Berzème

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berzème
Le bourg.
Le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Le Teil
Intercommunalité Communauté de communes Berg et Coiron
Maire
Mandat
Michel Caddet
2014-2020
Code postal 07580
Code commune 07032
Démographie
Population
municipale
179 hab. (2014)
Densité 9,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 09″ nord, 4° 33′ 56″ est
Altitude Min. 516 m – Max. 839 m
Superficie 18,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Berzème

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Berzème

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berzème

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berzème
Liens
Site web www.berzeme.fr

Berzème est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le village est notamment connu pour sa fête votive (Bal de Berzème) qui a lieu chaque juillet pendant trois soirs, rassemblant autour de la place de la mairie des milliers de Rhônalpins et aussi pour son championnat du monde de lancer de béret. Les habitants sont les Berzemais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Bèrzeme est située dans le département de l'Ardèche en région Rhône-Alpes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Berzème est limitrophe de huit communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Darbres Freyssenet Rochessauve Rose des vents
Lavilledieu N Saint-Gineis-en-Coiron
O    Berzème    E
S
Saint-Pons Sceautres Saint-Martin-sur-Lavezon

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de Berzème se situe sur le plateau du Coiron. Le Coiron se distingue très nettement dans le paysage car il montre des falaises noires au-dessus des pentes ravinées et taillées dans les marnes et calcaires argileux gris ou ocre du Bas-Vivarais. Actuellement, Berzème est un important lieu de pâturage pour les chevaux des Haras nationaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Berzème apparaît dès 1170 dans le territoire du château d'Allier (sur la commune de Berzème). Seule l'église est alors mentionnée. Il faut attendre la fin du Moyen Âge et le XVe siècle pour que le château soit construit et remplace celui d'Allier qui disparaît alors.

Le château de Berzème, situé à proximité de l'église Saint-Pierre, est un grand bâtiment rectangulaire bâti en moellons de basalte. Présentant deux étages sur rez-de-chaussée, il est flanqué sur sa face sud de deux tours rondes ; dans celle de droite se trouve un escalier, dans celle de gauche une chapelle. Les tours ont été écrêtées et aucun élément défensif n'est visible sur le château, qui semble avoir été construit au XVIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 1959 Alfred Chaussignand SFIO  
mars 1959 1976 Gratien Guérin    
1976 mars 1977 Armand Bourret DVD Agriculteur
mars 1977 mars 2014 Fernand Caddet PCF Agriculteur
mars 2014 en cours
(au 24 avril 2014)
Michel Caddet[2] DVG[3] CPE de collège

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 179 habitants, en augmentation de 17,76 % par rapport à 2009 (Ardèche : 2,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
274 250 257 259 335 359 367 388 380
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
358 360 380 396 400 397 437 404 411
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
424 381 356 328 300 276 260 254 217
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
166 173 123 131 107 135 124 152 179
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Loisirs[modifier | modifier le code]

De nombreuses randonnées (pédestres, équestres, VTT) au départ de Berzème ; un topo-guide est disponible à l'office du tourisme de Villeneuve-de-Berg. Le Bal de Berzème a lieu pendant trois soirs chaque mois de juillet, et le dernier week-end du mois se déroule également une fête votive avec le championnat du monde de lancer de béret (depuis 1989). Mi-août : foire aux chevaux

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Le château.
  • Le château de Berzème a été inscrit MH par arrêté du 28 février 1997[8]. Château du XVe siècle aux tours rondes, il a été rénové, notamment pour en faire des logements sociaux permettant ainsi à la commune d'en financer les travaux.

À proximité[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]