissance
Frank Donald Goodish
Nom de ring
Bruiser Brody
King Kong Brody
Red River Jack
Nationalité
Naissance
Décès
Taille
6 6 (1,98 m)[2]
Poids
283 lb (129 kg)[2]
Catcheur mort
Fédération
World Class Championship Wrestling / World Class Wrestling Association
World Wide Wrestling Federation
All Japan Pro Wrestling
Entraîneur
Carrière pro.

Frank Donald Goodish (né le à Détroit, Michigan et mort le à Bayamón, Porto Rico) plus connu sous le nom de Bruiser Brody est un catcheur (lutteur professionnel) américain.

D'abord joueur de football américain à l'université de l'Iowa puis à l'Université d'État de l'Ouest du Texas A&M (en) il ne réussit pas à faire carrière dans ce sport.

Il devient catcheur en 1973 et lutte ensuite dans le Sud des États-Unis principalement au Texas à la Big Time Wrestling. En 1976, il rejoint la World Wide Wrestling Federation mais il se fait renvoyer après une bagarre avec Gorilla Monsoon en coulisses. Il retourne à la Big Time Wrestling (devenue ensuite World Class Championship Wrestling au début des années 1980) et apparaît aussi à l'All Japan Pro Wrestling où il devient populaire. Le , Tony Atlas le retrouve poignardé et Goodish meurt le lendemain.

Après sa mort, il obtient la reconnaissance de la presse spécialisée ainsi que de ses pairs, le Wrestling Observer Newsletter rebaptise le titre du meilleur brawler en Bruiser Brody Award et l'intègre au Wrestling Observer Hall of Fame en 1996. Il est membre du Saint-Louis wrestling Hall of Fame en 2007, du Texas Hall of Fame en 2013 et du Professional Wrestling Hall of Fame and Museum en 2014.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Goodish fait partie des équipes de basket-ball et de football américain de son lycée à Warren[3]. Il étudie ensuite à l'université de l'Iowa où il fait partie de l'équipe de football avant d'être transféré à l'Université d'état de l'Ouest du Texas A&M (en) et fait partie de l'équipe de football. Il y rencontre Dory Funk, Jr. et Stan Hansen qui font tous deux partie de l'équipe de football[4]. Funk, dont le père est promoteur de catch à Amarillo l'emmène voir des spectacles ce qui l'intéresse plus que le football[4]. Il obtient un diplôme en journalisme et quitte l'université en 1967[4].

Il rejoint la rédaction du San Antonio Express comme journaliste sportif[5]. Il commence dans le même temps sa carrière de football américain en sigannt avec les Toros de San Antonio, une équipe semi-professionnelle de Continental Football League fin 1967 pour la saison 1968[6]. Il entre en conflit avec Henry Hight, le propriétaire des Toros à propos de son contrat et se voit transféré chez les Mexico Golden Aztecs de Monterrey[4],[5].

En 1970, les Redskins de Washington s'intéressent à lui et il participe au camp d'entraînement[5]. Goodish ayant du respect pour Vince Lombardi, l'entraîneur des Redskins, il fait son possible pour entrer dans l'équipe[5]. Le départ de Lombardi, a qui les médecins diagnostique un cancer qui va l'emporter en septembre de cette même année, change la donne[5]. Il n'entre pas dans les plans de Bill Austin (en) et les Redskins se sépare de lui avant la fin du camp d'entraînement[5]. Un an plus tard, il fait partie du camp d'entraînement des Eskimos d'Edmonton, une équipe de la Ligue canadienne de football, mais ne signe pas de contrat[7].

Sa carrière de footballeur étant terminé, Goodish vit avec un ami à San Antonio où ils déchargent des cargaisons de viande et continue de s'entretenir physiquement en faisant de la musculation[7].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Entraînements et premiers combats dans le Sud des États-Unis (1973-1976)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il fait de la musculation, il fait la connaissance du catcheur Ivan Putski (en) qui lui conseille de faire du catch[3]. Il s'entraîne auprès d Fritz Von Erich, qui dirige la Big Time Wrestling au Texas[8]. Il y fait son premier match le 29 avril 1973 où il perd un Light Out match face à Bob Roop (en)[Note 1],[9].

Von Erich l'envoie à la National Wrestling Alliance Tri-State (NWA Tri-State), un territoire de la NWA qui couvre l'Oklahoma, la Louisiane et l'Arkansas[10]. C'est dans cette fédération qu'il apprend à faire croire au public que ses affrontements sont des combats légitime auprès de Dan Hodge[10]. Il y retrouve Stan Hansen avec qui il devient le 10 octobre 1974 champion par équipe des États-Unis de la NWA (version Tri-State) après leur victoire sur Johnny Eagles et Terry Lathan[11]. Ils perdent ce titre le 9 février 1975 après leur défaite face à Bob Sweetan et Prince Tapu avant de récupèrer les ceintures quatre jours plus tard[12]. Leur second règne prend fin le 3 mai avec leur défaite face à Jay Clayton et Ken Mantell[13]. Ils ont un troisième règne qui débute en mai[Note 2] et s'arrête le 9 juillet où ils perdent face à Jay Clayton et Danny Hodge[12],[14]. Quelques semaines plus tard, Goodish retrouve sa voiture avec le réservoir siphonné sur le parking après un spectacle de catch à Greenwood, Mississippi[15]. Il demande à Bill Watts de l'emmener à la station service la plus proche mais ce dernier refuse car il est un face alors que Goodish est un heel et si un fan les voit ensemble cela peut briser la kayfabe[15]. Une dispute éclate où Watts déclare d'après Buck Robley Watts déclare : « Je t'emmerde. Sûrement pas. »[15]. Goodish cesse ensuite de travailler dans cette fédération[15].

Après cette dispute, il rejoint la NWA Western States Sports dirigé par Dory Funk, Jr. et basée à Amarillo, Texas[15]. Dans cette fédération il est champion poids-lourds de la Western States du 17 octobre au 18 décembre 1975[16]. Le 31 décembre, il est en Floride à la Championship Wrestling from Florida où il remporte le championnat poids-lourds de Floride de la NWA après sa victoire sur Rocky Johnson[17]. Thunderbolt Patterson met fin à son règne le 4 février 1976[17].

World Wide Wrestling Federation (1976-1977)[modifier | modifier le code]

Les prestations de Goodish dans le Sud des États-Unis attirent l'attention de Vince McMahon, Sr. qui l'engage à la World Wide Wrestling Federation (WWWF)[3]. Il prend le nom de Bruiser Brody et devient le rival de Bruno Sammartino, alors champion poids-lourds de la WWWF[3]. Brody quitte la fédération en 1977 et les journalistes spécialisés évoquent diverses raisons : le refus de signer un contrat sur le long terme, le refus de jobber qui équivaut à ne pas se retrouver dans des rivalités ainsi que des tensions en coulisses avec Kamala et Gorilla Monsoon[18].

Big Time Wrestling / World Class Championship Wrestling / World Class Wrestling Association (1977-1988)[modifier | modifier le code]

Après son départ de la World Wide Wrestling Federation, Brody retourne à la Big Time Wrestling[19].

Grâce aux contacts de Von Erich, Brody affronte Bull Curry à Houston à la Southwest Sports[20]. Curry qui a 64 ans est alors en fin carrière et Joe Blanchard (en), le booker, veut que Curry l'emporte malgré les avertissements de Gary Hart (en), le manager de Brody[20]. Il n'envisage pas de perdre et décide d'ignorer le script[20]. Un second match les opposant a lieu où Curry l'emporte par disqualification après deux minutes et trente secondes de combat[20].

All Japan Pro Wrestling (1979-1984)[modifier | modifier le code]

Brody arrive à l'All Japan Pro Wrestling en janvier 1979 qui devient sa « fédération de base »[Note 3] et y incarne un sauvage qui ne gêne pas pour agresser le public[21],[22].

Mort et procès de José González[modifier | modifier le code]

Le , Brody est au Juan Ramón Loubriel Stadium à Bayamón pour participer à un spectacle du World Wrestling Council (WWC) où il doit affronter Dan Spivey[18]. Alors qu'il est dans le vestiaire avec d'autres catcheurs, José González, un catcheur du WWC qui est aussi booker au WWC, demande à lui parler dans les douches[18]. Quelques minutes plus tard, Tony Atlas entend des cris puis découvre Bruiser Brody gisant au sol poignardé à de multiples reprises et González debout en tenant un couteau[18]. Des officiels appellent une ambulance qui met environ 40 minutes à arriver et Atlas doit même aider les ambulanciers à mettre son compatriote sur la civière[18]. Le lendemain matin, Frank Goodish meurt des suites de ses blessures sur la table d'opération[1].

La police porto ricaine arrête González qui se retrouve accusé de meurtre au premier degré et ne pouvant pas payer sa caution de 120 000 dollars il fait de la prison[23]. Le procès de González se tient du 23 au 26 janvier 1989 où son avocat plaide la légitime défense et le jury décide de l'acquitter[24].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prise de finition
    • King Kong Knee Drop
  • Prises favorites
    • Diving leg drop[25]
    • Stalling piledriver (l'attaquant soulève son adversaire et le met la tête à l'envers, reste dans cette position avant de faire un piledriver)[25]
Musiques d'entrée de Bruiser Brody[25]
Titre Compositeur
Immigrant Song Led Zeppelin
Cinquième symphonie Ludwig van Beethoven

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Big Time Wrestling / World Class Championship Wrestling / World Class Wrestling Association
    • 4 fois champion poids-lourds américain de la National Wrestling Alliance[28]
    • 3 fois champion par équipe américain de la National Wrestling Alliance avec Kerry Von Erich[29]
    • 1 fois champion poids-lourds du Texas de la National Wrestling Alliance[30]
    • 8 fois champion de poing américain du Texas de la National Wrestling Alliance[31]
    • 1 fois champion du monde Télévision de la World Class[32]
  • Central States Wrestling
    • 1 fois champion poids-lourds Central States[33]
    • 1 fois champion par équipe Central States avec Ernie Ladd[34]

Récompenses des magazines et Hall of Fame[modifier | modifier le code]

  • Saint-Louis Wrestling Hall of Fame
    • Membre du Hall of Fame (promotion 2007)[38]
  • Texas Wrestling Hall of Fame
    • Membre du Hall of Fame (promotion 2013)[39]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un Light Out match est le nom donné aux matchs de catch hardcore organisés après le match phare de la soirée.
  2. La source n'indique pas la date précise.
  3. Au catch une fédération de base est la fédération où un catcheur sans contrat apparait le plus fréquemment.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Scott Ostler, « The Night the Fun Was Drained Out of Pro Wrestling », sur Los Angeles Times, (consulté le 1er août 2016)
  2. a et b (en) « Profil de Bruiser Brody », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2016).
  3. a b c et d (en) « Dark Shadow: The Life and Death of Bruiser Brody », sur Retroist (consulté le 27 juillet 2016).
  4. a b c et d Matysik et Goodish 2007, p. 49-51
  5. a b c d e et f Matysik et Goodish 2007, p. 52
  6. (en) « Effectif des Toros de San Antonio en 1968 », sur profootballarchives.com (consulté le 10 août 2016).
  7. a et b Matysik et Goodish 2007, p. 53
  8. Matysik et Goodish 2007, p. 59-60
  9. (en) « NWA Big Time Wrestling », sur Cagematch (consulté le 3 août 2016).
  10. a et b Matysik et Goodish 2007, p. 60-61
  11. (en) « Shreveport TV », sur Wrestlingdata (consulté le 14 août 2016).
  12. a b et c (en) « Historique du championnat par équipe des États-Unis de la National Wrestling Alliance Tri-State », sur Wrestling-Titles (consulté le 14 août 2016).
  13. (en) « Show @ Wichita Falls », sur Wrestlingdata (consulté le 14 août 2016).
  14. (en) « Show @ Fort Smith », sur Wrestlingdata (consulté le 14 août 2016).
  15. a b c d et e Matysik et Goodish 2007, p. 63-64
  16. a et b (en) « Historique du championnat poids-lourds de la National Wrestling Alliance Western States », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  17. a b et c (en) « Historique du championnat poids-lourds de Floride de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  18. a b c d et e (en) « The Murder of Frank “Bruiser Brody” Goodish », sur Sporting Eye, (consulté le 1er août 2016).
  19. Matysik et Goodish 2007, p. 67
  20. a b c et d Matysik et Goodish 2007, p. 68-69
  21. (en) « Matchs de Bruiser Brody à l'All Japan Pro Wrestling en 1979 », sur Cagematch (consulté le 3 août 2016)
  22. (en) Jesse Collings, « The 50 Greatest Wrestlers Of The Last 50 Years: Who Is #45? », sur Wrestling Inc., (consulté le 3 août 2016)
  23. (en) « Wrestler charged in stabbing », Ocala Star, (consulté le 1er août 2016).
  24. (en) David Bixenspan, « Today In Wrestling History 7/16: Bruiser Brody Killed In Locker Room, Big Show's 1st Angle, & More », sur Wrestling Inc., (consulté le 1er août 2016).
  25. a b c d et e (de) « Profil de Bruiser Brody », sur Genickbruch (consulté le 28 juillet 2016).
  26. (en) « Historique du championnat du monde par équipe de la Pacific Wrestling Federation », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  27. (en) « Historique du championnat international poids-lourds de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  28. (en) « Historique du championnat américain poids-lourds de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 2 août 2016).
  29. (en) « Historique du championnat par équipe américain de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 3 août 2016).
  30. (en) « Historique du championnat poids-lourds du Texas de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 3 août 2016).
  31. (en) « Historique du championnat de poing américain du Texas de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le 3 août 2016).
  32. (en) « Historique du championnat Télévision World Class », sur Wrestling-Titles (consulté le 3 août 2016).
  33. (en) « Historique du championnat poids-lourds Central States », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  34. (en) « Historique du championnat par équipe Central States », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 juillet 2016).
  35. (en) « Historique du championnat du monde poids-lourds de la World Wrestling Association », sur Wrestling-Titles (consulté le 3 août 2016).
  36. (de) « Lauréats des PWI Awards de l'année 1988 », sur Genickbruch (consulté le 2 août 2016).
  37. (en) Greg Oliver, « Masks and laughs story of Pro Wrestling Hall of Fame induction », sur Slam! Wrestling, (consulté le 2 août 2016).
  38. (en) Kari Williams, « Wrestling Hall of Fame inducts inaugural members », sur St. Louis Post Dispatch, (consulté le 15 août 2016).
  39. (en) « Bob Murphy inducted to Texas Wrestling Hall of Fame », sur Houston Chronicle, (consulté le 2 août 2016).
  40. (ja) « 東京スポーツ プロレス大賞 », sur Tokyo Sports (consulté le 14 août 2016).
  41. (de) « Lauréats du Bruiser Brody Award », sur Genickbruch (consulté le 2 août 2016)
  42. (en) « Promotion 1996 du Wrestling Observer Newsletter Hall of Fame », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 2 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]