Société nationale d'horticulture de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société nationale d'horticulture de France
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 11 juin 1827
Fondateur Héricart de Thury
Identité
Site web www.snhf.org

La société nationale d'horticulture de France (SNHF) est située au 84, rue de Grenelle, dans le 7e arrondissement de Paris, elle comprend des sections thématiques spécialisées en horticulture qui organisent des conférences, des voyages thématiques et visites de jardins, des échanges de plantes, des concours et des manifestations horticoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Société d’Horticulture de Paris a été créée le 11 juin 1827 sous l’impulsion du Vicomte Héricart de Thury par des passionnés d'horticulture qui souhaitaient échanger leurs expériences, partager leurs réussites et acclimater des espèces exotiques.

Elle devint, en 1835, la Société Royale d’Horticulture.

En 1841, se forma une seconde société, essentiellement composée de praticiens, qui devint rapidement Société Nationale d’Horticulture de la Seine.

Placée sous la présidence du Duc de Morny, les deux sociétés fusionnèrent en 1854 et prirent le nom de Société Impériale Centrale d’Horticulture qui s’installa au 84 rue de grenelle en 1860 et devient Société Nationale d’Horticulture de France en 1885.

La SNHF existe encore de nos jours et est plus active que jamais. En 2008, elle fête ses 153 ans d'association reconnue d'utilité publique.

Statuts[modifier | modifier le code]

C'est une association loi 1901, reconnue d'utilité publique par le décret du 11 août 1855. Elle a eu des présidents prestigieux comme Héricart de Thury, le duc de Morny, le chimiste Payen... Parmi ses membres célèbres : le peintre Louise Abbéma, le peintre Vavin.

Missions[modifier | modifier le code]

Sa mission générale est de contribuer à la promotion de l'horticulture et de l'art du jardin ainsi qu'à la valorisation des actions en faveur de la conservation et de la protection du patrimoine horticole. L'association se veut un trait d'union entre amateurs et professionnels.

Pour atteindre ces objectifs, la Société Nationale d’Horticulture de France se définit les missions suivantes :

  • être un centre de ressources et de connaissances en matière botanique et horticole, tant aux plans historique ou documentaire qu’en matière d’expertise technique,
  • jouer un rôle de référent pour toutes les questions en relation avec l’horticulture,
  • contribuer, par tous moyens, à la vulgarisation de la connaissance horticole.

Pratiquement elle réalise différentes actions et en particulier :

  • La mise en ligne de la première Médiathèque Horticole numérique de France [1].
  • La réalisation d'un service de Réponses aux Questions pour tous [2] : Hortiquid.
  • La promotion des bonnes pratiques de jardinage pour réduire l'usage des pesticides dans le cadre de Jardiner autrement [3] , action soutenue par le Ministère chargé du développement durable, avec l’appui financier de l’ONEMA.
  • L'organisation d'un suivi de la santé des plantes par l'épidémiosurveillance en zone non agricole pour les jardiniers amateurs.

Organisation[modifier | modifier le code]

  • La Société Nationale d'Horticulture de France est dirigée par un conseil d'administration de 24 élus, présidé depuis 2016 par Dominique Douard, qui a succédé à Henri Delbard.
  • Elle dispose d'une équipe de salariés permanents.
  • De nombreux groupes de travail s'y activent, animés par des bénévoles.

La SNHF s'est dotée d'une charte qui s'applique à tous les projets qu'elle est en mesure de conduire ou auxquels elle est susceptible de participer.

Sections nationales spécialisées[modifier | modifier le code]

La SNHF comprend actuellement 12 sections nationales spécialisées permettant aux passionnés et spécialistes de se réunir pour approfondir leurs connaissances sur les thèmes suivants : - Arbres et arbustes d'ornement - Arts des jardins - Art floral - Beaux Arts - Cactées et Succulentes - Camellia - Dahlia - Fuchsia et Pelargonium - Jardins potagers et fruitiers - Orchidées et Plantes d'intérieur - Plantes vivaces - Roses

Sociétés adhérentes[modifier | modifier le code]

La SNHF dispose d'une forte présence régionale par le biais de son Comité Fédérateur qui représente les associations et les sociétés adhérentes. Elleréunit en effet de nombreux adhérents et fédère parallèlement plus de 220 sociétés d'horticulture et associations de toute la France.

Conseil scientifique[modifier | modifier le code]

Le conseil scientifique, dont s’est doté la société dès sa création pour étudier « les applications des sciences physiques et naturelles à l’horticulture  », mobilise les compétences de la recherche et de l’interprofession sur les problèmes de société touchant à la nature et aux thèmes d’actualité. Il est composé de personnalités du monde scientifique et professionnel, il a pour mission d'aider à « mieux comprendre pour mieux agir ». Il fait de la Société Nationale d’Horticulture de France une société savante.

Actions[modifier | modifier le code]

Colloques et expositions[modifier | modifier le code]

La première exposition du tableau Les Iris de Van Gogh a eu lieu dans ses locaux en 1889. Toulouse-Lautrec a également exposé dans ces murs.

Depuis la SNHF réalise fréquemment des colloques, des "Journées à thème" et des expositions.

Ainsi, chaque année le conseil scientifique organise un colloque qui mobilise les sociétaires, témoignant de l'engagement de la SNHF en faveur de la promotion des plantes et de son soutien aux travaux scientifiques et technologiques d'actualité. En 2015, à l'occasion du 200e anniversaire de l'arrivée des Vilmorin à Verrières-le-Buisson un Colloque "Les Vilmorin, des graines et des hommes" et une importante exposition "Les Vilmorin : une dynastie au service des plantes" y a été organisée.

Prix et Concours[modifier | modifier le code]

Elle organise chaque année plusieurs concours et remet différents prix :

  • le Concours national des jardins potagers organisé conjointement avec le GNIS et Jardinot. Ce concours comprend cinq catégories : potagers dans un jardin privatif, dans des jardins collectifs et familiaux, dans un environnement paysager, à vocation pédagogique et potager innovant.
  • le Prix de Peinture Josette Moreau Després animé par la section beaux-arts. Il a été créé, grâce au legs de monsieur Jean Després et décerné pour la première fois en 2011. Ce prix biennal récompense des œuvres d’art inspirées d’un poème sur le thème du végétal. Les lauréates du 1er Prix de Peinture depuis sa création sont Véronique Gerbaud-Lambert, Sophie Bloch et Laurette Succar.
  • Le Prix Bonpland qui cherche à valoriser des jardins d'agrément exemplaires, méritant d'être ouverts au public, organisé par le Comité Bonpland, grâce au soutien de Jardiland l'institut.
  • Le Concours Jardiner Autrement qui récompense les jardiniers cherchant à réduire leur utilisation de pesticides par un jardinage raisonné, organisé par le groupe Jardiner autrement, grâce au soutien du Ministère du Développement Durable et de l'Onema.
  • Le Grand Prix de la Rose SNHF qui met à l'honneur les meilleures variétés de rosiers, capables de donner satisfaction quelles que soient les conditions de climat et de sol, organisé par la section nationale Roses.
  • Le conseil scientifique décerne chaque année un prix de thèse et un prix de projet. À titre d'exemple en 2005 sur les "Interactions entre architecture, fonctionnement foliaire et facteurs climatiques. Comparaison de 4 variétés de pommiers".
  • Plusieurs concours photos sur les Cactées et succulentes, les plantes vivaces,...

Autres actions[modifier | modifier le code]

  • Formations et délivrances de diplômes : DAFA, Diplôme d’animation florale artistique, ...
  • Organisation de conférences, démonstrations, cours, voyages et visites.
  • Participation à des salons professionnels et grand public : St-Jean de Beauregard, Courson, Salon du végétal à Angers, Paysalia, ...
  • Edition de publications : Actes des colloques et des journées à thème, revue Jardins de France, guide des roseraies, publications diverses.

Médiatheque Centre de documentation[modifier | modifier le code]

Créé dès la fondation de la Société, le centre de documentation compte en 2009 10 234 documents dont 7 378 ouvrages. Certains sont très anciens (à partir de 1541). La Bibliothèque de la SNHF possède aussi 1 102 titres de périodiques et 2 492 catalogues d'horticulteurs et de pépiniéristes. Ce fonds documentaire couvre tous les aspects du végétal : botanique, histoire, technique culturale, commercialisation, aménagement paysager, art floral, Beaux-Arts. Il est ouvert au public et son catalogue est consultable sur Internet : Hortalia

La Bibliothèque de la SNHF détient aussi l'une des dernières collections de fruits moulés du XIXe siècle.

La SNHF publie également une revue : Jardins de France 100 % plantes et jardins qui se veut bulletin de liaison des adhérents de l'association.

Lien externe[modifier | modifier le code]

L'adresse est la suivante : SNHF

Notes et références[modifier | modifier le code]