Le projet « Poésie » lié à ce portail

Portail:Poésie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le portail L'arborescence Le projet Discussion

P author.svg Portail de la poésie P author.svg modifier ]

« Ô vous donc qui, brûlant d’une ardeur périlleuse,
Courez du bel esprit la carrière épineuse,
N’allez pas sur des vers sans fruit vous consumer,
Ni prendre pour génie un amour de rimer. »

9 980 articles portent le bandeau {{Portail Poésie}}.

Lumière sur... modifier ]

Hugo en 1883

À l'âge de quatorze ans, Victor Hugo (né le , mort le ) note sur un journal : « Je veux être Chateaubriand ou rien ».

Et il sera exaucé au-delà de ses espérances. À la fois romancier, dramaturge, poète, dessinateur, homme politique, il n'y a pas un de ces domaines dans lequel le géant Hugo n'ait excellé, incarnant à lui seul, et grâce à sa longévité, un siècle de littérature et d'histoire. De tous les combats, souvent les plus avant-gardistes, du strictement littéraire, avec la Bataille d'Hernani, aux luttes politiques (pour l'abolition de la peine de mort, la création d'États-Unis d'Europe, etc.), ce fervent monarchiste devenu au fil des années un républicain convaincu s'est entièrement donné à la défense de ses valeurs et des idéaux du romantisme, qu'il perpétue jusqu'à la fin du siècle.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Poésie

Articles principaux modifier ]

Découvrez l'univers de la Poésie et naviguez dans les catégories repérées par un (c)
Nuvola apps browser.png

Histoire et genres

Histoire de la poésie (c)

Poésie dans l'Égypte antiquePoésie arabePoésie chinoiseHistoire de la poésie françaisePoésie hébraïquePoésie irlandaisePoésie japonaisePoésie russePoésie médiévale françaisePoésie RenaissancePoésie française du XVIe sièclePoésie classiquePoésie française du XVIIe sièclePoésie française du XVIIIe sièclePoésie romantiquePoésie des États-UnisPoésie française du XIXe sièclePoésie anglaise durant la Première Guerre mondialePoésie française du XXe siècleAvant-gardePoésie au XXIe siècle

Mouvements poétiques (c)

Poésie scaldiqueGrands rhétoriqueurs • La PléiadePoètes métaphysiques (anglais) • ParnasseÉcole fantaisisteImagismeObjectivismeÉcole de RochefortAntipoésieSignalismePoésie concrètePoésie visuellePoésie sonoreSpatialismeSpoken wordDub poetrySlamImprovisation poétiquePoésie narrative

Genres poétiques (c)

AèdeAislingBardeCalligrammeChanson de gesteÉpigrammeÉpithalameÉpopéeFableFatrasieOdePoésie bourgeoisePoésie burlesquePoésie chantéePoésie courtoisePoésie didactiquePoésie engagéePoésie lyriquePoésie multimédiaPoésie officiellePoésie pastoralePoésie philosophiquePoésie typographiqueReverdieTrobairitzTroubadourTrouvèreVidéo poésie

Formes poétiques (c)

AcrosticheBalladeBlasonChant royalComplainteCongéDitÉglogueFabliauFatrasGrookHaïkuHain-tenyHéroïdeIdylleImpromptuKawiKigoKyōkaLaiLimerickMacaroniqueNabatîOaristysPantoumPantunPastourellePasyonRondeauRondelRondeletRoundelSenryūSextineSirventèsSonnetTankaTchastouchkaTensonTerza rimaTrioletVillanelleVirelai


Nuvola apps khexedit.png

Œuvres, auteurs

Poèmes (c)

L'AlbatrosL'Art poétiqueBallade des pendusLe Bateau ivreBooz endormiLe CorbeauUn coup de dés jamais n'abolira le hasardLe Dormeur du val • L’IliadeLe LacLa mort du loupLe Mot et la ChoseSpleen et idéalLes Villes tentaculaires

Poètes (c)

Liste chronologique de poètes

Poètes de l'Antiquité

Poètes de la Rome antiquePoètes de la Grèce antique

Poètes par Pays

Poètes allemandsPoètes américainsPoètes arabesPoètes belgesPoètes britanniquesPoètes canadiensPoètes chinoisPoètes espagnolsPoètes françaisPoètes grecsPoètes indiensPoètes italiensPoètes japonaisPoètes néerlandaisPoètes persansPoètes portugaisPoètes suissesMais encore...

Poètes par Genre

Poètes baroquesPoètes classiquesPoètes romantiquesPoètes symbolistesTroubadoursTrouvères


Nuvola apps kcmscsi.png

Techniques et études

Techniques poétiques

Art poétiqueCoupe en poésieIambeMétriqueProseProsodieRimeScansionStropheVersVers brisésVers rapportéVers rhopaliquesVers de mirlitonVers libreVersificationVersification française

Études poétiques

StylistiqueRhétorique

Figures de style (c)

AllitérationAllégorieAnagrammeAntiphraseAntithèseAssonanceAsyndèteChiasmeEllipseEuphémismeHypallageLitoteMétaphoreMétaphore filéeMétonymieOxymoreParaboleParonomasePléonasmePériphraseSolécismeSynecdoqueZeugme

La poésie aujourd'hui

Biennale Internationale des Poètes en Val-de-MarneCentre international de poésie MarseilleCentre d'études et de recherches comparées sur la créationÉdition de la poésie en FranceLecture performéeMaison de la PoésieMarché de la poésiePoésie numériquePoezibaoPrintemps des poètesRegards sur la poésie du XXe siècleSitaudis

Prix de poésie (c)
d'aujourd'hui

Grand prix de poésie de l'Académie françaisePrix des DécouvreursPrix Robert-GanzoPrix Guillaume-ApollinairePrix international de poésie francophone Yvan-GollPrix Goncourt de la poésiePrix Louis-GuillaumePrix MallarméPrix Max-JacobPrix Roger-KowalskiPrix de la Vocation en poésie

d'hier

Grand prix national de la poésiePrix Antonin-ArtaudPrix Louise-LabéPrix Max-Pol-FouchetPrix Tristan-Tzara

Revues de poésie (c)
d'aujourd'hui

Po&sieDoc(k)sNioquesVoix d'encre

d'hier

Action poétiqueLe Nouveau RecueilJavaLe Mâche-LaurierPoésie présenteArgileL'ÉphémèreLes Cahiers du Sud

Image du mois modifier ]

Un Poème au Hasard modifier ]

« Pleurez, doux alcyons ! ô vous, oiseaux sacrés,
Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez !
Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine !
Un vaisseau la portait aux bords de Camarine :
Là, l’hymen, les chansons, les flûtes, lentement
Devaient la reconduire au seuil de son amant.
Une clef vigilante a, pour cette journée,
Dans le cèdre enfermé sa robe d’hyménée,
Et l’or dont au festin ses bras seraient parés,
Et pour ses blonds cheveux les parfums préparés.
Mais, seule sur la proue, invoquant les étoiles,
Le vent impétueux qui soufflait dans les voiles
L’enveloppe ; étonnée et loin des matelots,
Elle crie, elle tombe, elle est au sein des flots.
Elle est au sein des flots, la jeune Tarentine !
Son beau corps a roulé sous la vague marine.
Thétis, les yeux en pleurs, dans le creux d’un rocher,
Aux monstres dévorants eut soin de le cacher.
Par ses ordres bientôt les belles Néréides
L’élèvent au-dessus des demeures humides,
Le portent au rivage, et dans ce monument
L’ont au cap du Zéphyr déposé mollement ;
Puis de loin, à grands cris appelant leurs compagnes,
Et les nymphes des bois, des sources, des montagnes,
Toutes, frappant leur sein et traînant un long deuil,
Répétèrent, hélas ! autour de son cercueil :
« Hélas ! chez ton amant tu n’es point ramenée ;
Tu n’as point revêtu ta robe d’hyménée ;
L’or autour de tes bras n’a point serré de nœuds ;
Les doux parfums n’ont point coulé sur tes cheveux. » »


Ce poème s'affiche de manière aléatoire : vous pouvez effectuer un nouveau tirage.

Le saviez-vous ? modifier ]

Ces annonces s'affichent de manière aléatoire : vous pouvez effectuer un nouveau tirage.

Portails connexes modifier ]

Autres portails.

Avertissement