Hôtel à insectes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Hôtel à insectes ». Une structure-nichoir, d'intérêt écologique, pédagogique et naturaliste.

L'hôtel à insectes est un dispositif qui facilite la survie hivernale, d'insectes et d'arachnides qui sont souhaités dans des écosystèmes où la pollinisation et la biodiversité sont recherchées, à l'exemple du jardin potager, du verger, de la construction haute qualité environnementale (HQE). L'été, il sert de support de ponte à des espèces comme les abeilles maçonnes.

Efficacité[modifier | modifier le code]

La vertu pédagogique n'est plus contestée et, s'ils ne servent pas toujours à attirer l'espèce souhaitée, ces abris sont rarement installés inutilement[1]. Leur efficacité dépend aussi bien de la localisation que des matériaux ou de la méthode de construction.

Il existe une large diversité de matériaux utilisables. Leur choix dépend donc de ce dont on dispose, mais surtout des insectes que l'on souhaite attirer.

Modules types[modifier | modifier le code]

Abri naturel pour insectes

Dispositifs à prévoir pour attirer les espèces suivantes :

  • chrysopes : des morceaux de cagettes cassées, brande de bruyère et quelques branchages[2] ou bien une boîte rouge remplie de fibres d'emballage et de paille, avec quelques ouvertures en fente.
  • bourdons : une boîte avec un trou de 1 cm de diamètre et une planchette d'envol[2].
  • abeilles et guêpes solitaires
    • megachile : une natte de roseau.
    • osmies : du bois sec avec des trous[2].
    • autres : des briques creuses remplies d'un mélange de glaise et de paille[2].
  • diptères divers, notamment les syrphes : des tiges à moëlle (ronce, rosier, framboisier, sureau, buddleja, renouée, fenouil, bambou, osmanthus, etc.).
  • forficules (perce-oreille) : un pot de fleurs retourné, rempli de foin[2] ou de fibres de bois.
  • carabes : mousse, branches en décomposition et écorces[2] ou des morceaux de branches.
  • coccinelles : planchettes séparées par des ardoises[2]
  • papillons : planche percée de fentes sur une largeur de 1 cm[2]
  • insectes xylophages : morceau de bois en début de décomposition[2]

Chrysopes, coccinelles et carabes apprécient aussi les pommes de pin retenues par un grillage[2].

Formes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Orientation[modifier | modifier le code]

De préférence, l'hôtel doit être orienté vers le soleil, dos au vent. Une orientation plein sud ou sud-est est souhaitable.

Entretien[modifier | modifier le code]

L'entretien varie en fonction des matériaux. Ainsi, la paille est à renouveler tous les 2 ans, les pommes de pins tous les 5 à 6 ans, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. V. Albouy. Nichoirs et abris à insectes, quelle efficacité ? dans Insectes N° 150, 2008 Texte complet
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Aménager les chambres d'un hôtel à insectes sur le site de Rustica, consulté le 26 septembre 2016

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]