Saint-Étienne-de-Fontbellon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Étienne (homonymie).

Saint-Étienne-de-Fontbellon
Saint-Étienne-de-Fontbellon
Saint-Étienne-de-Fontbellon depuis le sud.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Aubenas-2
Intercommunalité Communauté de communes du Bassin d'Aubenas
Maire
Mandat
Paul Abeillon
2014-2020
Code postal 07200
Code commune 07231
Démographie
Gentilé Bellusfontain(e)s
Population
municipale
2 696 hab. (2016 en augmentation de 7,58 % par rapport à 2011)
Densité 283 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 06″ nord, 4° 23′ 14″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 406 m
Superficie 9,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Fontbellon

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Fontbellon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Fontbellon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-de-Fontbellon
Liens
Site web mairie-st-etienne-de-fontbellon.fr

Saint-Étienne-de-Fontbellon est une commune française située dans le département de l'Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe en Moyen-Vivarais, région de Moyenne-Ardèche, elle fait partie du canton d'Aubenas, qui se situe à 2 km au nord-est de la commune.

Saint-Étienne-de-Fontbellon, qui dépasse actuellement les 2 500 habitants, est commune indépendante depuis la Révolution française. Auparavant, Saint-Étienne-de-Fontbellon était une des paroisses de la communauté d'Aubenas. Il semblerait même que l'actuelle paroisse Saint-Laurent d'Aubenas soit selon les historiens la « fille » de celle de Saint-Étienne-de-Fontbellon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-de-Fontbellon est limitrophe de cinq communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Mercuer Rose des vents
Ailhon N Aubenas
O    Saint-Étienne-de-Fontbellon    E
S
Saint-Sernin Vogüé

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 1971 Albert Darlix    
mars 1971 mars 1983 Claude Dalverny DVD  
mars 1983 1992 Maurice Champel UDF Exploitant agricole
président du syndicat des eaux
1992 mars 2001 Raymond Polard DVD  
mars 2001 En cours
(au 24 avril 2014)
Paul Abeillon[2],[3] DVD Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 2 696 habitants[Note 1], en augmentation de 7,58 % par rapport à 2011 (Ardèche : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8067539791 0761 2861 3501 5071 5441 380
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3881 4121 5031 3101 2961 2501 2181 2081 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2111 1741 1719841 0091 034942844927
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
9331 1631 6031 9062 1432 2972 4652 4832 531
2016 - - - - - - - -
2 696--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, par exemple en 1464 (voir les estimes), les habitants de Saint-Etienne-de-Fontbellon qui dépendaient du mandement d'Aubenas, s'appelaient les « Masaiges ». Ce terme est un mot d'origine occitan désignant un groupe de fermes.

La commune de Saint-Étienne-de-Fontbellon, a été créée sur les fondations de la paroisse de « Fontisbellonessis ». La première municipalité a été élue le 31 janvier 1790. La commune existe, dans sa configuration territoriale actuelle depuis 1792. Elle s’étend sur plus de 950 hectares de plaines et collines, des rives de l’Ardèche jusqu’aux hauteurs bordant Ailhon, Mercuer, Aubenas. Longtemps essentiellement agricole, la commune connaîtra l’industrialisation avec l’installation de moulinages à Gaude et à Pont de Rigaud notamment.

Au cours des dernières décennies, Saint-Étienne-de-Fontbellon a connu une mutation sans précédent, passant du statut de commune rurale à celui de commune suburbaine à vocation commerciale. Un supermarché important s’est installé, et de nombreux magasins de détail sont venus enrichir la commune, prenant place aux côtés des commerces traditionnels.

La cave coopérative, existant depuis 1928, regroupe maintenant tous les vignerons du bassin albenassien.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Grotte sépulcrale avec mobilier chalcolithique et des âges du bronze et du fer : poterie, céramique au site de Gaude.
  • Église XIXe.
  • Chapelle Sainte-Anne, inaugurée en 1735 à la suite d'un vœu de Jean-Pierre Rigaud, restaurée en 2004.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le 4 octobre 2011)
  2. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur le site du ministère de l'Intérieur.
  3. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 31 juillet 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]