Jim Neidhart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neidhart.
Jim Neidhart
Description de cette image, également commentée ci-après

Jim Neidhart en 2015.

Données générales
Nom complet James Henry Neidhart
Nom de ring Who
Nationalité américaine
Date de naissance (62 ans)[1],
Tampa, Floride
Taille 6 2 (1,88 m)[2]
Poids 281 lb (128 kg)[2]
Catcheur (ou catcheuse) retraité (e)
Fédérations Stampede Wrestling
World Wrestling Federation
World Championship Wrestling
Entraîneur Stu Hart[3]
Bruce Hart[3]
Keith Hart[3]
Carrière pro. 19791999

James Henry « Jim » Neidhart (né le à Tampa, Floride), est un catcheur (lutteur professionnel) américain.

Il s'illustre au lycée puis à l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) comme athlète en tant que lanceur de poids. Il essaie d'être joueur de football américain il ne réussit pas à faire une carrière professionnelle dans ce sport malgré deux stages de pré saison chez les Raiders d'Oakland puis chez les Cowboys de Dallas. Il devient alors catcheur à la fin des années 1970 d'abord au Canada à la Stampede Wrestling.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Neidhart grandit en Californie et s'illustre en athlétisme au lycée où il détient le record de lancer de poids du comté d'Orange de 1973 à 1985[4]. Après le lycée, il rejoint l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) où il fait partie de l'équipe d'athlètisme[5]. Il tente ensuite de devenir joueur de football américain et participe aux pré saison des Raiders d'Oakland puis chez les Cowboys de Dallas mais ne signe pas de contrat avec ces franchises de la National Football League[6].

Carrière dans le catch[modifier | modifier le code]

World Wrestling Federation[modifier | modifier le code]

Neidhart rejoignait la World Wrestling Federation et formait la célèbre "Hart Foundation", avec Bret. Ils étaient dirigés par "The Mouth Of The South" Jimmy Hart, qui les amenaient à leur premier titre par équipe. Après qu'Hart se dirigeait vers la compétition en solo, Neidhart faisait équipe avec le frangin Owen dans la "New Foundation".

Alors que la New Foundation ne durait pas longtemps, Neidhart réapparaissait à la WWF au King of the Ring 1994 comme l'homme du coin mystère de Bret Hart pour sa défense de WWF Championship contre le Champion Intercontinental Diesel. La fin voyait Diesel porter un Jackknife sur Bret qui lui assurerait la victoire et le titre WWF. Cependant, Neidhart interférait, coûtant à Bret le match, mais lui permettant de conserver le titre. Après le match, Bret était sujet à un passage à tabac de la part de Diesel et Shawn Michaels, mais Neidhart ne venait pas à son aide. Plus tard dans la soirée, Neidhart réapparaissait au bord du ring du côté d'Owen Hart pour son match contre Razor Ramon dans la finale du tournoi du King of the Ring. Neidhart attaquait Ramon dans le dos de l'arbitre, permettant à Owen de devenir le deuxième WWF King of the Ring (après son frère Bret, qui était le Roi en 1993) en pay-per-view.

Owen était impliqué dans une feud avec Bret à partir du Royal Rumble 1994[7]. Neidhart croyait en Owen quand il disait que Bret l'a laissé tomber toute sa vie. Secondant d'habitude Owen dans ses matchs à l'été 1994, Neidhart était mis au dernier plan au SummerSlam 1994 derrière les membres de la famille Hart, tout comme Davey Boy Smith pour le steel cage match entre Bret et Owen pour le titre WWF ; c'était le titre que Neidhart a sauvé pour Hart au King of the Ring, donc Owen le réclamait au SummerSlam. Après le match, Bret sortait triomphant, mais il était sujet à un nouveau passage à tabac des mains d'Owen et Neidhart, qui l'enfermaient dans la cage alors que les membres de la famille Hart tentaient d'escalader la structure pour aller à l'aide de Bret. Neidhart rejoignait Owen dans la "Teamsters" de Shawn Michaels aux Survivor Series 1994. Après avoir éliminé tous les membres de l'équipe "Bad Guys" de Razor Ramon à l'exception de Razor lui-même, Shawn Michaels portait accidentellement le Sweet Chin Music sur Diesel. Cette prise séparait l'équipe, alors que Diesel partait à la poursuite de Michaels. Ceci leur coûtait le match alors que Neidhart et Owen étaient décomptés à l'extérieur avec le reste de l'équipe "Teamsters". Après les Survivor Series, Neidhart disparaissait de la WWF.

En 1996, il était de passage en tant que catcheur masqué, Who. Il portait pour la dernière fois ce masque au SummerSlam 1996 dans le cadre du "Bikini Beach Blast-Off" lors de l'avant-show Free For All.

Jim Neidhart vs Falcon Coperis en 1996.

Post-WWF[modifier | modifier le code]

Il se réunissait plus tard avec Bret dans le clan des symphatisans canadiens. Après que Bret quittait la fédération en mauvais termes à la suite du Montréal Screwjob en 1997, Neidhart le suivait à la World Championship Wrestling (mais pas dans l'immédiat, ce qui provoquait le fait qu'il ait été battu et humilié par la D-Generation X avant son départ) où il formait une équipe avec Davey Boy Smith, qui a aussi suivi ici Bret. Bien que c'était leur première vraie affaire en ce qui concerne l'argent, ils étaient utilisés rarement par la dirigeant de la WCW Eric Bischoff. Il finissait par être renvoyé et retournait au circuit indépendant.

World Tour of Wrestling[modifier | modifier le code]

Neidhart perdait un Money in the Bank match pour le vacant World Tour of Wrestling Heavyweight Championship. Il battait "The Texan" Aaron Arispe Jr. pour être le second World Tour of Wrestling Heavyweight Champion.

Total Nonstop Action Wrestling[modifier | modifier le code]

Neidhart fait son retour sur le ring à la TNA en novembre 2009, en affrontant Jay Lethal et gagne ce match.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Championship Wrestling from Florida
    • NWA Florida Southern Heavyweight Championship (1 fois)
    • NWA Florida United States Tag Team Championship (1 fois) avec Krusher Khruschev[8]
  • Mid-Eastern Wrestling Federation
    • MEWF Heavyweight Championship (1 fois)
  • Pro Wrestling Illustrated
    • Classé numéro 189 des 500 meilleurs catcheurs à l'occasion du PWI Years de 2003
    • Classé numéro 37 des 100 meilleures équipes à l'occasion du PWI Years avec Bret Hart en 2003[9]
  • World Tour of Wrestling
    • WTW Heavyweight Championship (1 fois, actuellement)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jim Neidhart sur l’Internet Movie Database
  2. a et b (en) « Profil de Jim Neidhart », sur Online World of Wrestling (consulté le 6 novembre 2016).
  3. a, b et c (en) « Profil de Jim Neidhart », sur Cagematch (consulté le 6 novembre 2016).
  4. (en) Barbie Ludovise, « Down-to-Earth Diet, Hard Work Keep This Shotputter at the Top », sur Los Angeles Times, (consulté le 7 novembre 2016).
  5. (en) « Herndon Leaps To Meet Mark », sur New York Times, (consulté le 7 novembre 2016).
  6. (en) Gonzo Green, « Top 15 Wrestlers Who Failed To Make It In Pro Sports », sur thesportster.com, (consulté le 7 novembre 2016).
  7. (en) « Résultats Road Wild 1994 », sur Online World of Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  8. (en) « N.W.A. United States Tag Team Title », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 10 août 2009)
  9. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 100 Tag Teams of the PWI Years », sur Wrestling Information Archive (consulté le 22 juin 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :