Villages du Lac de Paladru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villages du Lac de Paladru
Villages du Lac de Paladru
Les villages en 2010.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays voironnais
Maire
Mandat
Denis Carron
2020-2026
Code postal 38850 et 38730
Code commune 38292
Démographie
Population
municipale
2 507 hab. (2018)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 27″ nord, 5° 33′ 03″ est
Altitude Min. 487 m
Max. 767 m
Superficie 21,24 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Grenoble
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Grand-Lemps
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Villages du Lac de Paladru
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Villages du Lac de Paladru
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villages du Lac de Paladru
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villages du Lac de Paladru

Villages du Lac de Paladru est, depuis le , une commune nouvelle française née de la fusion de la commune du Pin et de celle de Paladru. Elle est située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune est située dans la communauté d'agglomération du Pays Voironnais et n'a pas publié de gentilé officiel, à la date du . Sa mairie est celle de l'ancienne commune de Paladru[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et description[modifier | modifier le code]

Les distances orthodromiques entre la commune et les principales villes françaises sont de 449 km pour Paris, 35 km pour Grenoble, préfecture du Département de l'Isère, et 64 km pour Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes[2].

La commune nouvelle qui regroupe les territoires des anciennes communes du Pin et de Paladru, se situe également au nord et au nord-ouest du Lac de Paladru, dans la région naturelle des Terres froides.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Villages du Lac de Paladru
Valencogne / Saint-Ondras Charancieu / La Batie-Divisin Montferrat
Val-de-Virieu
(depuis le 01/01/2019)
Villages du Lac de Paladru Bilieu
Oyeu Charavines

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Panorama de la partie nord-ouest du lac de Paladru

La commune nouvelle se situe aux abords immédiats du lac de Paladru (au nord-ouest de celui-ci) dont elle héberge une grande partie de la superficie.

Ce bassin lacustre est le produit du surcreusement par le glacier du Rhône sur un dépôt Miocène à dominance calcaire du Bas-Dauphiné. Lors du retrait au moment du réchauffement würmien, il y a 12 000 ans, le barrage morainique du Guillermet a formé le lac. Cette origine est perceptible par la présence, au sommet des collines environnantes, de blocs erratiques, arrachés aux sommets des Alpes et abandonnés à des altitudes de 800 m lors du retrait du glacier.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lac de Paladru au XIXe siècle, illustré par Alexandre Debelle (1805-1897).

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Les principaux cours d'eau sont :

  • le Courbon, ruisseau d'une longueur 3,7 km prend sa source dans la commune voisine de Montferrat puis rejoint le lac dans l'ancienne commune de Paladru[3] ;
  • le Surand, également connu sous le nom de Chantabot, ou de ruisseau des Marais, du côté de l'ancienne commune du Pin est un émissaire de l'étang du Vivier, plan d'eau situé sur le territoire de la commune de Valencogne.

Lacs et étangs[modifier | modifier le code]

Lac naturel des Préalpes françaises, le lac de Paladru, qui a donné son nom à la commune, est la principal étendue d'eau du territoire qui comprend également deux étangs situés près du village du Pin.

  • l'étang du Moulin
  • l'étang des Palles

Climat[modifier | modifier le code]

Le secteur du Nord-Isère et des Terres froides présente un climat de type semi-continental[4] qui se caractérise par des précipitations plus importantes en été qu'en hiver. Les étés, généralement assez chauds peuvent être plus ou moins tempérés par l'altitude qui reste cependant modeste et la présence du lac.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Sentiers pédestres[modifier | modifier le code]

Le chemin de Compostelle partant de la ville de Genève en Suisse recueille les pèlerins suisses et allemands se rendant à la ville espagnole et aboutit à la via Podiensis tout en se confondant, dans son parcours français avec le chemin de grande randonnée GR65 passe au nord-ouest et à l'ouest de la commune.

À la sortie du territoire de la commune de Valencogne, le sentier suit le chemin des crêtes des collines qui dominent le lac de Paladru, longe l'enceinte de l'ancienne chartreuse de la Sylve-Bénite puis se dirige vers Oyeu par le bois du Coquillard avant de rejoindre le territoire du Grand-Lemps[5].

Sentier de grande randonnée (GR) n°65
Parcours

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle / via Gebennensis + via Podiensis
Genève (Suisse) • Les Abrets - Le Pin - Le Grand-Lemps (Isère) • Le Puy-en-Velay (Haute-Loire) • Nasbinals (Lozère)
Conques (Aveyron) • Figeac (Lot) • Moissac (Tarn-et-Garonne) • Aire-sur-l'Adour (Landes) • Col de Roncevaux (Espagne)

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Villages du Lac de Paladru est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[6],[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Grenoble, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 204 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[9],[10].

Entrée du hameau de Saint-Pierre de Paladru (avec l'indication du nom de la commune nouvelle

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Villages du Lac de Paladru est situé en zone de sismicité no 3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes du secteur géographique du lac de Paladru[11].

Terminologie des zones sismiques[12]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Bret, mairie de la commune du Pin justifie le choix du nom de la nouvelle commune dans son bulletin municipal de en ces termes [13] : « ... Il est assez évident que ce sont les cinq communes constituant "le tour du Lac" qui devraient se regrouper pour amplifier cette cohérence et ces économies potentielles. Les communes de Montferrat et Bilieu poursuivent leur réflexion en ce sens, et cet objectif a guidé le choix du nom "Villages du Lac de Paladru". »

En ce qui concerne le terme de Paladru qui constitue le nom principal de la commune, il existe deux théories : soit le mot palud (écrit parfois palue) signifie « marais » en ancien français. Le terme Paladru rattaché au village du même nom se rapproche donc ce terme. Un marais, celui de La Verronière (classé espace naturel sensible), est situé au nord du lac sur le territoire de l'ancienne commune de Paladru[14] ; soit, selon l'historien dauphinois Nicolas Chorier, le terme Paladru pourrait se rapporter à la présence de chênes (« δρύς » drús en grec), sans qu'on sache sur quelle source, l'écrivain, décédé en 1692 à Grenoble, s'est réellement référé.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle regroupe les communes de Paladru et du Pin, qui deviennent des communes déléguées, le [15]. Son chef-lieu se situe à Paladru.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Paladru
(siège)
38292 CA du Pays Voironnais 11,64 1 154 (2014) 99


Le Pin 38305 CA du Pays Voironnais 9,60 1 257 (2014) 131

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
[16]
(décès)
Gérard Seigle-Vatte[17] DVD Agriculteur retraité
Président de l'Association des maires ruraux de l'Isère
En cours Denis Carron    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 2 507 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018
2 4362 4632 4852 507
(Sources : Insee à partir de 2015[18].)

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Équipement[modifier | modifier le code]

Un bureau de poste se trouve au Pin et une agence postale à Paladru[19].

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Voironnais à la Chartreuse, un ou plusieurs articles à l'actualité du village, du canton, de la communauté de communes et de ses environs, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La grange dimière de la chartreuse de la Sylve-Bénite
Chantier de construction du musée du lac de Paladru en décembre 2019

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La chartreuse de la Sylve-Bénite, situé à l'ouest du territoire (ancienne commune du Pin), est un ancien monastère médiéval de l'ordre des Chartreux qui a été fondé en 1116 en Dauphiné de Viennois. Cet ensemble monastique comprend également une grange dîmière datant de 1549 et reconstruite en 1655.

Cette grange a fait l'objet d'une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du [20].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

L'installation d'un musée consacré à l'histoire du lac est prévu sur le territoire de la commune, dans le secteur du bourg de Paladru. Le futur bâtiment présentera une surface de 900 m². Celui-ci, construit dans un design contemporain, abritera des objets datant du Néolithique et du Moyen Âge avec les cavaliers-paysans de l’an mil[21].

À l'origine, ce lieu de conservation dénommé « Musée archéologique du lac de Paladru » devait ouvrir ses portes au public à la fin de l'année 2019[22]. Il remplacera le musée archéologique de Charavines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site annuaire-mairie, page sur les Villages du Lac de Paladru
  2. Site annuaire-mairie, page sur les distance entre LVdLdP et les grandes villes françaises
  3. Site Sandre, page sur le Courbon
  4. Annick Auffray, Alain Brisson, Agnès Tamburini, Valérie Dziak, Véronique Maloisel, Sophie Martinoni-Lapierre, « Climat de la région Rhône-Alpes », sur rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 23 juin 2016).
  5. Site gr-infos.com "GR65 Via Podiensis, chemin de St Jacques de Compostelle, consulté le 11 juillet 2019
  6. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  7. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  8. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  11. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  12. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  13. Site de la mairie du Pin|Éditorial du bulletin municipal N°33 consulté le 01/07/2018
  14. Site isere-tourisme.com, page "Espace Naturel Sensible des Marais de la Véronnière et du Courbon", consulté le 8 décembre 2019.
  15. « Recueil des actes administratifs des services de l'État de l'Isère », sur isere.gouv.fr, (consulté le 8 octobre 2016).
  16. Gérard Seigle-Vatte s’est éteint ce matin http://www.ledauphine.com/isere-nord/2018/02/01/gerard-seigle-vatte-s-est-eteint-ce-matin
  17. Gérard Seigle-Vatte élu maire de la commune nouvelle http://www.ledauphine.com/isere-nord/2017/01/15/gerard-seigle-vatte-elu-maire-de-la-commune-nouvelle
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. Projet Commune Nouvelle Vos questions, nos réponses, site de Paladru, accès le 7 janvier 2017.
  20. « Chartreuse de la Sylve-Bénite (ancienne) », notice no PA00117239, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. Site du Dauphiné libéré, page sur le nouveau musée du lac
  22. Site de France bleu, page "Les chevaliers-paysans de l'an Mille auront bientôt leur musée à Paladru"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]