Chuzelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Isère
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Isère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Chuzelles
Mairie de Chuzelles.
Mairie de Chuzelles.
Blason de Chuzelles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Canton Vienne-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Viennois
Maire
Mandat
Marielle Morel
2014-2020
Code postal 38200
Code commune 38110
Démographie
Population
municipale
2 014 hab. (2014)
Densité 155 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 11″ nord, 4° 52′ 42″ est
Altitude Min. 165 m – Max. 361 m
Superficie 13,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Chuzelles

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Chuzelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chuzelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chuzelles
Liens
Site web www.mairie-chuzelles.fr

Chuzelles est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située :

  • à 8 kilomètres au nord de Vienne ;
  • à 22 kilomètres au sud de Lyon ;
  • à 4 kilomètres de la sortie 16 de l'autoroute A46.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chuzelles
Communay Simandres Villette-de-Vienne
Seyssuel Chuzelles Villette-de-Vienne
Seyssuel Vienne Serpaize

Quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

  • Pauphile
  • Saint-Maxime
  • Le Verdier
  • Saint-Maurice
  • Les Dauphines
  • Centre Village
  • Les Martinières
  • Saint-Hippolyte
  • les Serpaizières
  • Les Pins

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 Mars 2008 M. Gilles Bourguignon    
Mars 2008 en cours Mme Marielle Morel DVG Agent technique[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 014 habitants, en diminution de -2 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
616 591 602 610 578 595 587 537 471
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
517 534 545 522 580 623 705 1 017 1 209
1990 1999 2005 2010 2014 - - - -
1 681 1 958 2 032 2 052 2 014 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Le 11 juin 1997, les armoiries de la commune furent officiellement enregistrées dans l'« Armoirial de France et d'Europe »[6].

Devise[modifier | modifier le code]

Devise : « ubi bene, ibi patria », en lettres romanes de gueules sur listel d'or, signifiant : Là où l'on est bien, là est la patrie.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • Époque gallo-romaine : l'implantation en certains points (qui deviendront bien plus tard des hameaux du village) est très vraisemblable.
  • 845 : Le nom Chuzelles est mentionné pour la première fois, sous sa forme latine de villa « caucilla », dans un acte de vente, attestant l'existence d'exploitations agricoles dans les zones correspondant à « Thiers », « Saint-Maxime », « Saint-Maurice ».
  • Dès le XIVe siècle, les familles se succédant à la tête de la seigneurie locale sont connues, parmi lesquelles quelques grands noms de l'histoire dauphinoise, les Maubec, par exemple.
  • Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Chuzelles, comme toutes les paroisses sous l'Ancien Régime, est lourdement frappée par les impôts. La population est en plus confrontée aux nombreux passages des gens de troupes en Dauphiné, et doit contribuer à l'« effort » de la province (dégâts causés par les inondations du Drac, construction des fortifications de Grenoble, etc). Et parfois la rivière Sévenne déborde.
  • 1628-1629 : épidémie de peste.
  • 1692-1694 : Chuzelles est touchée comme tout le royaume par la grande crise démographique. À « Saint-Hippolyte », par exemple, on enregistre (en 1692) 6 naissances pour 18 décès.
  • 1875 : le décret no 4602 du crée Chuzelles par séparation de la commune de Villette-Serpaize[7].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La baie campanaire de Saint-Maxime est dépourvue de sa cloche en 2007 pour cause de restauration.
Pour les illuminations 2008 la baie campanaire a retrouvé sa cloche après rénovation .
  • Chapelle Saint-Maxime : Édifiée dans la première moitié du XIe siècle par les moines de l'abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne, elle a conservé son aspect primitif.
  • Église Saint-Hippolyte : Sa partie nord daterait du XIIe siècle. Une de ses cloches a été fondue en 1584. Des travaux de rénovation furent exécutés au début des années 1960. L'électricité et l'intérieur viennent d'être terminés fin 2009. Une réussite.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Activités et équipements collectifs, associatifs, culturels et sportifs[modifier | modifier le code]

  • Salle communale des Poletières
  • Chorale La Clé des Chants Chuzelles : environ 40 choristes (dirigée depuis 1978 par Simone PAYET aidée de Rita BOIS) et présidée par Jean ROUBY et Gérard PAYET. Voir le site de la chorale : http://www.lacledeschantschuzelles.com/
  • "Chuzelles Histoire et Patrimoine", association pour la sauvegarde du patrimoine dans la région créée en 1998. Cette action se fait en partenariat avec la municipalité, la Conservation du patrimoine de l’Isère et le conseil général : http://www.chuzelleshistoirepatrimoine.com/
  • Centre Mille Loisirs,
  • Arts et Loisirs à Gogo
  • Saint Vincent Chuzelles
  • La Fanfare de Seyssuel-Chuzelles a été créée en 1903. Elle est devenue "Harmonie" en 1982. Elle a créé son école de musique en 1960 qui, depuis 1993, est devenue indépendante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemonde.fr/auvergne-rhone-alpes/isere,38/chuzelles,38110/
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. Brevet référencé 1997-1279, publié et déposé au Ministère de l'Intérieur et à la Bibliothèque Nationale (1er trimestre 1998)
  7. No 4602 - Décret du Président de la République française disponible sur Gallica, dans le Bulletin des lois de la république française, XIIe série, deuxième semestre de 1875, p. 583 : le nom est orthographié Chazelle.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :