Beverly Hills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beverly Hills (homonymie).
Beverly Hills
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Beverly Hills
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Comté Los Angeles
Maire Lili Bosse
Démographie
Population 34 109 hab. (2007)
Densité 2 320 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 04′ 23″ N 118° 23′ 58″ O / 34.073055555556, -118.3994444444434° 04′ 23″ Nord 118° 23′ 58″ Ouest / 34.073055555556, -118.39944444444  
Superficie 1 470 ha = 14,7 km2
Fuseau horaire PST (UTC-8)
Divers
Municipalité depuis 1914
Surnom Garden Spot of the World
Localisation
Carte du comté de Los Angeles
Carte du comté de Los Angeles

Géolocalisation sur la carte : Californie

Voir sur la carte administrative de Californie
City locator 14.svg
Beverly Hills

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Beverly Hills

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Beverly Hills
Liens
Site web http://www.beverlyhills.org

Beverly Hills est une ville du comté de Los Angeles, dans l'État de Californie, aux États-Unis. Elle forme, avec les quartiers angelenos de Bel Air et Holmby Hills, le « triangle d'or » de Los Angeles, dont elle constitue une enclave. Capitale hollywoodienne, Beverly Hills est surtout connue pour être la résidence de nombreux professionnels et vedettes du cinéma depuis le début des années 1920.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire occupé par l'actuelle ville de Beverly Hills est à l'origine fertile et marécageux. Les Amérindiens Tongva occupent le site avant l'arrivée des Européens et le considèrent comme sacré. Les Espagnols de l'expédition de Gaspar de Portolà arrivent le 3 août 1769, suivis par les franciscains, venus évangéliser les Amérindiens. La région est incorporée au Mexique en 1821 puis aux États-Unis en 1850 (voir l'article sur l'histoire de la Californie).

La région vit d'élevage et de production d'agrumes dans des ranchs, et profite un temps de l'exploitation du pétrole : le secteur est acheté en 1900 par l'Amalgamated Oil Company, puis par la Rodeo Land and Water Company, dirigée par Burton E. Green. Ce dernier baptise la ville Beverly Hills et engage un paysagiste, Wilbur D. Cook, qui dessine une ville découpée en larges parcelles à lotir, dotée de rues aux lignes courbes, bordées d'eucalyptus, d'acacias et de palmiers. Il crée aussi le Parc de Santa Monica (Santa Monica Park). Les principales rues (Rodeo Drive, Carmelita Avenue, Burton Way, etc.) apparaissent pour la première fois sur le plan de 1907.

Dans les années 1910, les résidences sortent de terre et commencent à occuper le paysage. Les rues commencent à être équipées, l'éclairage public apparaît en 1915. Le Beverly Hills Hotel est bâti en 1912 et devient le rendez-vous de la bonne société de Los Angeles : on y trouve l'un des rares cinémas de l'époque. Une ligne de tramway est construite pour relier Beverly Hills à Los Angeles par le quartier de Hollywood. En 1919, les acteurs Douglas Fairbanks (1883-1939) et Mary Pickford (1892-1979) achètent un terrain sur Summit Drive et y font construire leur villa Pickfair. Ils sont bientôt suivis par d'autres acteurs : Harold Lloyd en 1928, John Barrymore, Robert Montgomery et Miriam Hopkins. La population de Beverly Hills passe de 672 habitants en 1920 à 17 429 dix ans plus tard.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 14,7 km².

Ses principales rues sont le Wilshire Boulevard, le Santa Monica Boulevard, et le Sunset Boulevard. Les rues marchandes principales sont Beverly Drive et Rodeo Drive. Coldwater Canyon Drive est la principale route permettant de rejoindre la vallée de San Fernando depuis Beverly Hills.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2010, Beverly Hills comptait 34 109 habitants.

La communauté iranienne (Persan) de Californie se concentre dans le quartier de Westwood et la ville de Beverly Hills (8000 Irano-américains[1]). 25 % de la population et 40 % des élèves du lycée de Beverly Hills sont d'origine iranienne. Depuis 2007, le maire de Beverly Hills, Jimmy Delshad, est d’origine iranienne. Tehrangeles

Célébrités[modifier | modifier le code]

Y sont décédés :

Y habitent :

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Beverly Hills sert régulièrement de décor à de nombreux films (Le Flic de Beverly Hills), et séries télévisées (The Beverly Hillbillies et Beverly Hills 90210, son spin-off 90210). On se souvient également du film Pretty Woman dans lequel Julia Roberts se promenait sur Rodeo Drive. La ville est jumelée avec Cannes, la cité française du cinéma. Un passage du film Zombieland a aussi été tourné dans ce quartier.

Éducation[modifier | modifier le code]

  • La Beverly Hills High School a été fondée en 1928. Grâce à la proximité d'un puits de pétrole, l'école touche chaque année environ 300 000 dollars[2].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuelle Richard, « Beverly Hills, versant persan », dans Libération du 27/04/2007, [lire en ligne]
  2. « Beverly Hills : un puits de pétrole dans la cour de récré », dans Courrier international du 29 juin 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :