Cygne siffleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cygne siffleur (Cygnus columbianus) est une espèce de cygne appartenant à la famille des Anatidae.

Habitat et aire de répartition[modifier | modifier le code]

Il vit surtout au Canada arctique et passe l'hiver sur les côtes américaines atlantique et pacifique. On le retrouve parfois en Europe, où il n'est pas toujours reconnu.

Génétique des populations[modifier | modifier le code]

Une sous-espèce eurasienne, le Cygne de Bewick Cygnus columbianus bewickii, est parfois considérée comme une espèce distincte.

Description[modifier | modifier le code]

Le Cygne siffleur a un bec à 90 % noir, le reste est jaune. L'espèce eurasienne a un bec moitié jaune, moitié noir.

Cet oiseau siffle quand il vole. Le nom ne dérive pas de sa voix. De loin on croirait entendre des chiens de chasse lorsqu'ils aboient.

Le Cygne siffleur est considéré comme l'oiseau ayant le plus grand nombre de plumes, avec plus de 25 200 plumes en saison hivernale, dont 80 % couvrant sa tête et son cou[1].

Dynamique des populations[modifier | modifier le code]

La population mondiale est estimée à 300 000 oiseaux. Sans être considéré comme menacé à échelle planétaire, il est localement victime de saturnisme aviaire, comme de nombreux autres oiseaux qui ingèrent des billes de plomb de chasse, ou des agrès de pêche avec sa nourriture.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des sous-espèces suivantes :

  • Cygnus columbianus bewickii Yarrel 1830
  • Cygnus columbianus columbianus (Ord) 1815

Le cygne siffleur et l'homme[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, la chasse au cygne siffleur, quoique étroitement contrôlée, est permise dans huit États[2] : l’Utah, le Nevada, le Montana, l'Alaska, la Caroline du Nord[3], le Dakota du Nord, le Dakota du Sud[4],[5] et la Virginie.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mike Unwin, The Atlas of Birds: Diversity, Behavior, and Conservation, Princeton University Press, 2011 (ISBN 9780691149493), p. 19.
  2. Pacific Flyway Management Plan for the Western Population of Tundra Swans, p. 9.
  3. North Carolina Wildlife Resource Commission, Tundra Swan et Tundra Swan Permit Hunting Opportunities (pages consultées le 27 octobre 2013).
  4. South Dakota Game, Fish & Parks, Tundra Swan Hunting (page consultée le 27 octobre 2013).
  5. South Dakota Game, Fish & Parks, Tundra Swan Hunting Seasons in South Dakota