Yohan Blake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blake.
Yohan Blake Portail athlétisme
London 2012 Yohan Blake.jpg
Yohan Blake lors des Jeux olympiques de 2012
Informations
Discipline(s) 100 m, 200 m, 4 × 100 m
Nationalité Drapeau : Jamaïque Jamaïcain
Naissance (24 ans)
Lieu Paroisse de Saint James
Taille 1,80 m
Poids 71 kg
Surnom « La Bête »[1]
Club(s) Racers Track Club
Entraîneur(s) Glen Mills
Records
• Détenteur (avec Usain Bolt, Nesta Carter & Michael Frater) du record du monde du relais 4 × 100 m (36 s 84)
• Détenteur de la 3e meilleure performance mondiale de tous les temps sur 100 mètres (9 s 69, ex-æquo avec Tyson Gay)
• Détenteur de la 2e meilleure performance mondiale de tous les temps sur 200 mètres (19 s 26)
Palmarès
Jeux olympiques 1 2 0
Championnats du monde 2 0 0

Yohan Blake (né le dans la paroisse de Saint James) est un athlète jamaïcain, spécialiste des épreuves de sprint.

En 2011, lors des Championnats du monde de Daegu, en Corée du Sud, il remporte les épreuves du 100 mètres (le favori Usain Bolt avait été disqualifié pour faux départ) et du relais 4 × 100 mètres, discipline dans laquelle il établit un nouveau record du monde en 37 s 04, aux côtés de Nesta Carter, Michael Frater et Usain Bolt.

Aux Jeux olympiques de 2012, à Londres, il se classe deuxième du 100 m et du 200 mètres, derrière Usain Bolt, et remporte le titre du relais 4 × 100 m en améliorant de nouveau le record mondial en 36 s 84.

Il est par ailleurs détenteur de la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps sur 200 mètres (19 s 26 à Bruxelles le 16 septembre 2011) et de la troisième meilleure performance de tous les temps sur 100 m (9 s 69 à Lausanne le 23 août 2012).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

En 2006, âgé de 16 ans seulement, Yohan Blake remporte deux médailles lors des Championnats du monde juniors disputés à Pékin : le bronze sur 100 m dans le temps de 10 s 42, derrière le Britannique Harry Aikines-Aryeetey et le Canadien Justyn Warner et l'or au titre du relais 4 × 100 m avec ses coéquipiers de l'équipe de Jamaïque[2]. Il se distingue dès l'année suivante lors des Jeux de la Carifta disputés dans les Îles Turques-et-Caïques en établissant un nouveau record national junior sur 100 m en 10 s 11 (+1,2 m/s)[3]. Il participe, toujours en 2007, aux Championnats panaméricains juniors de São Paulo où il obtient la médaille d'argent sur 100 m et la médaille de bronze au titre du relais 4 × 400 m. En 2008, Blake se classe quatrième du 100 m et deuxième du 4 × 100 m des Championnats du monde juniors de Bydgoszcz, en Pologne[4].

Barrière des 10 secondes[modifier | modifier le code]

Il confirme son potentiel en 2009 lors du meeting Golden Gala de Rome en descendant pour la première fois de sa carrière sous la barrière des dix secondes au 100 m avec 9 s 96 (vent de +0,4 m/s) après avoir réalisé 10 s 05 en séries[5], se classant troisième de la course derrière l'Américain Tyson Gay et l'autre Jamaïcain Asafa Powell. Il devient à cette occasion, à dix-neuf ans et six mois, le plus jeune athlète à réaliser un temps inférieur à 10 secondes sur la distance[6], ainsi que le troisième meilleur « performeur » jamaïcain de tous les temps, derrière Usain Bolt et Asafa Powell[7]. Quelques jours plus tard, lors du Meeting Areva de Saint-Denis, Blake porte son record personnel à 9 s 93 malgré un vent défavorable de 0,2 m/s, terminant troisième de la course derrière Usain Bolt et Daniel Bailey[8]. Avec Warren Weir, Nickel Ashmeade, Dexter Lee, Jason Young et autres Kemar Bailey-Cole, il représente alors la nouvelle génération d'étoiles montantes du sprint jamaïcain.

Suspension pour dopage[modifier | modifier le code]

Peu avant les Championnats du monde 2009, l'IAAF annonce que Yohan Blake ainsi que quatre autres athlètes jamaïcains, dont Marvin Anderson et Sheri-Ann Brooks) ont été contrôlés positifs à la la méthylxanthine, un produit stimulant, lors des Championnats de Jamaïque disputés fin juin à Kingston[9]. Tout d'abord blanchi en raison d’un désaccord sur la substance utilisée, il n'est pas retenu dans la sélection jamaïcaine pour les Championnats du monde, et est finalement suspendu trois mois par sa fédération en septembre 2009[10].

En 2010, Yohan Blake réalise le temps de 9 s 91 lors du meeting Areva, le 16 juillet à Paris, avant d'améliorer une nouvelle fois son record personnel le 13 août lors du Meeting de Londres en 9 s 89.

Le 27 août 2010, lors du meeting Mémorial Van Damme de Bruxelles, le Jamaïcain se classe troisième du 100 m derrière Tyson Gay et Nesta Carter avec le temps de 9 s 91 (+0,1 m/s)[11].
Le 31 août 2010, lors du Meeting de Rovereto en Italie, il termine 1er du 100 m en 10 s 06 (+0,9 m/s) devant l'Américain Justin Gatlin (10 s 09)[12].

Champion du monde du 100 m (2011)[modifier | modifier le code]

Yohan Blake remporte le titre du 100 m des Championnats du monde 2011

Le 7 mai 2011, Blake, compagnon d'entraînement d'Usain Bolt, réalise 9 s 80 (+2,2 m/s) sur 100 mètres lors du meeting Jamaica International Invitational de Kingston et devance le coureur d'Antigua Daniel Bailey (9 s 94) et l'Américain Mike Rodgers (9 s 96)[13],[14]. Près d'un mois plus tard, le 6 juin et malgré les conditions climatiques et la mauvaise piste, il remporte en 9 s 95 le Meeting de Montreuil en devançant d'un centième le français Christophe Lemaitre qui bat son record national par la même occasion[15]. Le 6 août, il s'impose sur 100 m au meeting de Londres en 9 s 95 devant son compatriote Nesta Carter (10 s 01), et l'Américain Michael Rodgers (10 s 04)[16].

Désigné comme son dauphin par son collègue d'entrainement Usain Bolt, il remporte le 100 m des mondiaux de Daegu en 9 s 92 à la suite d'un faux départ de ce dernier[17]. Il devient ainsi le plus jeune champion du monde du 100 m alors que Kim Collins, champion du monde huit ans auparavant, devient dans la même course le plus vieil athlète médaillé aux championnats du monde sur 100 mètres. La marge de 16 centièmes de secondes sur le deuxième arrivé est la deuxième la plus importante depuis celle de la victoire de Justin Gatlin en 2005 (17 1/100es) et 9 s 92 le meilleur temps jamais enregistré avec un vent contraire supérieur à 1 m/s lors de championnats du monde. Non qualifié pour le 200 m, il clôt toutefois en beauté ces championnats du monde, en battant le record du monde du relais 4 × 100 m en compagnie de Nesta Carter, Michael Frater et Usain Bolt (37 s 04), s'adjugeant ainsi une deuxième médaille d'or mondiale en deux courses.

Le 8 septembre, il s'impose sur 100 m au meeting de Zurich en 9 s 82 (vent nul), améliorant de 7 centièmes son record personnel[18]. Trois jours plus tard, il égale son record personnel en remportant en 9 s 82 le 100 m de meeting de Berlin[19]. Après la course, il déclare que son objectif pour la saison 2012 sera de courir en 9 s 7[20]. Le 16 septembre, lors des finales de la Ligue de diamant, à Bruxelles, il réalise la 2e performance mondiale de tous les temps sur 200 m avec un temps de 19 s 26 (vent favorable de 0,7 m/s), à seulement 7/100 du record du monde d'Usain Bolt[21]. Le , il figure sur la liste des nominés pour la récompense d'athlète de l'année 2011 décerné par l'IAAF[22].

Des Jeux olympiques réussis puis une saison vierge (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Yohan Blake lors des séries du 200 m des Jeux de Londres

De retour à la compétition en avril 2012 à l'occasion des UTech Classics de Kingston, Yohan Blake remporte le 100 m en 9 s 90 (+1,6 m/s), établissant provisoirement la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance[23]. Il améliore cette marque quelques jours plus tard au meeting Cayman Invitational de George Town, aux Îles Caïmans, en signant le temps de 9 s 84 (+0,5 m/s)[24]. Début mai, lors du Jamaica International Invitational, il établit la meilleure performance de l'année sur 200 m en 19 s 91 en l'emportant devant Nickel Ashmeade pendant que Usain Bolt s'empare de la MPMA sur 100 m en 9 s 82[25]. Puis, à l'occasion du meeting Adidas Grand Prix de New York, Tyson Gay remporte la finale B du 100 m malgré un fort vent défavorable de 1,5 m/s en 10 s 00 pour son retour, éclipsant notamment la performance de 9 s 90 de Blake (+0,7 m/s) réalisés dans la finale A[26].

Fin juin, à Kingston, lors des sélections olympiques jamaïcaines, il remporte les deux épreuves de sprint court en devançant à chaque fois Usain Bolt. Sur 100 m, malgré un départ médiocre, Blake bat son record personnel en 9 s 75 (+1,1 m/s), et réalise la meilleure performance mondiale de l'année, devançant Usain Bolt, deuxième de la course en 9 s 86 et invaincu sur la distance depuis la saison 2010[27]. Deux jours plus tard, Blake inflige une deuxième défaite à son compatriote en enlevant le 200 m en 19 s 80 (-0,5 m/s), signant là encore le meilleur temps de l'année sur la distance. Bolt termine deuxième de la course en 19 s 83 et subit son premier revers sur le demi-tour de piste depuis 2007[28].

Lors des Jeux olympiques de 2012, à Londres, Yohan Blake remporte la médaille d'argent du 100 m en égalant son record personnel de 9 s 75. Il s'incline devant Usain Bolt, auteur d'un nouveau record olympique et de la meilleure performance mondiale de l'année en 9 s 63[29]. Il remporte également la médaille d'argent sur 200m en 19 s 44 à 0 s 12 d'Usain Bolt, double champion olympique de la discipline. Aligné par ailleurs dans l'épreuve du relais 4 × 100 m, il remporte en tant que troisième relayeur le titre olympique en compagnie de Nesta Carter, Michael Frater et Usain Bolt. L'équipe de Jamaïque s'impose en 36 s 84, devant les États-Unis et Trinité-et-Tobago, et améliore de 2/10e le record du monde de la discipline qui était déjà en sa possession depuis les Championnats du monde de 2011[30]. Après ces Jeux olympiques réussis, Blake s'engage sur 100 mètres au meeting de Lausanne où il signe son record personnel ainsi que la troisième meilleure performance mondiale de tous les temps en 9 s 69 (-0,1 m/s)[31].

Blessé à la cuisse en début de saison 2013, Yohan Blake ne participe pas aux sélections jamaïcaines de Kingston[32] et déclare forfait pour les championnats du monde de Moscou où il ne pourra donc pas défendre son titre mondial sur 100 m,[33].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Yohan Blake lors des Jeux olympiques de 2012
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2005 Championnats du monde jeunesse Marrakech 7e 100 m 10 s 56
2006 Championnats du monde junior Pékin 3e 100 m 10 s 42
1er 4 × 100 m 39 s 05
2008 Championnats du monde junior Bydgoszcz 4e 100 m 10 s 51
2e 4 × 100 m 39 s 25
2010 Ligue de diamant 4e 100 m détails
2e 200 m détails
2011 Championnats du monde Daegu 1er 100 m 9 s 92
1er 4 × 100 m 37 s 04
Ligue de diamant 2e 100 m détails
2012 Jeux olympiques Londres 2e 100 m 9 s 75
2e 200 m 19 s 44
1er Relais 4 × 100 m 36 s 84

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m 6 s 75 New York 1er février 2008
100 m 9 s 69 (- 0,1 m/s) Lausanne 23 août 2012
200 m 19 s 26 (+ 0,7 m/s) Bruxelles 16 septembre 2011
400 m 46 s 49 Kingston 11 février 2012

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

100 m
Année Temps Vent Date Lieu Rang[34]
2005 10 s 56 0,9 13 juillet 2005 Marrakech -
2006 10 s 33 1,5 14 juillet 2006 Port-d'Espagne -
2007 10 s 11 1,2 7 avril 2007 Providenciales -
2008 10 s 27 0,5 14 mars 2008 Kingston -
2009 9 s 93 -0,2 17 juillet 2009 Paris 7
2010 9 s 89 +0,4 13 août 2010 Londres 7
2011 9 s 82 0,0
0,1
8 septembre 2011
11 septembre 2011
Zurich
Berlin
5
2012 9 s 69 -0,1 23 août 2012 Lausanne 2
200 m
Année Temps Vent Date Lieu Rang[34]
2006 20 s 92 1,2 25 juin 2006 Kingston -
2007 20 s 62 1,0 31 mars 2007 Kingston -
2008 21 s 06 0,4 15 juin 2008 Kingston -
2009 20 s 60 21 février 2009 Kingston -
2010 19 s 78 0,1 22 juillet 2010 Monaco 4
2011 19 s 26 0,7 16 septembre 2011 Bruxelles 1

Au 6 septembre 2012, Blake avait couru 24 courses de 100 mètres sous les 10 secondes[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blake frappe encore, www.lequipe.fr
  2. (en)« Résultats des Championnats du monde juniors de 2006 », sur iaaf.org (consulté le 18 avril 2012)
  3. (en)Terry Finisterre, « 10.11 sec Jamaican junior record run by Blake at CARIFTA Games - Day One », sur iaaf.org,‎ 8 avril 2007 (consulté le 18 avril 2012)
  4. (en)« Résultats des Championnats du monde juniors de 2008 », sur iaaf.org (consulté le 18 avril 2012)
  5. (en)Bob Ramsak, « Gay powers back with 9.77 in Rome – REPORT - ÅF Golden League », sur iaaf.org,‎ 10 juillet 2009 (consulté le 18 avril 2012)
  6. (en) Absolute Age Records (Men), apulanta.fi, consulté le 13 juillet 2009
  7. (en)« Blake must wait », sur jamaica-gleaner.com,‎ 20 juillet 2009 (consulté le 18 avril 2012)
  8. (en)Chris Turner, « Bolt beats rain again, 9.79sec into slight head wind in Paris - REPORT - ÅF Golden League », sur iaaf.org,‎ 17 juillet 2009 (consulté le 18 avril 2012)
  9. (en)« Jamaican athletes fail drug tests », sur bbc.co.uk,‎ 24 juillet 2009 (consulté le 18 avril 2012)
  10. (en)« Jamaicans given three-month ban », sur bbc.co.uk,‎ 14 septembre 2009 (consulté le 18 avril 2012)
  11. (en) Résultats du meeting Van Damme 2010, www.diamondleague-brussels.com, 27 août 2010
  12. (fr) Blake bat Gatlin, L'Équipe, mis en ligne le 31 août 2010
  13. (en) Anthony Foster, « Jeter and Ashmeed impress in Kingston - IAAF World Challenge », sur iaaf.org,‎ 7 mai 2011 (consulté le 8 mai 2011)
  14. « Carmelita Jeter et Yohan Blake à toute vitesse », sur opl.fr, 8 mai 2011.
  15. « Lemaitre bat son record de France du 100 m en 9 sec 96/100 », sur opl.fr, 7 juin 2011.
  16. « 1re journée: Bolt et Powell absents, Blake plein écran », sur opl.fr, 5 août 2011.
  17. « 100 m: Blake profite de la disqualification de Bolt, Lemaitre 4e », sur opl.fr, 28 août 2011.
  18. « 100 m: victoire de Blake en 9 sec 82/100 », sur opl.fr, 8 septembre 2011.
  19. « 100 m: Blake égale son record personnel (9.82) », sur opl.fr, 11 septembre 2011
  20. « Blake : "Je voulais vraiment faire un meilleur départ" », sur opl.fr, 11 septembre 2011.
  21. « 200 m: 2e chrono de l'histoire (19.26) pour Blake », sur opl.fr, 16 septembre 2011.
  22. « Les Jamaïquains Bolt et Blake nommés pour le titre d'athlète de l'année », sur opl.fr, 3 octobre 2011.
  23. (en)Anthony Foster, « Bolt opens with relay leg; Blake dashes 9.90 in Kingston », sur iaaf.org,‎ 15 avril 2012 (consulté le 15 avril 2012)
  24. (en)Javier Clavelo Robinson, « Blake blazes to 9.84 and Jeter runs 11.04 at Cayman Invitational », sur iaaf.org,‎ 10 mai 2012 (consulté le 3 juin 2012)
  25. (en)« Jamaica International Invitational 2011 - résultats du 200 m », sur iaaf.org,‎ 5 mai 2012 (consulté le 6 mai 2012)
  26. (fr)« Gay revient, Blake triomphe », sur radio-canada.ca,‎ 9 juin 2012 (consulté le 10 juin 2012)
  27. (en) Anthony Foster, « Blake defeats Bolt with sizzling 9.75, Fraser-Pryce dazzles with 10.70 national record in Kingston - Jamaican Olympic Trials, Day 2 », sur iaaf.org,‎ 30 juin 2012 (consulté le 3 juillet 2012)
  28. (fr) « Sélections jamaïcaines: Blake domine encore Bolt pour un sacré doublé », sur leparisien.fr,‎ 2 juillet 2012 (consulté le 3 juillet 2012)
  29. (en) David Martin, « London 2012 - Event Report - Men's 100m Final », sur iaaf.org,‎ 5 août 2012 (consulté le 7 août 2012)
  30. (en) Bob Ramsak, « London 2012 - Event Report - Men's 4x100m Final », sur iaaf.org,‎ 11 août 2012 (consulté le 16 août 2012)
  31. (en) AFP, « Athlétisme: 9.69 pour Blake à Lausanne, 2e performeur de l'histoire sur 100 m », sur lepoint.fr,‎ 23 août 2012 (consulté le 19 juin 2013)
  32. (en) « Yohan Blake ruled out of World Championships 200m », sur bbc.co.uk,‎ 19 juin 2013 (consulté le 19 juin 2013)
  33. (fr) « Blake n'ira pas à Moscou », sur lequipe.fr,‎ 3 juillet 2013 (consulté le 4 juillet 2013)
  34. a et b Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année
  35. (en) 100 Metres All Time, IAAF, consulté le 7 septembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :