Saison 2 de Star Trek: Discovery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 2 de Star Trek: Discovery
Description de l'image Star Trek Discovery logo.svg.

Série Star Trek: Discovery
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS All Access
Diff. originale
Nb. d'épisodes 14

Chronologie

Cet article présente les épisodes de la deuxième saison de la série télévisée américaine Star Trek: Discovery.

Synopsis de la saison[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Les titres en français sont ceux fournis par Netflix sur le site officiel de la série[1].

Épisode 1 : Frère[modifier | modifier le code]

Titre original
Brother (trad. litt. : « Frère »)
Numéro de production
16
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Ted Sullivan, Gretchen Berg et Aaron Harberts
Invités

Tig Notaro (Commandeur Jet Reno)

Résumé détaillé
Après avoir répondu à un signal de détresse de l'Enterprise (NCC-1701), l’équipage du Discovery se joint au capitaine Christopher Pike pour une nouvelle mission visant à enquêter sur de mystérieux signaux rouges. Le timing de ces signaux, juste après la guerre avec les Klingons, ainsi que l'énergie inimaginable nécessaire pour émettre de tels signaux, inquiètent la Fédération, qui a mandaté Pike pour percer ce mystère. De son côté, Burhnam a la surprise d'apprendre que son frère Spock, avec qui elle a eu de mauvais rapports, a pris un congé exceptionnel de très longue durée. En enquêtant sur le seul signal dont ils peuvent déterminer l'origine, ils tombent sur un vaisseau de Starfleet présumé détruit durant la guerre, l'USS Hiawatha, qui se trouve sur un astéroïde en route de collision vers une étoile. En pleine mission de sauvetage, Burnham, grièvement blessée, voit une créature extraterrestre inconnue…

Épisode 2 : Nouvel Éden[modifier | modifier le code]

Titre original
New Eden (trad. litt. : « Nouvel Eden »)
Numéro de production
17
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Vaun Wilmott et Sean Cochran, d'après une histoire d'Akiva Goldsman et Sean Cochran
Invités
Résumé détaillé
Burnham découvre un ancien dessin de Spock représentant les sept signaux rouges. Pike, nommé provisoirement capitaine du Discovery, lui apprend alors que Spock est actuellement interné en asile psychiatrique. Un des signaux se met à émettre; mais à 51.000 années-lumière, ce signal n'est accessibles qu'avec la propulsion sporique. Une fois sur place, l'équipage découvre une planète de type M habitée par des Terriens qui n'ont pas la connaissance de la distorsion ni des voyages spatiaux. Intrigué, Pike se téléporte au sol avec Burham et Owo. Les habitants sont bien des terriens descendant d'exilés de la Terre de la Troisième Guerre mondiale - soit avant la découverte de la distorsion - qui forment un communauté religieuse vénérant « l'Ange Rouge », qui n'est autre que la créature extraterrestre que Burnham a aperçu lors du sauvetage de l'USS Hiawatha. L'un des colons, Jacob, dont la famille a toujours été rongée par la question de savoir si leur monde d'origine avait survécu ou non, est persuadé que le groupe de Pike vient de la vraie Terre et veut repartir avec eux. Il les enferme et vole leur matériel. Les événements se passent mal et Pike est grièvement blessé par un tir de phaser. Entre temps, des météores radioactifs menacent la planète ; Tilly à l'idée d'attirer les débris hors de la planète en utilisant le morceau d'astéroïde présent dans la soute du Discovery. Revenu à bord et soigné, Pike, malgré ses remords de laisser Jacob rongé par le tourment, ne veut pas déroger à la directive première ; mais Burnham lui offre une solution : laisser une source d'énergie à Jacob, après lui avoir révélé la vérité sur la Terre et mis fin au tourment de sa famille, en échange d'une ancienne vidéo montrant le sauvetage des colons par « l'Ange Rouge » au XXIe siècle.
Commentaires
Cet épisode est réalisé par Jonathan Frakes. Il est connu pour avoir incarné William T. Riker dans la seconde série Star Trek, La Nouvelle Génération, et dans les films qui en sont dérivés. Il a par ailleurs réalisé deux longs métrages et plusieurs épisodes de séries Star Trek.

Épisode 3 : Les Signaux lumineux[modifier | modifier le code]

Titre original
Point of Light (trad. litt. : « Point de lumière »)
Numéro de production
18
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Andrew Colville
Résumé détaillé
Burnham a l'immense surprise de voir Amanda Grayson, sa mère adoptive, débarquer sur le Discovery avec le dossier médical de Spock volé après que les médecins aient refusé de lui laisser voir. En cherchant à obtenir des nouvelles de Spock pour comprendre le lien qui le relie aux signaux lumineux, Burnham apprend qu'il est accusé du meurtre de trois médecins avant sa fuite de l’hôpital. De son côté, Tilly a de plus en plus de mal a supporter le fantôme de Mey, une amie décédée, ce qui met en danger sa carrière au sein de Starfleet. Entre temps, au sein de l'empire Klingon, la réunification de toute la race ne se déroule pas sans heurts, de nombreux Klingons ayant particulièrement du mal à tolérer la présence d'Ash Tyler au côté du Grand Chancelier L'Rell. L'oncle de L'Rell révèle à Ash / Voq le bébé secret de L'Rell, né de l'union avec Voq. Kolchak, le père du Général Kol (tué par la Fédération dans la première saison) tente de forcer L'Rell à abdiquer à son profit et menace d'assassiner Ash / Voq et leur fils, mais son plan échoue avec l'intervention de Philippa Georgiou. Pour consolider son pouvoir, L'Rell présente les têtes coupées de Ash / Voq et de leur fils aux grandes maisons de l'Empire Klingon, prétendant qu'Ash a assassiné le bébé et que Kolchak s'est sacrifié pour tenter de le sauver, exemple de l'unité que doit atteindre l'empire, et en affirmant qu'elle ne se laissera pas distraire de son devoir. Le Conseil la félicite par son nouveau titre autoproclamé de « mère » de tous les Klingons. Georgiou a en fait exfiltré Ash / Voq et le bébé sur un vaisseau furtif de la Section 31 de Starfleet, transportant le bébé dans un monastère Klingon, et recrutant Ash / Voq au sein des opérations clandestines de Starfleet. De son côté, Burnham, après avoir écouté son amie décrire ses hallucinations, en déduit la cause: une spore de l'univers miroir a grandi au sein de l'enseigne Tilly, lui donnant ces hallucination sous l'apparence de Mey. Elle lui recommande d'aller voir Stamets, qui extrait le parasite fongique de Tilly en utilisant de la matière noire et le capture.
Commentaires
  • Apparition officielle de la Section 31 dans la série. Elle avait déjà fait une brève apparition dans la première saison, mais sans être mentionnée.
  • La date stellaire du journal de Burnham (1029.46) est antérieure à la date stellaire mentionnée dans le premier épisode de la série (1207.3).

Épisode 4 : Une obole pour Charon[modifier | modifier le code]

Titre original
An Obol for Charon (trad. litt. : « Une obole pour Charon »)
Numéro de production
19
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Jordon Nardino, Gretchen J. Berg et Aaron Harberts
Invités
Résumé détaillé
Alors que le Discovery part à la poursuite de Spock, il est brutalement sorti de distorsion par une gigantesque entité sphérique qui envoie un virus informatique déréglant tous les systèmes du vaisseau en commençant par le traducteur universel, ce qui sème la pagaille dans tout le bâtiment en raison de l'impossibilité pour l'équipage de se comprendre. En salle des machines, le parasite qui a infecté Tilly n'a pas dit son dernier mot affirmant que le moteur sporique du vaisseau affecte l'espace mycélien et que lui-même a des projets pour Tilly. Mais le pire est que Saru, le seul à pouvoir surmonter les problèmes de communication de l'équipage avec les 94 langues qu'il a appris à parler, se révèle mourant. Son état lui fait comprendre que l'entité est en fait en train de mourir et veut transmettre son savoir vieux de 100 mille ans. Le Discovery récupère alors toutes les données puis l'entité explose. Saru, semblant mourir lui aussi, demande à Burnham de l'achever. Au dernier moment il perd ses ganglions, retrouve un état normal et prend même de l'assurance. Tilly disparaît dans un cocon réalisé par le parasite devant Stamets et Reno.

Épisode 5 : Les Saints de l'imperfection[modifier | modifier le code]

Titre original
Saints of Imperfection (trad. litt. : « Saints d'imperfection »)
Numéro de production
20
Première diffusion
Réalisation
David Barrett
Scénario
Kirsten Beyer
Invités
Résumé détaillé
Le Discovery a rattrapé et capturé la navette de Spock, mais en lieu et place de l'officier de Starfleet, ils tombent sur l'Empereur Philippa Georgiou, désormais agent de la Section 31, qui est elle aussi à la poursuite de Spock. Elle est libérée par ordre de Starfleet, qui leur assigne un agent de liaison, lequel n'est autre qu'Ash Tyler. Tilly a été enlevée par l'entité fongique — surnommée « Mey » en raison de l'apparence de l'ancienne camarade de l'enseigne qu'elle avait prise — et emmenée dans la dimension mycélienne. Mey lui affirme que le réseau est attaqué par un prédateur et qu'elle est la seule à pouvoir l'éliminer, les spores étant détruites au simple contact du monstre. Pour tenter de la ramener, le Discovery fait un saut incomplet qui le laisse partiellement dans le réseau mycélien, manœuvre dangereuse, mais ils reçoivent l'aide inattendue d'un vaisseau de la Section 31 sous les ordres du capitaine Leland. Stamets et Burnahm se joignent à Tilly et Mey pour traquer le prédateur, mais ce dernier n'est autre que le Dr Hugues Kulber, ancien médecin-chef du vaisseau, qui est censé avoir été tué par Tyler plusieurs mois auparavant. L'équipage doit maintenant convaincre une Mey déterminée à pulvériser le Dr Kulber de laisser ce dernier repartir pour son monde, ce qu'elle finit par accepter quand elle réalise que pour l'ancien médecin, les spore étaient les monstres et que malgré cela, il est prêt à se sacrifier pour les sauver. Une fois que le Discovery réintègre l'espace normal, Pike est convoqué sur le vaisseau de Leland par la vice-amirale Katrina Cornwell, qui leur ordonne de travailler ensemble.

Épisode 6 : Le Bruit du tonnerre[modifier | modifier le code]

Titre original
The Sounds of Thunder (trad. litt. : « Les sons du tonnerre »)
Numéro de production
21
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Bo Yeon Kim et Erika Lippoldt
Résumé détaillé
À la poursuite d'un nouveau signal de l'Ange Rouge, le Discovery se retrouve en orbite autour de Kaminar, la planète natale de Saru, que ce dernier avait quitté il y a 18 ans avec l'aide de Georgiou. Saru a par ailleurs découvert qu'un rituel funéraire de son peuple, les Kelpiens — rituel appelé Vahar'ai et imposé par leurs prédateurs, les Ba'uls — est en réalité un mensonge. Afin d'obtenir des informations sur l'Ange Rouge et son signal, Saru et Burnham se rendent dans le village natal du Kelpien, où il retrouvent Sirana, la sœur de Saru. Mais l'arrivée d'un Kelpien ayant survécu au Vahar'ai déclenche l'alerte rouge chez les Ba'ul, qui exigent que Saru leur soit livré et finissent par intercepter sa téléportation. Comprenant que les Ba'ul sont au courant pour le caractère non-léthal du Vahar'ai, Burnham décide de compiler les données de la Sphère concernant Kaminar et découvre qu'il y a 2 000 ans, alors que les Kelpiens post-Vahar'ai prospéraient, les Ba'ul ont frôlé l'extinction avant que leur technologie ne leur permettent d'inverser la tendance. Il s'avère qu'en réalité les Ba'ul n'ont jamais été les prédateurs des Kelpiens, c'était l'inverse : les Kelpiens chassaient les Ba'ul pour s'en nourrir. Les Ba'ul on alors instauré ce rituel et la croyance du « Grand Équilibre » pour qu'aucun Kelpien ne représente jamais plus une menace pour eux. Le Discovery décide donc de reproduire le signal de la Sphère pour faire entrer toute la population Kelpienne en Vahar'ai et leur montrer la vérité. En réaction, les Ba'ul tentent d’éliminer la totalité des Kelpiens, mais l'Ange Rouge intervient et met un terme à leur tentative, apparaissant devant Saru et Siranna. Alors que Saru et Siranna se quittent sur la promesse de cette dernière de trouver un nouvel équilibre afin que les Kelpiens et les Ba'ul vivent en véritable harmonie, Pike et Tyler discutent de l'Ange Rouge, dont ils ont obtenu une description détaillée grâce à Saru : il s'agit d'un être humanoïde disposant d'une armure technologique surclassant absolument tout ce que la Fédération et Starfleet ont pu créer ou connaître, ce qui justifie d'après Tyler les craintes de la Section 31 sur les intentions de cet individu, alors que Pike pointe le fait que l'Ange Rouge a empêché un génocide et que ses actions précédentes ont conduit à des sauvetages au lieu de conflits.

Épisode 7 : Ombres et lumière[modifier | modifier le code]

Titre original
Light and Shadows (trad. litt. : « Lumière et ombres »)
Numéro de production
22
Première diffusion
Réalisation
Marta Cunningham
Scénario
Ted Sullivan et Vaun Wilmott
Résumé détaillé
Alors que le Discovery reste en orbite autour de Kaminar pour analyser les traces laissée par l'Ange Rouge, Burnham demande un congé auprès du Capitaine Pike. Elle pense en effet que sa mère adoptive Amanda Grayson pourrait avoir des informations cruciales sur Spock, qu'elle n'est pas obligée de partager et le Capitaine Pike lui accorde son congé. Le Discovery, se rapprochant de la dernière trace de l'Ange Rouge, se retrouve pris dans des perturbation temporelle causée par une faille spatio-temporelle, ce qui l'oblige à garder ses distances. Pike décide alors de larguer une sonde avec une navette, ayant été pilote d'essai. Sur Vulcain, Burnham retrouve ses parents et demande à Amanda ce qu'elle sait sur Spock. Cette dernière refuse d'abord de répondre, avant d'avouer qu'elle a ramené Spock sur Vulcain et l'a caché à tous, y compris Sarek. Alors que Pike et Tyler prennent une navette et larguent la sonde, ils sont emportés au cœur de la faille. En allant le voir, Burnham réalise que l'état mental de Spock est extrêmement instable, répetant une suite de chiffre et qu'il a besoin d'aide. Amanda refuse cependant de le livrer à la Section 31, allant jusqu'à invoquer l'immunité diplomatique, mais Sarek débarque et les deux parents se disputent, Amanda accusant Sarek de n'avoir jamais réellement respecté l'humanité et affirmant qu'elle a réussi à permettre à Spock de surmonter ses troubles d'apprentissage. Mais elle est bien obligé de laisser Spock partir, sous peine de voir Burnham subir les répercussions. Dans la faille, alors que la tentative de sortir de la faille tourne au concours d'égo entre Pike et Tyler, la navette est abordé par la sonde qu'il avaient largué, sonde qui a été considérablement améliorée. Burnham ramène Spock sur le vaisseau du Capitaine Leland, qui lui promet de l'aider à obtenir les réponse qu'elle cherche, bien qu'il ne puisse pas l'autoriser à rester à bord. Dans la faille, la sonde accède aux données de la navette et tente de tuer les deux hommes, mais Stamets parvient à se téléporter dans la navette et la faire sortir suffisamment longtemps de la faille que pour se téléporter après avoir enclenché l'autodestruction. Georgiou révèle à Burnham que Leland n'a pas l'intention d'aider Spock à aller mieux mais qu'il veut lui griller le cerveau pour obtenir ses réponses. Burnham prend la décision de faire s'évader son frère pour le sauver et une fois hors de danger, découvre que les chiffres que Spock répète sont les coordonnées de la planète Talos IV, vers laquelle elle se dirige.

Épisode 8 : Le Pouvoir de la mémoire[modifier | modifier le code]

Titre original
If Memory Serves (trad. litt. : « Si la mémoire sert »)
Numéro de production
23
Première diffusion
Réalisation
T. J. Scott
Scénario
Dan Dworkin et Jay Beattie
Invités
Résumé détaillé
Le capitaine Leland subit les remontrances du Haut-commandement de la Section 31 et a le déplaisir de voir Philippa Georgiou prendre une plus grande part d'autorité au détriment de la sienne. Georgiou, de son côté — afin de maintenir le Discovery à distance — décide de le faire affecter à la récupération des débris de la sonde évoluée que Pike et Tyler ont dû affronter précédemment et à la recherche des données qu'elle aurait pu trafiquer. La sonde a envoyé « des injections SQL multiples » (sic) dans l'ordinateur central. Entretemps, Burnham arrive à Talos IV, pour se retrouver pris par l'attraction gravitationnelle d'un trou noir. Alors qu'elle tente de se dégager, Spock prend les commandes et fonce droit sur le trou noir, qui s'avère n'être qu'une illusion. À bord du Discovery, Stamets tente d'aider le Dr Kulber à se réacclimater à la vie, mais cela reste difficile ; d'autant plus qu'ils doivent régulièrement croiser Tyler, qui a tué le Dr Kulber alors qu'il était sous l'emprise de Voq. Sur la passerelle, rien ne semble indiquer à priori que la sonde ait pu trafiquer quelque donnée que ce soit, mais Tyler découvre que Pike n'abandonne pas la recherche de Spock. Ce dernier est conduit sur Talos IV et emmené par Vina auprès des Talosiens et du Gardien, les seuls à être en mesure de l'aider. En effet, ayant perdu tous ses repères suite à sa rencontre avec l'Ange Rouge, son esprit est en train de s'effondrer. Les Talosiens acceptent de l'aider, mais posent une condition à Burnham : elle devra montrer la blessure psychologique qu'elle avait infligé à son frère étant enfant. Grâce aux pouvoirs des Talosiens, Burnham peut voir ce qu'à vu Spock : l'Ange Rouge, que Spock identifie sans aucun doute comme un humain et un voyageur temporel, lui a montré le futur de cette ligne temporelle, dans laquelle une race inconnue détruit toute vie intelligente dans la Voie Lactée. Sous le choc, Brunham s'évanouit. À Bord du Discovery, Stamets est au petits soins pour son compagnon, mais ce dernier ne peut plus supporter de le voir faire comme si rien n'était arrivé et décide finalement d'aller s'expliquer avec Tyler, explications qui tournent à la bagarre. Après avoir repris conscience, Burhnam peut continuer de voir les souvenirs de son frère, dont l'état mental s'est stabilisé : la révélation de l'Ange Rouge à amorcé le processus d'effondrement de son esprit et a amené Spock à demander lui-même à se faire interner. Toutefois, quand il a appris que la Section 31 arrivait pour l'interroger sur ses dessins prémonitoires et le lien avec les signaux apparus dans la galaxie, Spock s'est échappé sans commettre de meurtre, mais en utilisant la Prise Vulcaine. Grâce aux Talosiens, Burnham et Spock contactent Pike, lui apprennent la vérité sur les accusations de meurtre et lui demandent de venir les récupérer. Alors qu'ils se préparent à Partir, Burnham montre aux Talosiens la blessure psychologique qu'elle a infligé à Spock pour le protéger des terroristes vulcains, et s'excuse pour ses actes. Pike de son côté, a appris que quelqu'un a effectué des transmissions non autorisées et est particulièrement déçu de voir son second délibérément laisser une bagarre se poursuivre. Saru lui fait remarquer que le manuel et le code de conduite de Starfleet ne prévoyaient pas un conflit entre un hybride humain-Klingon et un docteur revenu d'entre les morts. Pike ordonne de faire un saut sporique, mais le moteur est défaillant suite à un sabotage. Toutes les preuve pointent vers Tyler, qui est confiné dans ses quartiers. Pike utilise la distorsion pour atteindre Talos IV, mais est suivi par Leland, qui repart après avoir téléporté Spock et Burnham en premier... sauf qu'il s'agit d'un illusion des Talosiens, ce dont Georgiou a délibérément refusé de l'informer pour gagner encore plus d'autorité. Entretemps, les « vrais » Burnham et Spock sont remontés à bord du Discovery et expliquent toute la situation à Pike, lequel décide de désobéir aux ordres de la Fédération, avec le soutien de son équipage.
Commentaires
L'épisode réutilise des images de l'épisode-pilote refusé de la série originale, La Cage. Cet épisode de Star Trek: Discovery se déroule également sur Talos IV.

Épisode 9 : Projet Dédale[modifier | modifier le code]

Titre original
Project Dedalus (trad. litt. : « Projet Dédale »)
Numéro de production
24
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Le vice-amiral Cornwell arrive secrètement à bord du Discovery afin de mener personnellement l'interrogatoire de Spock, interrogatoire qui lui révèle que Spock dit la vérité quand il affirme qu'il n'a pas tué les médecins de Starfleet mais qu'il a recouru à la Prise Vulcaine. Ou du moins en est-il convaincu car la vidéosurveillance de l'asile fournie par la Section 31 montre l'exécution sans pitié des médecins. Pike refuse de croire de telles preuves et s'interroge sur les intentions de la Section 31. Cornwell lui révèle que l'amiral Patar, qui dirige la section 31, est une extrémiste logicienne — la même faction qui a tenté de tuer Burnham dans son enfance — et que durant la guerre contre les Klingons, elle a convaincu Starfleet de s'en remettre totalement à Contrôle, un système d'analyse et d'aide à la décision stratégique. La vice-amiral n'ayant plus accès à Contrôle, il faut réinitialiser le système afin qu'elle puisse le mettre hors de portée des extrémistes de la Section 31. Tilly a découvert que les messages envoyés par Tyler étaient dirigés vers une colonie pénitentiaire abandonné depuis plus d'un siècle, mais qui a été reprise en secret pour servir de QG à la Section 31, qui devient le nouveau cap du Discovery. Entretemps, Burnham tente d'aider Spock à se rendre compte qu'il peut toujours compter sur la logique, mais la tentative tourne à la dispute au cours de laquelle ils finissent par se dire leur quatre vérités ; et Airiam de son côté commence à avoir un comportement étrange par moment. Arrivés au QG de la Section 31, ils découvrent un champ de mines, arme prohibée par la Fédération. Alors que le Discovery tente de se frayer un chemin, ils se rendent compte que les mines sont contrôlées par ordinateur, et Burnham a l'idée d'utiliser une trajectoire chaotique afin de prendre l'ordinateur au dépourvu. Une fois le champ de mines franchi, ils sont contactés par l'amiral Patar qui les informe qu'ils ont été attaqués sur ordre direct de Starfleet et leur ordonne de se rendre. Le Discovery déploie un commando composé de Burnham, Nahn et Airiam pour tenter de réinitialiser Contrôle. Mais une fois sur place, les trois membres du commando se rendent compte que tout le monde est mort sur la station ; pire encore, l'amiral Patar est morte de même que ses adjoints depuis des semaines, tués par Contrôle. C'est alors qu'Airiam se retourne contre ses coéquipières. Tilly découvre qu'Airiam tente de télécharger toutes les données de la Sphère sur l'intelligence artificielle sur ordre de Contrôle, qui veut ces données pour devenir imbattable et exterminer toute forme de vie consciente qui pourrait le menacer. Durant le combat, Airiam neutralise Nahn, mais est poussée dans un sas. Alors qu'elle tente de sortir, Tilly parvient à briser partiellement la possession de Contrôle, mais Airiam explique que ses systèmes moteurs ont été détournés et qu'elle ne peut résister à Contrôle. Elle a juste le temps de dire à Burnham de s'intéresser au Projet Dédale et cherche à la convaincre de l'éjecter dans le vide pour qu'elle ne puisse nuire davantage. Burnham refuse, mais Nahn finit par éjecter Airiam dans l'espace, la tuant par congélation.
Commentaires
Cet épisode est réalisé par Jonathan Frakes. Il est connu pour avoir incarné William T. Riker dans la seconde série Star Trek, La Nouvelle Génération, et dans les films qui en sont dérivés. Il a par ailleurs réalisé deux longs métrages et plusieurs épisodes de séries Star Trek.

Épisode 10 : L'Ange rouge[modifier | modifier le code]

Titre original
The Red Angel (trad. litt. : « L'Ange rouge »)
Numéro de production
25
Première diffusion
Réalisation
Hanelle M. Culpepper
Scénario
Chris Silvestri et Anthony Maranville
Résumé détaillé
Après la cérémonie funèbre du commandeur Airiam, Tilly fait une découverte majeure dans les données récupérées sur l'androïde : le projet Dédale, qui contient également l'identité de l'ange rouge. Et celui-ci n'est autre que le commandeur Burnham, qui est abasourdie par la nouvelle. Des examens médicaux complémentaires sur la signature bio-neurale enregistrée dans le fichier confirment cette révélation. Le capitaine Leland et Philippa Georgiou arrivent peu après et se voient notifiés de l'abandon de toutes les charges retenues contre le Discovery et de son équipage (Spock inclus). Ils révèlent que le projet Dédale est en réalité une opération de la Section 31, lancée vingt ans auparavant quand les Klingons ont entamé des recherches sur le voyage temporel. Ils annoncent aussi avoir un plan pour capturer l'ange rouge. Burnham, sentant que Leland ne dit pas tout, le confronte en privé et exige de savoir tout ce qu'il sait à ce sujet. Leland lui révèle que les propres parents de Burnham ont travaillé sur le projet, sa mère étant une ingénieur de très heut niveau et que c'est à cause de ça qu'ils étaient présents au moment de l'attaque klingonne qui leur a couté la vie ; ceci met Burnham dans une rage folle et l'amène à se disputer avec Tyler, en tant que représentant de la section 31. Le Dr Kulber rend visite au vice-amiral Cornwell, en raison de son passé de psychothérapeute et lui révèle son désarroi face aux désirs du lieutenant Stamets, qu'il ne peut satisfaire. Elle lui conseille simplement d'avancer et de voir quel chemin empruntera sa vie. Spock va voir une Burnham toujours aussi enragée et l’apaise, se réconciliant avec elle ; il lui révèle aussi qu'il a trouvé une récurrence dans les apparitions de l'ange rouge : Burnham. En effet, l'ange rouge s'assure de la survie de Burnham en raison du paradoxe du grand-père : l'ange ne saurait accomplir sa mission si Burnham mourrait. Par conséquent, Burnham doit se mettre en danger afin d'appâter l'ange rouge et de le capturer ; ce plan déplaît suprêmement au capitaine Pike, mais le plan est finalement accepté. Avant de se lancer, Burnham s'excuse auprès de Tyler, qui réitère sa totale confiance en elle. Le Discovery se rend sur un avant-poste situé sur planète totalement inhabitable. Burham s'expose à l’atmosphère toxique et l'équipage assiste à son agonie. C'est alors que l'ange rouge apparaît et la sauve, se faisant ainsi prendre au piège. Voyant l'identité de l'ange rouge, Burnham ne parvient à dire qu'un seul mot : Maman.

Épisode 11 : Infini perpétuel[modifier | modifier le code]

Titre original
Perpetual Infinity (trad. litt. : « Infinité perpétuelle »)
Numéro de production
26
Première diffusion
Réalisation
Maja Vrvilo
Scénario
Alan McElroy et Brandon Schultz
Invités
Résumé détaillé
Après un flashback remontant à l'attaque klingonne qui a coûté la vie à ses parents, Burnham se réveille en sursaut à l'infirmerie. Elle refuse toujours de croire que sa mère, Gabrielle Burnham, est vivante, mais le Dr Kulber lui explique que la signature bioneurale était basée sur l'ADN mitochondrial — qui est identique de mère en fille — ce qui explique la confusion. Burnham veut voir sa mère, avançant des arguments tant émmotionnels que logiques, mais cette dernière refuse de la voir et Pike est obligé d'accéder à cette requête. Pour occuper sa sœur, Spock propose qu'elle regarde le journal de mission de sa mère. Pendant ce temps, Leland a été capturé par Contrôle — qui s'est téléchargé sur le vaisseau de la Section 31 — lequel décide de prendre le contrôle du corps de son prisonnier via des nanomachines. En visualisant les données du Journal, Burnham apprend que sa mère, qui tentait de sauver sa famille de l'attaque klingonne en remontant le temps, a en réalité été projetée 950 ans dans le futur, où toute vie organique consciente a été éradiquée et que depuis, tout voyage pour tenter de revenir est impossible, la mère étant ramenée systématiquement 950 ans dans le futur. D'ailleurs, l'armure a toujours tendance à revenir à ce point précis et le champ de confinement ne va pas tenir longtemps. Leland, possédé par Contrôle, fait croire à ses agents que Gabrielle Burnham est morte, que la personne qu'ils ont devant eux est un avatar de l'IA et charge Tyler de transférer les données sur le vaisseau de la Section 31 pour prétendument les garder en sécurité. Mais Tyler— découvrant que l'équipage du Discovery est prêt à tenter en vain de détruire les données de la Sphère, puis à les envoyer dans futur, définitivement hors de portée de Contrôle — préfère renoncer. Leland charge donc Georgiou de récupérer les données et d'éliminer Gabrielle, définissant cette dernière comme étant une « menace innaceptable pour le reste de la mission ». Georgiou se téléporte près de Gabrielle et en discutant avec elle, est surprise d'entendre la mère de Burnham utiliser exactement les mêmes termes que Leland pour décrire sa relation face à Contrôle. Elle contacte Tyler, qui avait lui aussi des soupçons et ce dernier découvre la vérité sur Leland, mais il est grièvement blessé par Contrôle, ayant juste assez de force pour prévenir le Discovery et s'enfuir grâce à une capsule de sauvetage. Leland se téléporte près de Gabrielle et tente de tuer tout le monde, mais Geogiou le retarde suffisamment longtemps pour que Gabrielle remonte dans son armure et retourne dans le futur après avoir donné assez de détails sur le passé de sa fille pour lui prouver qu'elle l'a accompagné toute sa vie. Les membres d'équipage du Discovery se téléportent et le vaisseau anéanti le complexe où se situe Leland/Contrôle, mais en vain : ce dernier s'est téléporté et s'est enfui sans laisser de trace, et a téléchargé plus de la moitié des données nécessaires pour devenir imbattable, devenant ainsi une menace plus grande que jamais.

Épisode 12 : À travers la Vallée des ombres[modifier | modifier le code]

Titre original
Through the Valley of Shadows (trad. litt. : « À travers la vallée des ombres »)
Numéro de production
27
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Bo Yeon Kim et Erika Lippoldt
Invités
Résumé détaillé
Alors que Burnham est contactée par Amanda, qui la réconforte, elle est convoquée par le Capitaine Pike : un nouveau signal rouge est émis depuis Boreth, la planète d'où provient les cristaux temporels et où a été envoyé le fils de L'Rell, endroit le plus sacré de tout l'Empire Klingon. Burnham préfère quant à elle se concentre sur la traque de Contrôle. Tyler lui en donne l'occasion en lui indiquant la position d'un vaisseau de la Section 31 qui ne répond plus, après avoir contacté L'Rell et avoué à Burnham la vérité sur ses liens avec ce monde. Quand la Grande Chancelière L'Rell arrive, la réunion est pour le moins tendue : L'Rell refuse catégoriquement que Tyler vienne dans le monastère et mette l'enfant en danger, alors que ce dernier veut voir son fils ; Pike tranche la question en se portant volontaire. Burnham obtient l'accord de Saru et part donc pour retrouver ce vaisseau, mais Spock s'incruste dans le voyage, au grand dam de sa sœur. Entretemps, Pike se rend au monastère et obtient la permission de Tenavik — qui n'est autre que le fils de L'rell — d'essayer de prendre un cristal temporel, mais est prévenu qu'il risque de voir son avenir et de sombrer dans la folie. Arrivé sur la position du vaisseau de la Section 31, Burnham et Spock tombent sur les dépouilles de l'équipage, qui a été éjecté dans l'espace. Mais un corps a survécu, et il est téléporté dans la navette. Burnham reconnaît le Spécialiste Kamran Gant, un membre d'équipage du Shenzou, qui les informe que Contrôle s'est infiltré dans le vaisseau et a tué tout l'équipage. Spock a l'idée d'enfermer Contrôle dans le système du vaisseau, afin de l'empêcher de nuire. Pendant ce temps Tyler et L'Rell ont une conversation au cours de laquelle elle reconnait qu'elle doit laisser Tyler partir parce qu'il sera toujours amoureux de Burnham. Dans le Monastère, Pike est confronté à l'avenir qui l'attend s'il choisi de prendre le cristal, mais le capitaine décide de poursuivre malgré les risques. Sur le vaisseau, Spock, Burnham et Gant mettent en place le piège, et découvre que Gant n'est autre qu'un nouvel avatar de Contrôle ; Ce dernier cherche à posséder Burnham, mais l'intervention de Spock l'en empêche, et une fois l'avatar vaincu, Burnham décide de suivre les signaux rouges. De retour sur le Discovery, Pike informe Tyler et L'Rell que Tenavik est en vie et bien portant, tandis que Burnham révèle les capacités de possession de Contrôle. Ils sont interrompu par l'arrivée de trente vaisseaux de la Section 31. Sans moyen de fuir, ni de combattre une telle opposition, Pike donne l'ordre de procéder à l'autodestruction du Discovery.
Commentaires
Cet épisode fait un lien direct avec la série originale, en particulier le double épisode La Ménagerie.

Épisode 13 : Une si douce peine, 1er partie[modifier | modifier le code]

Titre original
Such Sweet Sorrow (trad. litt. : « Quel doux chagrin »)
Numéro de production
28
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
L'équipage du Discovery est débarqué sur l'Enterprise et l'autodestruction du vaisseau activée. Mais la sphère prend le contrôle et empêche sa destruction. Burnham décide alors de reconstruire une armure d'ange rouge et de l'utiliser pour envoyer le Discovery dans le futur. Un signal rouge apparait alors près de la planète Xahea. Le Discovery s'y rend et Tilly retrouve son amie la reine Po. Celle-ci aide d'équipage à charger le cristal temporel avec une de ses inventions. Mais la charge est lente et le Discovery se prépare à l'attaque de l'armada de Contrôle. Saru, Spock, Stamets, Tilly, Detmer, Owosekun, Reno, Georgiou et un nombre restreint de membres d'équipage décident de rester sur le Discovery. Ils disent adieu au capitaine Pike qui rejoint l'Enterprise avec Ash. L'armada arrive et encercle les deux vaisseaux. Le combat est imminent.
Commentaires
  • Date stellaire mentionnée dans le journal de Burnham (1051.8) lors de l'abandon du Discovery.

Épisode 14 : Une si douce peine, 2e partie[modifier | modifier le code]

Titre original
Such Sweet Sorrow Part 2 (trad. litt. : « Quel doux chagrin partie 2 »)
Numéro de production
29
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Résumé détaillé
La bataille s'engage et la flotte de Contrôle prend rapidement le dessus. Mais Tyler ramene la flotte des Klingons, tandis que Siranna arrive avec des Kelpiens dans des chasseurs Ba'ul ce qui rétablit l'équilibre des forces. Une torpille pénètre dans l’Enterprise sans exploser, mais sa détonation finale tue Cornwell sous les yeux de Pike et ampute le vaisseau. Controle-Leland infiltré dans le Discovery combat Georgiou, qui utilise le magnétisme de la salle sporique pour le vaincre. Burnham utilise sa combinaison maintenant prête pour voyager dans le passé et créer les cinq signaux qui les ont menés à ce point. Elle en définit ensuite un sixième pour que le Discovery la suive dans l'avenir, et promet d'en envoyer un septième lorsqu'ils arriveront à destination en toute sécurité. Spock ne peut suivre et est téléporté sur l'Enterprise. Quelque temps après, l'équipage entier déclare à Starfleet que le Discovery a été détruit dans la bataille et il lui est ordonné de ne plus jamais parler de son équipage ou de ses avancées technologiques (sur recommandation de Spock, afin d'éviter un autre incident comme Contrôle). Tyler est nommé commandeur de ce qui reste de la section 31. Quelques mois plus tard, l'Entreprise de nouveau opérationnel détecte le septième signal, mais Pike, Numéro un et Spock l'ignorent et dirigent le vaisseau sur une nouvelle route.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]