Kraï de Krasnodar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kraï de Krasnodar
(ru) Краснодарский край
Armoiries du Kraï de Krasnodar
Armoiries du Kraï de Krasnodar
Drapeau du Kraï de Krasnodar
Drapeau du Kraï de Krasnodar
Kraï de Krasnodar
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Caucase du Nord
District fédéral Sud
Statut politique Kraï
Création 13 septembre 1937
Capitale Krasnodar
Chef de l’administration Alexandre Tkatchiov
Démographie
Population 5 281 164 hab. (2012)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Superficie 75 485 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 03
Code ISO 3166 RU-KDA
Immatriculation 23, 93
Liens
Site web http://admkrai.kuban.ru
Carte politique du Caucase. Le Kraï de Krasnodar se situe au Nord-Ouest de la carte.

Le kraï de Krasnodar (en russe : Краснода́рский край, Krasnodarski kraï) est une subdivision régionale de la Russie, située dans le District fédéral du Sud. Sa capitale administrative est la ville de Krasnodar.

Le kraï de Krasnodar enclave la république d'Adyguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Le krai de Krasnodar se trouve au sud de la Russie. Il est bordé par les rives de la mer d'Azov et de la mer Noire et il est séparé de la péninsule de Crimée par le détroit de Kertch. Il compte au total 800 km de frontière terrestre et 740 km de frontière maritime. Le fleuve Kouban divise en deux parties le territoire du kraï. Une partie nord constituée de plaine (2/3 du territoire) correspondant à une portion de la steppe pontique et une partie sud constituée de montagne essentiellement (1/3 du territoire) correspondant à l'extrémité occidentale de la chaîne du Grand Caucase. Le nom du fleuve Kouban est utilisé habituellement pour désigner l'ensemble de la région.

Climat[modifier | modifier le code]

Les deux tiers septentrionaux du territoire du kraï possèdent un climat continental avec des hivers relativement froids (une température de −33,7 °Ca été enregistrée en janvier 2006 à Krasnodar) et des étés chauds. Ils sont occupés par la steppe. Au nord de Touapsé, le rivage de la mer Noire bénéficie d'un climat méditerranéen et au sud d'un climat subtropical humide, aux étés plus arrosés.

Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2012, des pluies torrentielles suivies de crues ont causé la mort de 171 personnes, principalement dans le district de Krymsk[1], [2].

Ressources naturelles[modifier | modifier le code]

Le territoire du krai de Krasnodar renferme de nombreuses ressources minérales. Elles se concentrent surtout dans les zones de montagne et leurs piémonts. Ainsi on trouve des gisements de pétrole, de gaz naturel, de marne, de calcaire, de sable, de gravier, de minerai de fer, d'apatite et de halite. Le krai de Krasnodar est la première région de Russie à avoir exploité des gisements de pétrole. La production de pétrole y débuta dès 1864.

Le krai renferme également la plus importante réserve d'eau douce souterraine d'Europe, le bassin de Kouban-Azov. On trouve aussi d'importantes réserves d'eau thermale et minérale.

Le bois constitue une autre importante ressource pour le krai. La forêt recouvre une surface de 18 000 km² et a une grande importance environnementale. Le chêne et le hêtre occupent respectivement 49 % et 19 % de la surface forestière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution d'Octobre 1917, la majeure partie de l'actuel territoire du kraï de Krasnodar faisait partie de l'oblast du Kouban. L'oblast du Kouban avait été fondé en 1860 par les cosaques du Kouban qui étaient les principaux occupants de la région.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Le krai de Krasnodar est peuplé de 5 121 000 habitants en 2008 (5 125 200 hab au recensement de 2002) dont 53 % d'urbains et 47 % de ruraux, pour une densité de 67,1 hab/km². Alors que la plupart des régions de Russie ont vu leur population décroître durant la période post-soviétique, le krai de Krasnodar a connu une évolution inverse. Sa population a augmenté de 10 % soit un gain de 400 000 habitants et même de 1 million d'habitants si on tient compte de la population de résidents non permanents dans l'oblast. En effet un grand nombre de migrants en provenance du sud de la Russie et du nord du Caucase affluent dans l'oblast pour y exercer un travail temporaire.

Principales villes[modifier | modifier le code]

Ville Nom russe Population
(2010)
Krasnodar Краснодар 744 933
Sotchi Сочи 343 285
Novorossiisk Новороссийск 241 788
Armavir Армавир 188 897
Ieïsk Ейск 87 771
Kropotkine Кропоткин 80 743
Slaviansk-na-Koubani Славянск-на-Кубани 63 768
Touapse Туапсе 63 233
Tikhoretsk Тихорецк 61 825

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

Population (2010)[3] Nationalité Pourcentage de la population totale
4 522 962 Russes 88,3 %
281 680 Arméniens 5,5 %
83 746 Ukrainiens 1,6 %
24 840 Tatars 0,5 %
22 595 Grecs 0,4 %
17 826 Géorgiens 0,3 %
16 890 Biélorusses 0,3 %
13 834 Adyguéens 0,3 %
12 920 Tsiganes 0,3 %
12 171 Allemands 0,2 %
10 165 Azéris 0,2 %
8 527 Turcs 0,2 %
79 768 Autres 1,5 %

Les Russes se concentrent surtout dans l'ouest et le nord du kraï. Beaucoup d'entre eux utilisent la langue ukrainienne pour un usage domestique. Les Arméniens sont surtout présents dans le sud, en particulier à Sotchi et Krasnodar. Quant aux Grecs, aux Allemands et aux Turcs, ils ont vu leur effectif chuter à la suite de la répression dont ils ont fait l'objet dans les années 1930-1940. Les Adyguéens, qui constituent la population autochtone du kraï de Krasnodar, ne sont pourtant plus très nombreux, car la plupart d'entre eux ont été tués au moment de l'invasion russe de 1864 ou se sont réfugiés dans l'Empire ottoman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Inondations de 2012 en Russie

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :