Charvieu-Chavagneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charvieu-Chavagneux
Charvieu-Chavagneux
La mairie de Charvieu-Chavagneux.
Blason de Charvieu-Chavagneux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Intercommunalité Communauté de communes Lyon-Saint-Exupéry en Dauphiné
(siège)
Maire
Mandat
Gérard Dezempte
2020-2026
Code postal 38230
Code commune 38085
Démographie
Population
municipale
9 661 hab. (2017 en augmentation de 17,15 % par rapport à 2012)
Densité 1 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 47″ nord, 5° 09′ 53″ est
Altitude 220 m
Min. 200 m
Max. 251 m
Superficie 8,65 km2
Élections
Départementales Canton de Charvieu-Chavagneux
(bureau centralisateur)
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux
Liens
Site web charvieu-chavagneux.fr

Charvieu-Chavagneux est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette commune, autrefois paroisse de la province royale du Dauphiné est l'une des quatre villes-centres de la petite unité urbaine de Charvieu-Chavagneux située dans la partie orientale de l'aire urbaine de Lyon.

Les habitants de la commune sont dénommés les Charvieulands[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Positionnée au centre d'une petite unité urbaine qui porte son nom, la commune de Charvieu-Chavagneux est située dans le quart nord-ouest du département de l'Isère, non loin des limites orientales du département du Rhône et de la Métropole de Lyon.

La mairie de la commune se situe (par la route) à environ 93 km de Grenoble, préfecture de l'Isère, 38 km de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi qu'à environ 484 km de Paris et 337 km de Marseille[2].

Adhérente à la communauté de communes Lyon Saint-Exupéry en Dauphiné qui rassemble les quatre communes les plus proches de l'agglomération lyonnaise, la petite ville, fortement urbanisée et d'une population approchant les 10 000 habitants, peut être considéré comme appartenant à la banlieue de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

carte de Charvieu-Chavagneux et des communes limitrophes

Situé dans la frange occidentale du plateau de l'Isle Crémieu (autrefois dénommé « Isle Chéruy »), le secteur de Charvieu-Chavagnieu est constitué de collines molassiques et de moraines péri glaciaires.

Climat[modifier | modifier le code]

La partie nord-ouest du département de l'Isère est formée de plaines à l'ambiance tempérée. Du fait du relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent aisément.

Les étés sont chauds et plutôt secs, mais ils connaissent de nombreuses périodes orageuses. Les hivers sont généralement assez froids et marqués par des gelées fréquentes, d'autant plus que le secteur resté très longtemps marécageux est souvent marqués par de nombreuses brumes matinales et des brouillards plus ou moins persistant durant les périodes froides.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est bordé dans sa partie sud-est par la Bourbre, un modeste affluent direct en rive gauche du Rhône qu'il rejoint quelques kilomètres au nord, au niveau du territoire de Chavanoz. Cette rivière, dont le cours est de 72,2 km[3], sépare la commune du territoire de Tignieu-Jameyzieu.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Le territoire de Charvieu-Chavagneux est traversé par une route à grande circulation, la RD517 et une route d'importance secondaire, la RD24a :

  • La route départementale 517 (RD517) correspond au tracé de l'ancienne route nationale 517, déclassé en route départementale à la suite de la réforme de 1972. Elle permet de relier Lyon à Morestel en traversant les communes de Villeurbanne, Meyzieu, Janneyrias, Charvieu-Chavagneux, Pont de Chéruy, Crémieu, Passins et Morestel.
  • La RD24a permet de relier la commune de Chavanoz par détachement de la RD55 à la commune de Colombier-Saugnieu.
  • La commune fut la première à donner le nom du chanteur français Johnny Hallyday à l'une de ses rues[4].

Transports publics[modifier | modifier le code]

Arret d'autocar des VFD dans la commune

Le nord du territoire communal est traversé par l'ancienne ligne du chemin de fer de l'Est de Lyon qui est désaffectée depuis 2003. La partie située dans le département du Rhône est utilisée par la ligne T3 du tramway de Lyon et la navette Rhônexpress pour l'aéroport Saint-Exupéry.

Transports routiers[modifier | modifier le code]

En 2020, la commune est desservie par les transports en commun gérés par le réseau Transisère[5], la ligne 1060 (Villefontaine - Pont de Chéruy) et la ligne Express 4 (EXP4) qui la relie au réseau lyonnais[6],

EXP4 : Meyzieu (Terminus du tramway lyonnais à la station Meyzieu ZI) - Janneyrias - Charvieu-Chavagneux - Pont de Cheruy - Tignieu-Jameyzieu – Crémieu

Transports aérien et ferroviaire[modifier | modifier le code]

La commune est riveraine de l'aéroport international de Lyon-Saint-Exupéry, quatrième aéroport français. La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV qui dessert ce même aéroport.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Quartiers, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux qui composent le territoire de la commune de Charvieu-Chavagneuxu, présentés selon les références toponymiques fournies par le site Géoportail de l'Institut géographique national[7].

  • le Piarday
  • les Américains
  • le Constatin
  • les Saulèes
  • la Garenne
  • le Plan
  • Charvieu le haut
  • Maisons Neuves
  • les Perves
  • les Dindes
  • le Gambeau
  • les Acacias
  • les Coutuses
  • la Roche
  • Mollard du Clos
  • Malapalud
  • la Chaîne
  • Montbertrand (ZA)
  • le Piardet
  • Pierrelas
  • Claret
  • Chavagneux
  • la Refeuille
  • les Verchères
  • Sous Janez
  • le Plan (déchetterie)
  • la Na
  • les Marais

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Charvieu-Chavagnieux est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[8].

Terminologie des zones sismiques[9]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Selon la préfecture de l'Isère, la commune n'est soumis à aucun des risques naturels, miniers, technologiques répertoriés, mais elle comprend un ou plusieurs secteurs liés aux risques de pollution des sols[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Charvieu vient du latin Calvus, qui prit au XIIIe siècle le nom Chalveu[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Mention de Charvieux sur la carte de Cassini

La commune actuelle est issue de la fusion, en 1961, des communes de Charvieu (2 355 habitants en 1954[12]) et de Chavagneux-Montbertrand (182 habitants en 1954[12]).

Antiquité[modifier | modifier le code]

Durant l'époque gallo-romaine le territoire de la commune est traversé pat trois voies dont l'origine est certainement plus ancienne : la route de Saint-Claude à Vienne, la route de Lyon à Crémieu et la route d'Anthon à Charvieu[13].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Milon de Vaux, Seigneur de Chavagneux, reconnait en avril 1319 tenir en fief du Prince des Dombes, le donjon de Chavagneux qu’il tenait avant en franc-alleu. Le donjon qui comprenait quatre niveaux est mentionné dans des textes médiévaux. Il était occupé par la famille du Seigneur[14].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Dès 1849, Étienne-Claude Grammont installe une fabrique de fils d'acier dans les alentours de Charvieu qui voit alors, surtout durant la première moitié du XXe siècle, un fort afflux de main-d'œuvre étrangère (italienne, arménienne, grecque et polonaise notamment) logée à Charvieu[15]. Le fils d'Étienne-Claude Grammont, Alexandre Grammont (1852-1925), va ainsi développer le logement ouvrier à Charvieu.

Plaque commémorative en hommage à Roger Gauthier à Charvieu-Chavagneux.
  • Le , le policier municipal Roger Gauthier est poignardé mortellement alors qu'il cherche à s'interposer lors d'une bagarre[17]. Une salle municipale porte son nom.
  • Le , très tôt, un bulldozer détruit la salle de prière de la mosquée de Charvieu[18],[19]. Des fidèles étaient alors en train de prier : il y eut un blessé. Le maire Gérard Dézempte qui s'était opposé à ce projet de mosquée est soupçonné de l'avoir fait sciemment. Il s'en défend en déplorant une « erreur sur l'endroit des travaux »[20],[21].
  • En 2015, le maire Gérard Dézempte créé la polémique en affirmant vouloir n'accueillir que des réfugiés chrétiens dans la commune[22].
  • En 2017, le maire Gérard Dézempte annonce interdire l’apprentissage de l'arabe et du turc dans les écoles de la commune[23].
  • En 2017, au décès de Johnny Hallyday, Charvieu-Chavagneux est encore la seule ville de France à avoir une rue portant le nom du chanteur. Après plusieurs vols de plaques de cette voie, la mairie propose à la vente par correspondance de plaques identiques, envoyées par la poste[24].
  • En 2018, lors du mouvement des Gilets jaunes, le maire Gérard Dézempte fait habiller trois statues de la ville (Le Petit Prince, une sirène et un dauphin) avec des gilets jaunes[25].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Charvieu-Chavagneux est composé de vingt-neuf membres dont un maire, huit adjoints au maire et vingt conseillers municipaux[26].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Charvieu (1832-1959)[27]
Période Identité Étiquette Qualité
1832 1833 Claude George    
1833 1834 Claude Gillibert    
1834 1844 Balthazar Gauthier    
1844 1848 Joseph Bressy    
1848 1865 Balthazar Gauthier    
1865 1868 Antoine Bellin    
1868 1884 Antoine Guicherd    
1884 1895 Paul Bernascon    
1895 1896 N*** Vessilier    
1896 1925 Alexandre Grammont    
1925 1935 Jules Buchaillat    
1935 1938 Claudius Livet    
1938 1944 Alphonse Rigot    
1944 1945 Claudius Livet    
1945 1959 Jules Revelin    
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires successifs de Chavagneux (1839-1961)[27]
Période Identité Étiquette Qualité
1839 1846 Jean Radix    
1846 1848 Théodore Reynaud    
1848 1852 Jean Butin    
1852 1861 Théodore Reynaud    
1861 1865 Claude Reynaud    
1865 1870 Jacques Curt    
1870 1874 Amans de Chavagneux    
1874 1888 Petrus Pascalon    
1888 1892 Guillaume Guerrier    
1892 1896 Petrus Pascalon    
1896 1897 Jean-Pierre Bredy    
1897 1929 Paul Bernascon    
1929 1934 Fernand Bernascon    
1934 1944 Camille Latreille    
1944 1953 Benoît Cuaz-Perolin    
1953 1961 Lucien Labbé    
Les données manquantes sont à compléter.




Liste des maires successifs de Charvieu-Chavagneux (depuis 1961)[27]
Période Identité Étiquette Qualité
1961 1965 Francisque Vincent    
1965 1983 Félix Cottin    
1983 En cours Gérard Dézempte RPR puis UMP puis LR puis sans étiquette[28] Retraité de l'enseignement
Conseiller général puis départemental
Président de la Communauté de Communes

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[30]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[31].

En 2017, la commune comptait 9 661 habitants[Note 1], en augmentation de 17,15 % par rapport à 2012 (Isère : +2,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
168119208283308382418433470
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
516485515811340348380441493
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7431 0411 1601 9452 3902 0901 9652 0562 355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 0453 6916 4706 8048 1267 8897 7617 7337 705
2013 2017 - - - - - - -
8 5449 661-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[33].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune, qui est rattachée à l'académie de Grenoble, compte quatre écoles maternelles et quatre écoles primaires ainsi qu'un collège portant le nom de Martin Luther King et présentant un effectif de 500 élèves[34].

Sports[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Charvieu-Chavagneux 2016.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité de la ville, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nizier de Chavagneux.

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La communauté catholique de Charvieu-Chavagneux et son église (propriété de la commune) sont rattachées à la paroisse Sainte-Blandine-de-la-Bourbre, elle même rattachée au diocèse de Grenoble-Vienne[36].

Autres cultes[modifier | modifier le code]

L'église orthodoxe grecque Saint-Alexandre.

Économie[modifier | modifier le code]

La zone industrielle Montbertrand concernent plusieurs communes dont celle de Charvieu-Chavagneux[39].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église arménienne Saint-Nichan[40].
  • L'église Saint-Antoine de Charvieu.
  • L'église Saint-Nizier de Chavagneux qui date du XIIIe siècle[41].

Monuments civils[modifier | modifier le code]

ce monument se présente sous la forme d'un pilier commémoratif sous la forme d'une colonne quadrangulaire avec, sur le devant, la statue d'un soldat dit « Poilu » de la Première guerre mondiale, le tout entouré d'une grille[42].

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Lac de Fréminville.

Le site du lac de Fréminville[modifier | modifier le code]

Situé dans la partie occidentale de la commune, le site du lac de Fréminville est classé « espace naturel sensible ». Celui-ci héberge de nombreuses espèces animales et végétales[43].
Des oiseaux (grèbe, héron, poule d’eau…)
Des mammifères (campagnol terrestre (rongeur), canard, cygne, oie…)
Des reptiles (lézard, couleuvre, tortue…)
Des batraciens (grenouille verte, crapaud…)
Des poissons (carpe, tanche, goujon, gardon, perche, brochet, black bass, poisson-chat…)
Des insectes (libellule, coléoptère aquatique, agrion, éphémère…)
et diverses plates (roseau, nénuphar, iris, jonc…)

Il existe également un parcours de santé et un centre équestre.

La ZNIEFF du marais de Lèchère-Merlan[modifier | modifier le code]

Cette ZNIEFF s'étend sur deux communes : celle de Janneyrias et celle de Charvieu-Chavagneux pour une superficie de 19,4 hectares. Elle se présente sous la forme d'une aulnaie-frênaie tourbeuse s'inscrivant dans un contexte suburbain avec de nombreuses espèces de plantes des marais et de tourbières[44].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean Djorkaeff
  • Antoine Laurent Nugue (1757-1830), homme politique français, est né à Charvieu.
  • Joseph de Fréminville (1862-1930), archiviste, est né à Charvieu[45].
  • Edward Stachura (1937-1979), poète polonais, est né à Charvieu.
  • Jean Djorkaeff (1939-), joueur de football, est né à Charvieu.
  • Philippe Goy (1941-), docteur ès sciences, chercheur au CNRS, écrivain de science-fiction, est né à Charvieu.
  • Paul Pasdelou (1914-1944) demeurant à Charvieu et son beau frère Georges Drevon (1918-1944), tous deux résistants, ont été tués sommairement lors de l'exécution de Lissieu le 10 juin 1944[46]. Leurs deux noms apparaissent sur le monument aux morts de Charvieu-Chavagneux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Charvieu-Chavagneux (Isère).svg
La poignée de mains signifie le rattachement des deux communes le , pour le reste, la terre et l'industrie, le tout sous un beau soleil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, page sur la commune de Charvieu-Chavagneux, consulté le 16 juillet 2020.
  2. Site annuaire-mairie.fr, page "Distances des grandes villes avec Charvieu-Chavagneux", consulté le 16 juillet 2020.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - la Bourbre (V17-0400) » (consulté le 5 mai 2013).
  4. Site ledauphine.com, article "Rue Johnny-Hallyday à Charvieu-Chavagneux : déjà plus de 600 plaques de rue commandées", consulté le 17 juillet 2020.
  5. (Site charvieu-chavagneux.fr, pager sur le réseau transisière, consulté le 16 juillet 2020
  6. Site Transisere.fr carte des lignes, consulté le 16 juillet 2020
  7. Site géoportail, page des cartes IGN
  8. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  9. [1]
  10. Site isere.gouv.fr, Fiche synthétique sur l’état des risques naturels, miniers et technologiques majeurs à Charvieu-Chavagneux, consulté le 17 juillet 2020.
  11. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, t. 1, Genève, , 708 p. (lire en ligne), p. 530.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, sur le site de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.
  13. Google Livre Histoire des communes de l'Isère par Michelle Berger, éditions Horvath, page 282, consulté le 18 juillet 2020.
  14. Site charvieu-chavagneux.fr, page sur l'histoire de Charvieu-Chavagneux, consulté le 16 juillet 2020.
  15. Jacques Barou, « Pont-de-Cheruy, microcosme de l'immigration en France », Hommes & Migrations, vol. 1186, no 1,‎ , p. 10–14 (DOI 10.3406/homig.1995.2430, lire en ligne, consulté le 13 avril 2019)
  16. (en) « Crazed Frenchman Kills 10 in Family and Himself », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 10 avril 2019)
  17. « Cérémonie : il y a 28 ans, Roger Gauthier était assassiné », sur www.ledauphine.com (consulté le 9 avril 2019)
  18. « Monsieur le maire de Charvieu est extrêmement nerveux. Déjà condamné, Dezempte (DVD) mène sa ville à la baguette. », sur Libération.fr, (consulté le 9 avril 2019) : « Gérard Dezempte a tenté de détruire au bulldozer la mosquée de sa commune »
  19. Claude Lagier sous la dir. de J. Viallet, La mosquée-enjeu : le cas de Charvieu, mémoire d'IEP, 1991, (Sudoc).
  20. « Charvieu-Chavagneux : de la destruction de la mosquée en 1989 à l’interdiction de l’arabe en 2017 », sur Des Dômes & Des Minarets, (consulté le 9 avril 2019)
  21. « Destruction mosquée Isère - A2 Le Journal de 20 heures du 17 août 1989 », sur Ina.fr, (consulté le 9 avril 2019)
  22. « Isère : le maire de Charvieu-Chavagneux, Gerard Dezempte, ne souhaite accueillir que des réfugiés chrétiens », sur France Bleu, (consulté le 9 avril 2019)
  23. « Le maire de Charvieu-Chavagneux en Isère supprime les cours d'arabe et de turc à l'école », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 9 avril 2019)
  24. « Mort de Johnny Hallyday : le «business» juteux du maire de Charvieu-Chavagneux », sur ladepeche.fr (consulté le 9 avril 2019)
  25. « Isère : des statues revêtent des gilets jaunes à Charvieu-Chavagneux », sur France Bleu, (consulté le 9 avril 2019)
  26. Site charvieu-chavagneux.fr, page sur le conseil municipal, consulté le 16 juillet 2020.
  27. a b et c Source : page « De nos jours », dans le répertoire « Histoire de la commune » du site Web de Charvieu-Chavagneux.
  28. Le monde , 10 janvier 2020
  29. a et b Annuaire des Villes Jumelées > Pays : _ > Région : RHONE-ALPES > Collectivité : ISERE, sur le site de l'AFCCRE, consulté le 15 novembre 2014.
  30. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  31. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  34. Site de la commune, page sur les établissements scolaires, consulté le 17 juillet 2020.
  35. « Le Team Cross Safir Ganova est né », sur www.ledauphine.com (consulté le 11 avril 2019)
  36. Site diocese-grenoble-vienne.fr, page sur la Sainte-Blandine-de-la-Bourbre, consulté le 16 juillet 2020.
  37. https://mgro.fr/2017/09/27/%CE%B5%CE%BF%CF%81%CF%84%CE%B1%CF%83%CF%84%CE%B9%CE%BA%CE%AD%CF%82-%CE%B5%CE%BA%CE%B4%CE%B7%CE%BB%CF%8E%CF%83%CE%B5%CE%B9%CF%82-%CE%B3%CE%B9%CE%B1-%CF%84%CE%B1-100-%CE%AD%CF%84%CE%B7-%CF%84%CE%B7/
  38. https://www.diocesearmenien.fr/eglise-charvieu
  39. Site zonedactivite.com, page sur la ZA de Montbertrand, consulté le 16 juillet 2020.
  40. « Eglise-charvieu | Diocèse de France de l’église apostolique arménienne », sur diocesearmenien (consulté le 9 avril 2019)
  41. « Clocher d'une église de France : 38085 - Charvieu-Chavagneux », sur www.clochers.org (consulté le 10 avril 2019)
  42. Site https://monumentsmorts.univ-lille.fr/monument/36673/charvieuchavagneux-rueroute/ page sur le monument aux morts de Charvieu-Chavagneux, consulté le 17 juillet 2020
  43. Site charvieu-chavagneux.fr, page sur le lac de Fréminville, consulté le 16 juillet 2020.
  44. Site inpn.mnhn.fr, page sur La ZNIEFF du marais de Lèchère-Merlan, consulté le 17 juillet 2020.
  45. « FREMINVILLE-NUGUE Joseph de La POIX de, Marie Joseph Eugène Frédéric », sur cths.fr (consulté le 10 avril 2019)
  46. « Lissieu (Rhône), 10 juin 1944 - Maitron », sur maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr (consulté le 12 avril 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :