Jimmy Snuka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec son fils Jimmy Snuka, Jr..
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reiher.
Jimmy Snuka
Description de cette image, également commentée ci-après

Jimmy Snuka en 2011.

Données générales
Nom complet James William Reiher
Nom de ring Jimmy « Superfly » Snuka
Jimmy Kealoha
Lani Kealoha
Tami Snuka
The Superfly
Big Snuka
Silver Shadow
Nationalité fidjienne
Date de naissance ,
Drapeau des Fidji Fidji
Date de décès (à 73 ans),
Pompano Beach (Floride)[1]
Taille 5 10 (1,78 m)[2]
Poids 250 lb (114 kg)[2]
Catcheur (ou catcheuse) décédé
Fédérations Mid-Atlantic Championship Wrestling (en)
World Wrestling Federation/Entertainment
Extreme Championship Wrestling
Entraîneur Danny Hodge
Carrière pro.

James William Reiher (né le et mort le ) plus connu sous le nom de Jimmy « Superfly » Snuka, est un catcheur (lutteur professionnel) fidjien. Il est surtout connu pour son travail à la World Wrestling Federation.

Snuka a catché pour plusieurs fédération durant les années 1970 et 1980. Surtout connu pour sa carrière à la World Wrestling Federation durant les années 1980, étant le premier champion du Monde Poids-Lourds de la ECW et ayant introduit le style de catch aérien à la World Wrestling Federation.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Reiher est le fils de Charles Wimbledon Benjamin Thomas et de Louisa Vitu Smith[3]. Sa mère épouse Bernard Reiher quand elle est enceinte de quatre mois[3]. Il pratique le culturisme alors qu'il vit à Hawaï[4]

Carrière[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Alors qu'il s'entraine au gymnase de Dean Ho (en), Reiher fait la connaissance de plusieurs catcheurs[4]. Il s'entraîne auprès d'eux et commence sa carrière 1969 à Hawaï sous le nom de Jimmy Kealoha[2].

Il part ensuite sur le continent américain et se fait un nom en Oregon à la Pacific Northwest Wrestling[5]. C'est dans ce territoire de la National Wrestling Alliance (NWA) qu'il connait le succès en devenant champion poids-lourds de la NWA Pacific Northwest à six reprises entre le 13 novembre 1973 et le 1er août 1977 et six fois champion par équipe de cette fédération avec Dutch Savage[6],[7]. Au sein de cette fédération, il a comme rival Bull Ramos, Buddy Rose ou encore Jesse Ventura[5]. Il fait aussi un bref passage à la Northwest Wrestling Promotions, une fédération canadienne basée en Colombie-Britannique affilié à la NWA, où il est avec Don Leo Jonathan champion par équipe du Canada de la NWA (version Vancouver) du 12 avril au 17 mai 1976[8].

World Wrestling Federation (1982-1985)[modifier | modifier le code]

En janvier 1982, Snuka entre à la World Wrestling Federation avec comme manager Captain Lou Albano. Snuka perd plusieurs match pour le titre WWF Champion face à Bob Backlund ; le match le plus important est le match en cage au Madison Square Garden du 28 juin 1982 où Snuka sauta du haut de la cage, Don Muraco réussit à sortir de la cage et remporta conserva son titre. Ce match fut élu Match of the Year par Pro Wrestling Illustrated. Afin de passer du côté des gentils, Albano attaqua Snuka avec l'aide de "Classy" Freddie Blassie un nouveau arrivant à la WWF. Devenant un babyface, il prit comme manager "Nature Boy" Buddy Rogers, et ils commencèrent une série de match en équipe ou en solo contre Ray Stevens et Albano. Snuka devient alors une superstar à la WWF.

En 1983, Snuka part en guerre contre Don "The Rock" Muraco, Muraco est alors le champion Intercontinental et Snuka veut ce titre. Le 10 mai 1983, Snuka devient suspect dans la mort de sa petite amie Nancy Argentino. Elle est retrouvée avec une fracture, les résultats de l'enquête concluent à un accident. Après plusieurs mois, le 17 octobre de cette même année, Snuka revient dans un steel cage match au Madison Square Garden, face au champion Intercontinental "Magnificent" Don Muraco. Snuka perd le match, mais saute du haut de la cage haute de 15 pieds.

American Wrestling Association (1986-1989)[modifier | modifier le code]

Après un passage dans le monde de la drogue et de l'alcool, Snuka revient à la American Wrestling Association (AWA) pour remplacer Jerry Blackwell comme partenaire de Greg Gagne dans des matches en équipe contre Bruiser Brody et Nord the Barbarian à WrestleRock 86. Snuka passe son temps entre la AWA et le Japon entre 1986 et 1987. Sa plus grande histoire à la AWA est contre Col. DeBeers, qui refusait de se battre contre Snuka parce qu'il n'était pas de sa race.

World Wrestling Federation (1989-1992)[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des vétérans, il revient à la WWF à WrestleMania V en avril de l'année 1989 pour venir en aide à de jeune superstar comme Curt Hennig et Rick Rude. En 1991, il rencontre The Undertaker. The Undertaker remporte alors son match face à lui au WrestleMania VII.

Eastern Championship Wrestling (1992-1994)[modifier | modifier le code]

En 1992, il quitte la WWF, Snuka rejoint la fédération de Tod Gordon, Eastern Championship Wrestling (ECW), cette fédération a des catcheurs comme Don Muraco et Terry Funk. Snuka devient le premier ECW Heavyweight Champion. La ECW est repris Paul Heyman, qui la rebaptise en Extreme Championship Wrestling.

Semi-retraite (1996-2013)[modifier | modifier le code]

Snuka avec Ricky Steamboat et Roddy Piper avant leur match contre Chris Jericho à WrestleMania XXV.

Il est introduit au Hall of Fame de la WWF en 1996. Il continue cependant à catcher dans le circuit indépendant de la côté est. Durant la fin des années 1990, Snuka fait diverses apparition dans les grandes fédérations, comme la World Wrestling Federation et la World Championship Wrestling. Aux Survivor Series 1996 et au WCW Monday Nitro durant l'année 1999, à l'âge de 56 ans, il porte à Jeff Jarrett un Superfly Splash du haut d'une cage d'acier. Snuka participe au premier épisode de la XWF TV tapings, accompagné par son fils Jimmy Snuka, Jr..

En 2005, il revient à la WWE et porte un Superfly Splash sur Rob Conway. Il prend part à Taboo Tuesday pay-per-view, où les fans ont voté pour lui (face à Kamala et Jim Duggan) pour faire équipe avec Eugene contre Rob Conway et Tyson Tomko. Snuka remporte le match, portant le tombé sur Conway après un superfly splash. Le 24 juin 2007, Jimmy Snuka est de retour pour faire équipe avec Sgt. Slaughter à Vengeance. Son fils lui porte le tombé, et donne la victoire à son équipe Deuce 'N Domino afin de conserver le titre WWE Tag Team Championship. Le 27 janvier 2008, Snuka fait une apparition au Royal Rumble. Il est éliminé par Kane. Lors de Wrestlemania XXV, il a comme coéquipier Roddy "Rowdy" Piper et Ricky "The Dragon" Steamboat pour affronter Chris Jericho. Ils perdent face à Chris Jericho[9]. Le 15 janvier 2010, il est apparu lors de l'épisode spécial « Old School » de Raw en compagnie des Usos et de sa fille Tamina.

Retraite (2013)[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 2013, Jimmy Snuka annonce officiellement sa retraite.

Mort[modifier | modifier le code]

Il meurt le 15 janvier 2017 à l'âge de 73 ans d'un cancer de l'estomac.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Continental Wrestling Association
    • 1 fois CWA International Tag Team Champion avec JT Southern
  • Georgia Championship Wrestling
    • 1 fois NWA National Tag Team Champion avec Terry Gordy
  • International Wrestling Superstars
    • 1 fois IWS United States Champion
  • National Championship Wrestling
    • 1 fois Champion par équipes de la NCW avec Johnny Gunn
  • National Wrestling Federation
    • 1 fois Champion Poids-Lourds de la NWF (dernier)
  • National Wrestling League
    • 1 fois Champion Poids-Lourds de la NWL
  • Northeast Wrestling
    • 1 fois Champion Poids-Lourds de la NEW
  • NWA All-Star Wrestling
    • 1 fois NWA Canadian Tag Team Champion (Vancouver version) avec Don Leo Jonathan
  • NWA Big Time Wrestling
    • 1 fois NWA Texas Heavyweight Champion
    • 1 fois NWA Texas Tag Team Champion avec Gino Hernandez
  • Pacific Northwest Wrestling
    • 5 fois NWA Pacific Northwest Heavyweight Champion
    • 6 fois NWA Pacific Northwest Tag Team Champion avec Dutch Savage
  • Universal Superstars of America
    • 2 fois Champion Poids-Lourds de la USA
  • USA Pro Wrestling
    • 1 fois USA Pro Heavyweight Champion
  • World Wide Wrestling Alliance
    • 1 fois Champion Poids-Lourds de la WWWA
    • 1 fois Champion Intercontinental de la WWWA
  • Autres titres
    • 1 fois Tri-State Heavyweight Champion
    • 1 fois SXA United States of America Champion

Récompenses des magazines, distinctions et Hall of Fame[modifier | modifier le code]

  • Cauliflower Alley Club
    • Reçoit un prix pour l'ensemble de sa carrière en 1996[11]
  • New England Pro Wrestling Hall of Fame
    • Membre du Hall of Fame depuis 2010[12]


Classement PWI 500 de Jimmy Snuka[14]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Rang 106 en augmentation97 en augmentation75 en diminution120 en diminution149 en diminution185 en diminution266 en diminution297 en diminution310
  • Professional Wrestling Hall of Fame
    • Classe 2012
  • Wrestling Observer Newsletter awards
    • Tag Team of the Year (1981) avec Terry Gordy[15]
    • Best Flying Wrestler (1981)
    • Best Wrestling Maneuver (1981, 1983) pour le Superfly Splash[16]

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Sa fille Sarona Reiher travaille actuellement à la WWE sous le nom de Tamina Snuka.
  • Son fils adoptif James Jr. est également catcheur, connu pour son travail à la WWE sous le nom de Deuce ou encore Sim Snuka.

Mort de Nancy Argentino[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Snuka trompe sa femme avec Nancy Argentino. Le 18 janvier 1983, une dispute entre les deux amants éclate dans une chambre d'hôtel de Salina, New York[17]. La police intervient et le procureur poursuit Snuka pour violence au second et troisième degré[17]. Il plaide coupable pour harcèlement et le procureur abandonne les autres charges. Le 10 mai, Snuka lutte à Allentown puis dans la nuit une ambulance amène Argentino à l'hôpital où elle meurt le lendemain matin[17]. L'autopsie révéle une fracture au visage et attribue la cause à un traumatisme crânien[18]. Au cours de l'enquête, le catcheur déclare à la police que sa maîtresse a fait une chute en allant à la salle et que c'est la cause de ses blessures au visage[17]. Cependant, le procureur décide de ne pas le poursuivre. Ce n'est pas le cas de la famille de la victime qui le poursuit au civil qui condamne en 1985 Snuka à verser 500 000 dollars aux plaignants[17].  

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article (en) Jimmy Snuka et Jon Chatman, Superfly: The Jimmy Snuka Story, Triumph Books, (ISBN 1600787584)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Greg Oliver, « Jimmy "Superfly" Snuka dead at 73 », sur Slam! Wrestling, (consulté le 17 janvier 2017).
  2. a, b et c (en) « Profil de Jimmy Snuka », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 janvier 2015).
  3. a et b Snuka et Chattman 2012, p. 1
  4. a et b (en) Scott Gargan, « Jimmy Snuka, Jon Chattman to celebrate "Superfly: The Jimmy Snuka Story" in Stamford », sur Connecticut Post, (consulté le 17 janvier 2017).
  5. a et b (en) « Regional Territories: PNW », sur Kayfabe Memories (consulté le 18 janvier 2017).
  6. (en) « Historique du championnat poids-lourds de la National Wrestling Alliance Pacific Northwest », sur Wrestling-Titles (consulté le 19 janvier 2017).
  7. (en) « Historique du championnat par équipe de la National Wrestling Alliance Pacific Northwest », sur Wrestling-Titles (consulté le 20 janvier 2017).
  8. (en) « Historique du championnat du Canada par équipe de la National Wrestling Alliance (Version Vancouver) », sur Wrestling-Titles (consulté le 20 janvier 2017).
  9. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  10. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Jimmy Snuka », sur Wrestlingdata (consulté le 18 janvier 2017).
  11. (en) « List of CAC Award Winners », sur Cauliflower Alley Club (consulté le 17 janvier 2017).
  12. (en) « Superfly Jimmy Snuka », sur allaxxessentertainment.com (consulté le 17 janvier 2017).
  13. a, b et c (de) « Récompenses reçues par Jimmy Snuka », sur Genickbruch (consulté le 17 janvier 2017)
  14. (en) « PWI Ratings for Jimmy Snuka », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 16 janvier 2017).
  15. (de) « Observer: Tag Team of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 24 septembre 2009)
  16. (de) « Observer: Best Wrestling Maneuver », sur genickbruch.com (consulté le 24 septembre 2009)
  17. a, b, c, d et e (en) « Timeline: Jimmy 'Superfly' Snuka and the death of Nancy Argentino », sur Los Angeles Times, (consulté le 29 novembre 2016).
  18. (en) Kevin Conlon, « Jimmy Snuka -- 'Superfly' of wrestling fame -- charged in 1980s slaying », sur CNN, (consulté le 29 novembre 2016).