Judy Grable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grable.
Judy Grable
Judy Grable wrestler.JPG
Données générales
Nationalité
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Taille
5 4 (1,63 m)[1]
Poids
130 lb (59 kg)[1]
Catcheuse morte
Entraîneur
Carrière pro.


Nellya Burres-Baughman (née le à Bremerton et morte le ) est une catcheuse (lutteuse professionnelle) américaine plus connue sous le nom de Judy Grable.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Baughman est la cadette d'une fratrie composée de quatre frères et une sœur[2]. Elle est un garçon manqué et déclare avoir fait de la lutte au lycée[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1938–1946)[modifier | modifier le code]

En 1938, alors âgée de 13 ans, elle entre dans le monde du catch professionnel sous le nom de Judy Grable. Elle est entraînée par The Fabulous Moolah dans son école d'entraînement à Columbia en Caroline du Sud. Les femmes entraînées par Moolah travaillent à Boston dans la promotion de Paul Bowser (en). Grable et Moolah y développent une rivalité.

Elle lutte alors dans le circuit indépendant. Elle gagne le Championnat féminin de l'AWW le 14 mai 1947, son premier succès en tant que catcheuse professionnelle. Elle a été surtout heel.

National Wrestling Alliance (1946–1956)[modifier | modifier le code]

Elle s'oppose à Mildred Burke pour le titre du Championnat du Monde Féminin de la NWA à plusieurs occasions. Elle lutte à la National Wrestling Alliance (NWA) au cours des années 1940 et 1950. Elle bat The Fabulous Moolah le 21 juillet 1952. En septembre 1956, une bataille royale a lieu pour déterminer la première NWA Women's Champion. Elle perd face à sa rivale de longue date, The Fabulous Moolah[3]. Elle fait un face-turn mais en raison d'une maladie elle dut mettre fin à sa carrière en 1956.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès et récompenses[modifier | modifier le code]

Autres médias[modifier | modifier le code]

Elle apparait dans le film-documentaire Lipstick and Dynamite, Piss and Vinegar: The First Ladies of Wrestling sorti en 2004, qui retrace l'histoire du catch féminin[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Judy Grable », sur Cagematch (consulté le 5 mars 2018)
  2. a et b (en) Greg Oliver, « Judy Grable a high-flying Hall of Fame inductee », sur slam.canoe.com, (consulté le 5 mars 2018)
  3. (en) « WWF Women's Championship - 1er règne de The Fabulous Moolah », sur WWE (consulté le 20 juillet 2009)
  4. (en) « Awards to Honorees from 1996 to present », sur Cauliflower Alley Club (consulté le 21 juillet 2009)
  5. (en) Lipstick & Dynamite, Piss & Vinegar: The First Ladies of Wrestling sur l’Internet Movie Database