Jardin potager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Potager.
Jardin potager 001.JPG
Potager communautaire

Un jardin potager est un jardin ou une partie de jardin où se pratique la culture vivrière de plantes potagères destinées à la consommation familiale. Il a donc essentiellement une fonction utilitaire, mais en même temps ce type de jardinage est un passe-temps agréable et parfois une passion. Il peut également avoir une fonction supplémentaire d'ornement comme le Potager du roi. Ce type de jardin est souvent ordonné en planches.

Structure du potager[modifier | modifier le code]

La structure la plus efficace est la culture en plates-bandes en orientation nord-sud sur ados plutôt plats[1]. Certains légumes se développant sur plusieurs mètres au sol (cucurbitacées) ou en hauteur (haricots, tomates), il faut anticiper ce type de croissance dans la conception initiale du potager pour éviter que les plantes ne se recouvrent ou se fassent de l'ombre l'une l'autre.

Afin de faciliter la circulation pour les différents travaux d'entretien (désherbage, arrosage, etc.), l'idéal est de faire des plates-bandes de 1,2 m de large séparées par des allées paillées (pour éviter le développement d'adventices) assez larges pour permettre le passage d'une brouette. Ces allées ont aussi l'avantage de permettre une bonne exposition solaire pour les plantes poussant sur les plates-bandes.

On recommande souvent de décomposer le potager en différentes parties où on plantera les différents types de légumes dont notamment :

On y associe souvent des fines herbes, des plantes aromatiques et condimentaires.

Des engrais verts peuvent être pratiqués : moutarde, phacélie, luzerne

Pour éviter une concurrence entre les plantes de même genre, mieux vaut suivre les règles d'associations de plantes compagnes[2].

Chaque année on pratique une rotation culturale, ce qui permet de ne pas « fatiguer » la terre en cultivant toujours les mêmes espèces au même endroit.

On peut également planter en bordure du potager des fleurs (telles que cosmos ou œillet d'Inde par exemple) pour le plaisir des yeux mais aussi pour leur capacité à attirer certains pollinisateurs ou repousser certains parasites[3].

Les arbres fruitiers sont à placer au verger, et non au potager, afin de ne pas faire trop d'ombre aux plantes du potager ; toutefois, dans les régions à fort rayonnement solaire, des arbres judicieusement disposés en périphérie du jardin créeront un microclimat favorable jusqu'à la récolte.

La culture de légumes à plus grande échelle, dans le but de les commercialiser, constitue le maraîchage mais les légumes issues d'un jardin sont parfois aussi vendus.

Irrigation[modifier | modifier le code]

Une bonne irrigation est indispensable à la croissance des légumes du potager. Dans les régions à basses précipitations, ou à sols très drainants, la mise en place d'un arrosage automatique peut être une solution.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « potager » dérive de potage, c'est-à-dire les légumes cuits dans un pot.

Jardins potagers remarquables[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphanie De Margerie. Potager 2000, préétude en vue d'une nouvelle gestion du Potager du Roi à Versailles ; mémoire de DESS, ENSP Versailles/ Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Lespinasse - "Le Jardin Naturel" - Editions du Rouergue - 2009
  2. Jean-Michel Groult - "Jardiner durablement" - Editions Ulmer 2007 - (ISBN 9782841382781)
  3. Voir Compagnonnage (botanique)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :