Jeff Jarrett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La forme ou le fond de cet article est à vérifier (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Si vous venez d’apposer le bandeau, merci d’indiquer ici les points à vérifier.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jarrett.
Jeff Jarrett
Description de cette image, également commentée ci-après

Jeff Jarrett en 2007.

Données générales
Nom complet Jeffrey Leonard Jarrett
Nom de ring Jeff Jarrett
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance (49 ans),
Nashville, Tennessee
Taille 6 0 (1,83 m)[1]
Poids 231 lb (105 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédérations Asistencia Asesoría y Administración
World Class Championship Wrestling
World Championship Wrestling
World Wrestling Federation
World Class Championship Wrestling
United States Wrestling Association
NWA Cyberspace
Continental Wrestling Association
World Wrestling All-Stars
Total Nonstop Action Wrestling
Entraîneur Jerry Jarrett
Tojo Yamamoto
Buddy Landel
Carrière pro. aujourd'hui

Jeffrey "Jeff" Leonard Jarrett (né le à Nashville) est un catcheur et un promoteur de catch américain. Il travaille actuellement à la Total Nonstop Action Wrestling, fédération qu'il a fondée en 2002 avec son père Jerry Jarett. Avant cela, il était principalement connu pour ses apparitions à la World Championship Wrestling et à la World Wrestling Federation durant les années 1990.

Jarret a remporté dix championnats mondiaux unanimement reconnus : quatre fois le Championnat du Monde poids-lourds de la WCW et six fois le Championnat du Monde poids-lourds de la NWA (en tant que titre de la TNA). Il a également gagné des titres mondiaux plus contestés : le Championnat du Monde poids-lourds unifié de la USWA (trois fois),le Championnat du Monde poids-lourds de la WWA (deux fois) et le Championnat du Monde poids-lourds de la Asistencia Asesoría y Administración.

S'il n'a jamais remporté le Championnat de la WWF durant son temps dans cette fédération, il a combattu de multiples fois pour le titre et connu un certain succès. Il y fut notamment six fois Champion intercontinental, et est l'un des trois seuls hommes de l'histoire à avoir été simultanément champion intercontinental et Champion d'Europe. Il a également remporté le tournoi Rey de Reyes 2004 de la fédération Asistencia Asesoría y Administración.

Jeunesse et débuts dans le catch[modifier | modifier le code]

Jarrett a grandi auprès de sa mère, qui a divorcé de son père le promoteur de catch Jerry Jarrett (en) qu'il voit tous les été. Il a fait partie de l'équipe de basketball de son lycée[2].

Il devient ensuite arbitre à la Continental Wrestling Association (CWA), la fédération de son père, avant d'y devenir catcheur en avril 1986[3]. Il y remporte ses premiers titres en devenant le 30 juin champion international par équipe de la CWA avec Tojo Yamamoto et ils doivent rendre leur titre quand les deux hommes mettent fin à leur association, il devient une deuxième fois champion par équipe avec Pat Tanaka le 25 août mais leur règne prend fin le 1er septembre ; enfin il fait équipe avec Paul Diamond pour remporter une troisième fois ce titre le 3 novembre et ils perdent le titre le 15[4]. Deux jours après cette défaite, il fait équipe avec Billy Travis avec qui il remporte le championnat par équipe du Sud de l'American Wrestling Association (AWA) au cours d'un spectacle de la CWA, les deux fédérations ayant un accord concernant l'utilisation de ce titre, et leur règne prend fin le 13 décembre[5],[6].


World Wrestling Federation (1993-1996)[modifier | modifier le code]

Jeff Jarrett en 1994.

Il signe à la World Wrestling Federation (WWF) fin 1993 et incarne un chanteur de musique country arrogant. Il fait son premier match télévisé dans cette fédération le 18 décembre où bat Chris Duffy[7].

Le 22 janvier 1994, il participe au Royal Rumble match au cours du spectacle éponyme où il est le 12e à entrer sur le ring où Randy Savage l'élimine rapidement[8]. Le 25 avril, il affronte Razor Ramon pour le championnat intercontinental de la WWF mais ce match se conclu par la victoire de son adversaire par disqualification après l'intervention de Shawn Michaels et Diesel[9]. Il se qualifie pour le tournoi King of the Ring en remportant son match de qualification face à Lex Luger par décompte à l'extérieur grâce à l'intervention de Crush le 21 mai et le 19 juin lors du tournoi il se fait éliminer au premier tour par The 1-2-3 Kid[10],[11]. Le 29 août à SummerSlam il affronte Mabel et sort vainqueur de cette confrontation[12].

World Championship Wrestling (1996-1997)[modifier | modifier le code]

En octobre 1996, Jarrett est engagé pour un an par la World Championship Wrestling[13].

World Wrestling Federation (1997-1999)[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (1999-2001)[modifier | modifier le code]

World Wrestling All-Stars (2001-2003)[modifier | modifier le code]

Total Nonstop Action Wrestling (2002-2013)[modifier | modifier le code]

Le 3 novembre 2005, il bat Rhino et remporte le NWA World Heavyweight Championship pour la cinquième fois[14]. Lors de Against All Odds (2006), il perd son titre contre Christian Cage[15].

Lors de No Surrender (2010), lui et Samoa Joe battent Sting et Kevin Nash après que Jarrett ai frappé Sting avec sa propre batte de baseball[16].

Lors de Turning Point (2011), il perd trois fois de suite contre Jeff Hardy[17].

Global Force Wrestling (2014-...)[modifier | modifier le code]

Lorsque Jarrett quitta la TNA, il a annoncé son intention de créer une nouvelle promotion. Jarrett a révèle le nom de la promotion, Global Force Wrestling le 7 Avril 2014.

New Japan Pro Wrestling (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Bullet Club (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bullet Club.

Le 21 Juin 2014, il a été annoncé que la GFW avait signé un accord de travail avec la New Japan Pro Wrestling[18]. Le 10 Août, Jarrett fait une apparition pour la NJPW afin de signer officiellement l'accord. Plus tard dans le show, il rejoint le Bullet Club en attaquant Hiroshi Tanahashi après la victoire de ce dernier contre le IWGP Heavyweight Champion, A.J. Styles dans un non-title match[19].

Retour à la Total Nonstop Action Wrestling (2015)[modifier | modifier le code]

Retour à la TNA et rivalité avec Dixie Carter (2015)[modifier | modifier le code]

Il fait son retour le 24 juin à la TNA, en annonçant sa participation au King Of The Mountain Match à Slammiversary et pour promouvoir sa fédération la Global Force Wrestling. Lors de Slammiversary, il remporte le King Of The Mountain Match et devient le TNA King Of The Mountain Champion[20].

À la suite de cela, il abandonne son titre pour tenter de devenir général manager, à la suite de l'attaque de Bully Ray (qui a en réalité quitté la TNA) par un inconnu. Mais en réalité, Drew Galloway decouvrira que c'est lui-même et sa femme Karen qui ont ordonné à Christopher Mordetsky de l'attaquer ainsi que Bully Ray. À la suite de cela, il porte un low blow sur Galloway et ordonne aux catcheurs de la GFW d'attaquer Galloway, The Wolves ainsi que Rockstar Spud. Il effectue un Heel-Turn. De même, il entre en conflit avec Dixie Carter afin d'obtenir le pouvoir intégral sur la TNA, ce que cette dernière refuse. Ainsi, c'est le début d'une guerre entre la GFW et la TNA.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Jeff Jarrett à TNA Lockdown 2007.
  • Surnoms
    • The Chosen One
    • Double J
    • The King of the Mountain
    • Simply Irresistible
  • Thèmes Musicaux
Thème d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Swing Jim Johnston 1994-1998 WWE
With My Baby Tonight Jim Johnston 1998-1999 WWE
Rockhouse Frank Shelley 1999-2000 WCW
The Chosen One Jimmy Hart et Howard Helm 2000-2001 WCW
My World Dale Oliver 2002-... GFW/TNA
Immortal Dale Oliver 2010-2011 TNA

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Continental Wrestling Association
    • 4 fois AWA Southern Tag Team Champion avec Billy Travis (3) et Pat Tanaka (1)
    • 1 fois CWA Heavyweight Champion
    • 2 fois CWA International Tag Team Champion avec Pat Tanaka (1) et Paul Diamond (1)[4]
    • 5 fois NWA Mid-America Heavyweight Champion
  • Vendetta Pro Wrestling
    • 1 fois NWA Western States Heavyweight Champion
  • World Class Wrestling Association
    • 2 fois WCWA World Light Heavyweight Champion
    • 2 fois USWA World Tag Team Champion avec Matt Borne
    • 3 fois WCWA Tag Team Champion avec Kerry Von Erich (1), Mil Máscaras (1), et Matt Borne (1)
  • World Series Wrestling
    • 1 fois WSW Heavyweight Champion
  • World Wrestling All-Stars
    • 2 fois WWA World Heavyweight Champion
  • WrestleCade
    • 1 fois WrestleCade Champion[21]

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les 500 meilleurs catcheurs de l'année[22]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Rang 28 en augmentation 26 en augmentation 22 en diminution 35 en augmentation 11 en diminution 26 en augmentation 17 en diminution 43 en augmentation 36 en augmentation 5 en diminution 24 en stagnation 24 en augmentation 15 en augmentation 12 en augmentation 11 en augmentation 10 en diminution 117 NC en augmentation 21 en diminution 56 en augmentation 20

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Jeff Jarrett », sur Cagematch (consulté le 25 mars 2015).
  2. (en) Robert Leighty Jr., « From the Bowery: Jeff Jarrett: King of the Mountain (Disc I) », sur 411 mania,‎ (consulté le 16 octobre 2014).
  3. (en) « Jeff Jarrett », sur Slam! Wrestling (consulté le 16 octobre 2014).
  4. a et b (en) « Historique du championnat international par équipe de la CWA », sur Wrestling Titles (consulté le 16 octobre 2014).
  5. (en) « CWA @ Memphis », sur Wrestlingdata (consulté le 25 mars 2015).
  6. (en) « Historique du championnat par équipe du Sud de l'AWA », sur Wrestling-Titles (consulté le 25 mars 2015).
  7. (en) « WWF Superstars #377 », sur Cagematch (consulté le 25 mars 2015).
  8. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Rant for WWF Royal Rumble 1994 (Redo) », sur Inside Pulse,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  9. (en) « WWF: Monday Night Raw (04.25.94) », sur PdrWrestling (consulté le 25 mars 2015).
  10. (en) Bob Colling, « WWF Superstars 5/21/1994 », sur Wrestlingracaps (consulté le 25 mars 2015).
  11. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: King of the Ring 1994 », sur 411 mania,‎ (consulté le 25 mars 2015).
  12. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Summerslam 1994 », sur 411 mania,‎ (consulté le 26 mars 2015).
  13. (en) Mooneyham, M., « Jarrett Looking For The Right Gimmick », MikeMooneyham.com,‎ (consulté le 23 mai 2007)
  14. (en) « TNA Impact Results 11/3/05 », Online World Of Wrestling (consulté le 20 août 2007)
  15. (en) Jason Clevett, « Against All Odds Christian Cage crowned champion », SLAM! Sports: Wrestling, Canadian Online Explorer,‎ (consulté le 28 septembre 2009)
  16. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA No Surrender PPV results 9/5: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Angle vs. Hardy, Pope vs. Anderson », Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 5 septembre 2010)
  17. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Turning Point PPV results 11/13: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Styles, five title matches », Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 13 novembre 2011)
  18. http://www.pwinsider.com/article/86415/jeff-jarretts-gfw-signs-big-working-agreement-what-this-could-mean-for-ring-of-honor.html?p=1
  19. (en) James Caldwell, « Caldwell's New Japan G1 Climax finals results 8/10: Complete "virtual-time" coverage of Okada vs. Nakamura tournament finals, Styles vs. Tanahashi, Jeff Jarrett, ROH tag champs, more », Pro Wrestling Torch,‎ (consulté le 10 août 2014)
  20. (en) Jason Powell, « 06/28 Powell's TNA Slammiversary 2015 PPV results and review: Jeff Jarrett vs. Bobby Roode vs. Matt Hardy vs. Drew Galloway vs. Eric Young in a King of the Mountain match for the King of the Mountain Championship, Matt Morgan vs. Bram, James Storm vs. Magnus », ProWrestling.com (consulté le 28 juin 2015)
  21. (en) « Jeff Jarrett captures WrestleCade Title », Pro Wrestling Torch (consulté le 29 novembre 2015)
  22. (en) « Classement PWI 500 de Jeff Jarrett », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 16 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :