Luna Vachon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vachon.
Luna Vachon
Paparazzo Presents Luna Vachon.jpg

Luna Vachon en 2007.

Données générales
Nom de naissance
Gertrude Elizabeth Vachon
Nom(s) de ring
Luna Vachon
Nationalité
Naissance
Décès
Taille
5 6 (1,68 m)[1]
Poids
140 lb (64 kg)[1]
Catheuse morte
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Fabulous Moolah
Vivian Vachon
Carrière pro.

Gertrude Elizabeth Vachon (née le à Atlanta (Géorgie) et morte le à Port Richey (Floride)), est une catcheuse (lutteuse professionnelle) et une valet (femme manager de catch) canadienne plus connue sous le pseudonyme de Luna Vachon.

Issue d'une famille de catcheurs, elle fait ses débuts professionnels en 1983, mais se fait vraiment connaître lors de son entrée à la World Wrestling Federation (WWF) entre 1993 et 1994. Elle apparait ensuite à l'Extreme Championship Wrestling et à la World Championship Wrestling.

Dans les années 2000, elle n'apparait que dans des petites fédérations américaines avant d'arrêter sa carrière en 2007.

Atteinte de troubles bipolaires et toxicomane elle est retrouvée morte à son domicile le 26 août 2010.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Vachon est la fille de Charles Henry Wilkerson et de Rebecca Pierce[2]. Sa mère épouse le catcheur québecois Paul Vachon (en) qui l'adopte officiellement après leur divorce[2],[3],[4]. Son oncle Maurice Vachon est lui aussi catcheur tout comme sa tante Vivian Vachon (en)[3]. C'est en regardant cette dernière lutter qu'elle envisage de devenir catcheuse[3]. Sa famille ainsi qu'André The Giant font tentent de l'en dissuader sans succès[3]. Son père adoptif l'emmène avec lui alors qu'il travaille pour la World Wide Wrestling Federation. Il commence à l'entrainer sur le ring avant les spectacles de catch[3].

À 16 ans, elle commence à s'entraîner auprès de sa tante avant de rejoindre l'école de catch de Fabulous Moolah en Caroline du Sud[3].

Carrière de catcheuse et de valet[modifier | modifier le code]

Débuts (1984-1993)[modifier | modifier le code]

Vachon commence sa carrière dans la fédération féminine que dirige Fabulous Moolah avant d'aller à la Championship Wrestling from Florida en Floride[3]. Là bas, elle travaille comme intervieweuse sous le nom de Trudy Herd[5]. Elle change de nom de ring pour celui de Luna Vachon et se fait connaitre comme l'équipière de Lock avec qui elle forme les Daughters of Darkness[3]. Durant cette période, elle est la rivale de Madusaa Miceli[6]

Elle part ensuite au Japon où elle est la valet de son père adoptif (en)[3]. De retour aux États-Unis, elle travaille ponctuellement à Porto Rico ainsi qu'à la Powerful Women of Wrestling (PWW)[6]. La PWW a un partenariat avec l'American Wrestling Association ce qui permet à Vachon de participer à une bataille royale remporté par Sherri Martel le 20 avril 1986 durant WrestleRock[7]. Elle réapparait à l'AWA le 13 décembre 1988 au cours de SuperClash III où elle participe à une bataille royale[8].

Au début des années 1990, elle est catcheuse et valet à l'Universal Wrestling Federation que dirige Herb Abrams en Floride[3].

World Wrestling Federation (1993-1994)[modifier | modifier le code]

Fin 1992, la World Wrestling Federation (WWF) compte l'engager mais sa famille ne sais pas où elle habite[9]. La WWF engage un détective qui la retrouve en Floride où elle est serveuse[9].

Elle est d'abord la valet de Shawn Michaels qu'elle accompagne lors de son match face à Tatanka le 4 avril 1993 durant WrestleMania IX[10]. Après la victoire de Tatanka par décompte à l'extérieur, Vachon attaque Sensational Sherri[10]. Une rivalité entre les deux femmes se met en place et dans le même temps, Vachon devient la petite amie et valet de Bam Bam Bigelow[9]. La WWF prévoit un match par équipe mixte opposant Vachon et Bigelow à Sensational Sherri et Tatanka à SummerSlam mais Vachon se blesse au bras[9]. Ce match n'a donc pas lieu puis Sherri quitte la WWF[9].

Le 24 novembre au cours de Survivor Series, Doink the Clown se moque de Bigelow après sa défaite dans un match par équipe à élimination[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vachon est atteinte de troubles bipolaires[12]. Elle épouse Dan Hurd au début des années 1980 avec qui elle a deux fils : Joshua et Van[2],[13].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prises favorites
    • Powerbomb[14]
    • DDT[14]
    • Stomach claw (l'attaquant met sa main sur l'estomac de son adversaire au sol. L'adversaire fait croire au public qu'il/elle a mal)[14]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Luna Vachon », sur Online World of Wrestling (consulté le 19 mai 2016).
  2. a, b et c (en) « Luna Vachon », sur My Heritage (consulté le 26 avril 2017)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Greg Oliver, « SLAM! Wrestling Canadian Hall of Fame: Luna Vachon », sur Slam! Wrestling (consulté le 2 novembre 2016).
  4. (en) Erin Sullivan, « Friends, fans pay tribute to wrestling star Luna Vachon », sur Tampa Bay Times, (consulté le 2 novembre 2016).
  5. (en) « RINGSIDE REMEMBRANCES — LUNA VACHON », sur 1 Wrestling, (consulté le 2 novembre 2016).
  6. a et b (en) « Luna Vachon », sur prowrestling.com (consulté le 25 avril 2017)
  7. (en) « AWA WrestleRock 1986: With Rock, Rap AND Country », sur kbwrestlingreviews.com, (consulté le 25 avril 2017)
  8. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – AWA Superclash III », sur 411mania, (consulté le 4 juin 2017)
  9. a, b, c, d et e (en) « Shining a Spotlight 9.02.10: Luna Vachon », sur 411mania, (consulté le 22 septembre 2017)
  10. a et b (en) Erin, « WrestleMania Rewind: Luna Vachon Makes Her WWE Debut (WrestleMania IX) », sur Diva-Dirt, (consulté le 22 septembre 2017)
  11. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Rant for WWF Survivor Series 1993 », sur Inside Pulse, (consulté le 16 janvier 2016).
  12. (en) Phil Strum, « Remembering Luna Vachon, 1962-2010 », sur Poughkeepsie Journal, (consulté le 25 septembre 2017)
  13. (en) Greg Oliver, « Luna Vachon found dead », sur Slam! Wrestling, (consulté le 2 novembre 2016)
  14. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Profil de Luna Vachon », sur Wrestlingdata (consulté le 2 novembre 2016).
  15. (en) « Historique du championnat féminin de l'United States Wrestling Association », sur Wrestling-Titles (consulté le 2 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]