Lénine (brise-glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lénine (homonymie).
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Lénine
Image illustrative de l'article Lénine (brise-glace)
Timbre, timbre à date et illustration à l'effigie du brise-glace

Type Brise-glace
Histoire
Lancement 5 décembre 1957
Statut Désarmé en 1989, transformé en navire musée
Caractéristiques techniques
Longueur 134 m (hors-tout)
Maître-bau 27,6 m
Tirant d'air 16,1 m
Déplacement 16 000 t sans ballasts
Propulsion 2 réacteurs nucléaires et 4 turbines à vapeur, 3 hélices
Puissance 32,4 MW (44 000 chevaux)
Vitesse 18 nœuds
Autres caractéristiques
IMO 5206087

Le brise-glace Lénine (en russe : Ле́нин) fut le premier navire civil (et de surface) à propulsion nucléaire dans le monde[1]. Il rentre dans la catégorie des brise-glace polaires.

Historique[modifier | modifier le code]

Brise-glace nucléaire Lénine

Lancé le 5 décembre 1957, à Léningrad (actuelle Saint-Pétersbourg), il est propulsé par 2 réacteurs nucléaires et 4 turbines à vapeur. Les 4 turbines Kirov alimentent des générateurs reliés à 3 jeux de moteurs électriques et d'axes de transmission. Les moteurs électriques mettent en action 3 hélices de propulsion, 2 sur le travers et 1 centrale. Le navire possédait également 3 moteurs électriques auxiliaires autonomes.

Durant l'hiver de 1966-1967, le Lénine fut endommagé par un accident sur l'un de ses réacteurs nucléaires dont les détails exacts ne sont aujourd'hui pas encore rendus publics (voir Liste d'accidents nucléaires.). Il est supposé que le réacteur fondu a été jeté en mer de Kara[2].

Le Lénine fut désarmé en 1989, car sa coque avait trop souffert des frottements avec la glace et devrait être transformé en bateau musée. Il se trouve actuellement à l'Atomflot, une base pour brise-glace nucléaires à Mourmansk. Après des réaménagements et de légères réparations, le brise-glace est actuellement visitable dans le port de Mourmansk.

Comme pour les anciens sous-marins ou navires nucléaires russes, se pose pour le Lénine le problème aigu du traitement de ses déchets radioactifs. La plupart de ces bateaux se trouve désarmée sur la presqu'île de Kola et sont laissés à l'abandon suite aux problèmes économiques de la Russie et de son armée.

Le navire disposait également d'une plateforme à l'arrière pouvant accueillir un hélicoptère lourd.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :