Oblast de Mourmansk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oblast de Mourmansk
(ru) Мурманская область
Armoiries de l'Oblast de Mourmansk
Armoiries de l'Oblast de Mourmansk
Drapeau de l'Oblast de Mourmansk
Drapeau de l'Oblast de Mourmansk
Oblast de Mourmansk
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord
District fédéral Nord-Ouest
Statut politique Oblast
Création 28 mai 1938
Capitale Mourmansk
Gouverneur Marina Kovtoun
Démographie
Population 795 409 hab. (2010)
Densité 5,5 hab./km2
Géographie
Superficie 144 902 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 47
Immatriculation 51
Liens
Site web http://www.gov-murman.ru

L'oblast de Mourmansk (en russe : Му́рманская о́бласть, Mourmanskaïa oblast) est une division territoriale ou oblast de la fédération de Russie. Sa capitale administrative est la ville de Mourmansk.

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysage enneigé et rivière dans le raïon de Kola.

Située à l'extrême nord de la Russie d'Europe, l'oblast couvre une superficie de 144 902 km2. Elle correspond géographiquement à la péninsule de Kola. Elle est limitée au nord par la mer de Barents, à l'est et au sud par la mer Blanche, au sud par la république de Carélie et à l'ouest par la Finlande et la Norvège.

La capitale Mourmansk est le port d'attache des brise-glace nucléaires de l'Arctique russe. La ville militaire voisine de Severomorsk est le port d'attache de la flotte du Nord.

La nature garde dans cette région une place prépondérante avec des paysages de toundra et de taïga, ainsi que de nombreux cours d'eau.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Après une croissance démographique extrêmement rapide à l'époque soviétique, la population de cette oblast connaît un rapide déclin depuis la dislocation de l'Union soviétique, perdant plus de 30 pour cent de ses effectifs entre les recensements de 1989 et de 2010 :

Évolution démographique (recensements)
1926 1939 1959 1970
32 000 291 000 567 672 799 527
1979 1989 2002 2010
965 462 1 146 757 892 534 795 409


Nationalités[modifier | modifier le code]

La population de l'oblast comprend en 2010 :

Elle compte également de petits groupes d'ethnies autochtones : Saami, Nénètses, Komis, Caréliens, Finlandais, Norvégiens.

Urbanisation[modifier | modifier le code]

Sur une population totale de 795 409 habitants en 2010, on dénombrait 92,8 pour cent de citadins[1]. La population de l'oblast se concentre dans quelques villes et localités de type urbain :

Ville Nom russe Population
2010
Mourmansk Мурманск 307 664
Apatity Апатиты 59 690
Severomorsk Североморск 50 076
Kandalakcha Кандалакша 35 659
Kirovsk Кировск 28 639
Olenegorsk Оленегорск 23 079
Poliarny Полярный 17 304
Zapoliarny Заполярный 15 835
Poliarnye Zori Полярные Зори 15 106
Mourmachi Мурмаши 14 157
Nikel Никель 12 771

Divisions territoriales[modifier | modifier le code]

Vue du village de Kolvitsa (dépendant du raïon de Kandalakcha), au bord de la Kolvitsa.

L'oblast de Mourmansk est divisé en cinq districts administratifs municipaux et en douze villes-arrondissements (ou arrondissements urbains):

Districts municipaux[modifier | modifier le code]

Arrondissements urbains[modifier | modifier le code]

Ce sont cinq arrondissements urbains fermés et sept arrondissements urbains:

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Lac de Ioumas.
Buisson de plaquebière dans la région de Mourmansk.
Vallée de la Touloma.

Presque tout l'oblast de Mourmansk est recouvert par la toundra et la toundra forestière. C'est seulement dans le sud de l'oblast que se rencontre une végétation de taïga. Les arbres du nord de la région sont presque toujours nains (bouleau et tremble). L'épinette pousse bien, on peut rencontrer des conifères. La toundra est surtout tapissée de mousses et de lichens, avec des buissons de baies, comme l'airelle, la plaquebière (mûre des marais), la myrtille des marais, l'airelle rouge, ou la canneberge. La région est recouverte aussi d'immensités de bois.

La faune est assez pauvre, la faune aquatique étant plus importante que la faune terrestre dans cete région au climat rigoureux. On y observe toutefois nombre de renards, martres, gloutons arctiques, ou belettes. Les renards polaires, loups et ours bruns peuvent se rencontrer. Les élans et rennes sont répandus et les écureuils et lemmings fort nombreux.

Parmi les oiseaux, la région accueille le lagopède, le harfang des neiges, la gélinotte et le grand tétras. À l'abri dans les forêts du sud, vivent les mésanges, les bouvreuils et les jaseurs. Il y a beaucoup de goélands, de sternes et d'autres oiseaux marins.

Les côtes sont propices aux harengs, morues, bars, flétans, et aux plies; les lacs et les cours d'eau - fort nombreux - sont riches de truites, saumons, corégones, ombres, et toute sorte de poissons nordiques, ainsi qu'en grande quantité de brochets et de perches.

Réserve naturelles[modifier | modifier le code]

Il existe dans la région plusieurs réserves naturelles ou parcs naturels:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :