Oblast de Briansk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oblast de Briansk
(ru) Брянская область
Armoiries de l'Oblast de Briansk
Armoiries de l'Oblast de Briansk
Drapeau de l'Oblast de Briansk
Drapeau de l'Oblast de Briansk
Oblast de Briansk
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Statut politique Oblast
Création 5 juillet 1944
Capitale Briansk
Gouverneur Nikolaï Denine
Démographie
Population 1 292 144 hab. (2010)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Superficie 34 900 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 15
Code ISO 3166 RU-BRY
Immatriculation 32
Liens
Site web http://www.bryanskobl.ru

L'oblast de Briansk (en russe : Бря́нская о́бласть, Brianskaïa oblast) est un sujet fédéral de Russie (oblast) qui a pour capitale administrative la ville de Briansk. Son gouverneur est Nikolaï Denine, du parti Russie unie de Vladimir Poutine. L'oblast couvre 34 900 km2 et compte 1 378 941 habitants (2002).

Malgré la dislocation de l'Union soviétique, la faucille et le marteau figurent encore actuellement sur les armoiries de l'oblast de Briansk.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'oblast de Briansk est limitée au nord par l'oblast de Smolensk, à l'est par l'oblast de Kalouga et l'oblast d'Orel, au sud par l'oblast de Koursk et l'Ukraine (oblast de Tchernihiv et oblast de Soumy) et à l'ouest par la Biélorussie (voblast de Gomel et voblast de Moguilev).

L'oblast fait partie de la plaine est-européenne. La rivière la plus importante de l'oblast est la Desna, qui se jette dans le Dniepr. L'oblast est densément boisée, les forêts de Briansk ayant d'ailleurs été l'un des principaux refuges pour les partisans durant la Seconde Guerre mondiale. De climat continental, elle comprend aussi bien des forêts de conifères que de feuillus ou des forêts mixtes. On y trouve également de la steppe boisée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est habitée par des tribus slaves depuis le IXe siècle. Aux XIIe siècle et XIIIe siècle, la région est sous la domination des principautés de Tchernihiv et de Novgorod. Après la destruction de Tchernihiv par les Tatars de Batu en 1239, une principauté de Briansk se forme. À partir de 1354, Briansk passe sous l'autorité du Grand-duché de Lituanie. Au début du XVIe siècle, la région passe sous l'autorité de la Grande-principauté de Moscou et devient un avant-poste au sud-ouest dans le combat contre la Lituanie, la Pologne et le Khanat de Crimée. En 1618, le Traité de Deulino donne l'ouest et le sud de la région de Briansk à la Pologne, qui conservera ces terres jusqu'en 1654, date à laquelle l'Ukraine passe sous domination russe.

Une industrie manufacturière commence à se développer dans la région à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Un certain nombre de fabriques de verre voient le jour en utilisant le sable et le bois locaux.

Après la Révolution de 1917, la province de Briansk est créée en avril 1920. En 1929, elle est incorporée dans la région occidentale puis, lorsque cette dernière est dissoute en 1937, elle est rattachée à l'oblast d'Orel.

En 1941, la région est occupée par les troupes de l'Allemagne nazie et les destructions sont énormes. La résistance s'organise très vite, profitant des forêts pour se cacher et rassemblant des dizaines de milliers de partisans[réf. nécessaire]. La région est libérée en 1943.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

L'oblast de Briansk est divisée en 27 raions (districts) et quatre villes directement rattachées à l'oblast. Les raïons sont eux-mêmes subdivisés en 12 villes, 24 communes urbaines et 224 selsoviets.

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales branches économiques sont la construction de machines et la fabrication de verre. L'agriculture se concentre elle, essentiellement, sur la culture de céréales et de pommes de terre, ainsi que sur l'élevage. Environ la moitié des terres de l'oblast sont consacrées à l'agriculture, tandis qu'un tiers est recouvert de forêts.

L'oblast est traversée par deux oléoducs et six gazoducs.

Sur les autres projets Wikimedia :