Saint-Laurent-sous-Coiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent.

Saint-Laurent-sous-Coiron
Saint-Laurent-sous-Coiron
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Berg-Helvie
Intercommunalité Communauté de communes Berg et Coiron
Maire
Mandat
Michelle Gilly
2014-2020
Code postal 07170
Code commune 07263
Démographie
Population
municipale
100 hab. (2016 en diminution de 5,66 % par rapport à 2011)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 38′ 16″ nord, 4° 28′ 57″ est
Altitude Min. 355 m
Max. 1 019 m
Superficie 15,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Laurent-sous-Coiron

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Laurent-sous-Coiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-sous-Coiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-sous-Coiron

Saint-Laurent-sous-Coiron est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Laurent-sous-Coiron est limitrophe de six communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Saint-Étienne-de-Boulogne Saint-Priest Rose des vents
Vesseaux N Freyssenet
O    Saint-Laurent-sous-Coiron    E
S
Lussas Darbres

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2001 Henri Carle SE  
mars 2001 En cours
(au 24 avril 2014)
Michelle Gilly[2] DVG Professeure

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 100 habitants[Note 1], en diminution de 5,66 % par rapport à 2011 (Ardèche : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
431438509417453506517535540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
526502511479521517507439458
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
429442394347320246235222170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
13711292120115132137110102
2016 - - - - - - - -
100--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Laurent, de style roman, date du XIIe siècle[7].
  • Les ruines du château construit au XIe siècle[7].
  • L'aven de la Combe Rajeau, dont l'entrée est située au nord de la commune, est la grotte la plus profonde du département (- 250 m). Accessible seulement aux spéléologues, ses galeries s'étendent sur plus de 12 km de long dont 45 km de rivière souterraine.[8]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le 10 octobre 2011)
  2. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 31 juillet 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. a et b 03-09-04 12:00, sdriay, MaJ Pages Communales V1.0, « Inforoutes de l'Ardèche, Tourisme à ST-LAURENT SOUS COIRON », sur page1.e-ardeche.fr (consulté le 27 novembre 2016)
  8. « plongee souterraine - coiron occidental », sur www.plongeesout.com (consulté le 27 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :