Christophe Lemaitre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemaitre.
Christophe Lemaitre Portail athlétisme
Men 100 m French Athletics Championships 2013 t153458.jpg
Christophe Lemaitre lors des championnats de France 2013
Informations
Disciplines 60 m, 100 m, 200 m, relais 4 × 100 m
Période d'activité depuis 2005
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 11 juin 1990 (24 ans)
Lieu Annecy
Taille 1,89 m
Poids 74 kg
Surnom « L'éclair blanc » « le TGV de Culoz » « le guépard de Savoie »[1]
Club AS Aix-les-Bains
Entraîneur Pierre Carraz
Records
• Détenteur du record de France du 100 m (9 s 92, 2011)
• Détenteur du record de France du 200 m (19 s 80, 2011)
• Détenteur du record d'Europe junior (10 s 04) et espoir (9 s 92) du 100 m
• Détenteur du record d'Europe (1 min 20 s 66) du relais 4 x 200 m.
Distinctions
• Étoile montante de l'athlète européen de l'année en 2009

• Trophée de l'athlète européen de l'année en 2010

Palmarès
Championnats du monde - 1 1
Relais Mondiaux - - 1
Championnats d'Europe 4 2 2
Champ. d'Europe en salle - - 1
Championnats de France 16 3 1

Christophe Lemaitre[2] (né le 11 juin 1990 à Annecy) est un athlète français spécialiste des épreuves de sprint. Il est l'actuel détenteur des records de France du 100 m (9 s 92) et du 200 m (19 s 80).

Lors des championnats de France 2010 de Valence, il établit son premier record national sur 100 mètres en 9 s 98, et devient à cette occasion le premier sprinteur blanc à courir en moins de dix secondes sur cette discipline depuis la mise en place du chronométrage électronique[3],[4],[5]. Au cours de ces mêmes championnats, il égale le record national de Gilles Quénéhervé sur 200 m en réalisant le temps de 20 s 16.

Quelques semaines plus tard à Barcelone, il devient le premier sprinteur à remporter les titres du 100 m (10 s 11), du 200 m (20 s 37) et du relais 4 × 100 mètres (38 s 11) pendant les mêmes championnats d'Europe. Il remporte à nouveau le 100 m des championnats d'Europe en 2012 à Helsinki (10 s 09) ainsi que le bronze en 4 × 100 mètres.

En 2011, lors de la finale du 200 m des championnats du monde de Daegu, il parvient à améliorer le record de France en passant du même coup la barre des 20 secondes. Ce temps, 19 s 80, qui lui assure la médaille de bronze, fait de lui le deuxième meilleur sprinter européen de tous les temps, à seulement 8 centièmes de l'ancien record du monde et actuel record d'Europe de Pietro Mennea (19 s 72 en 1979 en altitude).

Il a également été sacré champion du monde junior du 200 m en 2008 à Bydgoszcz et champion d'Europe junior du 100 m un an plus tard à Novi Sad, compétition qui lui a permis de devenir recordman d'Europe junior du 100 m en 10 s 04[6].

Il est, depuis les Championnats d'Europe de Zurich, l'athlète le plus médaillé de toute l'histoire de ce championnat, avec 8 médailles (4 en or, 2 en argent, 2 en bronze).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Christophe Lemaitre naît à Annecy en Haute-Savoie le 11 juin 1990, mais il passe sa jeunesse à Culoz, ville du Bugey dans l'Ain[7]. De nature timide et introvertie, il passe une enfance plutôt difficile et confiera plus tard à L'Équipe qu' « il en a [alors] pris plein la gueule » ; choisi dans les derniers dans les équipes en cours de sport et moqué par ses camarades, il devient le souffre-douleur et le bouc émissaire de ses camarades de classe[8]. Bien qu'il admette que « c'était dur », il nie connaître les causes de cet ostracisme[8]. Il rapportera ensuite qu'il « fonctionnait beaucoup par rapport au regard des autres » et qu'il « n'avait pas les armes pour lutter contre les moqueries » de ses camarades[8].

Débuts (2005-2007)[modifier | modifier le code]

À Culoz, Christophe Lemaitre pratique le handball, le rugby à XV et le football avant de découvrir par hasard l’athlétisme en 2005 à 15 ans au détour de la Fête du sport de Belley[9], manifestation proposée par l'Athlétique sport aixois permettant au public de se tester sur des épreuves de sprint[10]. Repéré par Jean-Pierre Nehr, son premier entraîneur, après avoir réalisé le meilleur temps du 50 m tous âges confondus, il s'inscrit peu après au club d'athlétisme de Belley avant de rejoindre quelques mois plus tard l'Athlétique sport aixois d'Aix-les-Bains où il entame une collaboration avec Pierre Carraz[11]. Auteur de 11 s 88 sur 100 m, il réalise 11 s 46 un mois plus tard et participe aux championnats de France cadets. Moins d'un an plus tard, alors qu'il a à peine 16 ans, il court déjà le 100 m en moins de 11 secondes (10 s 96).

En 2007, Christophe Lemaitre remporte le titre de champion de France cadet du 60 m, puis améliore le record de France cadet du 200 m (21 s 08). Sélectionné pour les championnats du monde jeunesse d'Ostrava, compétition réunissant les meilleurs athlètes internationaux de moins de dix-huit ans, il termine quatrième du 100 m et cinquième du 200 m[12],[13].

Champion du monde junior (2008)[modifier | modifier le code]

Athlète levant les bras en l'air, un tableau de chronométrage dans le fond.
Christophe Lemaitre après sa victoire sur 100 m en 10 s 04 lors des championnats d'Europe juniors de Novi Sad, en juillet 2009.

En 2008, il devient champion du monde junior du 200 m à Bydgoszcz en Pologne, rejoignant ainsi des noms aussi prestigieux que Jean Galfione (perche en 1990) ou Muriel Hurtis (200 m en 1998). Quelques semaines plus tard, il améliore son record personnel sur 100 m (10 s 26) en terminant deuxième des championnats de France, juste derrière Martial Mbandjock, premier en 10 s 06. Bien que n'ayant pas réussi les minima demandés par la Fédération française d'athlétisme, sa performance lui permet néanmoins d'intégrer l'équipe du relais 4 × 100 m lors des Jeux olympiques de Pékin, avant qu'il ne soit contraint de déclarer forfait sur blessure.

Champion d'Europe junior et premiers records (2009)[modifier | modifier le code]

En 2009, il participe à son premier meeting international, à Paris. Pour la 3e édition du meeting « Seat » à Bercy, le natif d'Annecy établit un nouveau record de France juniors du 60 m en 6 s 64 lors des séries, et termine 4e en finale (6 s 65) et ce, malgré un physique longiligne qui ne lui permet pas de déployer toute sa foulée sur de petites distances. Le 21 février 2009, il devient vice-champion de France du 60 m en salle à Liévin (6 s 71) derrière Emmanuel Ngom Priso, vainqueur en 6 s 63. Cette deuxième place lui octroie le droit de représenter la France aux championnats d'Europe en Salle de Turin qui se déroulent au mois de mars. Il passe brillamment le premier tour en se classant deuxième en 6 s 71 derrière le controversé Dwain Chambers, et termine finalement septième de sa demi-finale en 6 s 72. Le 10 juillet, lors des championnats de France Jeunes à Bondoufle, il améliore une première fois son record personnel sur 100 m en 10 s 17 terminant largement en tête devant Romain Burel deuxième en 10 s 55. Le 24 juillet, il récidive lors des Championnat d'Europe junior de Novi Sad et remporte la finale du 100 m en 10 s 04 (vent favorable de 0,2 m/s), améliorant ainsi le précédent record d'Europe junior détenu par Dwain Chambers[14]. Le Culozien réalise à cette occasion la 3e meilleure performance française de tous les temps à 5 centièmes de seconde du record de France de Ronald Pognon (9 s 99) ainsi que la 4e meilleure performance mondiale junior de tous les temps, à 3 centièmes de seconde du record du monde junior de Darrel Brown (10 s 01). Au bilan de l'année 2009, il termine à la 24e place mondiale.

Athlète à genou et se prenant la tête à deux mains, après une disqualification.
Disqualification de Lemaitre après deux faux-départ en quart de finale du 100 m des championnats du monde 2009

Christophe Lemaitre est sélectionné en équipe de France A lors des Championnats du monde de Berlin, pour ce qui constitue sa première participation à une compétition internationale majeure au niveau senior. Aligné sur 100 m, il remporte sa série au premier tour en 10 s 24, mais est disqualifié en quart de finale pour deux faux-départs[15]. Il participe par ailleurs à l'épreuve du relais 4 × 100 mètres et permet à la France de se qualifier pour la finale en terminant troisième de la première série en 38 s 59, soit le cinquième temps des équipes engagées. Le lendemain, le relais français, conclu par Lemaitre, termine huitième et dernier de la finale dans le temps de 39 s 21[16].

Le 28 septembre, Christophe Lemaitre est désigné « révélation de l'année » 2009 par l'Association européenne d'athlétisme (EAA) devant Ramil Guliyev, autre grand espoir européen[17].

Barrière des 10 secondes (2010)[modifier | modifier le code]

Il ouvre sa saison 2010 par un record personnel sur 60 m en 6 s 62 et sur 200 m en 21 s 13 lors des championnats régionaux en salle disputés à Clermont-Ferrand. Il gagne par la suite le meeting de Val-de-Reuil en 6 s 63 et devient champion de France espoir le 13 février à Aubière. Il bat à cette occasion le record de France espoirs de Bruno Marie-Rose qui datait de 1987 (6 s 56) en s'imposant en 6 s 55. Le lendemain, il retranche 30 centièmes à son record personnel sur 200 m en salle pour le porter à 20 s 83. Le 28 février, il remporte le titre de champion de France élite, en 6 s 56 devant le recordman de France de la spécialité, Ronald Pognon deuxième en 6 s 61[18]. Il termine la saison hivernale invaincu en s'imposant lors du 60 m de la réunion en salle de Liévin, le 5 mars, en 6 s 58, devant Harry Aikines-Aryeetey. Bien qu'ayant réalisé les minima pour les championnats du monde en salle de Doha, il décide de faire l'impasse sur cette compétition afin de se préparer pour les prochaines échéances estivales, notamment les championnats d'Europe du mois de juillet.

Le 1er mai, pour sa rentrée en plein air, le Savoyard court dans le remarquable temps de 10 s 09 à Aix-les-Bains, il enchaine la semaine suivante par un 10 s 24 dans des conditions climatiques difficiles (vent de face de 2,2 m/s, humidité) au premier tour des interclubs à Vénissieux puis bat son record personnel le 23 mai à Franconville lors de la finale des interclubs. Il établit à cette occasion un nouveau record de France espoir en 10 s 03. Le 5 juin 2010 à Marseille il bat son record personnel sur 200 m (de 12/100 de seconde) en 20 s 56 malgré un vent de face de 1,8 m/s. Le 10 juin à Rome, il court en 10 s 09 et termine 2e du meeting derrière Asafa Powell qui gagne en 9 s 82. Le 19 juin, lors des championnats d'Europe par équipes, à Bergen, Lemaitre améliore son record personnel d'un centième (10 s 02), malgré un mauvais départ, et termine 2e derrière Dwain Chambers qui établit à cette occasion la meilleure performance européenne de la saison en 9 s 99[19].

Le 9 juillet 2010, Christophe Lemaitre établit un nouveau record de France du 100 mètres en atteignant la marque de 9 s 98 (+1,3 m/s) lors des championnats de France « élite » de Valence[20]. Il améliore de quatre centièmes de secondes son record personnel et d'un centième de seconde la meilleure marque française détenue par Ronald Pognon depuis le 5 juillet 2005[21]. Il devient alors le 72e athlète (et le deuxième sprinteur français) à descendre sous les 10 secondes. En faisant mieux que les 10 s 00 (9 s 992) du Polonais Marian Woronin en 1984, Lemaitre devient également le premier sprinteur blanc de l'histoire à franchir ce temps symbolique depuis l'apparition du chronométrage électrique en 1968[22]. Le lendemain, le Français remporte son premier titre national du 200 m avec le temps de 20 s 16 (+1,2 m/s), égalant le record de France de Gilles Quénéhervé établi le 3 septembre 1987[23].

Triplé inédit aux championnats d'Europe de Barcelone[modifier | modifier le code]

Lemaitre, avec le drapeau français sur les épaules, et un bouquet de vainqueur dans la main gauche.
Christophe Lemaitre après sa victoire sur le 100 m lors des championnats d'Europe 2010, le 28 juillet 2010.

Le 28 juillet 2010, à Barcelone, Christophe Lemaitre remporte le titre sur 100 m lors des championnats d'Europe en 10 s 11, devançant de sept centièmes de seconde quatre sprinteurs dont le Britannique Mark Lewis-Francis, deuxième et le Français Martial Mbandjock, troisième[24]. Il devient alors le plus jeune champion d'Europe de la spécialité depuis Valeriy Borzov en 1969 et le premier blanc depuis Frank Emmelmann en 1982. Ce titre fait également de lui le troisième athlète français titré sur la distance après Étienne Bally en 1950 et Claude Piquemal en 1962 et le premier à monter sur le podium depuis Daniel Sangouma, médaillée d'argent à Split en 1990.

Deux jours plus tard, il réalise le septième doublé 100 m-200 m[25] de l’histoire des championnats d'Europe (après ceux de Christiaan Berger en 1934, Martinus Osendarp en 1938, Heinz Fütterer en 1954, Valeriy Borzov en 1971, Pietro Mennea en 1978 et Francis Obikwelu en 2006) en s'imposant lors de la finale du 200 m. Lors de la finale du 200m, alors très mal engagé en sortie de virage, il fait une formidable remontée et devance le Britannique Christian Malcolm d'un centième de seconde, en 20 s 37.

Le 1er août, il conclut sa compétition en remportant la médaille d'or du relais 4 × 100 m (2e relais) en 38 s 11 en compagnie de Jimmy Vicaut, Pierre-Alexis Pessonneaux et Martial Mbandjock. Les quatre hommes réalisent à cette occasion le meilleur temps européen de la saison[26]. Ces trois victoires sur sprint court constituent un triplé inédit aux championnats d'Europe, il hérite alors du surnom de «guépard de Savoie»[27].

Fin de saison[modifier | modifier le code]

Le 29 août 2010, lors du Meeting de Rieti, il améliore d'un centième de seconde son propre record de France avec 9 s 97 (vent favorable de 0,9 m/s) en finale après l'avoir égalé en série[28]. Grâce à ce temps, il égale le record d'Europe espoir détenu depuis 1999 par le Britannique Dwain Chambers.

Sélectionné dans l'équipe d'Europe lors de la première Coupe continentale d'athlétisme, à Split, Christophe Lemaitre remporte le 100 m en 10 s 06, devant l'Antiguais Daniel Bailey et le Britannique Mark Lewis-Francis[29]. Il participe ensuite au relais 4 × 100 mètres, mais l'équipe d'Europe composée par ailleurs des Français Imaad Hallay, Pierre-Alexis Pessonneaux et Teddy Tinmar, est disqualifiée pour passage de témoin hors zone[30].

Le 5 octobre 2010, il est élu athlète européen de l'année par l'Association européenne d'athlétisme devant Andreas Thorkildsen, Mo Farah et Teddy Tamgho. C'est la première fois depuis Christine Arron en 1998 qu'un athlète français obtient cette récompense[31]. En fin d'année, il est élu par le quotidien L'Équipe « champion des champions français 2010 » suite à son « été incroyable »[32].

Barrière des 20 secondes (2011)[modifier | modifier le code]

Lemaitre, au milieu de deux autres athlètes, les trois posant pour les photographes.
Lemaitre se classe troisième des championnats d'Europe en salle 2011 de Paris-Bercy derrière Obikwelu et Chambers

Le 8 février 2011, il termine le 60 m du meeting en salle de Liévin en 6e position avec un chrono de 6 s 69 derrière notamment Lerone Clarke (6 s 59), Mike Rodgers (6 s 60) et Kim Collins (6 s 61)[33]. Sur 200 m, il obtient en revanche la seconde place en 21 s 18 juste derrière l'Allemand Sebastian Ernst (20 s 93). Deux semaines plus tard, il conserve à Aubière son titre de champion de France en salle du 60 m avec un temps de 6 s 58, en nette progression, correspondant à la deuxième meilleure performance européenne de la saison derrière les 6 s 57 de Dwain Chambers. Il devance Martial Mbandjock (6 s 66) et Ronald Pognon (6 s 70). Au début du mois de mars, il décroche la médaille de bronze sur 60 m en 6 s 58 aux championnats d'Europe en salle, derrière le Portugais Francis Obikwelu (6 s 53) (meilleure performance européenne 2011 et record des championnats) et le Britannique Dwain Chambers (6 s 54)[34].

Lemaitre effectue sa rentrée en plein air à la fin du mois d'avril au meeting d'Aix-les-Bains où il réalise un temps de 10 s 19, soit un dixième de moins que l'année précédente ; il part ensuite en stage de préparation au Cap d'Agde[35]. Sa seconde compétition est le premier tour des interclubs qu'il dispute avec son club à Saint-Étienne. Aligné sur 200 m, il décroche la victoire en 20 s 33 sur 200 m, ce qui constitue la meilleure performance européenne de l'année et ce malgré un vent défavorable de 2,2 m/s. Ses camarades et lui se classent également premier du relais 4 × 100 m en 39 s 51[36],[37]. Lors du 100 m du Golden Gala 2011, il termine à la 3e place en 10 s 00 derrière Usain Bolt (9 s 91) et Asafa Powell (9 s 93), marquant un point au classement de la Ligue de diamant 2011[38]. Le 7 juin au Meeting de Montreuil, malgré de mauvaises conditions de course, il bat le record de France du 100 m en 9 s 96 (vent favorable de 0,9 m/s), derrière le Jamaïcain Yohan Blake (9 s 95), et améliore par la même occasion le record d'Europe espoir du 100 m[39].

Aligné sur trois épreuves lors des Championnats d'Europe par équipes de Stockholm, les 18 et 19 juin 2011, Lemaitre remporte l'épreuve du 100 m en 9 s 95 (vent favorable de 1,1 m/s), devant Dwain Chambers (10 s 07) et Francis Obikwelu (10 s 22), et améliore sa précédente meilleure marque d'un centième de seconde, signant son deuxième record de France en moins de deux semaines. Cette performance constitue le meilleur temps réalisé par un athlète européen depuis sept ans (9 s 86 par le portugais Francis Obikwelu en 2004)[40]. Il se classe deuxième du relais 4 × 100 m, derrière l'équipe du Royaume-Uni, en 38 s 71. Le lendemain, malgré la pluie, une piste mouillée et un vent défavorable de 2,8 m/s, il réalise 20 s 28 sur 200 m, ce qui est alors sa 2e meilleure performance sur cette distance, derrière l'ancien record de France qu'il codétient avec Gilles Quénéhervé en 20 s 16. Il ne réalise pas la meilleure performance européenne de l'année, mais avec un climat plus favorable (pas de pluie, vent nul et piste sèche), Lemaitre aurait pu viser le record de France[41]. Il relègue le 2e, le Polonais Kamil Kryński à plus d'une demi-seconde (20 s 83).

Le 30 juin 2011, au meeting Athletissima de Lausanne, Asafa Powell établit la meilleure performance mondiale de la saison en 9 s 78, devant Michael Frater (9 s 88) et Lemaitre (9 s 95), qui égale son record de France malgré un mauvais départ[42]. Il court ensuite le 8 juillet 2011 lors du meeting Areva où il est engagé sur 200 m. Mais dans des conditions encore compliquées (vent, retard), Lemaitre opposé à Bolt boucle son 200 m en 20 s 21 contre 20 s 03 pour le champion jamaïcain, ce qui reste néanmoins sa meilleure performance de la saison[43]. Lors du meeting Herculis de Monaco, il affronte de nouveau Bolt mais aussi ses compatriotes Nesta Carter et Michael Frater ainsi que l'Américain Michael Rodgers et le Portugais Francis Obikwelu ; il termine sa course en 5e position en 10 s 03 battu par Bolt (9 s 88), Carter (9 s 90), Rodgers (9 s 96) et Frater (10 s 01)[44].

Christophe Lemaitre se classe troisième du 200 m et signe un nouveau record de France en 19 s 80 lors des championnats du monde 2011 de Daegu.

Le 29 juillet 2011, lors des championnats de France à Albi, il remporte son deuxième titre national consécutif sur 100 m devant Jimmy Vicaut et Martial Mbandjock, et améliore de trois centièmes de seconde son propre record de France en réalisant le temps de 9 s 92 en finale, profitant d'un vent favorable de 2,0 m/s, soit la limite autorisée[45]. Descendant pour la septième fois de sa carrière sous les 10 secondes, il réalise la quatrième meilleure performance européenne de tous les temps sur 100 m, derrière les 9 s 86 du Portugais Francis Obikwelu (record d'Europe, 2004) et les 9 s 87 (1993) et 9 s 91 (1994) du Britannique Linford Christie[46]. Le lendemain, il s'impose sur le 200 m en 20 s 08 mais ce temps n'est pas homologué en raison d'un vent trop favorable (2,3 m/s)[47].

Lors des championnats du monde de Daegu, il se classe 4e de la finale du 100 m avec un temps de 10 s 19[48] puis remporte le bronze sur 200 m (derrière Usain Bolt et Walter Dix) le 3 septembre, établissant à cette occasion un nouveau record de France en 19 s 80, à huit centièmes du record d'Europe et ancien record du monde, détenu depuis 1979 par l'Italien Pietro Mennea[49]. Enfin, le 4 septembre, il parvient avec l'équipe française du relais 4 × 100 m à décrocher la médaille d'argent, loin derrière la Jamaïque, en 38 s 20 (il s'agit de l'écart de le plus important jamais enregistré aux Championnats du monde sur ce relais entre la première équipe et la deuxième), profitant notamment de la chute du relayeur américain qui a mis hors-jeu les Britanniques et retardé les Trinidadiens qui avaient obtenu un meilleur temps en demi-finale.

Il termine sa saison en remportant le 100 m du DécaNation, à Nice, en 10 s 12, face à un vent légèrement défavorable (0,2 m/s)[50].

Il termine 2e dans la course au titre d'athlète européen de l'année 2011[51], derrière Mo Farah mais devant David Greene. Il est élu athlète de l'année par la Fédération française d'athlétisme pour la seconde année consécutive[52]. À l'issue de cette saison, il est devenu sûr que la distance de prédilection de Lemaitre est le 200 mètres où, selon Anders Lennart Julin, statisticien à l'IAAF, il possède une marge de progression de 30 centièmes de secondes[53]. De plus, à l'aide de Lemaitre et de Jimmy Vicaut, la France reprend le leadership européen sur 100 mètres[53].

2012 : doublé européen sur 100 mètres[modifier | modifier le code]

Lemaitre, les bras en l'air tendant un drapeau français dans son dos.
Lemaitre après son nouveau titre européen aux 100 mètres à Helsinki.

Il boucle son premier 60 m de la saison en 6 s 57 le 14 février à Liévin. Christophe Lemaitre remporte le 18 février le 60 m du meeting du Val-de-Reuil en 6 s 59 devant le Nigérian Peter Emelieze (6 s 60)[54] Lors des championnats de France en salle 2012, dans un temps moyen de 6 s 59, il devance de justesse en finale grâce à sa foulée dans les 20 derniers mètres son compatriote Emmanuel Biron (6 s 60). Il devient ainsi champion de France 2012 du 60 mètres en salle. Il ne s'aligne pas sur 200 mètres, remporté par Yannick Fonsat. Sa saison en salle prend fin lors de ces championnats de France : en effet il décide de ne pas s'aligner aux mondiaux en salle pour s'entrainer en vue des Jeux olympiques.

Le 28 avril 2012, Lemaitre fait sa rentrée estivale avec sa première compétition à l'occasion du « meeting d'ouverture » à Aix-les-Bains[55]. Il franchit la ligne du 100 m en 10 s 45 ; ce temps moyen s'explique en partie par un fort vent, mais Lemaitre confie qu'il s'est trouvé « très mauvais »[55]. Néanmoins, cette performance ne semble pas inquiéter son entraineur Pierre Carraz pour la suite de la saison[55]. En juin 2012, à Angers, Christophe Lemaitre remporte trois titres de champion de France 2012, en 100 mètres (9 s 94), 200 mètres (20 s 31, vent +0,5 m/s) et relais 4 × 100 mètres, réalisant son deuxième triplé d'affilée. Il remporte son 3e titre consécutif de champion de France dans les épreuves de 100 mètres et de 200 mètres. Lors de sa victoire sur 100 mètres, il devance Jimmy Vicaut (10 s 05) et Emmanuel Biron (10 s 10) avec un temps de 9 s 94, qui n'est toutefois pas homologué à cause d'un trop fort vent (+2.6 m/s).

Fin juin 2012, à Helsinki, il conserve son titre continental du 100 m à l'occasion des championnats d'Europe en s'imposant en finale dans le temps de 10 s 09 (-0,7 m/s) dans une course perturbée par deux faux départs. Comme aux championnats de France, il devance Jimmy Vicaut, deuxième en 10 s 12[56],[57]. Après avoir fait l'impasse sur le 200 mètres[58], il remporte une nouvelle médaille, en bronze, dans l'épreuve du relais 4 × 100 m, en compagnie de Ronald Pognon, Pierre-Alexis Pessonneaux et Emmanuel Biron[59].

Il poursuit sa préparation olympique en s'adjugeant, début juillet, la troisième place du 100 m du meeting Areva en 10 s 08 (vent nul), derrière les Américains Tyson Gay et Justin Gatlin[60]. Sa dernière course avant les Jeux olympiques se déroule au Crystal Palace Stadium de Londres, le 14 juillet 2012, sur 200 m. Sous la pluie, le Français l'emporte en 19 s 91 (+1,1 ms) et devance de 4/100e seulement le Néerlandais Churandy Martina[61]. Descendant pour la seconde fois de sa carrière sous les vingt secondes, il établit la troisième meilleure performance mondiale de l’année derrière les 19 s 80 de Yohan Blake et les 19 s 83 d’Usain Bolt[62], avant que le Jamaïcain Jason Young n'établisse le temps de 19 s 86 quelques jours plus tard à Lucerne. À la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Londres, Christophe Lemaitre annonce qu'il ne s'alignera pas sur l'épreuve du 100 m afin d'éviter des risques de blessure sur une distance où ses chances sont moindres et de se concentrer sur le 200 m et le relais 4 × 100 m (pour lequel il obtient la dispense d'effectuer le dernier stage avant les Jeux). Sur 200 mètres, placé au couloir 2 en finale, il termine à la 6e place en 20 s 19 après avoir été qualifié au temps, laissant Bolt, Blake et Warren Weir monter sur le podium.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Début juin 2013, Christophe Lemaitre remporte le 200 m du meeting de Montreuil en 20 s 17 (+1,5 m/s), puis s'impose quelques jours plus tard sur 100 m au meeting international Mohammed-VI de Rabat en 9 s 98 (aidé par un vent trop favorable de 2,9 m/s) en devançant notamment l'Américain Justin Gatlin (10 s 02), qui avait pourtant battu Usain Bolt lors de sa précédente course, au Golden Gala de Rome[63]. Le 6 juillet il participe au meeting Areva au 200m contre Usain Bolt, course qu'il termine 3e avec un temps de 20 s 07. Le 13 juillet, il perd son titre de champion de France du 100 m, après trois titres consécutifs les années précédentes, en finissant deuxième (10 s 19) derrière Jimmy Vicaut (9 s 95). Il reste en revanche champion de France du 200 m avec 20 s 34 devant David Alerte (20 s 74) et du 4 × 100 m avec son club AS Aix-les-Bains (39 s 96).

Le 11 août lors des Championnats du monde à Moscou, il se qualifie de justesse pour la finale (avec un temps de 10 s 00, éliminant le chinois Peimeng Zhang pour un 1 millième de secondes et battant Jimmy Vicaut avec 10 s 01) qu'il termine à la septième place en 10 s 06 et avec une blessure (déchirure de 5 cm) aux ischio-jambiers droits entrainant son forfait pour le reste de la compétition[64],[65].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

En mai 2014, Christophe Lemaitre remporte la médaille de bronze du relais 4 × 200 mètres lors des premiers relais mondiaux de l'IAAF, à Nassau aux Bahamas, en compagnie de Yannick Fonsat, Ben Bassaw et Ken Romain. L'équipe de France, devancée par la Jamaïque et Saint-Christophe-et-Niévès, établit un nouveau record d'Europe en min 20 s 66[66].

Personnalité[modifier | modifier le code]

Christophe Lemaitre est à l'origine timide et discret, chose qu'il dit ne pas regretter[8]. Cette timidité est entre autres à l'origine des quolibets dès son enfance. Cependant, cette timidité disparaît au profit d'une agressivité, d'un « total sentiment de revanche » selon Lemaitre[8]. Il déclare en outre « avoir évacué » et avoir appris à s'extérioriser même si sa timidité naturelle est toujours présente, notamment lorsqu'il marche dans la rue[8]. En compétition, Lemaitre garde aussi des traces de sa timidité lorsqu'il est « dans sa bulle », mais celle-ci laisse ensuite place à une agressivité parce qu'il « joue avec les mêmes armes que les autres »[67],[8]. Il est étudiant à l'Université de Savoie[68].

Palmarès[modifier | modifier le code]

athlètes vus de face se jetant sur la ligne à l'arrivée.
Arrivée de la finale du 100 mètres lors des championnats d'Europe d'athlétisme 2010 à Barcelone.
Portrait de Lemaitre dans la cour de l'Élysée, d'autres athlètes dans son dos.
Christophe Lemaitre en 2010 lors de la réception des athlètes français à l'Élysée

La vitesse du vent est donnée en mètres par seconde.

International[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Épreuve Place Temps
2007 Championnats du monde jeunesse Ostrava 100 m 4e 10 s 67
200 m 5e 21 s 15
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 200 m 1er 20 s 83
2009 Championnats d'Europe par équipes Leiria 4 × 100 m 3e 38 s 80
Championnats d'Europe juniors Novi Sad 100 m 1er 10 s 04
Championnats du monde Berlin 4 × 100 m 8e 39 s 21
2010 Championnats d'Europe par équipes Bergen 100 m 2e 10 s 02
Championnats d'Europe Barcelone 100 m 1er 10 s 11
200 m 1er 20 s 37
4 × 100 m 1er 38 s 11
Coupe continentale Split 100 m 1er 10 s 06
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 60 m 3e 6 s 58
Championnats d'Europe par équipes Stockholm 100 m 1er 9 s 95
4 × 100 m 2e 38 s 71
200 m 1er 20 s 28
Championnats du monde Daegu 100 m 4e 10 s 19
200 m 3e 19 s 80
4 × 100 m 2e 38 s 20
2012 Championnats d'Europe Helsinki 100 m 1er 10 s 09
4 × 100 m 3e 38 s 46
Jeux olympiques Londres 200 m 6e 20 s 19
4 × 100 m 4e 38 s 16
2013 Championnats d'Europe par équipes Gateshead 200 m 1er 20 s 27
Championnats du monde Moscou 100 m 7e 10 s 06
2014 Relais mondiaux Nassau 4 × 200 m 3e 1 min 20 s 66
Championnats d'Europe Zurich 100 m 2e 10 s 13
200 m 2e 20 s 15
4 × 100 m 3e 38 s 47

National[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Épreuve Place Temps Vent
2008 Championnats de France Albi 100 m 2e 10 s 26[69] 1,7
2009 Championnats de France en salle Liévin 60 m 2e 6 s 71 N/A
2010 Championnats de France en salle Paris 60 m 1er 6 s 56 N/A
Championnats de France Valence 100 m 1er 9 s 98[70] 1,3
200 m 1er 20 s 16 1,2
2011 Championnats de France en salle Aubière 60 m 1er 6 s 58 N/A
Championnats de France Albi 100 m 1er 9 s 92 2,0
200 m 1er 20 s 08[71] 2,3
4 × 100 m 1er 39 s 55[note 1] N/A
2012 Championnats de France en salle Aubière 60 m 1er 6 s 59 N/A
Championnats de France Angers 100 m 1er 9 s 94 2,6
200 m 1er 20 s 31 0,5
4 × 100 m 1er 39 s 74[note 1] N/A
2013 Championnats de France en salle Aubière 60 m 3e 6 s 69 N/A
Championnats de France Paris 100 m 2e 10 s 19 0,3
200 m 1er 20 s 34 - 0,1
4 × 100 m 1er 39 s 96[note 2] N/A
2014 Championnats de France en salle Bordeaux 60 m 1er 6 s 63 N/A
Championnats de France Reims 100 m 1er 10 s 14 0,9
200 m 1er 20 s 53 -0,8

Distinctions[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Lemaitre, vue de côté, levant l'index de la main droite.
Christophe Lemaitre établit un nouveau record d'Europe junior du 100 m lors des championnats d'Europe juniors de 2009.

Christophe Lemaitre est l'actuel détenteur du record de France sénior du 100 mètres avec 9 s 92, établi le 29 juillet 2011 lors des championnats de France 2011 d'Albi. Ce temps constitue également le record de France et d'Europe espoir de la discipline. Il détient par ailleurs le record national du 200 mètres (19 s 80, le 3 septembre 2011 lors des championnats du monde de Daegu).

Ancien détenteur des records de France espoir du 60 mètres en salle en 6 s 55, il détient néanmoins toujours le record du 50 mètres en salle en 5 s 71. Il possédait également (entre 2007 et 2011) le record national cadet du 200 m (21 s 08)[76], avant que celui-ci ne soit battu par Michaël-Meba Zeze avec une marque de 21 s 05.

Sur le plan international, Christophe Lemaitre détient le record d'Europe junior du 100 mètres en 10 s 04, réalisé à Novi Sad en 2009 à l'occasion des championnats d'Europe juniors[6], ainsi que le record d'Europe espoir du 100 m (9 s 92) réalisé aux championnats de France 2011.

Records personnels
Épreuve Temps Vent Date Lieu Compétition Record
En extérieur 100 m 9 s 92 +2,0 m/s 29 juillet 2011 Albi Championnats de France RF seniors
200 m 19 s 80 +0,8 m/s 3 septembre 2011 Daegu Championnats du monde RF seniors
4 × 100 m 38 s 11 - 1er août 2010 Barcelone Championnats d'Europe
En salle 50 m 5 s 71 - 5 mars 2010 Liévin RF espoirs[77]
60 m 6 s 55 - 13 février 2010 Aubière Championnats de France espoirs RF espoirs
200 m 20 s 58 - 28 février 2014 Metz

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

100 m
Année Temps Vent Date Lieu Rang[78]
2006 10 s 96 +1,2 14 juillet 2006 Dreux -
2007 10 s 53 +0,8 27 juillet 2007 Narbonne -
-0,2 27 juillet 2007 Dreux -
2008 10 s 26 +1,7 25 juillet 2008 Albi -
2009 10 s 04 +0,2 24 juillet 2009 Novi Sad 25
2010 9 s 97 +0,9 29 août 2010 Rieti[28] 11
2011 9 s 92 +2,0 29 juillet 2011 Albi 8
2012 10 s 04 -0,1 31 mai 2012 Rome 29
-0,3 9 septembre 2012 Rieti
2013 10 s 00 +0,4 11 août 2013 Moscou -
200 m
Année Temps Vent Date Lieu Rang[78]
2006 22 s 05 -0,5 1er octobre 2006 Aix-les-Bains -
2007 21 s 08 +0,3 30 septembre 2007 Aix-en-Provence -
2008 20 s 83 -0,9 11 juillet 2008 Bydgoszcz -
2009 20 s 68 +1,9 6 juin 2009 Genève -
2010 20 s 16 +1,2 10 juillet 2010 Valence 12
2011 19 s 80 +0,8 3 septembre 2011 Daegu 3
2012 19 s 91 +1,1 14 juillet 2012 Londres 8
2013 20 s 07 +0,2 6 juillet 2013 Paris Saint-Denis -

Progression[modifier | modifier le code]

On regroupe dans les deux tableaux ci-dessous les progressions des records personnels de Christophe Lemaitre sur les distances de sprint que sont le 50, le 60, le 100 et le 200 m. Les mesures du vent pour les disciplines en plein air sont données en mètres par seconde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Avec Manuel Reynaert, Pierre-Alexis Pessonneaux et Ryan Aifa.
  2. Avec Thibaut Van Tilbeurgh, Pierre-Alexis Pessonneaux, Fabrice Tisgra.
  3. Le premier temps, 9 s 98 a été établi en séries de ce meeting et le second 9 s 97 lors de la finale
  4. Le record était jusqu'alors la propriété du Britannique Dwain Chambers depuis les championnats du monde de Séville en 1999
  5. Record battu en 2011 par Michaël-Meba Zeze
  6. Le record était jusqu'alors la propriété de Gilles Quénéhervé depuis les championnats du monde de Rome en 1987

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Bolt et Lemaitre, acte II », L'Équipe, 28 juin 2011.
  2. Lemaitre s'écrit sans accent circonflexe. Voir « Lemaitre, enfant du paradis », sur republicain-lorrain.fr,‎ 30 mai 2009 (consulté le 27 août 2010)
  3. Alexandre Sarkissian, « Lemaître, le nouveau roi », sports.fr, 9 juillet 2010.
  4. B. S., « Sprinter et blanc », Le Progrès, 10 juillet 2010.
  5. Vincent Fagot (avec AFP), « Athlétisme : les records ont-ils une couleur ? », Le Monde, 10 juillet 2010.
  6. a et b (fr) Records d'Europe junior
  7. « Ain. Culoz ovationne Christophe Lemaitre », sur www.leprogres.fr (consulté le 11 décembre 2011)
  8. a, b, c, d, e, f et g Alexandre Bardot, « Lemaitre hors pist e », L'Équipe magazine, no 1530,‎ 12 novembre 2011, p. 37 à 44 (ISSN 0245331)
  9. (en) Christoher Clarey, « Sprinting to a French Revolution », sur New York Times,‎ 17 novembre 2011 (consulté le 18 novembre 2011)
  10. (fr) « Un météore venu de la lune », leprogres.fr, mis en ligne le 10 juillet 2010
  11. (fr) « Lemaitre fait ses classes en accéléré », Libération, 7 mars 2009
  12. (en) Résultats des championnats du monde jeunesse 2007, 100 m, iaaf.org, 12 juillet 2007
  13. (en) Résultats des championnats du monde jeunesse 2007, 200 m, iaaf.org 15 juillet 2007
  14. (en) « Lemaître sets European Junior 100m record - Euro Jnr Champs, Day 2 », iaaf.org, 25 juillet 2009
  15. (fr) « Camp des Français à Berlin: Lemaitre, disqualifié pour faux-départ, prend une leçon », Le Point, mis en ligne le 15 août 2009
  16. (en) « Résultats du 4 × 100 m des Championnats du monde 2009 », sur berlin.iaaf.org,‎ 2009 (consulté le 1er juillet 2011)
  17. (fr) « France's Lemaître named men's European Athletics Rising Star of the Year », european-athletics.org, 28 septembre 2009
  18. Christophe Lemaitre devant Ronald Pognon
  19. (fr) Lemaître de mieux en mieux, sport365.fr, mis en ligne le 19 juin 2010.
  20. Lemaitre : 9 s 98 ! dans L'Équipe du 9 juillet 2010.
  21. (en) Lemaitre - 9,98 s, IAAF.org, mis en ligne le 9 juillet 2010.
  22. (fr) « championnats de France : Christophe Lemaitre écrit l'histoire du sprint », Le Point.fr, mis en ligne le 9 juillet 2010.
  23. (fr) « 200 m : nouveau record pour Lemaître », Le Figaro.fr, mis en ligne le 10 juillet 2010.
  24. (fr) « Christophe Lemaitre champion d'Europe du 100 m », Le Point, mis en ligne le 28 juillet 2010.
  25. « Euro d'athlétisme : Christophe Lemaitre signe un doublé retentissant » sur Le Monde.fr du 30 juillet 2010.
  26. × 100m_1394626_3242.html « Athlétisme : pluie de médailles pour les Bleus » sur Le Monde.fr du 1er août 2010.
  27. (en) « Lemaitre completes his historic treble », site de l'EAA, mis en ligne le 2 août 2010.
  28. a et b Résultats du meeting de Rieti 2010, 29 août 2010
  29. « Coupe continentale d'athlétisme : Lemaitre vainqueur en 10 s 06 », sur lepoint.fr,‎ 4 septembre 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  30. (en) Résultats du 4 × 100 m de la Coupe continentale 2010, iaaf.org, 4 septembre 2010
  31. (en) Frenchman Lemaitre voted 2010 European Athlete of the Year, 5 octobre 2010
  32. « Lemaitre champion des champions », sur lequipe.fr, La rédaction de L'Équipe.fr (consulté le 26 décembre 2010)
  33. « MPM sans les 18 m pour Tamgho », sur lequipe.fr,‎ 8 février 2011 (consulté le 9 février 2011)
  34. (en) « Athlé - ChE en salle - Lemaitre en bronze », sur lequipe.fr,‎ 6 mars 2011 (consulté le 31 juillet 2011)
  35. « Lemaitre: rentrée moyenne », sur www.eurosport.fr (consulté le 9 mai 2011)
  36. (en) « European-leading marks for France’s Lemaitre and Italy’s Howe », sur www.european-athletics.org (consulté le 9 mai 2011)
  37. http://www.opl.fr/sports/athletisme/27125-1er-tour-christophe-lemaitre-en-20-33-sur-200-m.html
  38. RB, « Meeting de Rome : Lavillenie décolle, Lemaitre colle », sur www.athle.com (consulté le 28 mai 2011)
  39. (en) Pierre Jean Vazel, « Tamgho and Lavillenie notch world leads in Montreuil, Blake edges Lemaitre in fast 100m », sur www.iaaf.org (consulté le 8 juin 2011)
  40. (en) « Lemaitre clocks 9.95 at SPAR European Team Championships, fastest European time since 2004 », sur european-athletics.org (consulté le 18 juin 2011)
  41. (en) « Lemaitre freiné par le vent », sur lefigaro.fr (consulté le 20 juin 2011)
  42. (fr) MEETING DE LAUSANNE, L'Équipe, consulté le 1er juillet 2011
  43. Thomas Siniecki, « Tout ça pour ça … », sur www.sports.fr, Saint-Denis,‎ 8 juillet 2011 (consulté le 9 juillet 2011)
  44. « 100m Men », sur www.diamondleague-monaco.com (consulté le 22 juillet 2011)
  45. « Record de France du 100m pour Christophe Lemaitre en 992 », sur http://www.athle.com/ (consulté le 30 juillet 2011)
  46. (en) « Christophe Lemaitre improves to 9.92 at French Championships », sur european-athletics.org (consulté le 31 juillet 2011)
  47. « Lemaitre: un 200 record, non homologué », sur http://www.lequipe.fr/ (consulté le 30 juillet 2011)
  48. « 100 m: Blake profite de la disqualification de Bolt, Lemaitre 4e », sur opl.fr, 28 août 2011.
  49. « 200 m messieurs: record de France (19.80) pour Lemaitre », sur opl.fr, 3 septembre 2011.
  50. « 100 m messieurs: Lemaitre vainqueur en 10.12 pour finir », sur opl.fr, 18 septembre 2011.
  51. (en) « Great Britain’s Mo Farah voted 2011 European Athlete of the Year », sur european-athletics.org (consulté le 5 octobre 2011)
  52. (en) « Lemaitre voted French Athlete of the Year », sur european-athletics.org (consulté le 19 décembre 2011)
  53. a et b (en) « 2011 End of Year Reviews - Sprints », sur www.iaaf.org (consulté le 30 décembre 2011)
  54. Lemaitre solide, Sanchez brille, L'Equipe
  55. a, b et c « Lemaitre rate sa rentrée », sur www.lequipe.fr (consulté le 1 mai 2012)
  56. William-Alexandre Proust, « Lemaitre (encore) sur le toit de l'Europe », sur eurosport.fr,‎ 28 juin 2012 (consulté le 28 juin 2012)
  57. (en) « Lemaitre leads French one-two in the 100m », sur european-athletics.org,‎ 28 juin 2012 (consulté le 30 juin 2012)
  58. « Lemaitre ne veut pas se griller », sur rmcsport.fr,‎ 26 juin 2012 (consulté le 2 juillet 2012)
  59. × 100-en-bronze-01-07-2012-2073055.php « Athlétisme: Lavillenie en or, le relais 4 × 100 en bronze », sur leparisien.fr,‎ 1er juillet 2012 (consulté le 2 juillet 2012)
  60. Yann Bouchez, « Athlétisme : Christophe Lemaitre, dernière ligne droite ? », Le Monde,‎ 7 juillet 2012 (lire en ligne)
  61. (en) Emmanuel Quintin, « Lemaitre dissipe les doutes », sur sport24.com,‎ 14 juillet 2012 (consulté le 14 juillet 2012)
  62. (en)Matthew Brown, « Lemaitre goes sub-20 on day two in London – Samsung Diamond League », sur iaaf.org,‎ 14 juillet 2012 (consulté le 14 juillet 2012)
  63. (fr) « Rabat, 100m : Christophe Lemaitre devant Justin Gatlin en 9"98 », sur eurosport.fr (consulté le 10 juin 2013)
  64. Bolt, c'est toujours de l'or dans L'Équipe du 11 août 2013.
  65. Saison terminée pour Christophe Lemaitre dans Libération du 12 août 2013.
  66. (en) Parker Morse, « Report: Men's 4x200m – Nassau 2014 WORLD RECORD », sur iaaf.org,‎ 25 mai 2014 (consulté le 25 mai 2014)
  67. [PDF] Jean-Denis Coquard, « Christophe Lemaitre a changé de statut mais pas ses habitudes », sur www.athletesmondiaux.com, L'Équipe (consulté le 11 décembre 2011).
  68. « Le sprinter Christophe Lemaitre est entré à l'Université de Savoie », sur http://www.univ-savoie.fr, univ-savoie (consulté le 9 août 2012)
  69. Résultats du 100 m 2008
  70. Résultats du 100 m 2010
  71. Résultats du 200 m 2011
  72. « Lemaître, athlète européen de l'année », Sports.fr, 5 octobre 2010
  73. « Christophe Lemaitre élu athlète français de l'année 2010 », Le Point, 22 décembre 2010
  74. « Christophe Lemaitre Champion des Champions français 2010 », FFA, 26 décembre 2010
  75. (fr) FFA, « Christophe Lemaitre, élu athlète de l’année ! », sur athle.com (consulté le 19 décembre 2011)
  76. (fr) Records de France cadets
  77. (fr) Records de France espoir
  78. a et b Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :