Oblast de Tioumen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oblast de Tioumen
(ru) Тюменская область
Armoiries de l'Oblast de Tioumen
Armoiries de l'Oblast de Tioumen
Drapeau de l'Oblast de Tioumen
Drapeau de l'Oblast de Tioumen
Oblast de Tioumen
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Ouest
District fédéral Oural
Statut politique Oblast
Création 14 août 1944
Capitale Tioumen
Gouverneur Vladimir Iakouchev
Démographie
Population 3 264 841 hab. (2002)
Densité 2,3 hab./km2
Géographie
Superficie 1 435 200 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+6
Code OKATO 71
Code ISO 3166 RU-TYU
Immatriculation 72
Liens
Site web http://admtyumen.ru

L’oblast de Tioumen (en russe : Тюме́нская о́бласть, Tioumenskaïa oblast) est un sujet fédéral (oblast) de la Russie. Son chef-lieu est la ville de Tioumen. L’oblast exerce juridiction sur deux okroug autonomes : celui des Khantys-Mansis et celui de Iamalie. Tioumen, avec plus d'un demi-million d'habitants, est la plus grande ville de l'oblast, et depuis 2006, l’oblast est de loin le plus riche sujet fédéral de Russie, avec un revenu brut par tête plusieurs fois supérieur au revenu moyen de la Fédération[1]. C'est le pôle économique essentiel de la Région économique de Sibérie de l'Ouest. Il abrite des villages comme Abalak.

Géographie[modifier | modifier le code]

La faune et la flore de cette région est particulièrement riche : la partie nord abrite le lagopède, le phoque et le renard arctique[2]. On trouve aussi des ours polaires dans l’extrême-nord, mais génétiquement distincts de ceux des autres régions circumpolaires[3].

Économie[modifier | modifier le code]

La ville de Tioumen abrite l'essentiel des services destinés aux sociétés pétrolières et gazières de Russie. Sa situation privilégiée, au carrefour des voies de communication routières, ferroviaires, fluviales (l’Ichim et le Tobol, navigables de mai à octobre) et aériennes, ainsi que son climat relativement doux font de Tioumen le relais idéal pour desservir les sites industriels de l'Ouest sibérien. C'est ce qui a décidé plusieurs multinationales pétrolières comme Gazprom, LUKoil et Gazpromneft, TNK-BP, Shell (Salym Petroleum Development N.V.) à y établir leurs bureaux. L’oblast de Tioumen est la première région pétrolière et gazière de toute la Russie, mais ses activités extractives se traduisent aussi par d’importantes inégalités de revenu[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville Nom russe habitants
Tioumen Тюмень 538.320
Tobolsk Тобольск 101.145
Ichim Ишим 65.527
Ialoutorovsk Ялуторовск 36.433
Zavodooukovsk Заводоуковск 25.228
Borovski Боровский 15.832
Golychmanovo Голышманово 13.672
Vinzili Винзили 11.789
Bogandinski Богандинский 9.839
Soumkino Сумкино 4.250
Nationalité nombre en2002,% (*)
Russes 71.6
Tatares 7.4
Ukrainiens 6.5
Bachkirs 1.4
Azéris 1.3
Tchouvaches 0.9
Nenets 0.86
Allemands 0.83
Khantis 0.82
Kazakhs 0.57
Arméniens 0.45

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Revenu national par tête
  2. Bruce Forbes, The End of the Earth: Threats to the Yamal Region's Cultural and Biological Diversity
  3. C. Michael Hogan (2008) Polar Bear: Ursus maritimus, sur le site globalTwitcher.com, ed. Nicklas Stromberg
  4. T Buccellato et T. Mickiewicz, « Oil and Gas: A Blessing for the few. Hydrocarbons and inequality in Russia », Europe-Asia Studies, vol. 61, no 3,‎ 2009, p. 385–407 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :