Oblast de Kalouga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oblast de Kalouga
(ru) Калужская область
Armoiries de l'Oblast de Kalouga
Armoiries de l'Oblast de Kalouga
Drapeau de l'Oblast de Kalouga
Drapeau de l'Oblast de Kalouga
Oblast de Kalouga
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Statut politique Oblast
Création 5 juillet 1944
Capitale Kalouga
Gouverneur Anatoli Artamonov
Démographie
Population 1 005 585 hab. (2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Superficie 29 777 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 29
Code ISO 3166 RU-KLU
Immatriculation 40
Liens
Site web http://www.admobl.kaluga.ru

L'oblast de Kalouga (en russe : Калу́жская о́бласть, Kaloujskaïa oblast) est une division administrative de la Fédération de Russie. Elle fait partie du district fédéral central. Son centre administratif est la ville de Kalouga.

Au XIVe siècle, une partie de terres de la ville de la région de Kalouga se trouvait sous la domination de Moscou ; la première mention de Kalouga date de ce même siècle. De 1796 à 1929, le gouvernement de Kalouga a été une division administrative indépendante, faisant partie de l’Empire de Russie et de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR). L'oblast de Kalouga est instituée en 1944.

Géographie[modifier | modifier le code]

L’Oblast de Kalouga est situé au centre de la Plaine d’Europe orientale. Son territoire, d’une superficie de 29 777 km2, s’étend entre le plateau central de Russie (d’une altitude moyenne de 200 à 275 m au sud-est de la région), plateau de Smolensk-Moscou et la vallée de Dniepr et de Desna. L’oblast est densément boisé et couvert de plaines et champs avec une flore et une faune très variés. Le plateau de Bariatin et Soukhinitchi est au centre de l’Oblast. La serre Spas-Demiansk est caractéristique pour l’ouest dans les limites de l’ancienne plaine glaciaire.

Un sandur d’une altitude moyenne de 200 est situé au sud de la serre, qui entre dans la Polésie de Briansk-Jisdrinsky. Il y a un dépôt morainique au nord-est de l’Oblast avec des terrasses de kame.

Les routes internationales automobiles et ferroviaires importantes passent par le territoire de l’Oblast : Moscou-Kalouga Briansk-Kiev-Lvov-Varsovie.

L’Oblast de Kalouga est limitrophe des oblasts de de Briansk, de Smolensk, de Moscou, de Toula, d’Orel, et de la ville de Moscou (depuis 1er juillet 2012).

L’Oblast comporte 303 communes municipales, dont 24 districts, 2 districts urbains, 26 communes urbaines et 251 communes rurales. District Oulianovski est le plus important par sa superficie, le plus petit – le district Tarousski.

Les villes de l’Oblast de Kalouga : Kalouga, Balabanovo, Beloussovo, Borovsk, Ermolino, Jizdra, Joukov, Kirov, Kozelsk, Kondrovo, Kremenki, Lioudinovo, Maloïaroslavets, Medyne, Mechtchovsk, Mosalsk, Obninsk, Sossenski, Spas-Demensk, Soukhinitchi, Taroussa, Ioukhnov.

Relief, géologie et minéraux[modifier | modifier le code]

Le relief moderne de l’oblast de Kalouga suit le relief préglaciaire : il a un caractère vallonné, avec multiples vallées et ravines. Il y a des lacs d’origine glaciaire comme par exemple le lac de Bezdon – le plus profond de l’Oblast.

La région s’étend entre le plateau central de Russie et le plateau de Smolensk-Moscou. On y trouve des plateaux bas d’une altitude jusqu’à 200 m et des plateaux élevés d’une altitude de plus de 200 m. Le plateau central de Russie occupe le sud-est de la région et la serre Spas-Demensk est située au nord-ouest. Ces plateaux sont séparés par la dépression de l’Ougra et de la Protva. La Polésie de Briansk-Jisdrinsky se trouve à l’extrême sud-ouest et le plateau de Bariatin et Soukhinitchi est situé au centre de la région.

Le point culminant du relief se situe à l’altitude de 279 m dans les limites de la serre Spas-Demensk (Zaitseva Gora), et le point le plus bas se situe dans la vallée de l’Oka à (120 m). Ainsi l’amplitude du relief est de 160 m.

L’oblast de Kalouga se trouve au centre du craton d’Europe orientale. La puissance de la couche supérieure (sédimentaire) varie de 400—500 m au sud jusqu’à 1000—1400 m au nord. La plupart de la couche est constituée par des dépôts du Dévonien. Leur apport au sud de la région dépasse 80 % de l’épaisseur de toute couche sédimentaire (à inclure les dépôts du Quaternaire). On peut identifier 4 régions géologiques et économiques sur le territoire de l’Oblast de Kalouga : Nord-est, Centrale, Sud et Nord-Ouest.

La valeur spécifique des minéraux de l’Oblast de Kalouga dépasse 8 million de roubles/m2. Il y a 550 gisements identifies et explorés des minéraux sur le territoire, classes par 19 types des minéraux, 131 gisements de l’eau douce souterrains et 13 gisements de l’eau minéralisée souterrains.

Des minéraux sont représentés par des phosphorites, lignite, pigments minéraux, plâtre, pierres de construction, craie de construction, carbonates pour chaulage et industrie papier, argiles ignifuges et réfractaires, argiles pour la confection de briques et d’argile expansée, argiles tripoléenes pour terre décolorante et gravier thermolite, argiles pour fluide de forage, dépôts de sable et de gravier, sable verrier et de moulage, sable de construction et matériaux silicates, tourbe, sapropel et eau minérale.

L’oblast a 24 gisements d’argile avec des réserves industriels dépassant 220 millions de m3, dont 14 gisements sont actuellement développés. Le banc d’argile ignifuge et céramique d’Oulianovski est une des plus importants de la Russie et n’est pas encore développé par l’industrie. Son apport monte à 16,2 % des réserves des argiles réfractaires du district fédéral central. Si le développement de construction dans le district fédéral central est stable, la demande pour l’argile du gisement d’Oulianovski va dépasser 600-700 milliers de tonnes par an. Le gisement d’Oulianovski a des perspectives de devenir la base principale des matières premières pour l’industrie construction et l’industrie des matériaux réfractaires non seulement pour l’Oblast de Kalouga.

Les réserves des bancs de lignite au bassin carbonifère de Moscou sont estimées à 1 240 millions de tonnes, y compris : Vorotynskoie (410 millions de tonnes), Severo-Ageevskoie (151 millions de tonnes), Seredeiskoie (150 millions de tonnes), Studenovskoie (103 millions de tonnes) et autres. Malgré la qualité faible de lignite ces bancs sont de l’intérêt grâce à la proximité des utilisateurs major. Les réserves des bancs de tourbe sont estimées à 24 millions de tonnes.

Le potentiel de matières premières de l’Oblast peut satisfaire la demande de l’industrie dans les minéraux principaux (pierres de construction, dépôts de sable et de gravier, sable de construction et matériaux silicates, argiles pour la confection de briques et argile expansée). En 2013 109 licences sont actives sur le territoire l’Oblast de Kalouga pour de développement des minéraux de construction.

Flore[modifier | modifier le code]

Des forêts recouvrent 45 % du territoire l’Oblast de Kalouga. Les réserves totales de bois sont 269 million de m3. 30 % est représenté par des forêts de conifères, 67 % par des forêts feuillues. D’après le données de l’année 2013, le total admissible de l’exploitation forestière – 3 136,9 millier de m3 par an. L’exploitation réelle est au niveau de 30 %. L’accroissement annuel est de 4,8 millier de m3.

La zone des forêts inclue deux sous-zones : celui des forêts mixtes conifères-feuillus et celui des forêts feuillus. Des différents types de sapin prédominent dans la sous-zone des forêts mixtes conifères-feuillus. Le niveau des arbres dans ces forêts est représenté par le sapin rouge, le pin, le bouleau, le tremble, le tilleul, le chêne. Dans la sous-zone des forêts feuillues des forêts primaires occupent une surface pas très importante dans l’interfluve des rivières Vytebet, Jizdra et Oka. Le chêne, le tilleul, le frêne, l’orme dominant dans telles forêts.

Par différence avec des forêts conifères ont 7-8 strates. En général, le bouleau et le tremble dominent la deuxième strate, l’érable, le pommier sauvage, le sorbier se trouve à la troisième strate. La strate des broussailles est très développée. Les plantes printanières et des plantes vivaces dominent la strate des plantes.

La flore hors-zone est représentée par les forêts de pin, forêts feuillues fins, par les marécages et les prés. Le pin forme des forêts sur les terrasses alluviales, les vallées fluviales, les marécages de tourbe. Ce sont des bois de pins avec la mousse blanc, avec la mousse vert, avec la sphaigne, des bois de pins mixtes. La strate des arbres des forêts feuillues fins et des forêts mixtes est formé par le bouleau blanc, le bouleau pleurer, le tremble, l’osier, le sapin, le pin et le chêne.

Des prés sont représentés par les basses prairies et les basses continentales.

Des marécages sont repartis d’une manière irrégulière. Il y a plus de marécages au nord-ouest et à l’ouest (le bassin de la rivière Ougra) et dans la Polésie de Briansk-Jisdrinsky.

Faune[modifier | modifier le code]

Plusieurs milliers d’invertébrés et 396 types de vertébrés ont été identifié pendant deux siècles d’étude de la faune de la région de Kalouga. 132 types de vertébrés sont mentionnés dans le Livre Rouge, parmi eux 36 types protégés par la Fédération de Russie.

Parmi les mammifères, on trouve 68 types à inclure : l’ours brun, le lynx, l’élan, le loup, le lièvre variable, l’écureuil. On y trouve aussi des animaux caractéristiques pour la zone des steppes : le hamster, la gerboise, le spermophile, la marmotte. Les dernières décennies les spécialistes ont effectué le relogement des espèces rares. Parmi eux le desman de Moscovie, le castor, le sanglier, le chevreuil, qui s’adaptaient très bien et leur nombre s’est accru. L’adaptation a été effectuée aussi pour des animaux nouveau pour la région : le chien viverrin, le rat musqué, le cerf Sika et le cerf élaphe. Les bisons d’Europe visitent souvent des zones sud de la région, après leur adaptation récente dans le parc national « Polésie de Orel ».

Parmi les habitants des eaux de la région 2 espèces de lamproie, 41 espèces de poissons osseux. Leur variété est lié à la multitude des conditions d’existence. Ainsi, la petite lamproie habite le bassin d’Oka et la lamproie ukrainienne habite la rivière de Desna et ses affluents. Le carassin prussien et doré, la tanche et des autres espèces sont répandus dans les lacs et des étangs. Le repeuplement artificiel est utilisé pour la carpe, la carpe argentée, l’amour blanc et le corégone péled. La brème est très répandue parmi les espèces appréciées. On trouve des espèces rares comme le sterlet, le spirlin et le gobie fluvial, qui sont mentionnés dans le Livre Rouge de Russie.

Le triton crête et le triton commun, le sonneur à feu, le crapaud vert et commun, la grenouille des lacs, des marais, la grenouille muette sont habituels parmi les amphibies.

Des reptiles sont représenté par 7 espèces, y compris par des serpents venimeux comme la vipère commune, par des serpents non-venimeux comme la couleuvre et la coronelle. Les lézards sont très répandus comme l’orvet qui est souvent confondu avec des serpents. 267 espèces d’oiseaux sont enregistré dans la région, parmi eux 177 espèces nichent dans le pays, 58 sont enregistré comme survolant, 32 survolant d’une manière irrégulière. La part des oiseaux hivernants a augmenté jusqu’à 93 espèces, ce qui est le résultat de la transformation anthropogénique. Les oiseaux de proie sont les plus répandues dans la réserve « L’abatis de Kalouga » et dans l’interfluve des rivières Vytebet et Resset.

Les espèces les plus répandus parmi les oiseaux d’eau - le col-vert, la mouette rieuse ; parmi les habitants des forêts – le pinson, le pouillot ; des vallées fluviales – l’hirondelle de rivage ; dans les habitats urbains– le pigeon biset, le martinet noir, le corbeau freux, le moineau friquet.

Protection de la nature et état écologique[modifier | modifier le code]

D’après le rapport d’État « Protection de la nature et état écologique de la Fédération de Russie », qui est publié chaque année par le Ministère de Ressources Naturels et de L’Environnement de Russie, l’Oblast de Kalouga est une des régions les plus écologiques du district fédéral central. D’après le bilan de 2012 parmi 85 villes de la Russie Kalouga entre dans le top-10 par l’état de l’air atmosphérique.

Plusieurs autorités d’état effectuent l’expertise écologique, la standardisation, l’octroi des licences et le contrôle dans la protection de la nature dans la région de Kalouga. Depuis 2008 le système territorial de surveillance écologique est mise en place dans la région.

Les données sur la situation écologique sont ouvertes au public sur le site official de l’Oblast de Kalouga.

Le Conseil d’Investissements auprès le Gouverneur de l’Oblast de Kalouga a pris la décision en 2013 de créer le Parc écologique et technique. Les technologies les plus avancées seront utilisées lors des études du Parc assurant la sécurité écologique. Les taches prioritaires pour l’administration de l’Oblast sont de préserver les eaux contre la pollution, régler les problèmes de conservation et de recyclage des déchets industriels et ménagers, de la sécurité radiologique, des contrôles des émissions.

La part de l’Oblast de Kalouga dans les émissions et les décharges totales dans le district fédéral central est minime. L’Oblast est Parmi les meilleurs par la neutralisation des contaminants, il est à la troisième place, cédant à l’oblasts de Briansk et de Belgorod. La plupart des émissions se produit dans Kalouga, Kirov, Obninsk, ludinovo et dans le district Dzerjinski.

Des régions sud et sud-ouest de l’Oblast ont souffert de conséquence de catastrophe de Tchernobyl. Le monitoring radiologique est effectué dans 9 districts. Les résultats sont conformes à la situation radiologique actuelle. Les travaux sont actifs sur le territoire de la région concernant le traitement des métaux ferreux et non ferreux, de verre et du papier. Des technologies propres sont implémentées aux usines de la région. Le triage primaire des déchets est effectué au centre d’enfouissement technique « Polygon » (Obninsk) etc. Plusieurs implantation écologiques sont créées et sont développés avec succès dans l’Oblast de Kalouga. La réserve « l’abatis de Kalouga », le parc national « Ougra », la réserve « Tarousa », le Monument naturel « Bois des pins de Kalouga ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de l’oblast de Kalouga serait habité par l’homme depuis la nuit des temps. Les plus anciens sites étudiés par des archéologues remontent au mésolithique (6-10 millénaire av. J.-C.). Des villes de l’Oblast de Kalouga sont mentionnées pour la première fois au XIIe siècle, notamment elles sont associées avec la guerre féodale entre les descendants de Oleg et de Monomaque (Kozelsk - 1146, Serensk - 1147, Vorotynsk - 1155, Mosalsk - 1231).

Au XIVe siècle la région de Kalouga était le théâtre de confrontations permanentes entre la Lituanie et Moscou. En 1371 Olgierd, prince lituanien, mentionne Kalouga parmi des villes annexées par Moscou dans sa plainte au patriarche de Constantinople Philothée contre Alexis, métropolite de Kiev et de toute la Russie. Par tradition, à l’époque Kalouga était considérée comme citadelle frontalière à protéger la principauté de Moscou contre l’agression de la Lituanie.

Un évènement important pour toute l’histoire Russe, la grande halte sur la rivière Ougra, eu lieu en 1480-1481 dans la région de Kalouga et marqua la fin au joug tatar ainsi que la transformation de la Moscovie en état souverain.

Aux ХVIe et ХVIIe siècles Kalouga est non seulement la citadelle frontalière, mais aussi le centre de développement actif des métiers et de commerce. Des sources historiques témoignent que l’art du bois sculpté et bijouterie étaient développés dans cette ville riche. Après la réunification de la Russie et de l’Ukraine en 1654 Kalouga devient l’intermédiaire commerciale entre Moscou et l’Ukraine, ce qui a contribué au développement économique de la région.

L’Impératrice Catherine II par son ordonnance du 24 aout 1776 a établi la province (namestnitchestvo) de Kalouga, qui a unifié la province de Kalouga du gouvernement de Moscou et l’ouiezd de Briansk du gouvernement de Belgorod. Le centre de la province a subi des transformations importantes, le plan d’urbanisme de Kalouga représente jusqu’à maintenant un exemple magnifique de l’art urbain Russe de la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe siècle. Sous le tsar Paul Ier, en 1796, la province de Kalouga est devient le gouvernement de Kalouga.

Vers la fin du XVIIIe siècle et pendant premier trente ans du XIXe siècle le gouvernement de Kalouga a connu la stabilité économique. Kalouga continue de jouer un rôle d’intermédiaire commerciale entre Moscou, Saint-Pétersbourg, l’Ukraine, la Sibérie, la Pologne et des villes allemandes.

Pendant la Seconde Guerre mondiale les régiments des 10, 16, 33, 43, 49, 50, 61 Armées, 20e brigade blindée, 1re Armée de l’Air, 1er Corps de Cavalerie, l’escadrille Normandie ont participé à la libération de la région de Kalouga des occupants allemands. En 1944 par l’Ordre du Soviet Suprême de l’URSS l’oblast de Kalouga a été formé, comprenant 27 districts des oblasts de Smolensk, d’Orel et de Toula. La ville de Kalouga est devenue le centre de l’Oblast.

Après la fin de l’URSS l’Oblast de Kalouga est devenu sujet de la Fédération de Russie. Le 27 mars de 1996 la Charte l’Oblast de Kalouga a été adopté et le 6 juin de 1996 la loi de l’Oblast de Kalouga « De l’autonomie de gestion locale dans l’Oblast de Kalouga » a été adoptée.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de l'oblast [1] :

Évolution démographique
1959* 1970* 1979* 1989* 2002* 2010* 2013*
935 852 994 876 1 006 973 1 066 833 1 041 641 1 011 608 1 005 585

Nationalités[modifier | modifier le code]

Suivant les résultats du recensement de 2002, l'oblast était composé de Russes (93,47 %), d'Ukrainiens (2,22 %), d'Arméniens (0,68 %), de Biélorusses (0,63 %), de Tatars (0,41 %), de Roms (0,3 %), d'Azéris (0,29 %), d'Allemands (0,15 %), de Moldaves (0,14 %), de Mordves (0,13 %), de Tchouvaches (0,1 %) et de Géorgiens (0,1 %).

Économie[modifier | modifier le code]

L’oblast de Kalouga est l’une des régions Russes les plus développées. La région s’installe en position de leader par son accroissement industriel, par les investissements par tête, par augmentation des revenus disponibles de la population et par les le niveau annuel des technologies modernes mis en production. L’administration de haute qualité, la politique intelligente d’investissements et le programme de patronage des industries traditionnelles professionnellement conçu sont à la base de cet accroissement. L’installation dans des parcs industriels et dans la zone économique spécialisée « Lioudinovo », les bénéfices fiscaux et l’appui des instituts de développement garantissent le régime le plus favorable pour tout business.

Les compagnies internationales majeures Volkswagen, Volvo, Peugeot, Citroën, Mitsubishi, GE, Samsung, Continental, Berlin-Chemie/Menarini, Novo Nordisk, STADA CIS et autres mettent en œuvre leurs projets ici. Des entreprises représentants les secteurs d’économie traditionnelles – fabricants des générateurs à turbines, des turbines motrice, matériel ferroviaire, matériaux de construction, électronique, optique et plusieurs autre matériel sont en développement actif. Des productions de hautes technologies apparaissent, visant des recherches et développements dans des domaines différents allant des technologies nucléaires, aviation et aéronautique jusqu’à la nano-méchanique et le traitement de l’eau.

Suivant le bilan 2013 L’oblast de Kalouga occupe :

1re place dans le District Fédéral Central et 2e place dans la Fédération de Russie par le volume des produits livrés des productions de transformation par tête ;

1re place dans le District Fédéral Central et 1re place dans la Fédération de Russie par l’indice de production et distribution de l’énergie électrique, du gaz et de l’eau ;

1re place dans le District Fédéral Central par le volume de la production industrielle par tête ;  

1re place dans le District Fédéral Central par le volume des investissements par tête (janvier-septembre) ;

2e place dans le District Fédéral Central et 3e place dans la Fédération de Russie par le volume des investissements étrangers directs par tête (janvier-septembre) ;

3e place dans le District Fédéral Central l’indice de production industrielle ;

3e place dans le District Fédéral Central et 28e dans la Fédération de Russie par le salaire mensuel (janvier-novembre).

Le volume annoncé des investissements pour les années 2006-2013 — 376 milliards de roubles. 64 nouvelles entreprises ont été ouvertes en cette période, y compris 13 entreprises de haute technologie et quatre entreprises majeures d’agriculture. En général 141 projets d’investissements sont mises en œuvre. 24 accords ont été ajoutés au portefeuille d’investissement en 2013.  

Le succès dans l’économie c’est l’actif financière de la région. Les recettes fiscales au budget régional ont augmenté en 2013 d’un milliard par rapport à l’année 2012 et ont atteint presque 43,5 milliards de roubles. La croissance de l’assiette propre de revenus du budget est une garantie du système budgétaire stable conservant depuis des années l’orientation sociale. Cela a permis d’améliorer d’une manière importante les conditions de rémunération du travail dans le secteur budgétaire, des indemnités et bénéfices sociales. En 2013 le salaire des enseignants a été comparable aux indices moyens de l’économie régionale. Les programmes de modernisation  de la santé publique, de l'enseignement, de l’appui pour l’agriculture, des réparations des jardins d’enfants ont connu le développement actif. Les dépenses sociales représentent 60 % des dépenses du budget régional. 

Industrie[modifier | modifier le code]

La politique économique adoptée par l’oblast de Kalouga a modifié la structure industrielle et a créé les conditions pour les hautes technologies.  2,700 entreprises différentes se sont installées dans la région. Elles produisent presque 35 % du Produit Régional Brut et assurent plus que moitié des recettes fiscales régionales. Plus que tiers de la population travaille dans l’industrie.

L’ensemble de constructions mécaniques fait historiquement la base de l’industrie de la région. Les sept dernières années le volume de la production industrielle dans la région de Kalouga a augmenté de deux fois et demie. D’une manière factice, une industrie et demie s’est ajoutée à l’industrie existante.

7,5 % — Croissance industrielle en 2013 :

236,2 % — Croissance de la production des machines et matériel ;

149,1 % — Augmentation de la production chimique ;

121 % — Augmentation de l’extraction des minéraux ;

151,1 % — Croissance de la production et distribution de l’énergie électrique, du gaz et de l’eau.

Selon les résultats de l’an 2013 le pourcentage des constructions et le travail des métaux a augmenté et a atteint 8,3  % 2012 – 7.3 %), l’industrie chimique est en voie de croissance (1.7 % en 2013, 1.3 % en 2012), bien que le pourcentage des constructions mécaniques reste le plus considérable — 64.2 % en 2013 (66.3 % en 2012). 

La structure des productions de transformation

Évolution de croissance industrielle (milliard de roubles)

2006 — 78.2

2007 — 100.2

2008 — 162.9

2009 — 173.3

2010 — 275.5

2011 — 372.5

2012 — 438.8

2013 — 470.4

Les constructions mécaniques et le travail des métaux[modifier | modifier le code]

Les constructions mécaniques et le travail des métaux font la base de la production industrielle de l’oblast de Kalouga. En 2013 l’ensemble de constructions mécaniques de la Région a compris 1071 entreprises. Un trait particulier de l’ensemble de constructions mécaniques de l’oblast de Kalouga est une large diversification de produits finis :

  • les automobiles légères et les camions (La SARL « Volkswagen Group Rus », la SARL « PSMA Rus », la ZAO « Volvo Vostok ») ;
  • l’équipement électrique pour les moyens de transport (La OAO « KZAE », la OAO « Avtoelektronika », la SARL «  Continental Automotive Systems Rus ») ;
  • les turbines et les turbogénératrices (La OAO « KTZ ») ;
  • les propulseurs à turbine à gaz et les blocs motorisés (La OAO « KADVI » ;
  • les postes de télévision et les lave-linge ménagers (La SARL « Samsung Electronics Rus Kalouga ») ;
  • le matériel de communication radioélectronique et de commutation, les moyens de liaisons à destination spéciale (La OAO « Kalougapribor », la OAO « KEMZ », la OAO « KNIITMU ») ;
  • les pièces pour l’ensemble de l’industrie de défense (La OAO « Taifun », la OAO « ONPP Technologie  », la OAO

«  KNIRTI  », la OAO «  KZRTA  », la OAO « KZTA ») ;

  • les ampoules électroniques et les pièces du matériel quantique (la OAO « Voskhod-KRLZ ») ;
  • l’équipement et le matériel pour les centrales nucléaires et pour les usines de production radiochimique (La OAO « PZ Signal ») ;
  • les locomotives diesel, les machines et l’équipement motorisé pour l’entretien et l’exploitation des voies ferroviaires (La OAO « LTZ », la OAO « Kalougapoutmach », la OAO «  KZ « Rempoutmach », la OAO « Kalougatransmach ») ;
  • les instruments de mesure (La ZAO « NPO Prompribor », la SARL « NPP Metra ») ;
  • les housses d’évacuation d’air pour la cuisine (La OAO « Elmat ») ;
  • les tubes en acier, le profil d’aluminium, les serres (La SARL « Agrisovgaz ») ;
  • les constructions métalliques et les bâtiments en panneaux sandwich (La SARL « Ruukki Rus ») ;
  • les pièces en fonte, acier, métaux non ferreux (La ZAO « Krontif-Centre », la OAO « L’Usine Kirovsky », la OAO « Spetzlit ») ;·
  • la produits de câbles (La ZAO « L’Usine Lioudinovokabel », la ZAO « Transvok ») et d’autres.

L’industrie chimique[modifier | modifier le code]

La direction perspective dans le développement de l’ensemble industriel de l’oblast de Kalouga est l’industrie chimique, particulièrement, la pharmaceutique. Dans la « Stratégie du développement de l’industrie pharmaceutique de la Fédération de Russie pour la période jusqu’à 2020 » l’oblast de Kalouga est déterminée en tant qu’une collectivité régionale, membre de la Fédération de Russie, où la combinaison de l’ensemble des centres de recherche scientifique, de formation et de production est la plus efficace pour le développement du secteur pharmaceutique.

33 sociétés pharmaceutiques ont été enregistrées dans la région en 2013. Le cluster pharmaceutique est en création dans l’oblast de Kalouga, dont la base est constituée par les entreprises élaborant les idées scientifiques et mettant en œuvre de nouvelles technologies. Les plus grandes sociétés pharmaceutiques étrangères sont devenues les partenaires d’affaires de la région. La ville d’Obninsk – la première ville scientifique de Russie – est devenue le centre de recherche scientifique.

La production des médicaments finis :

  • « Chemopharm » (le groupe de sociétés STADA, Allemagne) travaille dans la Région de Kalouga à partir de 2007. L’entreprise est sortie la première en Russie à l’exportation des médicaments en Europe, mais aux États-Unis ;
  • « Berlin-Chemi/Menarini », GK Menarini (Italie) ;
  • « Novo-Nordisc » (Danemark) ;
  • « Niarmedic Plus » (Russie) ;
  • « Astra Zeneka » (Suède – Grande-Bretagne).

La production pilote des substances pharmaceutiques et la définition des technologies en pharmaceutique biologique :

  • La Société chimique et pharmaceutique la SARL « BION » ;
  • La SARL « La Société de recherche scientifique et de production « Medbiofarm » ;
  • La ZAO « MIR-PHARM ».

Les services de désinfection des substances pharmaceutiques et des médicaments finis, des déchets de la production pharmaceutique des entreprises, faisant partie du cluster biologique et pharmaceutique de Kalouga :

  • La SARL NPP « Omitex » ;
  • La SARL « SVTchTech OTzNT Group ».

L’industrie alimentaire est représentée par[modifier | modifier le code]

  • La SARL « Nestlé Russie » ;
  • La ZAO « SABMillerRus » ;
  • La OAO « Le Combinat de boucherie de la ville d’Obninsk » ;
  • La SARL « Invest Alliance » ;
  • La SARL « Tzuegg RUSSIA » ;
  • « La laiterie de la ville d’Obninsk » — la filiale de la OAO « Wimm-Bill-Dann » ;
  • La OAO « MosMedynAgroprom » — la production des produits laitiers.

L’industrie légère[modifier | modifier le code]

L’industrie légère de la oblast de Kalouga regroupe quelques 250 entreprises et organismes de forme de propriété variée, dont 11 sont de grande et moyenne envergure. Les productions principales de l’industrie légère de la région sont représentées par les entreprises de grande envergure, à suivre :

  • La OAO « Ermolino », production des textiles ;
  • La OAO « Runo », production des textiles ;
  • La OAO « La confection Soukhinitchskaïa », production des vêtements ;
  • La SARL « La confection Lioudinovskaïa », production des vêtements ;
  • La SARL « La confection Youkhnovskaïa », production des vêtements ;
  • La OAO « KALITA », production des chaussures ;
  • La SARL « Les chaussures de Kalouga » ;
  • La SARL « Forio », production des chaussures.

En diversifiant les économies, l’administration de l’oblast prête une attention particulière au développement des plusieurs branches d’économie. Aujourd’hui les entreprises de l’oblast de Kalouga produisent : le papier, le matériel d’emballage en carton, les plaques en aggloméré de particules et les plaques en aggloméré de fibres, les planches de parquet, la brique, les pièces sanitaires en céramique, les constructions en béton armé, les articles en caoutchouc et en plastique, les tubes, les profils etc. 

La tâche principale du gouvernement de l’oblast de Kalouga dans le domaine du développement de l’ensemble industriel est d’améliorer le climat d’investissements et d’entrepreneuriat dans la région. La direction de l’industrie, de transport et de communication du ministère du développement économique de l’oblast de Kalouga est revêtue de fonctions de mettre en œuvre la politique économique publique régionale visant la plus haute efficacité du fonctionnement des entreprises industrielles et la plus haute qualité des produits, la plus haute compétitivité de l’ensemble industriel de la région.

Investissements[modifier | modifier le code]

L’oblast de Kalouga se trouve parmi les leaders qui font recours aux investissements étrangers à l’économie de la région. La stratégie régulière du développement des investissements est bien déterminée dans l’oblast de Kalouga, le climat favorable aux investissements est créé.  

Les points clés de la stratégie d’investissements sont l’installation des puissances de production aux parcs industriels et OEZ, de faibles risques d’investissements, les allégements fiscaux et un appui administratif inscrit dans des textes législatifs et réglementaires de la part des autorités publiques et des institutions du développement créés spécialement dans ce but – « La Corporation du développement de l’oblast de Kalouga », « Les Agences du développement régional », « Les Agences du développement d’innovation » et de la « Logistique industrielle ». Chaque institution a ses objectifs et sa sphère de responsabilité. Leurs activités se réalisent sous la supervision du Ministère du développement économique de l’oblast de Kalouga. 

La zone économique spécialisée « Lioudinovo » et 10 parcs industriels sont prêts pour l’installation des sites de production. Les plus grands parmi eux sont « Grabtsevo », « Rosva », « Vorsino », « Kalouga-Yug ». Les projets « А-Parc » e « B-Parc », proposent les brownfields. 86 sociétés différentes mettent en œuvre projets sur le territoire des parcs industriels. 64 entreprises fonctionnement déjà. En totalité 141 projets d’investissements sont mis en œuvre. 

En 2013 13 entreprises industrielles nouvelles et 4 grandes productions agricoles ont été ouvertes.

Le cluster de production d’automobiles et de composants d’automobiles[modifier | modifier le code]

Le pourcentage de la production d’automobiles dans le total de la production industrielle :

1 Q 2013 — 45.9 %,

7 mois 2013 — 45.1 %.

Le cluster automobile réunie 28 entreprises :

3 usines des producteurs ОЕМ :

VW, fonctionnant sous conditions d’assemblage industriel produit 5 modèles des voitures : 3 cycle d’assemblage complet, 2 — assemblage SKD. En novembre 2013 700,000 Volkswagen Polo Highline a quitté la ligne d’assemblage de Volkswagen Group Rus. Le 28 février 2014 la production de Skoda Rapid a été lancé. Le niveau de localisation de 40 % a été atteint pour Polo sedan, 22 % - pour VW Tiguan, et 9 % - pour Skoda Fabia.

PCMA RUS, capacité de production — 125,000 par an. Le niveau de localisation atteint — 35 % (Citroën C4). Реugeot 408 (SKD aussi) — 33 %. En avril la cérémonie de lancement d’un nouveau modèle Citroën С4 Sedan a eu lieu à l’usine de l’alliance de PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi Motors. La voiture a été spécialement développé pour le marché Russe. L’usine fonctionne en coopération avec 18 fournisseurs Russe, la plupart d’eux se trouvent ici, en assurant la livraison de 70 % des composants.

L’usine de Volvo à Kalouga est reconnue l’entreprise la plus moderne de Volvo dans le système des usines Volvо dans le monde entier. Sa capacité est de 15, 000 camions par an : 10,000 — camions Volvo, 5,000 —   camions Renault (avec capacité technologique d’augmentation de production jusqu’à 25,000 de camions par an). Volvo CE a été ouvert en mai 2013. Des investissements dans le projet sont de plus de 350 million de couronnes Suédoises ($54 mln). La capacité de production — 2,000 excavateurs par an. L’usine produit 5 modèles d’excavateurs Volvo puissants à haute capacité avec masse opératoire de 20 à 50 tons de la nouvelle série « D ».   

Depuis 2007 le cluster de Kalouga a produit plus de 771,000 de voitures, y compris 755,900 de  voitures personnelles et 15,300 de camions. 14,000 de places de travail ont été créé aux entreprises du cluster d’automobile.   

25 entreprises des composants d’automobiles : 

  • La ZAO « Magna Tekhnoplast » (Canada – Autriche) – la production des pare-chocs et des modules avant ;
  • La SARL « YaPP Rus Les systèmes d’automobile » (Chine) — la production des réservoirs de carburant en plastique ;
  • La SARL « Benteler Automotive » (Allemagne) – la production des éléments de la suspension ;
  • La SARL « Visteon Rus »(Espagne) — la production des éléments de l’intérieur ;
  • La SARL « Mercator Holding » — la production de l’équipement amovible pour les camions ;
  • La Société à responsabilité limité « Guestamp-Severstal Kalouga » (Russie – Espagne) — la production des éléments de la carrosserie ;
  • La SARL « Severstal-Gonvarri-Kalouga » (Russie – Espagne) — le centre de service de métal ;
  • La SARL « KhP Peltzer Rus » (Allemagne) — la production de l’isolation acoustique ;
  • La SARL « Leer » (États-Unis) — la production des sièges ;
  • La ZAO « Betzema » (Russie) — la production de l’équipement amovible pour les camions ;
  • La SARL « Fuyao Steklo Rus » (Chine) — la production du verre à automobile ;
  • La SARL « HT&L Fitting Rus » (Italie) — l’assemblage des roues d’automobile ;
  • La SARL « Sherdel Kalouga » (Allemagne) – la production des carcasses des sièges ;
  • La SARL « FUKS OIL » (Allemagne) — la production des lubrifiants ;
  • La SARL « Foresia Automotive Development » (France) — la production des systèmes d’échappement, des éléments de l’intérieur ;
  • La SARL « Bosal » (Belgique) — la production des systèmes d’échappement ;
  • La SARL « Continental Automotive Systems Rus » (Allemagne) – la production des systèmes électroniques d’automobile ;
  • La SARL « Continental Kalouga » (Allemagne) — la production des pneus
  • La SARL « Rukker » (Allemagne) — les services de consultation ;
  • La SARL « AD Plastic » (Croatie) – la production des éléments d’automobile en plastique.

La formation du personnel au format du cluster d’automobile est réalisée par le Centre de formation pour les spécialistes de l’industrie automobile, créé en 2007. Le Centre est complètement équipé en matériel moderne. 100 programmes de formation y ont été mis au point. 30 laboratoires et ateliers ont été créés. Le Centre a déjà formé plus de 10,000 personnes pour les entreprises de l’industrie automobile, 1,000 - en 2013. Le 27.08.2012 le nouveau module de formation et de production de surface de 3 500 mètres carrés a été mis en service. La partie importante du travail du centre est la coopération et la définition des projets en commun avec les sociétés fournisseurs de l’équipement et des technologies, ainsi qu’en collaboration avec les organismes de formation européens.

L’infrastructure logistique est développée dans le cadre du cluster automobile de Kalouga, les recherches et les études visant l’amélioration des caractéristiques techniques des produits déjà existants et des ceux qui entrent en service sur le marché automobile sont en plein essor.

Le cluster de l’industrie pharmaceutique, des biotechnologies et de la médecine biologique[modifier | modifier le code]

Le programme du développement du cluster d’innovation du territoire de « L’industrie pharmaceutique, des biotechnologies et de la médecine biologique » a remporté, en 2012, le concours du Ministère du développement économique de la Fédération de Russie pour la recherche des programmes-pilotes du développement des clusters d’innovation territoriaux. « Le noyau » du cluster pharmaceutique est créé sur deux sites :

  • Kalouga (les parcs industriels « Grabtzevo » et « А-Parc ») – la base de production ;
  • Obninsk (la zone industrielle, le parc technique des hautes technologies « Obninsk », le parc industriel « Vorsino ») – les définitions d’innovation, dont le développement des petites et moyennes entreprises. Le maillon important est la Direction FGBOu « MRNTz » du Ministère de la santé publique et du développement social de la Fédération de Russie, à la base duquel le centre fédéral de radiologie médicale d’innovation et des hautes technologies sera créé.

Le développement du cluster pharmaceutique suit trois directions principales :

  • la production des produits pharmaceutiques ;
  • la production des substances ;
  • les recherches dans le domaine de la pharmaceutique, des biotechnologies et de la médecine biologique.

Le bloc de production :

  • La SARL « Chemopharm » (l’unité de structure de STADA CIS, membre de la société internationale GK STADA AG, Allemagne) – la production des médicaments ;
  • La SARL « Novo Nordisk Production Support » (l’unité Novo Nordisk A/S, Danemark) – la production de l’insuline ;
  • La SARL « NIARMEDIC PHARMA » (Russie) – la production des médicaments originels
  • La ZAO « Berlin Pharma » (l’unité Berlin-Chemie AG (Allemagne), membre du groupe international Menarini Ind (Italie) – la production des médicaments en forme solide ;
  • La SARL « AstraZeneka Industries » (l’unité Astra Zeneca Ind (Grande-Bretagne) – la production des médicaments d’innovation;
  • La SARL « Sphera-Farm » (Russie) – la production des solutions médicales pour injections intraveineuses ;

les petites et moyennes entreprises d’innovation, visant le développement et la création des nouveaux médicaments biologiques et pharmaceutiques :

  • La SARL « Mir-Pharm » ;
  • La ZAO « La Société chimique et pharmaceutique de la ville d’Obninsk » (La ZAO « OKhFK ») ;
  • Le groupe de sociétés « Medbiopharm » ;
  • Le groupe de sociétés « BION ».

Les partenaires de réseaux :

  • Le Centre scientifique de l’Académie des sciences de Russie à Pouchtchino (« Pouchtchinsky NTz RAN »  (la ville de Pouchtchino 9 L’Institut de recherche scientifique de l’Académie des sciences de Russie dans le domaine de la biologie moléculaire, de la biotechnologie et de la médecine biologique) ;
  • Le partenariat sans but lucratif « ORKhIMED » (14 Instituts académiques russes orientés vers la chimie et la chimie et la biologie) ;

Le bloc de recherche scientifique et de formation :

  • L’Institut de l’énergie nucléaire de la ville d’Obninsk – la filiale de FGAOOu VPO « L’Université nationale de recherche scientifique nucléaire « MIFI » à la faculté

de médecine ;

  • FGBOOu VPO « L’Université d’Etat de Kalouga K.E. Tziolkovsky » ;
  • La filiale de GNTz RF – L’Institut de recherche scientifique de physique et de chimie L.Ya.Karpov ;
  • FGBOu « Le Centre médical scientifique de radiologie » du Ministère de la santé publique de la Fédération de Russie ;
  • FGOuP GNTz RF « L’Institut de physique et d’énergie A.I. Leypunsky ».

Le bloc d’innovation :

  • ­Le Centre de la pharmaceutique biologique d’innovation « Le Parc des molécules actifs » (à la base de GK « Medbiopharm » et des partenaires de réseau) ;
  • ­L’entreprise universelle conforme aux normes GMP du cycle complet pour la production des préparations médicinales biologiques originelles à l’utilisation des nano-technologies (La SARL « NIARMEDIC PHARMA » dans la ville d’Obninsk) est en création à la base de la SARL « NIARMEDIC PLUS », en commun avec la OAO « ROSNANO » ;
  • ­Les laboratoires d’innovation et les sites de recherche scientifique et de production des sociétés : la SARL « Mir-Pharm », la SARL « BION », la SARL « La Société chimique et pharmaceutique de la ville d’Obninsk ».

La part des sociétés d’innovation parmi les résidents du cluster pharmaceutique de Kalouga correspond à plus de 70  %. Le Centre de formation du personnel pour les usines pharmaceutiques est en création actuellement dans la région de Kalouga. Le but du projet est de fournir aux producteurs pharmaceutiques de la région le personnel qualifié pour le travail sur les usines modernes en conformité aux normes GMP. La formation sera réalisée selon le modèle d'alternance allemand des études professionnelles, adapté à l’environnement russe. Le Centre a déjà formé 23 personnes dans le régime de test, à la participation des partenaires d’enseignement allemands « TÜV Rheinland Group » pour l’usine de la société « Berlin-Chemie AG » de Kalouga.

Le cluster de transportation et de logistique

La modernisation de infrastructure logistique, la création de nouveaux centres, terminaux, la rénovation des routes c’est unie direction prioritaire pour le gouvernement de l’oblast de Kalouga. Surtout si on prend en considération l’extension de Moscou et l’intégration de Russe en WTO. La région détient un nombre d’avantages pour le développement fructueux du cluster de transportation et de logistique. Avant tout, c’est l’avantage géographique : la région est proche de Moscou et ayant un potentiel de transit considérable a toutes le chances de devenir un centre logistique clé de tout le District Fédéral Central. Deuxièmement ce sont des partenaires crédibles : la région coopère avec des opérateurs logistiques majeurs : GEFCO, Green Logistics, Rhenus Logistics, Transcontainer etc. Troisièmement, c’est la stratégie claire et nette de développement futur du cluster. Terminaux logistiques multimodales, terminaux douaniers, de stockage sont en voie de construction ; l’infrastructure routière, ferroviaire, d’aéroports est en plein développement, i.e. toute l’infrastructure nécessaire va être en place pour assurer un processus continue depuis la livraison des matières premières jusqu’à la fourniture des produits finis aux clients.

Rosva Freight Village a été créé afin d’optimiser des opérations logistiques des résidents des parcs industriels de l’oblast de Kalouga (« Grabtsevo », « Rosva », « Kalouga-Youg »), et aussi de servir des autres participants de la commerce extérieure. Aujourd’hui Rosva FV  est devenu un des piliers du réseau de distribution pour tout le territoire du District Fédéral Central.

Terminal routier d’une superficie total de 5 hectares est approvisionné avec de l’équipement de levage spécialisé, l’équipement de pesage, système de contrôle de radioactivité et le complexe radiographique d’inspection. Le territoire du terminal est divisé en 2 zones : poste douanier de la douane de Kalouga, poste d’accise de la Douane Centrale d’accise.

Terminal conteneurs d’une superficie total de 3 hectares comprend un dépôt de marchandises (6 voies ferrées spécialisées avec distance totale de plus de 10 km), site des conteneurs, douane, routes d’accès etc. La capacité du terminal — jusqu’à 150,000 TEU par an (Kalmar reachstackers).

Vorsino Freight Village est situé au nord de l’oblast de Kalouga, à 70 km de la Route Circulaire de Moscou, à 90 km de Kalouga, à proximité immédiate de la Route Fédérale M-3 Ukraine et le chemin de fer Moscou-Kiev. Vorsino FV est inclue dans le schéma directeur de développement du nœud ferroviaire de Moscou et dans le Programme de développement du nœud de transportation de Moscou. Vorsino FV est reconnue en tant que une installation logistique stratégique importante au niveau du Gouvernement de la Fédération de Russie. La surface totale de la FV est 450 hectares. La distance totale des voies ferroviaires est de 9,193 m. La capacité du terminal conteneurs, première étape —  300 000 TEU par an, à accroitre jusqu’à  1 500 000 TEU par an dans l’avenir. Le volume des investissements est de 1,2 milliard Euro, à inclure 250 mlns Euro pour des investissements dans la construction du parc logistique.

Aéroport International de Kalouga est situé à proximité du parc industriel Grabtsevo. La Région de Kalouga représentée par le Ministère de Development Économique est l’actionnaire principal de l’aéroport qui détient 99.99 % des actions. La réalisation du projet d’investissements pour l’Aéroport International de Kalouga envisage des transformations globales. L’aire d’atterrissage sera complètement modernisée en 2014. Les travaux de modernisation, la prise des certificats pour des installations d’infrastructure seront mises au pont dans 2-3 ans.

Caractéristiques principales :

200 hectares – la surface de l’aéroport ;

2200 х 45 mètres – les dimensions de l’aire d’atterrissage ;

Statut – l’aéroport international ;

Poids au décollage – 2 catégorie;

Capacité – 100 passagers par heure ;

Flux des passagers anticipé – jusqu’à 500 000 passagers par an vers 2030 ;

Capable de servir des avions de différentes catégories, y compris A-319, Boeing-737 et leurs analogues (64 tonnes).

Aéroport Ermolino est situé à 95 km du centre de Moscou, à 60 km de l’aéroport international Vnoukovo, à 5 km de la Route Fédérale M-3 Ukraine, à 5-6 km de la station de chemin de fer la plus proche Balabanovo. Les forces du Ministère de l’Intérieure Russe sont les propriétaires de l’aéroport. L’approbation de l’Agence de Transport Aérien et du Ministère de Transport a été déjà obtenue pour organiser l’aéroport international civil Ermolino à la base de l’exploitation conjointe avec les forces du Ministère de l’Intérieure Russe. Vers 2015 le premier aéroport majeur en Russie va être créé à Ermolino pour servir des passagers des compagnies aériennes à bas prix. Un des investisseurs du projet — UTair compagnie aérienne a des plans de bâtir un terminal prêt à servir 8 mlns des passagers par an. Outre l’organisation du transport aérien à moindre coût, l’aéroport compte de devenir un hub important pour le traitement des marchandises. Aéroport Ermolino est perçu comme un composant du projet de Vorsino Freight Village qui est en voie de mise au point, dont la construction se fait sur la surface de 450 hectares à 2 km de l’infrastructure de l’aéroport.

Construction[modifier | modifier le code]

Parmi les régions du District Fédéral Central l’oblast de Kalouga est à la 5e place par la construction de logement, et la troisième place par le scope de construction de logement par habitant de la région. La région est un des leaders par l’alimentation en gaz dans la Fédération de Russie. Le pourcentage des territoires complètement alimenté en gaz est plus de 80 %.

À la date du 01.01.2013, d’après les données du Bureau Statistique de Kalouga, 642 000 m2 sont mises en exploitation sur le territoire de l’oblast de Kalouga, ce qui égal à 109,5 % pour le même période de 2011 et 128,2 % pour 2010. À peu près 53 % des maisons résidentielles ont été bâties par des constructeurs individuels.   

Un programme d’état a été développé à l’oblast de Kalouga visant à mettre à disposition des habitants locaux un logement confortable et accessible de même que services publiques. Le programme prévoit l’installation des réseaux techniques et installations sociales aux terres destinées pour la construction de logements. Plus de 120 millions de roubles ont été alloués pour ces buts par le budget régional en 2013. L’allocation des parcelles de terrains pour construction aux environs de Kalouga aux familles à plusieurs enfants est devenue un des points importants du programme. Actuellement 579 parcelles ont été déjà allouées pour la construction individuelle de logement. Des allocations sociales complémentaires sont prévues pour des jeunes familles à compenser une partie des intérêts aux crédits de logement et hypothécaires. Plus de 12 millions de roubles ont été déjà payés en 2013. Avant la fin de l’année encore 260 vont recevoir leurs allocations sociales.   

Des programmes régionaux ciblés pour le déménagement des gens du logement insalubre sont effectués sur le territoire de l’oblast. 3127 personnes ont été déménagés de 279 maisons insalubres d’une superficie totale 54 460 m2 dans 22 district municipaux depuis 2008 jusqu’à 2012. 1071 appartements nouveaux ont été bâtis et acheté d’une superficie totale de 68 500 m2. 2191,4 millions de roubles de budget consolidé ont été dépensés, y compris ceux dépensé des moyens de la fondation — 1198,9 millions de roubles. 1944 personnes de 119 immeubles à appartements d’une superficie totale de 27 000 m2 ont été déménagées en 2013. En 2014 1,2 milliard de roubles ont été alloué du budget régional pour le programme déménagement du logement insalubre. 

Le but principal de sous-programme « Développement du marché de logement à louer pour les professionnels » à l’oblast de Kalouga est de stimuler la construction de logement locatif.

L’indice principal du sous-programme est le volume annuel de logement à louer mise en service. Le sous-programme prévoit la mise en service de 87 000 m2 de logement à louer avant 2015. 

Les projets principaux dans le cadre du sous-programme Construction du logement locatif :

« Stargorod » — 420 chambres d’une superficie totale de 14 000 m2, café-bar, cantine, centre de business, complexe sportive et parking.   

« Village Olympique » — 300 maisons individuelles, 70 town-houses. Plus de 500 spécialistes habitent déjà le complexe résidentiel.

« Molodejni » — 11 immeubles, 840 appartements. La superficie totale — 33 900 m2. Premier immeuble (96 appartements) est déjà mis en service et habité. 

« Quartier Européen » — la cité aux immeubles à 3 étages et installations sociales et ménagères.

Agriculture[modifier | modifier le code]

L’agriculture a un rôle particulier dans l’économie de la région. Le taux des produits agricoles dans le produit brut régional est plus de 8.1 %. Le nombre de la population rurale est 242 600 ou 24 % du nombre total des habitants de la Région de Kalouga. Volume total de la production agricole en 2012 représente 26.2 milliard de roubles. Des terres agricoles représentent 1 821 000 hectares, y compris des terres cultivées – 1 145 000 hectares, y compris 857,100 des terres arables.

Élevage

L’élevage est orienté pour la production de la viande et du lait. Des porcheries modernes approvisionnent le marché local avec de la viande réfrigérée et des semi-produits. Parmi eux il faut citer la joint-venture Russo-Thaïlandaise Charoen Pokphand Foods SARL, (District Dzerzhinski), la ferme Kharchevnikov SARL, (District Ulyanovski), la ferme Tonoyan SARL, (District Babyninski). Le nombre total du secteur élevage a été 132,400 pour le 1er janvier 2013, y compris le cheptel bovin – 57 400, le cheptel porcin – 74 100, la volaille – 3 800 000. 234,000 tonnes de lait ont été produit en 2012. La production moyenne de lait par vache a été de 4, 700 kg. Selon la production de lait par jour la région de Kalouga était à la 8e place parmi 17 régions de la Russie Centrale. Le système de la production de lait robotisé est mise en place par Alyeshinskoye SARL (District Meshchovski), Bebelevo SARL (District Ferzikovski), et Lespoir SARL (District Sukhinichski). La production de volaille est aussi bien développée. Poulaillers industriels Kaloujskaïa S.A., Radon SARL (District Dzerzhinski), Belousovo SARL (District Zhukovski) montrent des meilleurs résultats. Samson-Ferme SARL (District Medynski) est spécialisée dans l’élevage de pintades.

Production végétale

La part de la production végétale dans la production agricole représente 10,2 %. La production des céréales, des légumes et des pommes de terre est prioritaire. La production totale en 2013 a été 165,700 tonnes de céréales (poids net traité). Le rendement des céréales a été 21,5 quintal/hectare. Les producteurs les plus importants des céréales sont : Coopérative Agricole Lenin (District Zhukovski), SKhA Moscow (Coopérative Agricole) (District Borovski), Tsvetkov Plemzavod S.A. (District Maloiaroslavetski), Coopérative Agricole Mayak (District Peremyshlski), et Agroresurs SARL (District Sukhinichski). Le plus grand rendement (10,764 tonnes) a été atteint par Mosmedynagroprom S.A. (District Medynski). La production de pommes de terre en 2013 a été 335 400 tonnes, légumes plein champ – 98 000 tonnes, légumes en serre – 6 600 tonnes. Le rendement des pommes de terre est de 144,0 quintal/hectare, des légumes en serre est de 178,0 quintal/hectare. Les producteurs les plus importants des pommes de terre sont : Aurora SARL (District Babyninski), Slavianski Kartofel SARL (District Duminichski), Ordzhonikidze Kolkhoz S.A. (District Kozelski), Rodina FSUAE (District Maloiaroslavetski), Marx Coopérative Agricole et Rus Coopérative Agricole (District Kvastovichski), Mayak Coopérative Agricole et Kaluzhskaia Niva SARL (District Peremyshlski). Les leaders dans la production des légumes en serre sont : Teplichni S.A. (Kalouga), Obninski Teplichni Kombinat SARL, Maloiaroslavetski Teplichni Kombinat SARL Plodoovoshchnoie Khozyastvo-Monastyrskoie Podvorie SARL approvisionne la ville de Kalouga avec des légumes plein champ.

Complèxe agro-industriel

Complexe agro-industriel de la Région de Kalouga est représenté par 332 entités exerçants des activités agricoles, 45 grands et moyens entreprises de l’industrie alimentaire et de transformation, 2248 coopératives agricoles, 117,800 des potagers. Le volume total des investissements de grandes et moyennes entreprises de l’industrie alimentaire et de transformation en 2012 représente 283 millions de roubles.

Infrastructure et logistique agroalimentaire

Ce secteur est représenté par des projets prometteurs suivants :

  • K-Agro – le parc agro-industriel orienté pour la transformation des produits agricoles locales ;
  • Detchino – le centre agro-technologique, où 5 grands entreprises européennes agricoles sont situées - Grimme, lemken, Big Dutchman, Wolf System, et un Holding Russo-Allemand Econiva ;
  • SME parc – le parc pour les petites et moyennes entreprises créé en tant que centre de distribution et de stockage des produits agricoles.
Subvention agricole

Le soutien aux producteurs agricoles est effectué dans le cadre des programmes d’état. Le Centre de development agro-industriel de la Région de Kalouga accorde des services gratuits de consultation aux producteurs agricoles. Le volume total des subventions agricoles pour le 01.10.2013 a été 339,2 millions de roubles, y compris 136,9 millions de roubles du budget fédéral et 202,3 millions de roubles du budget régional.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. City Population

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :