Agriculture naturelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'agriculture naturelle est une pratique agricole qui limite très fortement les interventions humaines sur les cultures. Masanobu Fukuoka, à l'origine de cette méthode, la définit comme l'agriculture du non-faire ou du non-agir. Appliquée au potager, il l'appelle aussi parfois agriculture sauvage.

Principes[modifier | modifier le code]

L'agriculture naturelle est basée sur le concept de non-agir (无为 / 無為, wúwéi) que Fukuoka rattache à la philosophie de Mu. Par non-agir, il faut comprendre une action humaine réalisée en pleine conformité avec les lois de la Nature. Pour Fukuoka, il y a une identité parfaite entre la Nature et Dieu. C'est pourquoi l'agriculture naturelle est une voie (Tao) spirituelle à part entière. Appliquée à l'agriculture, cette philosophie se décline en quatre principes fondamentaux : pas de labour, pas d'engrais, pas de sarclage et pas de pesticide. Un cinquième principe est parfois rajouté : pas de taille.

Selon Masanobu Fukuoka, la nature sauvage est le modèle universel à la fois parfait et radicalement incompréhensible. Dans son infinie complexité, la nature fournit tous les outils nécessaires à une production agricole riche. Toute tentative de l'homme visant à faire mieux que la nature ne peut qu'entraîner une baisse de rendement, une destruction des sols et une perte de sens.

Ses observations et expériences sur des champs de riz et des vergers du sud du Japon ont montré selon lui qu'il parvenait à obtenir des rendements égaux ou supérieurs à ceux de l'agriculture moderne ou dite scientifique[1]. En France, quelques essais ont été réalisés. Les plus célèbres sont ceux de Marc Bonfils[2]. Une étude minutieuse de ces affirmations a montré que les rendements obtenus ne sont pas uniformément élevés mais que, lorsqu'ils le sont, c'est avec une très faible consommation d'intrants (Barbié, 2015)[3].

Depuis, 2005, l'Institut technique d'agriculture naturelle a pour vocation de développer et promouvoir l'agriculture naturelle en France.

Cette présentation de l'agriculture naturelle par Olivier Barbié peut être amendée en bien des points.

1) Wuwei est une pratique, pas un concept.

2) La traduction "non-agir" n'est pas fidèle. Wu est la forme chinoise du Mu japonais : le vide. Wei signifie "faire". En anglais on traduit wuwei en "doing nothing". On pourrait dire "vide de faire" au sens où l'action entreprise obéit au besoin perçu en l'instant présent sans planifier. C'est une méditation en actes. Fukuoka indiquait bien qu'il n'est pas un inventeur. La pratique naturelle existe depuis toujours & la démarche de sa découverte consiste à s'y connecter chaque jour un peu plus. Il s'agit plus de réinventer une agronomie dont les lois sont aussi anciennes que la vie sur Terre.

3) Fukuoka ne parlait pas de Dieu : il s'agit d'une interprétation qui diverge de la culture du Japon. L'interprétation n'est pas forcément fausse. Mais il se peut qu'elle n'apporte rien ou même qu'elle rebute les athées. Il est vrai que le mot nature prit en Europe un sens très différent de ce qu'il signifie en d'autres civilisations. Son premier sens désignait il y a longtemps l'univers tout entier caractérisé par des lois intangibles régissant tout, nous y compris. En langue moderne agriculture naturelle sonne comme un oxymore.

4) Les 4 règles de base de l'agriculture naturelle fonctionnent 2 à 2.

5) Ne pas utiliser d'engrais ni de produits de synthèse sont 2 règles en accord avec l'agriculture biologique.

6) Ne pas travailler le sol & ne pas désherber sont les 2 règles suivantes qui définissent vraiment l'agriculture naturelle. A y regarder plus attentivement, travailler le sol avant semis & désherber après semis sont des actions s'équivalant puisque visant toutes deux à éliminer ou réduire la présence des adventices. Toute la subtilité de la pratique consiste à réduire la présence des adventices sans cependant viser à les détruire. Sauf exception. Ces principes s'inspirent de la non-violence & du respect de toutes les formes de vie.

7) La règle consistant à ne pas tailler (ni greffer) les fruitiers est à tout bien considérer une règle première puisqu'il est sage en tout état de cause de commencer par planter des lignes d'arbres avant tout, sur un terrain donné.

8) La notion de rendement en agriculture fut si dévoyée au 20ème siècle qu'il est n'est plus souhaitable de l'utiliser sans la définir précisément. Les intrants par exemple peuvent augmenter la productivité d'une culture. Mais la dépense d'énergie qu'ils sous-entendent peuvent diminuer le rendement énergie de la culture envisagée comme une opération globale.

Praticiens[modifier | modifier le code]

Masanobu Fukuoka est considéré comme le pionnier dans le domaine de l'agriculture naturelle. Il existe cependant d'autres praticiens, dont :

  • Mokichi Okada, à la base d'une système agricole appelé « culture sans engrais » (no fertilizer farming) ou « agriculture naturelle » (natural farming). Son savoir-faire ne se limite pas à l'agriculture. Il est également philosophe. guérisseur, artiste et homme spirituel.
  • Yoshikazu Kawaguchi, un des leaders de l'agriculture naturelle au Japon. Il s'inscrit dans les travaux de Masanobu Fukuoka et Wes Jackson.
  • Akinori Kimura, à la base de la « culture naturelle » (自然栽培), qui se veut sans pesticides ni engrais. Sa spécialisation est la culture naturelle de pommes, qualifiées de « pommes miraculeuses » (miracle apples).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Site de l'Institut Technique d'Agriculture Naturelle : http://ecole-agriculture-durable.eu/
  2. Film sur les seed balls : https://www.youtube.com/watch?v=dWyduWsoy8o
  3. Résumé d'une conférence donnée à Argentan par Olivier Barbié le , sur l'agriculture naturelle : http://www.biosurorne.org/spip.php?article208
  4. Présentation des livres de Masanobu Fukuoka : https://www.youtube.com/watch?v=HB1H1-iC_R8 et https://www.youtube.com/watch?v=knpr3I9rdm0
  5. Les "pommes miracles de Aiknori Kimura: http://www.japantimes.co.jp/news/2007/10/04/national/apple-farmer-raises-miracle-fruit/#.Vl2iK8qs2lM
  6. L'abondance selon Yoshikazu Kawaguchi: http://www.kyotojournal.org/online-special/even-in-just-enough-there-is-abundance-2/
  7. Biographie de Mokichi Okada: http://institutjapon.canalblog.com/archives/2010/09/26/19169771.html
  8. Site les jardins sauvages : https://lesjardinssauvages.jimdofree.com/
  9. Le blog "agrinature" est un travail en cours, pas déjà mis en forme à ce jour (décembre 2019). http://marssfarm.centerblog.net/

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masanobu Fukuoka, L'agriculture naturelle, Guy Trédaniel Éditeur, , 326 p. (ISBN 978-2844455505)
  2. http://site-coop.net/bonfils/wakka.php?wiki=PagePrincipale
  3. « Quels sont les vrais rendements de l'agriculture naturelle ? », sur http://www.ecole-agriculture-durable.eu, (consulté le 21 mars 2015) {ce lien ne marche pas}