Apprieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Apprieu
Apprieu
Vue générale vers le sud-ouest.
Blason de Apprieu
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de La Tour-du-Pin
Canton Canton du Grand-Lemps
Intercommunalité Communauté de communes de Bièvre Est
Maire
Mandat
Dominique Pallier
2014-2020
Code postal 38140
Code commune 38013
Démographie
Gentilé Apprelans
Population
municipale
3 280 hab. (2016 en augmentation de 5,09 % par rapport à 2011)
Densité 217 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 04″ nord, 5° 29′ 31″ est
Altitude Min. 371 m
Max. 773 m
Superficie 15,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Apprieu

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Apprieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Apprieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Apprieu
Liens
Site web http://www.apprieu.fr/

Apprieu est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Apprelans[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Panorama au début du XXe siècle.

Apprieu est située à 12 km de Voiron et 4 km du Grand-Lemps.

Apprieu s'étire le long du versant sud de la colline issue d'une moraine des glaciers des Alpes de la dernière ère glaciaire. Elle a une superficie totale de 1 510 hectares.

La ville a une altitude mesurée entre 399 m pour le sud et 773 m pour le nord[2].

La Fure traverse la commune[1].

Hameaux : La Contamine, Plan Bois et Le Rivier[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le XVe siècle, les forges de Bonpertuis sont installées sur le territoire de la commune[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Apprieu, du latin "Apprius", anagramme de "Priapus", c'est-à-dire Priape, dieu antique de la fécondité associé à la cité antique de "Lampsaque", près de Troie. Plus prosaïquement, l'anthroponyme serait d'origine latine ou romane (Ve et Xe siècles) et signifierait "le domaine d'Asperius".[citation nécessaire][3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Paul Croce    
juin 1995 mars 2008 Bernard Vial PS  
mars 2008 mars 2014 Georges Ferreri PS  
mars 2014 En cours Dominique Pallier PS puis LREM Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 3 280 habitants[Note 1], en augmentation de 5,09 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2971 4391 5551 4691 4801 4781 4801 8111 861
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8211 7641 7661 7611 8931 8791 8411 7771 790
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7251 7241 7041 5001 5881 6041 4831 4931 541
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 4481 4781 5391 7702 4262 5282 7953 1033 225
2016 - - - - - - - -
3 280--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Société[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités sur la commune sont[1] :

  • entreprises du bâtiment
  • aciéries
  • études techniques
  • jardinerie
  • artisanat
  • commerces et services de proximité

Sports[modifier | modifier le code]

La ville d'Apprieu dispose d'un complexe sportif où différents sports sont exercés : badminton, basket-ball, danse, foot-ball, gymnastique, judo, pétanque, volley-ball, tennis[8],[9].


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La famille Gourju installée à Apprieu en 1842 va reprendre les anciennes forges de Bonpertuis renommées depuis 1569 et probablement déjà bien auparavant, à l'époque cartusienne ancienne. Alphonse Gourju, maître de forges à Rives, Renage et Brignoud dans la vallée du Grésivaudan, installera à Bonpertuis un remarquable four à puddler (puddlage) bien conservé de nos jours. La tradition du travail du fer sera poursuivi par la famille Experton.

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • En 2015, la commune n'est jumelée avec aucune autre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Daniel Delattre et al., L'Isère - les 533 communes. Grandvilliers : Éditions Delattre, 2008. (ISBN 2-915907-40-4) EAN 9782915907407.
  2. « Présentation - Commune d'Apprieu », sur www.apprieu.fr (consulté le 24 avril 2018)
  3. Jean-Claude Bouvier, Noms de lieux du Dauphiné, Paris, Christine Bonneton Editeur, , 224 p. (ISBN 978-2-862-53299-8), p. 49
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. http://www.webvilles.net/sports/activites/87671/gymnase-apprieu.php
  9. https://www.commune-mairie.fr/equipements/apprieu-38013/
  10. Notice no PA38000013, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :