Canard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canard (homonymie).
Canard
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Canard » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Canard colvert
Canard colvert
Taxons concernés
Quatre canards sur la Sorgue à Fontaine-de-Vaucluse.

« Canard » est un terme générique qui désigne des oiseaux aquatiques, aux pattes palmées (palmipède) et au bec caractéristique, domestiqués ou non. Ils font pour la plupart partie de la famille des anatidés. Ce mot désigne des espèces qui ne portent pas nécessairement un nom vernaculaire contenant le terme canard. En effet, certaines espèces qualifiées de canards sont désignées par des noms vernaculaires comportant des termes comme dendrocygnes, sarcelles, tadornes ou brassemers. Le canard le plus connu du grand public est le Canard colvert dont sont issus de nombreux canards domestiques.

On peut distinguer plusieurs types de canards suivant leur mode de vie :

Certains d'entre eux sont des canards marins.

Dénomination[modifier | modifier le code]

L'origine du terme canard n'est pas connue, une orthographe connue du XIIIe siècle donne quanart[1]. Il est probable que ce terme dérive d'une onomatopée, comme caqueter[1]. Ce terme est aussi générique; les espèces appelées « canard » peuvent être plus spécifiquement appelées pilet, sarcelle, tadorne, ...

Caractéristique Dénomination
mâle canard
femelle cane
jeune femelle canette
oisillon caneton
juvénile canardeau

L'onomatopée « coin-coin » est utilisée pour décrire le cri du canard ; cependant, les canards caquettent, cancanent ou nasillent.

Exemples de canard[modifier | modifier le code]

La chasse au canard[modifier | modifier le code]

Le canard le plus chassé en Europe est le colvert. En 1998 en France, il était au 7e rang du tableau de chasse annuel avec 1 561 150 unités[2]. Les chasses pratiquées sont la chasse à l'affût, la chasse à l'appelant avec canard éjointé ou appeau et maquette. L'éjointage est cependant interdit en Europe depuis 2005. La chasse de nuit est légale en France mais interdite dans certains pays car certaines espèces peuvent se nourrir la nuit.

Canard domestique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : canard domestique.

Le canard a été domestiqué comme volaille, ou espèce de basse-cour. On l'élève pour sa chair. Il faut distinguer les diverses races de canards domestiques, issues principalement de l'espèce Anas platyrhynchos, le canard colvert, de l'espèce Cairina moschata, le canard de barbarie, espèce domestiquée en Amérique du Sud. Ces deux espèces sont couramment hybridées pour produire le canard mulard (hybride stérile).

Le canard peut être accommodé de multiples façons, notamment :

Article connexe : Recettes de canard.

Dans le langage[modifier | modifier le code]

Le canard est utilisé dans de nombreuses expressions populaires[3], notamment :

  • un canard : une fausse nouvelle répandue par de mauvais journaux ; (en argot) : un journal ;
  • ça ne casse pas trois pattes à un canard : se dit de quelque chose de moyen ou passable ;
  • être le vilain petit canard : en référence au conte d'Hans Christian Andersen, se démarquer négativement ;
  • faire le canard (fam.) : se dit d'un individu servile ou adoptant, d'une manière générale ou lors d'une situation particulière, une attitude effacée voire totalement soumise. "Faire le canard" peut ainsi s'employer de la même manière que "faire profil bas" ou "ne pas faire de vague". Par exemple, après l'élimination de l'équipe de France de Football de la Coupe du Monde de football 2010, l'ancien international français Fabien Barthez a publiquement adressé à Patrice Évra (capitaine de l'équipe de France durant le mondial sud-africain) le conseil suivant: "Euh, beaucoup de dignité... s'il avait beaucoup de dignité, excusez-moi l'expression, mais il ferait le canard". Par extension, se dit d'une personne faisant preuve d'une attention outrancière à l'égard de la gent féminine.
  • faire un canard : tremper un morceau de sucre dans le café ou dans une boisson alcoolisée ;
  • faire un canard : en musique, jouer une fausse note, dissoner ;
  • faire un canard : en surf, passer sous une vague avec sa planche pour aller rejoindre le line-up (le large) ;
  • faire un canard : en plongée, technique d'immersion ;
  • il fait un froid de canard : il fait très froid[4] ;
  • la marche en canard est un trouble de la marche (pointe des pieds tournée vers l'extérieur) dû à une torsion tibiale externe[5] ;

Calendrier[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain français, le 5e jour du mois de Prairial, est officiellement dénommé jour du Canard[6].


Article connexe : Idiotisme animalier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « canard » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. http://www.roc.asso.fr/chasse-france/index.html, consulté le 21 mai 2013
  3. canard.net
  4. Origine et signification de l'expression Un froid de canard en vidéo sur le site netprof.fr
  5. Troubles de la marche
  6. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 27.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Brochet, La Chasse aux canards : Tonne, hutte, cabane et gabion, Du Gerfaut, coll. « Petit Gibier »,‎ décembre 2002, 91 p. (ISBN 978-2914622158)

Articles connexes[modifier | modifier le code]