Bouillie bourguignonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bouillie bourguignonne est un fongicide minéral à base cuprique, voisin de la bouillie bordelaise. Elle se compose de 20 % de sulfate de cuivre auxquels s'ajoutent 80 % de carbonate de sodium ou de bicarbonate de sodium.

Dans les années 1950, un magazine donne les recettes de l'anti-mildiou[1]:

« Faire dissoudre 2 kilogrammes de sulfate de cuivre dans 90 litres d'eau. Pour les non-professionnels, introduire le produit dans un petit sac en toile qu'on suspend à l'aide d'un bâton, le sac trempant dans l'eau.

Dans un autre récipient, introduire 10 litres d'eau, puis 1 kilogramme de carbonate de soude liquide à 90°.

Verser ensuite et lentement ce lait dans le premier récipient et agiter avec un bâton muni d'une croix à son extrémité. Vérifier la neutralité et ajouter un bon adhésif. Cette dernière bouillie ne se conserve pas, il faut donc l'employer aussitôt préparée. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Chasseur Français N°663 Mai 1952 », sur perso.numericable.fr (consulté le 12 mars 2019)