Max Brod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque en bronze qui commémore Max Brod, en face de la tombe de Franz Kafka, Prague

Max Brod est un écrivain et journaliste de langue allemande, né à Prague le , mort à Tel Aviv, Israël, le (à 84 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive, militant sioniste, Max Brod émigra en Palestine mandataire en 1939, pour fuir le nazisme.

Il est notamment connu pour avoir été l'ami et l'exécuteur testamentaire de Franz Kafka.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Schloß Nornepygge (1908)
  • Weiberwirtschaft (1913)
  • Über die Schönheit häßlicher Bilder (1913)
  • Die Höhe des Gefühls (1913)
  • Anschauung und Begriff (1913)
  • L'Astronome qui trouva Dieu (Tycho Brahes Weg zu Gott) (1916), tr.en français en 1947, Nouvelles Éditions Latines, réédité en 2012.
  • Heidentum, Christentum und Judentum (1922)
  • Rubeni, prince des Juifs (Reubeni, Fürst der Juden) (1925), tr. en français en 1947
  • Le Royaume enchanté de l'amour (Zauberreich der Liebe) (1928),
  • Stefan Rott ou l'année décisive (Stefan Rott oder Das Jahr der Entscheidung), 1931
  • Biografie von Heinrich Heine (1934)
  • Die Frau, die nicht enttäuscht (1934)
  • Novellen aus Böhmen (1936)
  • Rassentheorie und Judentum (1936)
  • Franz Kafka, souvenirs et documents (Franz Kafka, eine Biographie) (1937)
  • Franz Kafkas Glauben und Lehre (1948)
  • Verzweiflung und Erlösung im Werke Franz Kafkas (1959)
  • Une vie combative : autobiographie (Streitbares Leben), 1960
  • Beispiel einer Deutsch-Jüdischen Symbiose (1961)
  • Beinahe ein Vorzugsschüler
  • Die Frau, nach der man sich sehnt
  • Annerl
  • Rebellische Herzen
  • Die verkaufte Braut

Liens externes[modifier | modifier le code]