Diémoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diémoz
Diémoz
Quartier des vignes à Diémoz et château Piellat au début du XXe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Canton La Verpillière
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Nord Dauphiné
Maire
Mandat
Christian Rey
2014-2020
Code postal 38790
Code commune 38144
Démographie
Population
municipale
2 672 hab. (2015 en augmentation de 1,75 % par rapport à 2010)
Densité 195 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 23″ nord, 5° 05′ 41″ est
Altitude Min. 287 m
Max. 423 m
Superficie 13,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Diémoz

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Diémoz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Diémoz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Diémoz

Diémoz (prononcé Diémô) est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il existe deux théories qui s'affrontent à propos de la signification du nom de la commune. Il est toutefois certain que l'origine est romaine et, en particulier, que le nom de la commune est lié à son emplacement sur la voie romaine reliant Vienne à Milan.

Cette voie était l'une des quatre de la région et partait de Vienne pour rejoindre Milan en passant par Pont-Évêque, Septème, Oytier, Diémoz, le col du Petit-Saint-Bernard et la Vallée d'Aoste, où ce toponyme est également présent comme nom de lieu, aussi bien que comme patronyme. Cette voie abordait Diémoz par les lieux-dits de Guerrier et de Costa puis longeait la butte avant de la monter pour atteindre l'actuelle église. Puis, de l'église, en redescendant par l'actuelle rue du Stade et en passant par la Maison pour tous, cette voie atteignait la chapelle de Notre-Dame de Lestra. Enfin, la voie romaine obliquait vers le plateau de Beausoleil. Au niveau de l'église, se situait une borne milliaire qui indiquait la distance depuis Vienne. Or, l'origine du nom de la commune dépend de cette borne : Diémoz constituait-il la 10e ou la 12e borne depuis Vienne ?

Aymar du Rivail et Guy Allard ont émis l'hypothèse que Diémoz vienne du latin decinum qui signifiait dix milliaires. Ainsi, Diémoz se situerait à dix milliaires de Vienne, soit 14,60 kilomètres. De nos jours, la distance entre Vienne et Diémoz est pourtant de 19 kilomètres.
Ainsi, la deuxième théorie apparaît plus probable. Celle-ci est fournie par un texte de Saint Adon, concernant la Vie de saint Theudère où il indique Delatum est sanctum corpus in locum duodecinum. duodecinum signifie douze milliaires. Elle est confirmée par les études philologiques de monseigneur Devaux dans son essai sur la langue vulgaire du Dauphiné qui considère que les autres anciens du nom de la commune (Dueymo, Duiesmo et Duelmo) puisent comme origine commune le terme duodecinum.

Évolution du nom :

  • DUODOCINUM : 900
  • DUESMO : 1169
  • DUEIMO : 1240
  • DEMO : 1320
  • DYEMS : 1391
  • DYEME : 1458
  • DIEME :1533
  • DIEMOS : 1633
  • DIESMOS : 1706
  • DIEMOS : 1757
  • DIEMOZ : 1790

Prononciation[modifier | modifier le code]

Suivant les règles de la langue franco-provençale, le nom « Diémoz » se prononce sans le « z » final, comme pour de nombreux toponymes et patronyme de l'aire arpitanophone (Vallée d'Aoste, Savoie et Valais, entre autres).
Cette particularité est liée à un petit paraphe que les rédacteurs des registres des États de Savoie ajoutaient à la fin des mots (qu'ils soient des toponymes ou des noms de famille) à prononcer comme des paroxytons, ceux-ci étant très fréquents en franco-provençal. Par la suite, ce petit signe graphique a été assimilé à un z.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1795 1797 M. Pierre Truchet - -
1795 1797 M. Benoit Morel - -
1797 1799 M. Jean-Baptiste Sarrazin - -
1799 1800 M. Claude Ravet - -
1800 1801 M. Pierre Brunel - -
1801 1808 M. François Laverlochère - -
1808 1830 M. Jean-Baptiste Bied - -
1830 1840 M. Eustache Jean-Baptiste Truchet - -
1840 1842 M. Maximilien Reverchon - -
1842 1845 M. Pierre-Etienne Chaleyssin - -
1845 1865 M. François Clapisson - -
1865 1870 M. Pierre Jourdan - -
1870 1874 M. Pierre Truchet - -
1874 1876 M. Jean-Baptiste Brunat - -
1876 1877 M. Pierre Truchet - -
1877 1881 M. Pierre Durand - -
1881 1884 M. Denis Boulud - -
1884 1904 M. Jean Cuzin - -
1904 1912 M. Jean Baptiste Francis Badin - -
1912 1920 M. Jean Naquin - -
1920 1920 M. Pierre Ligonnet - -
1920 1925 M. Rémy Naquin - -
1925 1929 M. Pierre Naquin - -
1929 1942 M. Joseph Perenet - -
1942 1944 M. Pierre Naquin - -
1944 1971 M. Rémy Touchant SFIO Agent d'assurances
1971 1985 M. Gabriel Rey PS -
1985 en cours M. Christian Rey PS Employé de banque

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2015, la commune comptait 2 672 habitants[Note 1], en augmentation de 1,75 % par rapport à 2010 (Isère : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
342563714712733749783770895
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
825811747775646671640602571
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
549559526461446415499540549
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
5836799741 5101 8482 2312 5372 6262 672
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

  • Gazette de Diémoz[6]

Sports[modifier | modifier le code]

  • AS Diemoz football[7]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Roch.
  • Église Saint-Roch, construite à partir du 1533, fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 31 décembre 1980[8].
  • Les Jardins de Medicis, maison de retraite médicalisée de 72 lits ouverte en 2009.
  • Notre-Dame de Lestras, chapelle dédiée à Sainte Marie « de la strata » (voie romaine)[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Maximilien Reverchon, maire de Diémoz en 1840, disciple de Fourier et de Victor Considerant, s'installe comme colon à Dallas (Texas) après l'échec du phalanstère de La Réunion. Son fils, Julien Reverchon, né à Diémoz en 1837, célèbre botaniste américain.
  • Françoise et Claude Hervé, connus pour avoir réalisé le tour du monde à bicyclette au cours d'un voyage de 14 ans[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :