Le projet « Poésie » lié à ce portail

Portail:Poésie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le portail L'arborescence Le projet Discussion

P author.svg Portail de la poésie P author.svg modifier ]

« Ô vous donc qui, brûlant d’une ardeur périlleuse,
Courez du bel esprit la carrière épineuse,
N’allez pas sur des vers sans fruit vous consumer,
Ni prendre pour génie un amour de rimer. »

9 666 articles portent le bandeau {{Portail Poésie}}.

Lumière sur... modifier ]

Portrait de Jorge Isaacs par Víctor Moscoso.

Jorge Enrique Isaacs Ferrer, né le 1er avril 1837 à Cali et mort le 17 avril 1895 à Ibagué, est un écrivain et poète colombien. Surtout connu pour son roman María, il a également été soldat, politicien et explorateur scientifique. Il est considéré comme un des auteurs les plus significatifs du XIXe siècle en Amérique latine.

Alors qu'il est soldat dans un conflit opposant les conservateurs aux libéraux, Jorge Isaacs fait la connaissance du poète Gregorio Gutiérrez González et commence alors à écrire des poésies. Par la suite, il fait découvrir ses manuscrits au groupe littéraire « El Mosaico », qui éditera trente de ses compositions poétiques. En 1864, il commence à écrire son roman María, qui est publié trois ans après et devient une des œuvres les plus notables du romantisme de la littérature espagnole.

En plus de son activité littéraire, Jorge Isaacs s'engage en politique. Il est d'abord représentant à la Chambre pendant quelques années avant d'occuper le poste de consul au Chili entre 1871 et 1872. Alors qu'il est membre de l'aile radicale du parti libéral, il élabore les stratégies à développer au sein de l'enseignement. En effet, pour les libéraux, l'analphabétisme et l'ignorance empêchent la formation du citoyen, la réalisation d'une démocratie, le progrès et la paix. Cependant, ses activités politiques et au sein de l'Éducation sont sources de désillusions et d'échecs…

Autres articles sélectionnés au sein du portail Poésie

Articles principaux modifier ]

Découvrez l'univers de la Poésie et naviguez dans les catégories repérées par un (c)
Nuvola apps browser.png

Histoire et genres

Histoire de la poésie (c)

Poésie dans l'Égypte antiquePoésie arabePoésie chinoiseHistoire de la poésie françaisePoésie hébraïquePoésie irlandaisePoésie japonaisePoésie russePoésie médiévale françaisePoésie RenaissancePoésie française du XVIe sièclePoésie classiquePoésie française du XVIIe sièclePoésie française du XVIIIe sièclePoésie romantiquePoésie des États-UnisPoésie française du XIXe sièclePoésie anglaise durant la Première Guerre mondialePoésie française du XXe siècleAvant-gardePoésie au XXIe siècle

Mouvements poétiques (c)

Poésie scaldiqueGrands rhétoriqueurs • La PléiadePoètes métaphysiques (anglais) • ParnasseÉcole fantaisisteImagismeObjectivismeÉcole de RochefortAntipoésieSignalismePoésie concrètePoésie visuellePoésie sonoreSpatialismeSpoken wordDub poetrySlamImprovisation poétiquePoésie narrative

Genres poétiques (c)

AèdeAislingBardeCalligrammeChanson de gesteÉpigrammeÉpithalameÉpopéeFableFatrasieOdePoésie bourgeoisePoésie burlesquePoésie chantéePoésie courtoisePoésie didactiquePoésie engagéePoésie lyriquePoésie multimédiaPoésie officiellePoésie pastoralePoésie philosophiquePoésie typographiqueReverdieTrobairitzTroubadourTrouvèreVidéo poésie

Formes poétiques (c)

AcrosticheBalladeBlasonChant royalComplainteCongéDitÉglogueFabliauFatrasGrookHaïkuHain-tenyHéroïdeIdylleImpromptuKawiKigoKyōkaLaiLimerickMacaroniqueNabatîOaristysPantoumPantunPastourellePasyonRondeauRondelRondeletRoundelSenryūSextineSirventèsSonnetTankaTchastouchkaTensonTerza rimaTrioletVillanelleVirelai


Nuvola apps khexedit.png

Œuvres, auteurs

Poèmes (c)

L'AlbatrosL'Art poétiqueBallade des pendusLe Bateau ivreBooz endormiLe CorbeauUn coup de dés jamais n'abolira le hasardLe Dormeur du val • L’IliadeLe LacLa mort du loupLe Mot et la ChoseSpleen et idéalLes Villes tentaculaires

Poètes (c)

Liste chronologique de poètes

Poètes de l'Antiquité

Poètes de la Rome antiquePoètes de la Grèce antique

Poètes par Pays

Poètes allemandsPoètes américainsPoètes arabesPoètes belgesPoètes britanniquesPoètes canadiensPoètes chinoisPoètes espagnolsPoètes françaisPoètes grecsPoètes indiensPoètes italiensPoètes japonaisPoètes néerlandaisPoètes persansPoètes portugaisPoètes suissesMais encore...

Poètes par Genre

Poètes baroquesPoètes classiquesPoètes romantiquesPoètes symbolistesTroubadoursTrouvères


Nuvola apps kcmscsi.png

Techniques et études

Techniques poétiques

Art poétiqueCoupe en poésieIambeMétriqueProseProsodieRimeScansionStropheVersVers brisésVers rapportéVers rhopaliquesVers de mirlitonVers libreVersificationVersification française

Études poétiques

StylistiqueRhétorique

Figures de style (c)

AllitérationAllégorieAnagrammeAntiphraseAntithèseAssonanceAsyndèteChiasmeEllipseEuphémismeHypallageLitoteMétaphoreMétaphore filéeMétonymieOxymoreParaboleParonomasePléonasmePériphraseSolécismeSynecdoqueZeugme

La poésie aujourd'hui

Biennale Internationale des Poètes en Val-de-MarneCentre international de poésie MarseilleCentre d'études et de recherches comparées sur la créationÉdition de la poésie en FranceLecture performéeMaison de la PoésieMarché de la poésiePoésie numériquePoezibaoPrintemps des poètesRegards sur la poésie du XXe siècleSitaudis

Prix de poésie (c)
d'aujourd'hui

Grand prix de poésie de l'Académie françaisePrix des DécouvreursPrix Robert-GanzoPrix Guillaume-ApollinairePrix international de poésie francophone Yvan-GollPrix Goncourt de la poésiePrix Louis-GuillaumePrix MallarméPrix Max-JacobPrix Roger-KowalskiPrix de la Vocation en poésie

d'hier

Grand prix national de la poésiePrix Antonin-ArtaudPrix Louise-LabéPrix Max-Pol-FouchetPrix Tristan-Tzara

Revues de poésie (c)
d'aujourd'hui

Po&sieDoc(k)sNioquesVoix d'encre

d'hier

Action poétiqueLe Nouveau RecueilJavaLe Mâche-LaurierPoésie présenteArgileL'ÉphémèreLes Cahiers du Sud

Image du mois modifier ]

Shakeauto.jpg
Une signature de Shakespeare.

Un Poème au Hasard modifier ]

« J'ai reposé mon front sur mon fusil sans poudre,
Me prenant à penser, et n'ai pu me résoudre
À poursuivre sa Louve et ses fils qui, tous trois,
Avaient voulu l'attendre, et, comme je le crois,
Sans ses deux louveteaux la belle et sombre veuve
Ne l'eût pas laissé seul subir la grande épreuve ;
Mais son devoir était de les sauver, afin
De pouvoir leur apprendre à bien souffrir la faim,
À ne jamais entrer dans le pacte des villes
Que l'homme a fait avec les animaux serviles
Qui chassent devant lui, pour avoir le coucher,
Les premiers possesseurs du bois et du rocher.

Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes,
Que j'ai honte de nous, débiles que nous sommes !
Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
C'est vous qui le savez, sublimes animaux !
À voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse
Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.
- Ah ! je t'ai bien compris, sauvage voyageur,
Et ton dernier regard m'est allé jusqu'au cœur !
Il disait : " Si tu peux, fais que ton âme arrive,
À force de rester studieuse et pensive,
Jusqu'à ce haut degré de stoïque fierté
Où, naissant dans les bois, j'ai tout d'abord monté.
Gémir, pleurer, prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le Sort a voulu t'appeler,
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »


La mort du loup Seconde partie.
Extrait de Les Destinées
1843
Alfred de Vigny

Ce poème s'affiche de manière aléatoire : vous pouvez effectuer un nouveau tirage.

Le saviez-vous ? modifier ]

Ces annonces s'affichent de manière aléatoire : vous pouvez effectuer un nouveau tirage.

Portails connexes modifier ]

Autres portails.

Avertissement