Festival de télévision de Monte-Carlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Festival de Monte-Carlo.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (juillet 2016).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Festival de Télévision de Monte-Carlo
Image illustrative de l'article Festival de télévision de Monte-Carlo

Date de création 1961
Créateur Prince Rainier III
Prix principal Nymphe d'or
Édition courante Festival de télévision de Monte-Carlo 2016
Durée 5 jours
Lieu Grimaldi Forum, Monte-Carlo, Drapeau de Monaco Monaco
Site web www.tvfestival.com

Le festival de télévision de Monte-Carlo est un festival créé en 1961 à Monte-Carlo par le prince Rainier III de Monaco, récompensant les meilleures productions télévisuelles internationales.

Historique[modifier | modifier le code]

La Nymphe d'or, statuette décernée aux meilleurs programmes de télévision pendant le festival
Cérémonie de remise des Nymphes d'or

En créant le festival de télévision en 1961, le Prince Rainier III de Monaco, voulait encourager une nouvelle forme d'expression artistique au service de la paix et de l'entente entre les hommes. Cette initiative princière répondait parfaitement à la vocation internationale de Monaco. Elle tendait à consacrer la télévision comme moyen exceptionnel pour rapprocher les hommes et les enrichir par la culture. [non neutre]

Ce projet suscita immédiatement un vif intérêt sur le plan international, des personnalités éminentes acceptèrent d'y participer en constituant les jurys successifs qui attribuèrent les prix apportant une reconnaissance mondiale à l'excellence dans le domaine de la réalisation télévisuelle.[réf. nécessaire] Mais le festival de Monte-Carlo est surtout, depuis le début des années 1980, un « énorme marché international de la télévision », avec une « domination écrasante du monde anglo-saxon » « même si les affaires ne seront parfois conclues en fait qu'au MIP TV (Marché international des programmes de télévision) de Cannes »[1].

Depuis 1988, le Président d'Honneur du festival est S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.

Les meilleurs programmes de télévision du monde entier et leurs créateurs sont récompensés par les Nymphes d'or, statuettes dorées reproduisant la nymphe Salmacis, œuvre du sculpteur monégasque François Joseph Bosio (1768-1845) dont l'original est exposé au Musée du Louvre à Paris.

Sélection[modifier | modifier le code]

La compétition du festival de télévision de Monte-Carlo rassemble et récompense - avec une Nymphe d'or ou une sélection de Prix Spéciaux - les meilleurs programmes et acteurs de télévision du monde. Tout au long du Festival, un jury international composé d’acteurs et de professionnels de la télévision participe au visionnage de tous les programmes en compétition. Chaque année, plus de 30 pays sont représentés dans la compétition, avec plus de 60 programmes nommés.

La compétition est ouverte à tous diffuseurs, distributeurs et producteurs de programmes TV.

La compétition officielle est divisée en deux catégories principales :

  • Fiction
  • Actualités

Prix décernés[modifier | modifier le code]

Tapis Rouge.
Fiction
  • Meilleure Série TV - Comédie
  • Meilleur acteur dans une Série TV - Comédie
  • Meilleure actrice dans une Série TV - Comédie
  • Meilleure Série TV - Dramatique
  • Meilleur acteur dans une Série TV - Dramatique
  • Meilleure actrice dans une Série TV - Dramatique
  • Meilleur Programme de Fiction Long
  • Meilleur Acteur dans un Programme de Fiction Long
  • Meilleure Actrice dans un Programme de Fiction Long


Actualités
  • Meilleur Grand Reportage d'Actualité
  • Meilleur Grand Reportage de Société
  • Meilleur programme d'actualités 24h/24
  • Meilleur Reportage de journal télévisé


Prix de l'audience TV internationale
  • Meilleure Série TV Dramatique
  • Meilleure Série TV Comédie
  • Meilleur Telenovela / Soap Opera


Prix spéciaux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Télé-Babel », Jean-Pierre Thiollet, Le Quotidien de Paris, 12 février 1982.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :