Invertébré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l’album des Kargol's, voir Invertébré (album).
Star piece 2.png Ce taxon est aujourd'hui obsolète.

Des éponges, invertébrés marins de l'embranchement des Porifera.

Un invertébré est un organisme dépourvu de colonne vertébrale. Il peut être uni- ou pluricellulaire. Ce terme n'a pas de valeur taxinomique puisqu'il désigne un groupe paraphylétique.

Un terme désuet en taxonomie[modifier | modifier le code]

La distinction entre les invertébrés (Invertebrata) et les vertébrés (Vertebrata, dont nous sommes) a été initiée par Jean-Baptiste de Lamarck. Si les vertébrés forment un ensemble cohérent, les invertébrés sont au contraire un ensemble hétéroclite d'espèces dont certaines (comme l'amphioxus ou lancelet) sont plus proches des vertébrés que de la plupart des autres invertébrés.

On distingue aujourd'hui différents embranchements dont les chordés (qui incluent l'ensemble des vertébrés) ; tous les autres sont donc entièrement invertébrés, les arthropodes constituant le plus important d'entre eux.

On peut substituer à l'opposition entre vertébrés et invertébrés, une division des animaux bilatériens (la grande majorité des animaux) en protostomiens et deutérostomiens :

Les chordés incluent les vertébrés mais aussi les urochordés et les céphalochordés qui sont invertébrés.

La majorité des êtres vivants[modifier | modifier le code]

En termes de nombre d'espèces, la part la plus importante de la biodiversité connue est constituée d'organismes invertébrés.

Sur 1,7 à 1,8 million d'espèces recensées en 2005 [citation nécessaire](selon les critères retenus pour leur classification), on trouve environ 990 000 animaux invertébrés, 360 000 plantes et micro-organismes, et seulement 45 000 animaux vertébrés. C'est probablement le groupe qui, avec les micro-organismes, a été le moins bien inventorié, car les invertébrés sont souvent de petite taille et vivent discrètement, dans les mers, les sédiments, les sols ou la nécromasse (dont le bois mort). Les insectes sont les mieux connus.

Les invertébrés ne formant pas un groupe monophylétique, cette notion a été abandonnée par les classifications récentes (classification phylogénétique). Le terme invertébré reste néanmoins utilisé pour désigner un ensemble d'êtres vivants qui partagent la caractéristique par défaut de ne pas posséder de colonne vertébrale.

Menaces[modifier | modifier le code]

De nombreux invertébrés on récemment disparu de tout ou partie de leur aire naturelle de répartition à cause d'une pollution de plus en plus généralisée de l'environnement terrestre et marin, par les pesticides notamment. La fragmentation écopaysagère (perte de corridors biologiques appropriés[1]) est une autre cause de disparition, de même pour les invertébrés saproxylophages que le recul du nombre et du volume de bois-mort et en zone tropicale le recul des forêts de manière générale. Cette régression, mal évaluée se fait au profit de l'augmentation des populations de quelques espèce ubiquistes et adaptables, parfois invasives et/ou pathogènes.

En Europe tempérée, les invertébrés saproxylophages comptent parmi le espèces les plus menacées (faute de bois mort en quantité suffisante et bien répartie dans les forêts qui sont presque toutes intensivement exploitées), et dans le monde un invertébré sur 5 serait menacé de disparition à moyen terme selon un rapport de la Zoological Society of London (ZSL)(87 pages) écrit avec l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), ce qui aura un coût économique très important (« La valeur de la pollinisation des cultures par les insectes a été évaluée à 153 milliards d'euros par an, d'après l'étude. Une étude réalisée en 1997 évalue la valeur économique de la biodiversité des sols -grâce aux invertébrés tels que les vers de terre, les scarabées et les mites- à 1500 milliards de dollars par an. »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Burel F (2003) Les invertébrés exigent des corridors écologiques, Espaces naturels, 1, 28-29
  2. Sandra BESSON (2012) brève intitulée : Les espèces d'invertébrés, ingénieurs de la biodiversité, sont menacés 03/09/2012 07:42 (in actualites-News-Environnement), consulté 2014-04-08

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cardoso P, Borges PA, Triantis KA, Ferrández MLA, & Martín JL (2011) Adapting the IUCN Red List criteria for invertebrates. Biological conservation, 144(10), 2432-2440.

Sur les autres projets Wikimedia :