Aller au contenu

Ciboire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ciboire
Présentation
Type
Objet religieux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le ciboire (du latin ciborium, lui-même du grec κιβώριον / kibṓrion, qui signifie « coupe »), est un vase sacré, utilisé dans plusieurs liturgies chrétiennes.

Dessin d'un ciboire.

En général fermé d'un couvercle surmonté d'une croix, il est destiné à contenir les hosties consacrées par le prêtre durant la cérémonie eucharistique, soit pour les distribuer aux fidèles au moment de la communion, soit pour les conserver dans le tabernacle ou l'armoire liturgique (en).

Lorsqu'il contient des hosties consacrées, le ciboire doit être revêtu du pavillon (de), étoffe circulaire de tissu blanc ou doré[1].

Définition[modifier | modifier le code]

Civorium ou ciborium : Ca 1160 archit. civoire « toiture voûtée, voûte », ancien cimetière (place du Civoire, Brive-la-Gaillarde) « enseveli dans le civoire » Verneuil-sur Vienne arch. dép. Haute-Vienne 5 Mi 201/16 années 1700-1710 dans le Niermayer (J.F.), Mediae Latinitatis Lexicon Minus, Leiden, 1993[2].

Confusion[modifier | modifier le code]

Le ciboire ne doit pas être confondu avec le calice, ni avec la pyxide.

Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, le mot ciboire est un sacre commun.

Usage[modifier | modifier le code]

Un ciboire.
Un autre ciboire recouvert de son pavillon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Desthieux, La messe… enfin je comprends tout !, Éditions Saint-Augustin, , p. 199
  2. « CIBOIRE : Définition de CIBOIRE », sur cnrtl.fr (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :