Villefontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villefontaine
Mairie de Villefontaine
Mairie de Villefontaine
Image illustrative de l'article Villefontaine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Canton L'Isle-d'Abeau
Intercommunalité Communauté d'agglomération Porte de l'Isère
Maire
Mandat
Raymond Feyssaguet (SE)
2014-2020
Code postal 38090
Code commune 38553
Démographie
Gentilé Villard(e)s
Population
municipale
18 082 hab. (2011)
Densité 1 555 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 51″ N 5° 08′ 58″ E / 45.6141666667, 5.14944444444 ()45° 36′ 51″ Nord 5° 08′ 58″ Est / 45.6141666667, 5.14944444444 ()  
Altitude Min. 208 m – Max. 352 m
Superficie 11,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Villefontaine

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Villefontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villefontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villefontaine
Liens
Site web www.mairie-villefontaine.fr

Villefontaine est une commune française, située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes. La ville fait partie de l'aire urbaine de Lyon, seulement 25 km les séparent. Ses habitants sont les Villard(e)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le Bas-Dauphiné, Villefontaine était encore un petit village dans l'après-guerre puis s'est urbanisée à partir des années 1970, suite à la création de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau, dont elle constitue aujourd'hui la commune la plus peuplée parmi les 5 qui la constitue. Villefontaine est l'une des 20 communes qui composent la Communauté d'agglomération Porte de l'Isère (créée en 2007 et peuplée de 100 000 habitants en 2013)[1].

On distingue plusieurs quartiers dans la commune de Villefontaine :

  • Les Roches ;
  • Servenoble ;
  • Saint-Bonnet (centre-ville) ;
  • Le Mas de la Raz ;
  • Les Fougères (ville dépendante de la commune) ;
  • Le Vieux village (ancien centre) ;
  • Les Armières.
Communes limitrophes Villefontaine
Saint-Quentin-Fallavier La Verpillière Frontonas, Vaulx-Milieu
Saint-Quentin-Fallavier Villefontaine Vaulx-Milieu
Bonnefamille Roche Four

Zone urbaine sensible[modifier | modifier le code]

Villefontaine possède une zone urbaine sensible (ZUS), éclatée en deux points distincts : St Bonnet et Servenoble d'une part, Les Roches d'autre part. Cette ZUS est composée de 6 217 habitants répartis sur 70 hectares, soit 35 % des Villards sur seulement 7 % du territoire de la commune. Le chômage touche 20,8 % de la population. Dans cette ZUS, on trouve un supermarché, un lycée (Lycée Léonard De Vinci) et le collège de Servenoble (collège Sonia Delaunay) et des Roches (CLG Louis Aragon), ce dernier étant classé en ZEP. Le taux de réussite au bac au lycée Léonard de Vinci est plus que correct : il s'élève à 79 % .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Logo de Villefontaine jusqu'en 2011.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1976 1988 Serge Mauroit PS
décembre 1988 mars 1989 Francis Noguer PS
mars 1989 juin 1995 Jean-Pierre Philippe PS
juin 1995 en cours Raymond Feyssaguet UDF puis DVD
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 18 082 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
345 264 322 509 503 521 519 505 541
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504 462 459 451 418 409 414 408 412
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
414 392 345 432 450 509 455 395 398
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
467 452 1 694 9 719 16 171 17 766 18 407 18 082 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville concentre de nombreux établissements scolaires.

Écoles maternelles et élémentaires :

  • Groupe scolaire Galilée (GS1), dans le quartier des Roches.
  • Groupe scolaire Louis Pasteur (GS3), dans le quartier de Servenoble.
  • Groupe scolaire L’Étang (GS4), dans le quartier de Servenoble.
  • Groupe scolaire Le Mas de la Raz (GS8), dans le quartier Le Mas de la Raz.
  • Groupe scolaire Jules Ferry (GS12), dans le quartier des Fougères.
  • Groupe scolaire Le Ruisseau (GS13), dans le quartier Saint Bonnet.
  • Groupe scolaire Christophe Colomb (GS18), dans le quartier Les Fougères, école élémentaire uniquement.
  • Groupe scolaire Les Armières (GS6), dans le quartier des Armières.
  • Groupe scolaire Buisson Rond (GS10), dans le quartier Saint-Bonnet.
  • Groupe scolaire Les Quatre Vents (GS22), dans le quartier des Fougères, école maternelle uniquement.

Collèges :

Lycée :

  • Lycée Léonard de Vinci. Créé à la naissance de la Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau en 1977, ce lycée a été voulu lycée expérimental pour accompagner le développement de cette nouvelle cité. Il a gardé de ses débuts un esprit pionnier, une spécialisation dans les technologies avancées. Il compte des classes de seconde générale à la terminale (baccalauréat S, ES, L, STG), ainsi que des filières de baccalauréat professionnel vente, accueil relation clients et usagers et un CAP Employé de commerce multi spécialités (ECMS)[4].

Enseignements post-bac :

  • Secteur d’enseignement supérieur proposés au Lycée Léonard de Vinci, avec la licence professionnelle Design de produits et packaging, un BTS design de produits, un BTS communication visuelle option multimedia, un BTS audiovisuel avec ses 5 options.
  • Les Grands Ateliers, pôle d'Enseignement de recherche et d’expérimentation de la construction. Cet établissement a été fondé grâce aux partenariats entre plusieurs grandes écoles d'art et de design, les étudiants viennent de régions très diverses[5].
  • Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Nord-Isère. Les CCI sont le deuxième formateur après l’Éducation nationale. Les formations initiales et l’alternance permettent aux étudiants et stagiaires d’acquérir compétences et employabilité dans des domaines aussi divers que le management, la gestion, la logistique, etc.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'un cinéma, nommé Le Fellini. Elle est aussi dotée d'une salle de spectacle intercommunale, le Théâtre du Vellein, qui a obtenu en 2010 le label « Scène régionale Rhône-Alpes » pour la 4e fois[6].

Un établissement annexe du conservatoire à rayonnement départemental de la communauté d'agglomération, dont le siège est à Bourgoin-Jallieu, est installé dans l'ancienne école de musique, Gui d'Arrezzo, de la commune.

Depuis novembre 2007, Villefontaine est le siège social de l'association "Chorales en Chœur" qui fédère quelques dizaines de chorales de tout le nord du département Isère. Cette association coproduit avec la commune un festival biennal "Les Rencontres Chorales du Nord-Isère" autour d'ateliers faisant découvrir à chaque choriste des traditions et des expériences vocales nouvelles d'une part et d'un spectacle original réunissant de nombreuses chorales devant un large public d'autre part[7].

Le club d'astronomie Sirius accueille les amoureux du ciel nocturne depuis la fin des années 1980.

Il existe un lieu de rencontre pour les retraités de l'agglomération, le FAR (Foyer d'animation des retraités), qui propose diverses activités : jeux de société, marche ...

La ville propose aussi deux bibliothèques municipales, dans les quartiers des Fougères et des Roches. De nombreuses lectures et rencontres culturelles y sont organisées.

Le BIJ (Bureau Information Jeunesse) propose aux habitants, jeunes et moins jeunes, informations et conseils sur les métiers et emplois. Il dispose d'un espace multimédia à disposition des villards.

De plus, la ville propose des évènements culturels tout au long de l'année : la fête du printemps, la fête de la musique, le feu d'artifice du 13 juillet, le forum des associations, les journées du patrimoine, la fête du 8 décembre, ainsi que les Rendez-vous Balavoine.

Cultes[modifier | modifier le code]

Catholique : la paroisse Saint-Paul des quatre vents a son siège sur la commune. Elle dépend du diocèse de Grenoble-Vienne. Dans le quartier du village, se situe l'église Saint-Martin.

Musulman : une mosquée est implantée dans le quartier des Roches depuis juillet 2012.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville regorge d'équipements sportifs variés pour accueillir une multitude de sports différents comme :

La ville possède un nombre important d'associations sportives, les activités proposées dans la ville sont diverses. C'est pourquoi chaque année est organisée un forum des associations (début septembre) où la plupart d'entre elles sont réunies. De nombreux sports y sont représentés tel que : rugby, escalade, athlétisme, badminton, baseball, escrime, musculation, handball, natation (sportive et synchronisée), tennis de table, volley-ball et beach ball, cyclisme, water-polo, pétanque, squash, karaté, pêche, danses en tout genre, gymnastique, fitness, football, kung fu, VTT et BMX, tir à l'arc, chasse, boxe thaïlandaise.

La ville possède un club de baseball, l'ASVF Baseball Dragons, dont les équipes évoluent au Stade de la Perredière, près de l'étang de Fallavier.

La ville possède aussi un club de volley-ball, l'ASVF Volley Beach-Volley. Le club compte une équipe féminine et deux équipes masculines engagées en championnat FSGT, ainsi qu'une équipe loisirs participant à un championnat avec les clubs des communes voisines.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Étang de Saint Bonnet
  • Étang de Vaugelas
  • Étang Neuf
  • Parc du Vellein
  • Parc de Fallavier
  • Le Village (ancienne mairie, église, cimetière)
  • Grands Ateliers
  • Village Terre
  • Centre commercial de Saint-Bonnet
  • Château du Vellein
  • Pavillon des Quatre-Vents
  • Grande Mosquée de Villefontaine

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Cotonnet, Villefontaine au passé antérieur, Syndicat d'Agglomération Nouvelle, coll. « Patrimoine »,‎ 1994, 57 p. (ISSN 1258-1496)
  • Au milieu pousse la campagne - La ville nouvelle, l'histoire d'un défi fou, Tomes d'histoires,‎ 2003 (ISBN 2-9519717-0-2)
  • Brigitte Carle et Jean-Patrick Maffre, La cité des mosaïques : origines et mémoires des habitants de Villefontaine, Mairie de Villefontaine,‎ 2010, 94 p. (ISBN 978-2-7466-2446-7)
  • EPANI, 40 ans de fabrique urbaine la ville nouvelle de l'Isle d'Abeau, Innovapresse,‎ 2012 (ISBN 2-917703-11-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]