Praticulture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La praticulture, du latin : pratum (le pré) et latin : cultura, désigne l'ensemble des pratiques et des disciplines orientées vers la production et l'utilisation de l'herbe pour la nourriture du bétail.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 7 000 av. J.-C., les personnes qui se sont installés en Asie du sud-ouest ont domestiqué des animaux herbivores afin de s'approvisionner en énergie. La recherche d'un moyen d'alimentation pour ces animaux est une des premières phases de la pratique : le pâturage. Cependant, les bases scientifiques de la praticulture moderne n'ont émergé qu'au XXe siècle, avec la connaissance des principes écologiques, et son application étendue a pu se développer avec les nouvelles technologies. Les nouvelles connaissances en science fondamentale et leur application à la pratique présentent un champ d'expériences illimitées, car les problèmes à résoudre sont très complexes et variés : des grandes approches de la structure agraire jusqu'à l'obtention et l'implantation de variétés cultivables, en passant par l'amélioration des caractéristiques et des techniques pour une utilisation optimale.

Principes[modifier | modifier le code]

Les principes qui à la base de la praticulture sont :

  • assurer la persistance de l'herbe pendant le temps fixé pour son utilisation ;
  • maintenir la fertilité du sol qui la soutient ;
  • avoir une herbe de la plus haute qualité ;
  • obtenir un rendement maximum, à travers sa transformation en produit d'élevage.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • H. Compain, Prairies et pâturages : praticulture moderne : prairies naturelles, prairies artificielles, herbages et pâturages, Paris, Larousse, (lire en ligne)